samedi 7 septembre 2013

Rêve de fringues





J’ai fait un rêve idiot et amusant.
-Tiens, d’habitude, les rêves sont plutôt étranges et pénétrants…
-Oui, mais celui-là était vraiment saugrenu et poilant. Enfin, je crois que c’était un rêve…en fait je ne sais plus trop…J’étais dans ma chambre et je regardais mon armoire entrouverte avec cet air de songe vague et distant que l’on prend quand on ne sait plus ce que l’on est venu faire là, tu vois…
-Ah oui ! Ça m’arrive souvent : il suffit de revenir à son point de départ…
-Là n’est pas la question. Le fait est que j’ai entendu distinctement mes vêtements parler. Ils tenaient un étrange conciliabule.
-Ils te passaient un savon ?
-Non pourquoi ?
-Eh, con, s’il y a bulle, y’a savon ! Ha! ha!
-Bon si tu m’interromps tout le temps ! Tu ne veux pas savoir, pour mes fringues ?...
-Ah! oui , alors, qu’est-ce qu’elles disaient ?
-Voila, tout a commencé comme ça, avec le pull en cachemire, tout rose de plaisir, qui disait d’un ton feutré : «  J’aime l’envelopper à même la peau. Elle est si douce ! J’aime mouler ses petits seins ronds et pointus au bout
-Hé hé ! Il commence bien, ton rêve !
-Attends, laisse-moi raconter la suite !
« Peuh ! Disaient les chaussettes, tu as le beau rôle ! Si tu crois que c’est drôle pour nous…Elle nous sort d'un tiroir pour nous enfermer aussitôt dans les chaussures ! Sans compter que, enfin…vous voyez bien… à la fin de la journée…hum…nous ne sommes plus dans de la première fraîcheur! »
« Moi, dit une petite robe noire décolletée en panne de velours, j’adore l’accompagner car elle m’emmène dans des endroits brillants et colorés, pleins de bulles et de musique. Mais je finis souvent roulée en boule sur un tapis… »
Puis les tee-shirts ont râlé que je ne les portais pas assez, et que je n’en avais que pour les petits hauts à bretelles, les robes à fleurs qui virevoltent et les chemisiers en satin.
Les jeans ont pris ma défense en affirmant qu’ils étaient indissociables des tee-shirts en question…Bref, le ton est monté, les manteaux s’en sont mêlés…Plus le ciré pleurait, plus les mitaines applaudissaient, les foulards s’agitaient, les caracos caracolaient, c’était un joli bazar dans mon armoire… Un corsaire haranguait les pantalons, pendant que le bustier bombait le torse.
-Et alors ? Et alors ?
-Alors…je me suis réveillée, et j’ai retrouvé pourquoi j’étais là, plantée devant mon dressing : j’avais une soirée, il fallait que je m’habille. Et  je me souviens aussi de ce que j’ai pensé à ce moment-là !
-Ah oui ? Quoi ?


-J’AI RIEN A ME METTRE !


95 commentaires:

  1. Mieux qu'extra ! Un texte qui serait du plus bel effet dans le "Petit Communard", l'organe de presse de notre commune libre du Mollard. Absolument génial et j'adore la chute.
    Bizzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'autorise à le publier, cher JM, aucun problème tant que tu cites tes sources!
      Ce serait même un honneur pour moi. A condition bien sur que tu m'envoies un exemplaire! Mon adresse est en haut à gauche.
      Biz

