samedi 7 mai 2011

Plongée en moi-même

A me découvrir ainsi (au sens propre et on sens figuré) , telle l'ondine dans sa nudité matinale, j'ai eu l'impression de plonger dans un lac frais et transparent, sans nulle autre préoccupation que fermer les yeux en respirant l'air vivifiant et en laissant couler sur mon corps la source bienfaisante. Quelle sensation étourdissante que de me laisser aller à parler de moi un peu plus intimement que d'habitude, de lâcher la bride, de me libérer de ma peau lisse pour sentir les aspérités de mon moi profond. Et le flot de mots qui en a résulté m'a permis de progresser encore sur mon chemin. Le flot de Vos mots. Vos réactions, vos analyses. Votre vision des choses. Du coup, chacun a fait un petit bout de natation synchronisée avec moi, certains se sont même laissé aller à se dévêtir aussi. C'était un vrai plaisir, cette ablution collective. Merci à Miss K  d'avoir été l'élément déclencheur. Maintenant, je peux me rhabiller?... sinon je vais m'enrhumer...

18 commentaires:

  1. Non, maintenant, c'est l'heure du bain de minuit, encore plus magique :-) bizz

    RépondreSupprimer
  2. Avec toi, alors! pas toute seule...

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue que ce billet a remué pas mal de choses chez moi jusqu'à penser: "Bon sang, mais c'est bien sûr !". Et il résonne encore maintenant....

    RépondreSupprimer
  4. C'est qui cette Cécile qui m'usurpe ? Moi c'est Myo.

    RépondreSupprimer
  5. Oui ma petite MYO, personne ne doute que tu es la seule et l'unique MYO de la blogosphère. Tu voulais dire la même chose, c'est ça? A une minute près! LOL

    Bonsoir et bienvenue chère CECILE
    c'était effectivement un billet "agitateur"...

    RépondreSupprimer
  6. Non, non. C'est moi qui ai écris le commentaire de Cécile mais comme je ne suis pas sur mon ordi, c'est le nom de la propriétaire qui est apparu :-).

    RépondreSupprimer
  7. Ah ok! Tu te déguises en Cécile maintenant! Ah, ben bravo!

    RépondreSupprimer
  8. Ton dimanche n'en sera que meilleur... :**

    RépondreSupprimer
  9. Je t'imagine bien... Belle comme un Botticelli !

    RépondreSupprimer
  10. Je n'y suis pour rien ... J'ai juste lâché un billet selon mon goût... C'est pas ma faute à moi, si je déteste le romantisme :))) mais la nudité a des limites tu as raison. Habillons-nous de voiles, juste pour laisser passer ce qu'il faut et ne rien montrer de trop. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  11. Rhabillons nous de notre habit de travail pour demain!!!!! Ton billet et ses commentaires furent un réel moment de partage et de plaisir. Vivement les prochaines vacances!

    RépondreSupprimer
  12. Je te soupçonne d'avoir déjà tout en toi...
    C'est un peu comme les feuilles de basilic qu'on effleure. Elles dégagent leur parfum comme on te mettrait une gifle alors qu'elles semblaient endormies.
    :-)))
    L'odeur de ton basilic arrive jusqu'ici.

    RépondreSupprimer
  13. J'espère que tu as passé un bon week-end et que tu as une météo aussi clémente que chez nous. Passe une bonne semaine. Gros bisous de Belgique.

    RépondreSupprimer
  14. Surtout que je suis une piètre nageuse ...
    Bonne semaine !
    Zénondelle

    RépondreSupprimer
  15. J'ai loupé d'avoir loupé bien des choses dans ma solitude...

    RépondreSupprimer
  16. Prends bien soin de toi!

    Je suis en ce moment dans une période de grande nudité...

    RépondreSupprimer
  17. Marie madeleine ne prends pas froid...

    Delphine Où étais tu? de quelle solitude parles-tu? J'espère que tout va bien, je n'aime pas quand tu es absente trop longtemps de la blogosphère...

    Zenondelle pas trop dure la reprise? les copies, le stress...

    PETIT BELGE cela me fait plaisir de te voir!La météo est clémente, on dirait l'été. Dur dur d'aller travailler...

    LI quelle jolie comparaison. Moi qui adore le basilic...

    LES PETITS BONHEURS un plaisir partagé! ça y est, j'ai repris le chemin de l'école, difficile mais c'est la vie. Il faut le jour pour apprécier la nuit...

    MISS K nos échanges furent mémorables, et même si ta modestie te fait dire que tu n'y es pour rien, cela fait un bien fou de rencontrer des gens comme toi.

    ANDIAMO!!!tu me fais rougir!

    PATRIARCH c'est ma semaine entière qui s'est illuminée!

    Je vous aime!♥♥♥

    RépondreSupprimer
  18. Vénus anadyomène !
    Sortie de l'eau, fichtre!, le tableau de Arnold Böcklin ou plus connu celui de Ingres vous inspirent de bien belles lignes, dans tous les sens du mot!

    "Célestine dit aux men" ...bien des choses, pardi!

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.