vendredi 6 mai 2016

La fille en vert

Femme en vert. dans ET LES FEMMES ! 485958_199759336829356_2096403378_n
Photo du net


Bleu, cauchemar, vertige, avion, tremblement, sursauter, vulnérable, coller, ventre, eau, téméraire, inspirer, méchante,  bouleverser.

Et trois titres de livres:
L’adieu aux lisières (de Guy Goffette) 
L’étoile d’argent (Jeannette Walls) 
La femme en vert (d’Arnaldur Indridaso,) 




Pour les Plumes d'Asphodèle


*





C’était le jeune temps. Faussement effrontés, nous ne disions pas encore adieu aux lisières de la subversion de principe et de la contestation molle.

Un soir d’oisiveté où nous étions tous affalés, comme à notre habitude, à la terrasse de l’Etoile d’Argent, à siroter notre mal-être de jeunes dorés, mi-anars mi-poètes, Manu, bizarrement inspiré sans doute par l’absorption intempestive d’absinthe plutôt que d’eau minérale, fit un pari qui nous fit tous sursauter.

- Je demande en mariage la première femme en vert qui passera.
Agité de tremblements de rire nerveux, et un tantinet titubant, il fit passer sa casquette pour nous faire casquer.
-Allez, bande de téméraires, alignez votre flouze, je vais vous coller une méchante trempe. Vous avez peur ou quoi ? Vous allez voir !
-Déconne pas Manu ! a cru bon de lancer Sebastien pour paraphraser Renaud.
On a tous éclaté d’un rire gras et communicatif. En se tapant le ventre, on imaginait déjà Manu, comme dans un cauchemar, obligé d'épouser Rose Planchot ou Irène Duglantier.
Mais soudain, il y eut un blanc dans l’espace-temps.
Une fille venait de tourner là bas, à l’angle de la fontaine. Sa robe émeraude lançait autant d’étincelles que ses yeux d’un bleu irradié. Le genre « avion de chasse » tu vois le toutim… Elle semblait à la fois sûre d’elle et vulnérable. Bouleversés par cette image fatale, nous nous prîmes à envier, avec un peu de rage aigre, Manu, et sa chance insolente.
Mais la créature changea subitement d’avis et tourna les talons (qu’elle avait fins et délicats, d’ailleurs)
Nous le raillâmes sec.
-Ah ! Tu avais dit  « qui passera ». Elle n'est pas passée au sens propre. Reconnais que c’est perdu ! Allez, Manu, sois beau joueur !

Ce jour-là, la tête de Manu me fit penser à la reproduction d'un tableau de Buffet accrochée au-dessus du buffet de ma grand-mère....




77 commentaires:

  1. Ah...! Extra ! Superbe, la scène !
    Je n'ai même plus pensé aux mots, en le lisant...
    ;-)
    Qui a dit que s'habiller en vert portait malheur ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-D
      C'est sur les plateaux de télévision, non, cette superstition ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Au Moyen âge les tissus verts étaient teints avec de l’oxyde de cuivre ou du cyanure, ce qui était dangereux pour les comédiens qui portaient du vert à même la peau. Une légende dit que Molière est mort habillé de vert.

      Supprimer
    3. Ah oui, c'est intéressant cette explication, je ne savais pas ...
      Heureusement qu'il n'en est plus rien, de nos jours ce sont les ttongs chinoises qui sont dangereuses... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Tu es une vraie alchimiste,la Céleste, transformer un caillou en diamant, un ciel gris en ciel azuré et plein de lumière. Réussir un aussi beau texte avec des mots imposés et aussi négatifs et fermés , j'avoue que c'était une gageure; surtout pour moi, impossible de m'en inspirer. Un texte ubuesque et amusant et drôle surtout que dans la journée d'hier sur Céné-cinéma,dans un documentaire, on parlait de la robe verte que portait l'actrice Keira Knightlley dans le film où elle avait obtenu un prix: Reviens-moi
    http://monfilmculte.com/scene-culte/quand-mode-flirte-cinema-quelques-tenues-devenues-cultes