      Supprimer
    2. Promis ! je vais te passer auparavant quelques exemplaires "PDF" de nos bulletins afin que tu juges s'il te serait agréable qu'y figure cette jolie nouvelle.
      Avant la prochaine parution,( je pense courant septembre ou début octobre) et bien sûr si tu acceptes, je te demanderais à nouveau ton accord après la mise en page définitive qui te sera communiquée pour une éventuelle correction de ta part avant l'impression.
      Nous t'offrirons comme droits d'auteur des centaines de bises virtuelles du curé et du garde champêtre....Tu devras hélas te contenter de cet unique paiement, le trésor du Mollard ne devant contenter que nos aînés, car nous devons sans faillir perpétrer une tradition aux profondes racines
      http://gardedumollard.canalblog.com/archives/2011/11/19/22729689.html
      http://gardedumollard.canalblog.com/archives/2011/12/05/22887961.html
      et les enfants
      http://gardedumollard.canalblog.com/archives/2011/11/11/22618067.html
      http://gardedumollard.canalblog.com/archives/2012/12/08/25775497.html

      Supprimer
    3. Des centaines de bises!wouaou! ça marche...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Serait-ce que vous kiffâtes grave à la lecture de ma facétie du samedi?

      Supprimer
  3. Oui extra !!! D'elle hisse yeux !
    Je dirais juste :
    _ Ouvre les yeux ma chériiiiie !
    Tu es ma gni faïque !!! avec cette robe de mots !!!
    :)

    Cristina, ta copine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'y ai pensé à Cristina, en écrivant mon billet...

      Supprimer
    2. Hi hi! Les grands esprits...etc etc...

      Supprimer
  4. Aux fêtes, j'ai rien à me mettre !!! :(
    Serre-yeux, faut que je change mes lunettes.
    et des shoes classe hic et des boots à l'âme ode !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les rêves de fringues me prennent parfois aux changements de saison...comme une envie de passer a autre chose, une façon de se laver la tête de l'intérieur.

      Supprimer
  5. Je vais à un mariage cet après-midi, qu'elle galère de choisir, vraiment dans le dressing rien à me mettre. tu as très bien mis en scène nos vêtements féminin.
    Bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bb on après midi alors chère Zoé. Je suis sûre qu'un rien t'habille et que tu vas finalement dégoter la petite tenue sympa pour le mariage de ta copine...

      Supprimer
  6. Bintuvois, je manque cruellement de confiance en moi : je n'ai fait aucun cas de mes prévisions météorologiques, et toute la semaine j'ai craint pour toi que ton appareillage n'ait eu lieu dans les quarantièmes rugissants ! Je vais devoir travailler là-dessus...
    La légèreté de la musique de Georges Delerue m'a rassuré d'emblée, ainsi bien sûr que ce rêve charmant.
    Oserai-je avouer que je pense que le petit pull en cachemire a bien de la chance. Mais après tout t'étonnera-ce, de la part de quelqu'un qui s'échine à vouloir chanter "Rien ne vaut la vie" ?

    ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai traversé quelques remous durant cette semaine, et il me fallait cette légèreté pour me sentir en week-end et me remettre de cette dure rentrée. Je t'écrirai promis, pour te raconter.
      Mais oui, bien sur, rien ne vaut la vie!

      Supprimer
  7. Les caraco caracole , et il est fier en général , il s'la pête celui là , il a la part belle du gâteau face aux pauvres tee shirts déformés qui servent à jardiner ou faire de la peinture
    faut faire du tri , lorsqu'un truc n'a pas été porté depuis ans , zou ! on recycle

    Certains jours je rêve d'avoir peu de choses dans le placard , ce serait confortable

    La petite robe noire reste la reine
    elle doit tellement se coller à ta peau Célestine
    merci pour ce billet léger et savoureux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite billevesée pour commencer le week-end, un week-end gris et pluvieux en sus, ce n'est pas de refus, hein ma Jeanne...
      La petite robe noire c'était un clin d'œil et tu ne l'as pas manqué. Il était pour toi!
      C'est ça l'amitié et son petit fil invisible...

      Supprimer
  8. Formidable ;-) Ce serait une belle pagaille si mes armoires et leurs contenus s'animaient !!!!
    Bisous, Laure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine, oui, ta garde robe de star doit être impressionnante à côté de la mienne! Hi hi!
      Bisous ma belle et a l'étoile aussi.

