mercredi 17 août 2011

Miscellanées

L'été fait son intéressant. Le voilà qui a installé son fourneau au-dessus de nos têtes alors que d'habitude, vers la date fatidique du quinze août, il fourbit ses premiers orages pour nous habituer peu à peu à sentir l'air du soir fraîchir. 
"Treize lunes! répète ma mère, je l'avais dit, tout est à l'envers!"
Ma mère, c'est la sagesse.
Mais j'ai pris depuis longtemps la résolution de fuir les conversations météorologiques, sauf quand elles constituent une entrée en matière pour gens timides ou bien élevés. On a sûrement inventé  de parler de la pluie et du beau temps pour rester politiquement correcte alors qu'on aimerait bien  lui sauter dessus et déchirer sauvagement sa chemise...
Mais si c'est pour entendre râler, et pester contre l'inéluctable, je préfère me sauver. J'ai quand même entendu, l'autre jour au marché, cette sublime phrase: "Vous avez vu ce temps? Ils exagèrent!" Je veux bien être changée  en lézard vert sur le champ si je sais qui est ce mystérieux "ils"...

Je n'ai pas pu observer, dans mon paradis vert, toutes les étoiles que j'aurais voulu. A cause de la pleine Lune. Mais leur course inexorable m'a fait l'effet, une fois de plus, d'une salutaire douche. Une douche emportant les miasmes de nos petites inutilités dans le caniveau du temps. Je me sens ressourcée au sens propre en quelque sorte.
Les chemins de randonnée m'ont offert leurs mousses et leurs sous-bois aiguilletés, leurs pierres qui roulent et leurs panoramas époustouflants. 
Des amis, du bon vin, et la très nécessaire réfection du monde le soir, après le barbecue.
La guitare sous les étoiles, les chants à plusieurs voix et dans le gîte voisin, une adorable famille de Belges dont les quatre enfants nous faisaient le spectacle le plus charmant, avec leurs diabolos. Je leur fais ici un petit clin d'oeil, et à travers eux, à tous leurs compatriotes de la blogo qui sont devenus ma deuxième patrie.

Tiens, parlons-en de la blogosphère. Bien sûr que mon petit monde m'a manqué. Je suis venue aux nouvelles dès mon retour, comme on s'inquiète des amis, des voisins.Dans cette pluie d'étoiles, il y a ceux qui sont à l'hôpital * et pour qui l'on a une pensée émue et profonde, ceux qui se battent contre des marchands peu scrupuleux *, ceux qui sont sur leur petit nuage *, ceux qui en sont revenus *, ceux qui s"adonnent à la rêverie *,  ceux qui ont les cheveux dans les yeux * , ceux qui lisent * * ceux qui écrivent  *  * ceux qui sont légers * et ceux qui sont graves *.
C'est la vraie vie. On papote * , on cuisine * on fouille dans de vieilles malles * ,on tricote *, on jardine *,  on prend des photos *,*  on voyage  * * *. Certains fêtent leur anniversaire * .Certaines pauses se prolongent * , d'autres ont été interrompues pendant mon absence, et je suis toute heureuse de lire à nouveau leurs billets *. Et puis certains se demandent s'ils vont continuer * , d'autres enfin tirent leur révérence, nous laissant comme un grand vide au cœur * ...
Et puis il y a tous ceux que j'ai oubliés, mes commentateurs d'un jour ou de toujours.Cette pluie d'étoiles est pour vous aussi.Pour vous dire que j'aime vous retrouver, et écouter battre votre cœur.

Ça bouge, ça palpite tout le temps, les blogs. Comme la vraie vie. Alors, non,  je ne me réfugie pas dans le virtuel. Je ne me suis jamais sentie aussi moi-même et aussi vivante que depuis que je vis chaque minute de mon existence en me disant: "Ca fera un beau billet!"....

Photo internet

30 commentaires:

  1. et t'as pas dit que j'ai failli me faire éjecter de Blogger à cause d'un texte érotique !:-)) Depuis, je n'avance plus dans les liens, pff...

    Quel soin magnifique tu as pris pour ce billet.. Quel respect...
    Oui, c'est comme la vie ici, c'est selon les humeurs, les possibilités, les envies..
    ps : remarque, pour blogger, "je me suis arrêtée au petit nuage !:-))
    le principal est d'avoir des nouvelles des rencontres ici, qu'importe comment.. Pour ma part, savoir qu'ils vont bien me suffit souvent.. Mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille.. Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Salut à toi gente Célestine,

    Un billet frais et ressourcé, on le sent ... Bon courage pour la préparation de la rentrée.
    A vite
    Zénondelle
    PS : des nouvelles pour Toulouse ou Montpellier ?

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui, sévère, Blogger! Pourtant il y en a eu des textes érotiques, ces temps-ci... Tu as vu, j'ai actualisé: il suffit de supprimer le lien et de le remettre...