    http://www.elle.fr/People/Style/Trajectoire-mode/Keira-Knightley-on-veut-son-dressing/En-petite-robe-verte
    Bisous et bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est vrai que je me suis bien pris la tête pour savoir comment faire entrer des mots négatifs dans un texte drôle. Mais bon, tu me connais, les défis ne me font pas peur...
      J'aime beaucoup cette actrice.
      Merci pour ton enthousiasme, une fois de plus mon Bizak.
      A tout bientôt ici ou là.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Fallait attendre la seconde femme en vert, fatalement il y en aurait eu une...peut être miss Hulkette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou Fiona, l'ogresse de Shrek...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Je m'y suis vue avec la bande de potes ! Je lui aurais dit moi que le vert porte malheur !!! Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand le lecteur se voit dans la scène, c'est qu'elle est réussie...
      Alors tu me fais plaisir, Manou.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Dans la gamme chromatique le vert n'est pas une couleur facile , couleur froide, elle est utilisée dans les hôpitaux, les croix de pharmacie; le fou du roi, les clowns étaient habillés en vert, signe de malchance (le tapis vert) . Mais la Dame était peut être vêtue du vert de la nature , de la fraîcheur de la menthe, ou glacée/glaciale et fragile comme la face cachée de l'iceberg, verte comme la jeunesse en herbe, donc fougueuse. Trop tard maintenant pour savoir ce que serait devenu ce couple façonné par le hasard de la couleur .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une couleur effectivement ambivalente...c'est l'espérance, la jeunesse, mais pas seulement :

      http://grandsreves1234.blogspot.fr/2016/02/symbolisme-de-la-couleur-verte.html

      Supprimer
    2. @Chinou
      Jolie analyse de la spécialiste des couleurs.
      Pour moi, c'est avant tout la couleur de la nature, du bien-être procuré par la chlorophylle, et de l'énergie des arbres.
      En tous cas, dans tes aquarelles, le vert est toujours bien utilisé.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. @La Licorne
      Intéressant en effet, mais je crois que toute couleur porte en elle une ambivalence.
      Et telle couleur symbole positif peut se retrouver négative pour une autre civilisation ou dans un autre contexte.
      Mais tu en parles si bien que je le demande si le vert n'est pas ta couleur préférée ... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Le vert n'est pas ma couleur préférée...mais la nature est mon endroit préféré...alors...ça revient un peu au même ! :-)

      Je voulais te dire, Célestine, combien j'admire, ta façon de rester positive, "en vert et contre tout"... ;-), quels que soient les mots du défi (qui, cette fois, pouvaient faire peur)

      Et, au fait, qu'est devenu le vrai Manu, après cet épisode ? Il s'est marié ?

      Supprimer
    5. Je ne parlais pas de nature (le vert des végétaux, comme je le disais est tellement important pour notre équilibre) je parlais plutôt de goûts en matière vestimentaire ou de décoration...
      Merci, je crois que ton admiration est sincère : oui j'essaie de rester positive malgré les doutes qui m'assaillent parfois...
      Le vrai Manu ? marié, trois gosses... je crois qu'il a épousé Rose Planchot, finalement. ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Ben...côté vestimentaire, le vert ne va pas toujours bien au teint ! (sauf si on est rousse, ce qui n'est pas mon cas)
      Alors, je regarde ta belle "fée verte" (illustration) au regard mystérieux...et je continue de porter mes jeans avec des hauts blancs, gris, noirs, rouges, roses, bleus...mais pas verts ! ;-)

      Supprimer
    7. Je me suis trompée alors...je vois les mots en couleur, et le mot Licorne, je le vois vert... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Tu ne t'es peut-être pas totalement trompée : j'ai mis pas mal de vert...dans la déco de ma maison ! ;-)

      Supprimer
    9. Ah bien ! le vert en décoration est apaisant paraît-il.
      Très bon choix.
      ^^

      Supprimer
    10. Petite rectification: le vert n'est pas une couleur froide, ni chaude non plus, ou alors les deux car, dans le cercle chromatique, il est la transition entre les couleurs chaudes: écarlate, rouge, orange, jaune et citron; et les couleurs froides: turquoise, cyan, indigo, bleu, pourpre.
      Le magenta fait la transition inverse entre les couleurs froides et les couleurs chaudes.
      C'est donc bien une couleur ambivalente.