      Supprimer

  9. "J'ai rien à me mettre" fait partie des incontournables du vocabulaire féminin... Son pendant masculin étant "Quand c'est qu'on mange" en guise de bonjour.
    C'est si criant de vérité que les voisins ont du se demander ce qui se passait chez Toi....
    Console toi Célestine, pour une femme, ses plus beaux atours resteront les bras de la personne aimée (*) et ils sont indémodables.
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle analyse dans la veine des hommes viennent de mars et les femmes de venus..
      Ah la la! Mais c'est parce que l'expression n'est pas bien comprise. En réalité, j'ai rien a me mettre signifie: " j'ai rien a me mettre de nouveau" voilà, c'est ça: ce sentiment que l'on porte toujours la même chose.
      Et puis les hommes ont beau être très romantiques comme le laisse supposer ta dernière phrase, il apprécient quand même une jolie tenue vestimentaire , tu ne diras pas le contraire.
      Bon c'est pas tout ça, mais quand est-ce qu'on mange?^^
      Molto baci caro

      Supprimer
    2. "...une jolie tenue vestimentaire..."
      Oui en effet, le temps, par trop de hâte, de l'expédier, roulée en boule, sur le tapis ....

      Le seul problème qu'on se pose
      C'est de séparer en deux portions
      Cinquante-cinq kilos de chair rose
      De cinquante-cinq grammes de nylon
      C'est pas toujours un jeu d'enfant
      Pour un donjuju, pour un don Juan.

      Pas nécessaire je pense, de citer le poète....
      Ti bacio Cara

      Supprimer
    3. PS:
      Serais-tu en train de nous dire qu'un homme avisé de ménager ses finances ferait mieux de louer les habits de sa chère et (parfois) tendre épouse. :-D
      rebaci

      Supprimer
    4. Euh...louer, tu le prends dans quel sens?
      Pour la chanson de Claude, le hic...c'est que j'ai trois kilos en trop!

      Supprimer
    5. Louer? pas dans le sens évangélique en tous cas:-)

      Vu l'altitude à laquelle tu culmines, il te faudra bien 58 grammes de nylon alors la parité reste bonne...
      Baci

      Supprimer
    6. Tu es redoutable en calcul! tu as fait math sup?

      Supprimer
    7. "Altitude", carrément !
      Célestine serait donc si grande que ça ?
      La tête m'en tourne et j'me sens tout p'tit pour le coup !

      ;oDD

      Supprimer
    8. Célestine est une grande dame;-)

      Supprimer
    9. Je ne suis pas si grande que ça! A moins que tu ne parles de ma grandeur d'âme . Parce que pour ce qui est des centimètres, je suis tout juste acceptable au crazy horse et dans une équipe de basket je serais la naine de service... Comme quoi tout est relatif!

      Supprimer
    10. Je laissais à Candide le soin de se faire une idée précise ;-)
      Baci mia grande amica.

      Supprimer
    11. J'ai quand même eu besoin de le rassurer...des fois qu'il s'imaginerait avoir affaire à une géante...

      Supprimer
    12. Mon cher Blutch, je te remercie de ta sollicitude, qui ne fait que confirmer ce que je savais déjà : notre amie Célestine est une grande Dame !

      Ceci étant, sachant que les danseuses du Crazy doivent faire entre un mètre soixante-six et un mètre soixante douze, le "tout juste acceptable" de Cel me fait pencher pour un mètre soixante-douze ou un mètre soixante-treize...
      Tu as raison Célestine, tout est relatif !

      Bon, m'en vais me préparer une lessiveuse de soupe aux asperges...

      ;oD


      Supprimer
    13. @ Candide
      Toutes précisions étaient inutiles, hormis mon envie de proférer de basses flatteries...
      Autrement, tu es dans la bonne fourchette, à -2 +5 cm de tolérance. Ce qui parait ridicule vu la grande tolérance habituelle de Célestine. Autrement, tu sembles avoir une connaissance approfondie des danseuses du Crazy :-D
      Pour la soupe aux asperges, je suis preneur...
      Bon appétit.