    RépondreSupprimer
  4. Qu'il est doux ce retour. Plein de bonnes choses et de bonnes paroles. Les vacances des autres semblent parfois très longues !
    Bonne rentrée.

    RépondreSupprimer
  5. ah Célestine, tout cela est très très vrai, depuis les considérations météorologiques jusqu'aux rapports soi-disant virtuels et pourtant si véritablement humains...
    bon retour parmi nous, tu sembles avoir bien rechargé tes batteries :-)

    RépondreSupprimer
  6. JACQUES merci, la rentrée n'est pas encore d'actualité mais il est vrai que les ombres s'allongent et que les derniers jours d'août ont un goût nostalgique de fin de vacances...

    ZENONDELLE sur le portail des grandes écoles, rien avant le 24. Je te tiens au courant.

    RépondreSupprimer
  7. ADRIENNE regonflée à bloc, pour attaquer une année scolaire, c'est ce qu'il faut non? mais il y a encore quelques jours de vacances...

    RépondreSupprimer
  8. c'est cool, t'es vachement intelligente !:-)) bisous

    RépondreSupprimer
  9. pour ma part, c'est la première rentrée que je ne vais pas faire depuis plus de dix ans !:-( mais je ne pouvais pas me ruer car mon fils n'est pas encore entré à Embrun ! Je penserais à vous quand je batifolerai dans l'eau méditerranéenne une fois les touristes partis !:-)))

    RépondreSupprimer
  10. Ben moi j'aimerais bien parler météo avec ta mère, parce que ce serait une première intéressante fois. J'espère qu'elle va bien. et je suis certaine que tu as fait le plein d'air et de lumière et de vert pour affronter instits et têtes blondes avec un sourire à couper l'herbe sous les pieds de tous les casse-pieds. C'est un billet subtil, tendre et émouvant, merci Cel

    RépondreSupprimer
  11. Ma mère est unique et extraordinaire (bon je reconnais que je ne suis pas objective, c'est ma mère) Merci Delphine pour ton commentaire subtil lui aussi, qui me donne la pêche pour affronter l'année scolaire.Cela dit, il me reste encore douze longs jours de congé!

    RépondreSupprimer
  12. ELLA j'en suis très heureuse pour toi, et je pense que tu n'auras pas volé tes vacances, après ce que tu as enduré...

    RépondreSupprimer
  13. pff..j'ai écrit d'autres billets et cela ne s'actualise pas !! Tu crois que c'est Blogger ou un bug sur mon blog?

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour toutes ces étoiles, un vrai feu d'artifices ! Ou plutôt un feu de vérités humaines tant, au travers de l'écran, on touche parfois à l'âme... :~)

    RépondreSupprimer
  15. Ah oui, moi je fais partie de celles qui vident et trient le contenu de vieilles malles :-)

    Tu as raison, les plaintes sur le temps sont comme un tremplin pour ... se plaindre, rien d'autre! Je trouve ça d'un dommage. Il m'arrive de pester aussi - si on a projeté une bronzette de deux heures sur le balcon après avoir fait ceci ou celà, et que le soleil est parti pendant que justement on faisait ceci ou celà... j'avoue avoir une petite frustration pas polie. Mais "que diable"... s'il suffit des nuages pour en mettre dans la vie, c'est une bien petite vie!

    Bises et merci pour ce billet de positivisme!

    RépondreSupprimer
  16. Une analyse complète de la vie.... Sourires. Bon retour parmi nous. Bises .

    RépondreSupprimer
  17. C'est bon de lire ce billet "retour " et chaque attention que tu portes à tes lecteurs , tu m'épates
    Comme tu le soulignes , la blogo n'est pas un refuge , loin de là , la vraie vie offre les mêmes partages , je vis les mêmes choses l'été , les soirées en terrasse , on savoure le vin , on y chante , et on refait le monde , ah oui !!
    L'été dans la blogo , ça semble un peu vide , un léger essoufflement semble s'installer parfois mais au final , nous voilà regonflés pour attaquer la rentrée
    heu ..attends Jeanne , il reste encore un peu temps pour ça
    merci pour ce joli billet Célestine
    bises

    RépondreSupprimer
  18. Coucou célestine,

    je te retrouve enfin après quelques virages sur la blogosphère.
    J'ai bien vu ton com sur mon "fakir", très gentil d'ailleurs (meerci!), mais une mauvaise manipulation me l'a fait effacé, alors j'en ai ajouté un pour te le dire... que je suis bête! ou trop pressée.... ravie de découvrir tout ton petit monde... je repasserai. J'ai adoré le titre de ton roman à paraître... le mien, déjà paru s'appelle Danser au bord des abîmes. Il est en lien dans "Ma vitrine chez Lulu", c'est plus pompeux, mais à l'intérieur, on oscille entre le tragique et le comique...
    Bonne journée!
    Bettina

    RépondreSupprimer
  19. C'et vrai ça : Qu'est-ce qu' "ils" font avec le temps ! Pourquoi Sarkozy n'a pas interdit la pluie sur les plages en juillet/aout, et l'obligation du beau temps au dessus de chez moi....
    Mais qu'est-ce qu'il fout b..... !!!