      Le vert n'a pas bonne presse, et pourtant... En colorthérapie, on la considère comme la couleur "antibiotique" et c'était après une étude statistique que les hôpitaux l'avaient choisie pour les tissus des salles d'opérations. Ils avaient relevés qu'avec des champs opératoires verts, il y avait moins d'infections post-opératoires.

      Autre particularité: dans le monde musulman, le vert étant la couleur du prophète, elle n'est portée par personne.

      Baci en technicolor

      Supprimer

    11. Je savais que le bleu éloignait les mouches, et c'est pour ça que les charrettes et les volets étaient peints en bleu...
      mais je ne savais pas pour les microbes et le vert...
      Je ne savais pas non plus pour le prophète...
      On en apprend tous les jours.
      Grazie mille per informazioni
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Génial ma chère. Très drôle mais ça fait un effet boeuf car... j'ai épousé Irène Duglantier. :cry: Mais bon,tu pouvais pas le savoir.
    :D Bises et ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, non effectivement je ne pouvais pas savoir...
      Mais je note que cela ne t'enlève pas le sens de l'humour.. ;-)
      Kisses ans attb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. j'admire surtout les goûts éclectiques de la grand-mère en matière d'art :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mort de rire ! Il est vrai que j'ai toujours détesté cordialement Bernard Buffet que je trouve insupportable. Tu me diras que c'est mieux que de l'indifférence...
      Les goûts et les couleurs... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Des joueurs petit bras qui ont peur du racket !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des as de la braguette ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Il s'est consolé en buvant quelques verts ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, surtout si on parle d'absinthe, ça s'impose ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Sais-tu que dans le Val de Travers l'absinthe s'appelle "la Fée Verte"

      Supprimer
    3. A mon avis, on l'appelait partout comme ça, et pas seulement en Suisse...
      Si ça se trouve, Manu a cru voir une vraie fille, alors qu'il n'avait vu que l'étiquette de la bouteille...

      Supprimer
  10. Drôle et vivifiant. Et Manu devint vert de rage : )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite tranche de citron vert dans un verre de Limoncello. J'aime !
      Merci de ton passage, la belette
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Excellent cette peur "revisitée" par l'humour ! Et franchement l'était pas persévérant le Manu, il aurait pu la suivre cette jolie apparition émeraude ! J'aime ta description d'une certaine jeunesse "dorée, mi-anars mi-poètes"... Ça me rappelle une époque où l'on pouvait être tout ça sans passer devant un tribunal de la bien-pensance qui vous renvoie dans les buts du politiquement correct ! Merci ma céleste pour cette bulle légère... bisous♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme je plussoie ma belle...
      On va pas faire nos "Vieux du Muppet's show à râler tout le temps;
      mais il faut reconnaître que on s'appelle pas Manu, mais le politiquement correct finit par nous les briser menu...
      Bisous ma bulle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Un pari osé! mais après tout, pourquoi pas? C'est dingue, qu'il n'ait pas eu l'idée de la suivre...
    C'est plaisant, j'aime, merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a eu l'idée, mais c'est les jambes...à partir d'un certain nombre de verres, ça suit plus...
      C'était l'époque où l'on ne faisait pas suivre systématiquement le célèbre "avec modération" chaque fois que l'on évoquait l'alcool...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Pauvre Manu ! En même temps, il a peut-être eu de la chance... S'il le faut, c'était une vraie peste ! J'ai bien ri en tous les cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça se trouve, comme de juste...
      Hi hi !¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Extra ;-) du coup je vais chantonner tout l'après midi ;-)
    ..Pour ton cœur d'artichaut. Eh ! déconne pas Manu Va pas t'tailler les veines. Une gonzesse de perdue. C'est dix copains qui r'viennent....
    Bisessss
    et merci à Bizak pour les liens vers Keira Knightlley, cette femme en vert ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça...Le pauvre Manu noyait son chagrin dans l'alcool, c'est pas bon, tout ça...
      mais en même temps, chacun gère comme il peut le vide d'une fin d'amour...
      Bisous val, chère femme en vert !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Ha ha, excellent Célestine ! tu m'as fait passer un bon moment ! Bon week end, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, tu m'en vois la plus contente !
      Faire pleurer est facile, mais faire rire, beaucoup moins, comme disent les grands comiques...
      Bisous très bon week end
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Noyer les peines d'amour dans l'absinthe...votre texte a un petit côté baudelairien, délicieuse.
    Que d'erreurs, chère jeunesse, l'on commet en ton nom...
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce vraiment réservé à la jeunesse ?...je me le demande ... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Une femme menthe à l'eau ça pouvait le faire... L.amante finit religieuse... Et pratique certaines dévotions qui sont bien de chez nous comme l' enseigne tonton Georges ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ce Brassens il avait le sens de la litote...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Fait un peu penser aux passantes de Brassens, cette histoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a de ça...ya de ça...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  19. j'ai adoré et beaucoup souri. Pauvrrrre Manu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pauvre Manu, oui...Si brave et si malheureux...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Comment, Célestine ? Un clown chez toi ? ;-)