      @ Céleste
      D'un autre côté, Candide pouvait se douter qu'avec 58 grammes de nylon, ça ferait un peu juste pour une géante....
      Quant on aime on compte pas, dis-tu habituellement, mais on a le droit tout de même d'évaluer;-)
      Baci Cara

      Supprimer
    14. Bon pour terminer avec Paul et Mick autour de ma taille, je lève le voile sur cette info de la plus haute importance. Je me suis mesurée ce matin. 173,5 cm. C'est mort pour le Crazy. Pas besoin d'avoir une connaissance approfondie, on trouve le renseignement en deux-deux sur internet.
      Et je suis vraiment une naine pour le basket...

      Blutchiamo, alors toi, quand tu dis que je suis une grande dame, tu profères de basses flatteries? je ne te crois pas!

      Candide Au fait, la soupe d'asperges quand on parle de ce sujet, ça fait un peu provoc, quand même...mais bon, je suis naïve, je n'avais pas vu ça tout de suite.
      Cependant, si c'est de la vraie soupe, moi aussi je suis preneuse, les bons produits naturels ça ne se refuse pas.

      Supprimer
    15. Trop tard, Blutch s'est enfin dévoilé : c'est un vil flatteur de la plus basses espèce ! Y'a pas à tergiverser, c'est lui qui l'a écrit ! :oDDDDD

      Quant à la soupe d'asperge, je sais pas ce que tu as vu, dont je n'aurais pas vu que tu pouvais le voir.
      Chacun sait qu'un message n'a d'autre contenu que celui que lui donne le récepteur. Alors bien sûr si tu as vu ce que je vois que tu aurais pu voir, ça peut faire un peu provoc', c'est sûr. Mais en même temps, faut le vouloir, tout dépend du point de vue. Ne serions-nous pas là au ras des pâquerettes ? Ou sur le fil ?

      En tous cas, tu n'auras pas de vrai soupe d'asperge : tu es tombée dedans quand tu étais petite...

      ;o))

      Supprimer
    16. Et qui c'est ces Paul et Mick qu'on a jamais vu ni d'Eve ni d'Adam et qui tournent autour de ta taille ?

      :o0

      Supprimer
    17. Ou alors on s'est pas compris du tout ! La soupe d'asperges c'est pour moi, pour tenter, s'il en est encore temps, de gagner les multiples décimètres qui me manquent pour te regarder en face...

      ;oD

      Supprimer
    18. Bouhou!!!je voulais goûter ta soupe d'asperge moi!
      Paul et Mick sont deux garnements qui sèment le bazar sur des sujets épineux...ou pas, d'ailleurs, juste pour faire parler les bavards! Et ça marche!
      Multiples décimètres...hum hum alors là, tu as besoin de revenir faire un stage en cm2!
      Quant à Blutchiamo, non non, ce n'est pas un vil flatteur, je me refuse à corroborer cette assertion!

      Supprimer
    19. Binvoilà, tu connais l'immense frustration dite "syndrome d'Obélix".
      Bon, pasque c'est toi je t'en ferai goûter juste quelques gouttes...
      Quant à Blutch, il a avoué !
      Cependant je comprends bien qu'il te soit difficile de ne pas a voir une indulgence coupable pour un mec qui te donne du "Ragazza" et du "Cara" à toutes les pages. Il est habile, le bougre !

      ;o))

      Supprimer
    20. Pauvre Obélix!il a dû souffrir!
      Indulgence coupable?
      Je ne me sens coupable de rien, je te rassure. Mon indulgence n'a d'égale que le nombre de mes centimètres, c'est dire. J'apprécie tous mes commentateurs et commentâteuses avec la même égale joie. Vous m'apportez beaucoup de plaisir. Et chacun m'appelle bien comme cela lui chante. Vous êtes tous différents, et c'est bien ce qui fait la richesse de ces liens.
      Et s'il m'est arrivé de t'appeler mon "petit" Candide, c'était par pure tendresse.

