mercredi 25 juillet 2012

Far niente

photo moi (pour une fois)
Vous saviez que farniente signifie "rien faire " en italien ?
Alors aujourd'hui, on peut dire que j'ai fait niente. Mais alors niente puissance 10. Nada. Que d'chi.(Tiens d'ailleurs ça s'écrit comment ? Queue d'chi? Que tchi? No se...) enfin, Peau d'balle quoi. Rien de chez rien.
J'ai laissé s'étirer les heures comme un ruban de réglisse que l'on allonge indéfiniment en le déroulant. Chaise longue, lecture, piscine, sieste, chaise longue, re-sieste, apéro...
Le matin, pas fait le lit, pas lavée, descendue en maillot déjeuner au soleil, avec l'idée d'aligner en même temps quelques définitions de mots croisés. J'ai arrêté le dej quand le beurre commençait à faire un petit lac jaune dans le beurrier. Pour me reposer des mots croisés, je me suis installée sur ma chaise longue où  j'ai épluché le hors série de Psycho mag "spécial tests et exercices pour s'épanouir". Du genre:
"Savez-vous profiter de l'instant présent?", "Quel est votre profil émotionnel ?", " Etes-vous bien dans votre corps?" "Dans quel rôle vous enfermez-vous?"
Pour chaque test, vous devez choisir votre réponse parmi quatre, puis compter les triangles, les carrés, les losanges et les ronds et reporter vos résultats dans la grille pour trouver votre profil. Déjà, ça, c'est fatigant. 
En une heure et demie, j'ai ainsi appris des tas de choses très intéressantes  à propos de  moi-même.
J'ai appris que j'avais un moi assumé, que je suis émotionnellement en quête de sens, que je suis amie avec mon corps (mais limite je ne suis pas passée loin du corps-vitrine, quand même) que je suis dans un rôle de médiateur et que je sais m'appuyer sur mes ressources intérieures. Je me demande comment ils arrivent à trouver tout ça en me posant des questions du style:


Vos beaux-parents viennent passer le week-end chez vous:
Vous passez toutes les pièces en revue.
Toutes les conditions sont réunies pour passer un bon moment.
Vous espérez que votre programme les séduira.
Vous comptez sur les enfants pour créer l'ambiance.


Surtout que mes beaux-parents, ils sont morts il y a vingt ans (paix à leur âme).
Mais bon, c'était quand  même achement bien de rien faire aujourd'hui. Je regrette pas, même si le test "Savez-vous goûter au plaisir du farniente?" m'a placée dans la catégorie "oui, mais avec un soupçon de culpabilité".
 Pff, où sont-ils allés chercher ça? 

27 commentaires:

  1. C'est tout un art de fainéanter en farnientant ! Ça réclame beaucoup de lâcher prise pour ne pas rester branché sur 380 V ! :~)

    Bonne vacances à toi ! (moi, c'est très bientôt !)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi du mal à ne rien faire...

    ce qui met en colère ma petite femme..... Sourires.

    belle journée. amicalement

    RépondreSupprimer
  3. J'ai du mal à ne rien faire durant des heures. A un moment, il faut que je m'active!
    Du reste, je déteste la grasse mat': sitôt réveillé, sitôt levé (ce matin 4h 45)
    Pour les tests, c'est drôle à faire, mais les résultats sont vite oubliés... Tant mieux, on pourra les refaire l'an prochain :)

    RépondreSupprimer
  4. Tiens tu me donnes envie de reprendre mes cours d'italien....ils me plaisent bien ces mots !

    RépondreSupprimer
  5. Ah, le plaisir des vacances... faire ce que l'on veut, quand on le veut :-)) Et ne rien faire aussi...
    Belle journée à toi
    ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  6. LOL Célestine ;-)
    c'est surtout quand on pratique le far niente chez soi, qu'on culpabilise... (j'aurais dû ranger le bureau, tondre la pelouse, désherber le potager, faire une vaisselle...)
    profites-en bien sans arrière-pensée!

    RépondreSupprimer
  7. ça fait une moyenne avec nos journées de cette semaine : 3 marmots (30 ans tous âges confondus!): y' a pas, ça occupe !
    A mon avis, les concepteurs des tests lisent ton blog .....

    RépondreSupprimer
  8. Te voir en photo comme ça… C'est vraiment le pied !
    Entre Grec et égyptien !
    Toujours tout en originalité chez toi !
    :-)

    RépondreSupprimer
  9. Tu appelles ça "rien faire" ??

    Moi, je vois là une foule d'activité !! (lire, piscine, faire des tests, mots croisés, se prendre en photo, prendre l'apéro, etc. )

    C'est tout sauf "rien faire" !

    De toute façon, ça n'existe pas 'rien faire'...

    RépondreSupprimer
  10. Le mot " farniente " ne fait pas partie de ma vie non plus , j'ai jamais trop pratiqué cet art , par choix , mais je ne suis pas hyperactive pour autant

    Les psycho test , hi hi , ça me gave " faut que j'écoute mon corps " , je dois me réconcilier avec moi même " , gna gna , ah la , ça en dit long sur la nombrilisme des gens tout ça , bref !

    Mes beaux parents un WE , ok , mais pas plus d'une fois par an , sinon , je mord tous ceux qui passent par là !
    Dis , tes vacances sont douces , profite bien Célestine

    RépondreSupprimer
  11. Far niente es possibile ? Il profumo della dolce vita ... Tutto bene per lei !

    RépondreSupprimer
  12. Chouette une consoeur écrivaine, bienvenue au club ! Il faut de pugnacité pour arriver à la fin d'un livre, plus facile à lire qu'à écrire. C'est un peu comme la cuisine. Un plat préparé pendant des heures et mangé en dix minutes, c'est frustrant pour la cuisinière.