    Je ne sais pas si c'était le même que celui que je connais mais les Manus sont de drôles de numéros, si on peut se permettre de généraliser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manu était un garçon très drôle, du moins dans mon souvenir, même s'il était un peu porté sur la bouteille...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Excellent texte durant lequel j'ai autant ri et souri que j'ai apprécié le style et l'originalité de l'histoire. La description de ces garçons qui semblent bien empêtrés dans l'âge bête est plutôt amusante. Tu en donnes un portrait plutôt vachard. On se troue bien là en présence de jeunes godelureaux qui s'amusent à faire des paris idiots sans même réfléchir. Ton récit prouve que parfois, la fortune peut sourire aux audacieux : il s'en est fallu de peu pour que le Manu se retrouve obligé de passer aux actes. Le fait que la femme en vert ait tournée les talons est un coup de chance pour lui. J'ai bien apprécié la description de cette belle femme style "avion de chasse". On imagine tout de suite à quel type de femme fatale on a affaire. Tu évites de faire la comparaison faite si souvent du style bien carrossée, "carrossé comme une Ferrari" et bien d'autres. Celle-ci est encore plus parlante. Tes descriptions sont si bien imagées qu'on imagine très bien la tête de Manu déconfit en voyant partir celle qu'il voulait séduire : la comparaison avec un tableau de Buffet est très parlante et désopilante. Yann Brugenn : http://trigwen.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle analyse ! j'en reste époustouflée...au point que je suis confuse ... ;-)
      L'atelier d'écriture d'Asphodèle a un principe simple : une liste de mots à placer dans un texte (ici il y avait en plus trois titres de livres imposés, et pas des plus évidents...
      Je m'impose à moi même de la concision, car cela donne du rythme à un texte et évite au lecteur de se perdre en route.
      Mais je crois que je ne vais pas avoir besoin d'expliquer davantage: j'aime écrire, jouer avec les mots et je pense que cet amour-là se ressent.
      merci de ton passage, je t'ajoute à mon totem, cher Yann.
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. J'ai adoré... Ces paris idiots, on en a faits, en tout cas moi j'y ai assisté. Je me souviens d'une fois où mon copain devait s'agenouiller devant une dame attablée et lui dire "madame, je vous aime".... Bien entendu la pauvre dame pensait qu'on se moquait d'elle puisque nous étions une rangée de visages hilares qui riaient stupidement et le malheureux qui n'avait pas l'air plus sérieux. Mais elle était loin d'être une apparition émeraude comme la tienne et les insultes qu'il a ramassées l'ont plutôt enchanté....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons eu un peu la même jeunesse insouciante et moqueuse, sorella.
      Et je garde un souvenir ému de certaines facéties à laquelle nous nous livrions sans penser à mal.
      j'ai un peu "romancé" et forcé le trait et le côté jeunesse doré oisive et l'absinthe (je crois que nous buvions plutôt de la bière ou du coca) mais l'essentiel est que nous prenions la vie avec une philosophie et une légèreté qui semble avoir déserté les rangs de nos jours.
      Le politiquement correct y est sûrement pour beaucoup.
      J'ai adoré ton anecdote.
      baci e buona giornata bella ragazza
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Je n'aime pas Dubuffet mais j'aime bien ton hisoitre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dubuffet je ne sais pas, mais là c'est Buffet... (à volonté ?)
      ^^
      Tu étais pas un peu déchirée quand tu as écrit ton com ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Ben non pourtant ! Ou alors un excès de parfums.