      Supprimer
    21. Ch'uis c.. moi !
      Voilà ce que c'est que de commenter trop vite : c'est pas "coupable" que je voulais dire. Je trouve pas : "indulgente" ? "tendre" ? "amusée" ?
      Je trouve décidément pas. Je te laisse faire un mix de tout ça... ;o))
      Et je sais bien toute la tendresse qu'une maîkresse peut mettre dans "petit".

      Douce soirée à tous !

      Supprimer
    22. Je te pardonne avec une indulgence attendrie.
      Mon indulgence de maîkresse.
      tendresses

      Supprimer
    23. Je crois que Candide devrait lire ou relire la tirade des nez, spécialement les derniers vers, car je me sens parfois des airs de Cyrano :-D
      Ouiiiiiiiii c'est bien ceux là:
      "Je me les sers moi-même avec assez de verve
      Pour ne pas admettre qu'un autre ne me les serve".
      Mais Candide connais trop bien l'auto-dérision pour ne pas l'apprécier chez les autres ;-)

      @ Candide
      L'indulgence de Célestine ne peut être que bienveillante.

      @ Cel
      Maikresse Candide y fait rien qu'a m'embêter parce qu'y veut pas croire qu'on est tous tes chouchous préférés...
      Baci mia cara Ragazza
      et un serrage de paluche à Candide

      Supprimer
    24. Mais oui, vous êtes mes chouchous préférés et je vous aime tous pareil!
      ^^
      ^^
      ^^
      ^^

      Supprimer
    25. @ Blutch : moi aussi, j't'en serre cinq !

      Supprimer
  10. Bof quand la femme est belle, un rien l'habille, ce rien qui fait tourner les têtes, et met les lèvres des hommes en cœur, pour un sifflet discret et admiratif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se faire siffler dans la rue, il y en a qui n'aiment pas, moi j'adore...Je dois être montée à l'envers!

      Supprimer
    2. Michèle Morgan avait dit :" je ne connais pas plus beau compliment, que de se faire siffler dans la rue".
      Elle aussi a de belles châsses tu vois un rapport de cause à effet ?

      Supprimer
    3. D'abord, j'ai rien dit. En plus, j'aimerais bien me faire siffler dans la rue, mais il n'y a pas de rue ici, ni personne d'ailleurs, que l'autre, là, qui prétend également qu'elle n'a rien à se mettre, ce qui n'est pas pour me déplaire, j'avoue.
      Bof.

      Supprimer
    4. Dis donc, Bof, c'est extraordinaire! Chaque fois que quelqu'un dit "bof" dans un commentaire tu apparais...
      Mais comment fais-tu? Tu as un petit moteur de recherche personnel qui t'indique les bof?
      Signé: l'autre là, celle qui rêve à poil devant sa garde robe...^^

      Supprimer
    5. Andiamo, c'est un grand honneur que d'être comparée à l'héroïne de quai des brumes...j'avoue que j'ai entendu souvent la réplique culte de ce film, bien avant de l'avoir découvert, d'ailleurs!

      Supprimer
  11. ça m' étonnerait que tu sentes des pieds ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben quoi, c'est normal comme odeur !! ;) Pourquoi y échapperait-elle, hum??
      Mais rassure toi chère Célestine, en juillet, je n'ai rien remarqué!!! :) :) :)

      Supprimer
    2. C'était en juillet? cela me paraît si loin! faudra voir à faire une redif, j'ai oublié des détails...Par exemple, qu'est-ce que j'avais aux pieds? sont-ce mes petits sandales noires à bride? ou mes tongs blanches? ou des escarpins verts à talons?
      En tous cas, pas de chaussettes...donc pas d'odeurs de pieds!Ben oui, j'ai beau être une fée et péter des paillettes,il m'arrive de puer des pieds, chère PIERROT!