    RépondreSupprimer
  13. perso ça fait deux heures que je ne fais rien, plantée comme uen guimauve sur mon lit (35 à l'ombre...), pdt ce temps, j'ai acheté un gros cadeau comme ultime present une chere personne tres gravement malade via le net, organisé la garde de mes kids à la rentrée par texto et j'ai validé la tenue de ma minimiss pour le concert de nolwenn), mais j'ai pas bougé un orteil ni un crayon! ca c'est farniente pour moi !-comment ça j'ai du mal avec farniente.

    RépondreSupprimer
  14. Helène entre la guimauve et le rouleau de réglisse, on se comprend...

    JEANMI bienvenue chez moi. Si la consommation devait toujours prendre le même temps que la préparation, on ne ferait jamais rien!Il faut se dire que la préparation, c'est déjà du plaisir...

    RépondreSupprimer
  15. ANDIAMO Si si, molto dolce la vita...

    JEANNE très douces les vacances et pourtant très économiques: que des plaisirs à petit prix...Mais j'aime embellir le quotidien de petites choses toutes douces.
    Et mes beaux-parents sont vraiment partis, ce n'était pas une figure de style.C'est pourquoi je ne peux plus dire du mal d'eux...(lol)

    CEDRIC tu as raison, rien faire n'existe pas.Même dormir c'est faire quelque chose. Mais comment j'aurais fait mon billet sur le farniente?

    RépondreSupprimer
  16. À tous : un petit tour d'un matin de vacances sur le blog de Célestine et puis on s'envole vers chacun des commentateurs. Alors on se régale de la diversité de cette communauté dont le trait principal semble être le bonheur à se retrouver sur la toile. Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es. Que du beau monde ! on écrit, on note, on photographie, on réfléchit, on commente, on se répond, on s'attend, on médite.
    Et qui est donc cette Célestine qui se promène sur tous ces blogs ? Si on en croit sa sagesse, elle doit avoir plus de cent ans. Si on en croit la photo des rares éléments qu'elle donne à contempler, elle en a à peine vingt. À en croire le nombre d'admirateurs qu'elle possède, on ne saurait douter de son charme, ou de ses charmes.
    Peut-être est-elle simplement un rêve, un rêve de blogueurs, une illusion de plus dans ce monde étrange et éphémère.
    En tous cas autour d'elle une belle brochette d'amis ! À tel point qu'on n'ose signer son article et qu'on restera donc le commentateur anonyme.

    RépondreSupprimer
  17. ANONYME Merci de ce beau message en forme de billet...Je ne sais qui tu es mais en tous cas digne de figurer parmi ma "brochette" d'amis sans aucun complexe!Quant à mon âge, c'est tout à fait ça: j'ai parfois l'impression d'avoir cent ans, mais le plus souvent j'en ai quinze!

    ALAINX Heureuse de te voir par ici, et tant mieux si mon originalité te plaît.

    RépondreSupprimer
  18. WALRUS Oui?

    PIERROT BÂTON Certes, mes journées ne sont pas toutes aussi calmes. j'aime aussi quand la maison se remplit des doux bruits de la smala de retour...surtout que je sais que le calme reviendra tôt ou tard, et ça, ça change tout!

    RépondreSupprimer
  19. ADRIENNE C'est vrai, tu as parfaitement raison, il a fallu que je ferme les yeux sur toutes les tâches qui s'offrent à moi quand je suis chez moi.C'est d'autant plus difficile avec ce vieux résidu de culpabilité!

    LAURE Un plaisir que tu cultives avec grand art si j'en crois tes photos et tes derniers billets.

    RépondreSupprimer
  20. MISS ZEN Va au bout de ton envie, si si!molto importante!

    ANTIBLUES 4h45! wouaou! je suis impressionnée!

    PATRIARCH Elle a bien raison ta petite femme, il faut savoir profiter de l'instant présent et se poser.Je vis moi-même avec un hyperactif, et je ne me mets plus en colère, ça ne sert à rien, on ne peut aller contre la nature profonde des gens...

    TANT BOURRIN j'aime ta définition du lâcher prise! MDR!
    Bonnes vacances, alors, si c'est pour très bientôt.

    RépondreSupprimer
  21. Cel, j't'adore et j'adore ce brin de culpabilité qui pointe le bout de son nez! Pas parce qu'il te pourrit tes vacances, oh non, simplement parce qu'il rappelle que tu es des nôtres, encore et toujours. bises

    RépondreSupprimer
  22. DELPHINE Oui, je crois que je suis un être humain à part entière!

    RépondreSupprimer
  23. Anonyme, du courage, voyons ! tu persistes dans tes coms (fort plaisants et judicieux d'ailleurs !), alors SIGNE !

    MDR ! je suis presque dans le même cas que toi, Célestine, mais pas avec le même environnement ! Le CG s'est vidé, ma tour est entourée de bureaux vides, j'en fais le moins possible et j'attends que le temps passe...

    J'aime bien les QCM, c'est plus facile ! pour les tests, je les fais bien sûr, et je les refais avec d'autres réponses, pour voir !

    bonnes vacances !

    RépondreSupprimer
  24. SOENE Anonyme n'a pas envie de signer, mais il ne me dit pas des choses désagréables (bien au contraire)et je respecte son choix.

    RépondreSupprimer
  25. Là d'où vient ma fille, petit enfant de Bohême, le jour de la semaine durant lequel on ne fait rien est le ... dimanche.Qui l'eut cru ?
    Et comment dit on dimanche en Bohême ? On dit "nedeli" (phonétiquement "nédiéli"), qui signifie "Faire Rien".
    Facile le tchèque, surtout les jours où on n'a pas envie de se creuser la caboche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très émouvant, la concordance des langues...

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.