    Je préfère Dubuffet à Buffet. Mais ce que je préfère c'est ton histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé hé ! Oui, le parfum du lilas monte à la tête...
      Merci en tous cas.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Superbe! On se voit sur la terrasse du café!!Et ce pauvre Manu, décomposé à la fin, avec le râteau dans le buffet!
    Bisous chère fee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le râteau dans le buffet ! mouahaha ! excellent ma luciole.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. J'adore le vert, j'en ai très souvent sur moi...tiens, sauf aujourd'hui si j'oublie de parler de la bague à la pierre verte que je porte à la main droite (merci Jean ! ;) )
    Cette petite histoire me rappelle notre jeunesse, mais j'étais bien timide à l'époque et je me contentais de rire aux bêtises des autres...sans trop les comprendre bien souvent ! :D mais je ne voulais pas passer pour l'oie blanche que j'étais ! :D (Il n'y avait que moi qui pensais que ça ne se voyait pas ! :D )
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle doit être drôlement jolie cette bague ^^
      je suis contente que tu aies traversé le pont pour venir ici, Marie Jo.
      Tes commentaires "vert nature" m'auraient trop manqué ^^
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Klasse! j'ai tant aimé votre histoire que je viens de la traduire en russe...
    amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais c'est génial, où puis)-je voir mon histoire en russe ?
      Merci, c'est la première fois que j'irai si loin ...
      Amitié
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Je vois deux erreurs dans l'interprétation de cette histoire:
    1° Le pari reste à réaliser, puisque la fille en vert n'est pas passée. Il ne l'a donc pas perdu.
    2° Il est fait peu de cas des réponses possibles de la fille en vert, dont l'échelle des valeurs s'étend du OUI enthousiaste à la paire de claques bien sentie.
    Donc Manu si tu m'entends....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, TU fais deux erreurs dans ton interprétation de l'histoire...
      D'abord, tu oublies que manu était fin bourré.
      Ensuite il a juste parié qu'il demanderait en mariage la fille, pas qu'il l'épouserait...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Si je comprends bien vous n'êtes pas prêts de vous entendre vous deux, puisque maintenant vous voyez quatre erreurs! Moi je pense que c'était une martienne et que Manu bourré, il voyait du vert partout!

      Supprimer
    3. Mais non, on se taquine, tu sais bien qu'on est les meilleurs amis du monde...
      Mais qui sait ? Oui, c'était peut-être bien une martienne...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Toujours est-il que la fille en vert n'est pas passée devant la tablée des alcoolos et qu'en conséquence, Manu n'a pas perdu son pari.


      Et puis, je voudrais bien savoir qui a décrété que les habitants de la planète rouge étaient verts?
      Si ça se trouve, ils sont orange fluo, dépressifs, horribles et bien plus grands que nous, car ne dit-on pas orange ô désespoir ô vilainesse et demie...

      Supprimer
    5. Ah mon Blutchy Amo, que j'aime quand tu es poète...
      De toutes façon, martien, c'est un mot "générique" ça veut dire extra terrestre en fait...
      Parce que tout le monde sait bien qu'il n'y a personne sur mars...

      Bon d'accord, Manu n' a pas perdu son pari...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Hé oui demander en mariage et l'épouser !! Faut pas confondre !! Manu n'est pas encore assez bourré lol
    BRAVO Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu Ghislaine !
      Merci de ton passage

      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.