      Supprimer
  12. ... Sous les plus belles coquilles, se cachent parfois des horreurs.. je plaisante..je parle pour moi... FORMIDABLE votre (ton !) billet, ma chère Célestine.. trop vrai.. trop beau !
    Plus rien à m'mettre ! un peu dépassé pour la jeune retraitée que je suis.. du passé.... je préfère revêtir ma plume d'écriture qui crisse sur la page !
    je vous (t') embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun souci, tu peux me dire tu. je ne vouvoie que ceux qui me vouvoient (Juste une question d'équilibre, comme dirait mon ami Francis)
      Merci pour tes émerveillements. Et essaie de parler de toi en bien.La parole impeccable commence par soi-même. Moi je vois beaucoup de beauté en toi.
      je t'embrasse

      Supprimer
    2. Merci Célestine pour ton "tu" si gentiment offert.. mes paroles ont dépassé ma pensée... j'ai essayé (d'ap)-paraître sans artifice en ne dissimulant pas (mon être) ... en étant pas une façade-un déguisement-un trompe l'oeil-une illusion...pas tentée de révéler une image au voile déformant, mais "d'adhérer" ..authentique ..réalisée au fond...
      Merci pour "la parole impeccable", celle "qui ne pêche pas", en rappel ici.. et le pouvoir du verbe qui détruit ou construit.. je découvre, grâce à toi.. "les accords toltèques" et les 4 règles pour être.. qui nettoient le langage du négatif, du mal juger, de la critique.. Merci à toi, je vais m'y atteler.
      Je continue mes émerveillements Célestine...
      Je t'embrasse en attendant la pluie.
      Den

      Supprimer
    3. Les quatre accords toltèques sont simples mais très efficaces pour enjoliver l'existence et permettre de vivre mieux. Le plus génial dans mon cas a été " ne pas faire de ce que disent les autres une affaire personnelle" cela, c'est une carapace tellement magique contre les blessures de l'égo...vraiment on peut dire que ça a changé ma conception du monde.

      Supprimer
  13. Je me plais à imaginer pourquoi la petite robe noire décolletée finit souvent roulée en boule sur un tapis…
    Des mains pressées et avides ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Antiblues est un petit coquin, mais tellement sincère dans ses mots ;)
      En tout cas je suis sûre qu'un rien t'habille :-) moi petite et ronde, j'ai parfois l'impression d'être un peu boudinée :(
      En tout cas continues de nous apporter un petit peu de folie dans ce quotidien parfois bien gris !!!
      Je t'embrasse fort ma chère Célestine ...
      C'est ... Marie

      Supprimer
    2. @ ANTIBLUES
      Arrête tu me fais monter la pression, comme on dit de par chez nous...Et si je ferme les yeux, je vais perdre l'équilibre!

      @MARIE
      Oui, c'est un coquin, mais j'aime les hommes, et surtout les coquins, ça fait rêver et ça ne mange pas de pain.
      Alors un petit grain de folie dans un quotidien bien gris, c'est une excellente définition de mon blog.
      grosses bises, jolie petite ronde aux courbes douces et vallonnées.

      Supprimer
    3. Merci ma Célestine pour ces "courbes douces et vallonnées", je me sens tout à fait moi dans cette définition ... Tu es extra, et c'est pour ça que j'aime venir chez toi ;)
      Moi aussi j'aime les hommes coquins, c'est tellement plus envoûtant, non ? Bisous et bonne nuit à toi et Antiblues ;)

      Supprimer
    4. Comme je le disais a Den, surtout ne pas se dévaloriser, car cela ne porte préjudice qu'à nous même...on se sent tellement mieux dans sa peau quand on s'aime et que l'on parle de soi en termes élégants et choisis.
      La parole impeccable commence par soi-même.