    Et sinon ... jolie revue de blogosphère...
    Et une pensée positive pour "notre" hospitalisée....

    RépondreSupprimer
  20. Qu'il est beau ce billet.... comme d'hab:-)!
    Tu m'as fait revenir quelques ( euh! plutôt beaucoup) années en arrière en évoquant les soirées guitare sous les étoiles et les chants à plusieurs voix! Pff ! me voilà toute nostalgique d'un coup :-)!

    RépondreSupprimer
  21. Moi, on m'a dit que c'était à cause des Chinois qui avaient envoyé des fusées dans le ciel pour qu'il ne pleuve pas au moment des JO et que depuis, tout est déréglé.... ;-)

    Et puis, moi aussi, je vis au rythme des "ça ferait un beau billet", ça permet de garder les yeux ouverts. Mais si j'écrivais tout ce qui me semble faire un beau billet, je devrais arrêter de travailler...

    RépondreSupprimer
  22. MYO eh bien tant mieux, cela prouve que tu as les yeux vraiment bien ouverts sur les beautés du monde...

    MAMMILOU Pourquoi as-tu arrêté les soirées guitare? Moi je compte bien chanter jusqu'à la fin des temps...

    ALAINX Je crois qu'il ne lui manquerait que ce pouvoir là pour finir de se prendre complètement pour dieu...Heureusement, comme dit mon ado, je cite "Sarko, il chie comme tout le monde..."Soit. mais si c'est dans la colle, on peut dire qu'il fait plus fort que la moyenne.

    BETTINA on va s'échanger nos livres alors? mais le mien n'est pas encore sorti!Il en faut de la patience...

    JEANNE merci de ce gentil commentaire.Je m'efforce de considérer que derrière chaque blog se cache un être humain, c'est ça qui est épatant!

    PATRIARCH merci de ta fidélité, et encore une fois, très bon anniversaire!

    EDMEE je suis le Auguste Comte de la blogosphère, s'il faut t'en croire...

    TANT BOURRIN je rosis d'émotion à la lecture de ton comm.

    RépondreSupprimer
  23. Un superbe post pour préparer la rentrée qui se pointe à l'horizon... C'est joli, c'est beau, ça chante...

    RépondreSupprimer
  24. Et je suis allée chez le coiffeur. :)
    Encore 15 jours avant la rentrée, et plein de projets, n'est-ce pas merveilleux ?
    Je suis contente de te retrouver.

    RépondreSupprimer
  25. Ah, je ne vois que tu ne peux plus te passer des Belges... On est partout! Tes commentaires sur la météo sont très justes. Ensuite, je me suis amusé à retrouver tes liens derrière tes enigmes ; j'ai reconnu Coumarine (hôpital), Edmée (malles), Delphine (qui doute).

    Passe un bon week-end. Gros bisous de Belgique et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  26. Oui PETIT BELGE, vous êtes tous dans mon coeur. Il n'est pas impossible, malgré votre fier et juste combat, qu'un jour nous fassions partie du même pays...c'est déjà un peu le cas, ne sommes nous pas, avant tout, citoyens de la planète terre?

    BERTHOISE je veux te voir sans cheveux dans les yeux! Au fait excuse moi si j'ai cru que cela faisait peu de temps que tu mettais ta photo sur ton blog, j'ai dû prendre mon cas pour une généralité...

    EMILE bienvenue chez moi.Et merci pour le compliment.

    RépondreSupprimer
  27. Pas encore rentrée, mais un passage du côté de chez toi pour avoir des nouvelles, savoir comment va la vie des uns et des autres! Au calme ici,à l'ombre sous les grands arbres,je vais même peut-être écrire un billet!

    RépondreSupprimer
  28. Ton texte donne de l'énergie pour toute la journée - ah oui, un bien beau billet !

    RépondreSupprimer
  29. Décidément chez toi c'est légèreté, joie, générosité... merci.

    Quant au temps qu'il fait, je n'en fait pas beaucoup grand cas. Je le prends comme il est. Nous avons la chance d'avoir 4 saisons. Nous avons la chance de connaître, le soleil, la pluie, le vent, la neige (rarement dans ma région). Profitons de chaque instant. La pluie peut être délicieuse à celui qui sait l'écouter, la regarder (bien sûr je ne parle pas de la pluie de tempête ravageuse, qui heureusement n'est pas le quotidien du temps qu'il fait par ici).

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.