mardi 15 décembre 2009

I beg your pardon

Je lis seulement au bout de quatre jours un magnifique billet que Delphine a écrit, et le rouge au front, je me rends compte qu'elle me l'a dédié. Chère amie si constante dans ton amitié virtuelle et pourtant si palpable, tu as dû me trouver bien ingrate! Mais je tente de réparer aujourd'hui ma négligence et de me faire ainsi, peut-être, pardonner en racontant un peu ma vie des dernières semaines. Car depuis cette remise en question quasi générale, cette dépression hivernale maintes fois exprimée dans les blogs que je visite ça et là,  de FD à Mathéo, en passant par Coumarine et bien sûr Delphine, j'ai pensé prendre un peu de recul moi aussi. Il se trouve que j'ai été assez occupée ces derniers temps, entre la finalisation de mes projets professionnels en cours (les évaluations de fin de trimestre, la mise en place d'une classe mobile informatique , la participation à un concours d' écriture avec toute ma classe et la préparation de mon inspection à laquelle j'ai accordé une attention particulière car mon plan de carrière futur en dépendait en grande partie). Heureusement, je peux dire que tout s'est bien passé. N'oublions pas  mes petits soucis de mère de famille, mes engagements politiques ou associatifs, sans parler de la lutte à temps complet contre les mauvais virus ( jus d'orange, tisanes, miel, films à l'eau de rose, protéines, vitamines, lectures de bons romans et pyjama-cheminée) par mauvais virus j'entends aussi bien le rhume, la grippe et autres joyeusetés à la mode, que sinistrose ambiante et crise ...Bref, des tonnes d'activités me privant de mon petit bonheur quotidien d'écriture et de rencontre. Mais les vacances arrivent à point nommé pour aplanir toutes ces bosselettes de l'existence et reprendre quelques respirations fondamentales. Et merci encore, Petit Belge, Delphine et toute la bande du plat pays de me faire l'honneur de me compter parmi vos amis. Enfin, petit message perso à FD (tant que j'y suis) : les calissons, très bonne idée,en plus la pâte d'amandes a de réelles vertus euphorisantes...

10 commentaires:

  1. La vie ne se limite pas au blog, il est donc normal de temps en temps d'en être absent !!


    Belle journée en attendant les vacances !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci aussi à toi pour ton amitié et ton intérêt pour notre petite Belgique. Comme je l'ai déjà écrit, un blog doit rester un plaisir, et non une obligation ou une contrainte. Courage, les vacances approchent...

    RépondreSupprimer
  3. je viens te faire un petit signe...
    et te remercier.
    Je suis heureuse de t'avoir "rencontrée" sur la blogosphère...

    RépondreSupprimer
  4. Ciel, qui a dit Calissons??? J'ai bien entendu Calissons? Je donne l'empire de qui vous voulez pour une boîte de calissons!

    RépondreSupprimer
  5. Le rouge au front? Mais Célestine, quoi de plus normal que de réagir quand on ouvre sa son blog, qu'on consulte les blogs amis et qu'on se décide à s'arrêter plus longuement pour y déposer un petit message... A mon tour de te remercier pour ton message et te dire que je n'ai pas été la première à réagir :-) Je pense que nous sommes nombreux à être en fin de course et à bout de souffle en ce mois de décembre... Courage et good luck pour tes opportunités professionnelles. Je ne doute pas une seconde que l'inspectrice était sous le charme de ton cours et qu'elle en était scotchée à sa chaise (raconte STP!!!) Prends soin de toi, prépare bien les fêtes de fin d'année en famille et surtout, surtout repose-toi et profite de la vie comme tu sais le faire!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. C'est un bien joli billet! bien sûr qu'on ne peut être toujours là, même à la retraite!!
    Ps:j'espère que ta note d'inspection sera satifaisante.

    RépondreSupprimer
  7. Oooooouuuuf ! Tu vas pouvoir souffler un peu, maintenant, même si ces vacances-là ne sont jamais vraiment reposantes, au moins le réveil ne sonnera pas tous les matins ! Les journées sont tellement courtes que c'en est frustrant de devoir faire des choix et mettre de côté e qui nous tient à coeur, mais qui est chronophage quand même.
    Zou, je t'envoie une pelletée de la 1ère vraie neige, celle qui est tombée en plaine et qui a l'air de tenir...
    Bises et bon début de vacances :-)

    RépondreSupprimer
  8. Célestine, je te souhaite d'agréables vacances. Profite-en bien!

    RépondreSupprimer
  9. Raconter une inspection...Oui , pourquoi pas, le premier soir de vacances, avant d'avoir tout oublié...Bon alors elle arrive à 10 heures et demie, elle s'installe à mon bureau et note tout ce qu'elle voit et entend. Les élèves un peu stressés par cette présence bizarre répondent de façon pas très naturelle. Et puis au bout d'un moment ils redeviennent eux-mêmes, ma leçon de géométrie se passe super bien (j'adore la géométrie, c'est concret et en même temps très riche)et comme d'habitude la pendule se précipite vers la fin de l'heure.Alors je ramène les enfants au portail et je remonte pour l'entretien.Et là, je la scotche. C'est gagné, elle aime ma méthode, ma personnalité, ma rigueur et ma bienveillance avec les élèves. Elle apprécie mes réponses, et évalue positivement mon travail.Que des compliments. Pour quelqu'un avec un gros égo triple surdimensionné comme moi, vous imaginez le kiff!J'entrevois des possibilités de promotion pour les années qui arrivent, de quoi envisager un peu plus sereinement la période "études des enfants" Eh oui, la vie c'est aussi parfois de bas calculs mais quand c'est pour la bonne cause...mais attendons quand même le rapport écrit! Enfin, en attendant, ce sont les vacances et comme le disent mes collègues FD et Petit Belge, on ne va pas cracher sur un peu de repos bien mérité...

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.