      Supprimer
  14. Quand un rien nous habille, pourquoi se plaindre de n'avoir rien à se mettre... ça me rappelle que je vais devoir faire du tri dans ma garde robe... gros bisous ma Célestine et si tu fais du shooping pour renouveler ton armoire un peu trop insolente... je peux venir avec toi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Quand un rien nous habille, pourquoi se plaindre de n'avoir rien à se mettre"
      tu es d'une logique infernale! tu as raison...mais comment j'aurais mis une chute à ma mini nouvelle?
      Pour l'instant, j'ai plutôt en tête d'habiller mon petit dernier pour l'hiver. mais je te fais signe dès que le besoin se fera sentir...
      Je t'embrasse fort!

      Supprimer
  15. J'ai adoré la martialité de ce cloth-combat. Bravo et belle idée que Delerue, est-ce tiré d'un film précis? Vraiment Capra a bien fait de lui consacrer un film entier, "L'homme Delerue". Rires...,sourires...,non? A bientôt et encore bravo. "Trois petites notes de musique, ont plié boutique..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Cloth-combat" excellent! je ne suis pas près de faire des jeux de mots en Anglais!L'homme Delerue...dis donc, c'est la forme internationale, Claude!Gary Cooper, Barbara Stanwyck, je reconnais bien là tes références au ciné que j'adore, le grand Hollywood des années 40-50...
      Qu'est-ce que c'est bon!

      Supprimer
  16. Dire ça devant ton armoire ouverte ? Ça va pas ??? Il va leur falloir dix ans de psychanalyse pour s'en remettre, à tes fringues ! :~)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. -Bonjour, quel est votre profession?
      -Je suis psychanalyste pour fringues
      -Ah bon? et ça consiste?
      -A écouter les problèmes des pulls qui ont les nerfs en pelote, des pantalons qui en pincent pour des robes qui se dérobent, des bas qui sont chiffonnés, il y a un boulot!

      Supprimer
  17. Seigneur Jésus, dieu tout puissant, si vous existez, faites qu'au Paradis (auquel j'ai droit vu que j'ai souscrit la police d'assurance de la Mutuelle Saint-Pierre), je sois transcendé en pull en cachemire.
    Je pourrais ainsi attendre le grande dame brune, pour lui prodiguer tous mes soins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Alain, ce que tu m'as fait rire! J'étais en train de faire la queue au supermarché et pour passer le temps je clapotais sur mon smartphone, et je suis tombée sur ton commentaire. J'ai éclaté de rire, les gens se sont retournés sur moi. J'avais envie de leur dire: c'est mon pote Alain qui me fait rire avec son commentaire trop drôle...merci pour ce bon moment.
      Euh question subsidiaire:
      La Mutuelle Saint Pierre, elle existe vraiment?

      Supprimer
    2. Je sais qu'il a existé une Mutuelle Saint-Christophe ! pour les curés, bonnes soeurs et couvents de tout style !!
      :-)

      Supprimer
  18. Tu m'as bien fait rire. Bon week-end Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en vois ravie cher Petit Belge! Très bon dimanche à toi!

      Supprimer
  19. Réponses
    1. Chouette idée ce gilet...mais je n'ai pas trouvé ma taille!

      Supprimer
  20. j'ai aussi un dressing avec pleins de trucs...
    mais là , je me cherche une jupe en coton un peu épais ,à plusieurs volants , tu vois genre jupon baba-coll, mais pourpre , un beau rouge sombre intense..j'en rêve pour les prochains jours gris , et je ne trouve pas .
    dans les magasins y'a que des machins mode en jersey synthétique..bref, si tu croises ce genre de jupe dans tes rêves où ailleurs, dans un rayon de 20 km , merci de me prévenir..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que tu vas trouver ton bonheur par ICI A moins que tu aies déjà essayé...

      Supprimer
    2. oooh ! trop sympa!!!!
      quelle collection...
      mais j'achète rarement des fringues par internet, j'aime bien fouiner et chercher en vrai!
      cela dit , ça va me passer certainement !

      Supprimer
    3. Qu'est-ce qui va te passer? Ton envie de jupe rouge, ou ton aversion pour les achats sur internet? Dans le deuxième cas, je veux bien te brieffer, je suis une pro!

      Supprimer
  21. J'ai fait une fausse manoeuvre et mon com a disparu. grrrrr...
    Je disais que l'on connaît bien la rengaine, j'ai rien à mettre !
    Faire parler les objets, c'est amusant. Valentyne pour la 109e d'Olivia a laissé la parole à "son" tasse à moustache. Un délice aussi !
    Mais pourquoi tout est plus simple pour les mecs ? Pour nous, il faut assortir le sac, les chaussures, le petit haut avec le petit ou le grand bas, pas plus de 3 couleurs, des matières qui ne se heurtent pas, prévoir un coup de froid ou la pluie... bref, faudrait une valise à chacun de nos déplacements !
    Alors, tu as trouvé ta tenue ?
    Bisous d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Soene et toutes les Miss ici présentes : c'est surprenant cette impression qu'ont les nanas de croire que c'est plus facile pour les mec ! C'est sûr qu'avec un peu de bonne volonté et quelques efforts, on arrive facilement à ressembler à rien.
      Mais quand même, ça demande de l'attention, faut pas s'planter !
      Et vous croyez que c'est facile de résister à l'envie d'acheter ce jean à 170 euros qui te fait ressembler à un sac mais dont l'adorable/succulente vendeuse nous dit avec un sourire à faire fondre la banquise et en nous fourrant sous le nez le plus vertigineux des décolletés avec des airs d'ingénue perverse : "Rôlalaaa, keskivouvabieannnn ! ! !
      D'autant qu'on connaît pas nos tailles (ça change tout le temps ce truc) et que c'est menu gonflant de perdre du temps dans ces magasins si mal rangés qu'y a pas moyen de trouver ce qu'on cherche. C'est quand même pas compliqué : je veux le même jean qu'y a sept ans, mais élastiss et imperméable (bicôse le ketchup) !

      PS : toute ressemblance avec une personne ayant réellement existé serait purement fortuite.

      Supprimer
    2. CANDIDE, Peut-être as-tu une certaine dose de féminité en toi, qui te fait envisager les choses ainsi...
      SOENE oui, j'ai fini par faire ce que je fais toujours: donner un petit coup de jeune à une ancienne robe, en rajoutant un accessoire neuf...hi hi.
      Un truc qui marche bien aussi, ce sont les superpositions. On arrive à se créer un look sympa en superposant simplement deux vêtements que l'on n'aurait pas eu l'idée d'associer. Et ça marche!
      La règle des trois couleurs aussi, c'est un incontournable auquel je pense toujours.
      Bises

      Supprimer
  22. Incorrigible! Mais un rêve s'écoute, chère madame! Il te faut donc remplir ta garde-robe de nouveaux bavards, et essaye qu'ils soient tous flatteurs cette fois, je trouve que les chaussettes y vont un peu fort ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, il faut toujours écouter ses rêves, chère Edmée. Même les plus farfelus veulent nous dire quelque chose.
      Les chaussettes sont des impertinentes...Je vais les mater!

      Supprimer
  23. C'est ce que je me suis dit le jour de la rentrée. Alors j"aI fait un brin de shopping, un truc que j'avais pas fait depuis.... Mettre un truc neuf et pas bricolé (je bricole toutes mes fringues) , c'est top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voilà! Ecolo et bricolo sera le vingt et unième siècle...
      Et je suis sûre que tes élèves t'ont trouvée belle!

      Supprimer
  24. C'est tellement vrai ce que tu racontes là, on peut en faire des choses en bullant...bouh des chaussettes c'est pas trop glamour mais bon faut pas prendre froid par le bas hein...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben ça c'est sûr! prendre froid par les pieds, ça donne le rhube de cerbeau...

      Supprimer
  25. sourires... toutes les dames se reconnaissent dans tes mots...
    la rentrée est bonne pour toi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de t'avoir fait sourire ma chère Coumarine...
      Je te raconte par mail.
      gros becs

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.