mardi 17 mai 2016

Belle et simple


CelestineT sur ComBoost




(Si vous ne voyez pas le diaporama, cliquez sur « CelestineT »)

*

Comme la vie est belle et simple lorsqu’on accepte ses remous comme ceux d’un fleuve sauvage ! Lorsque l’on se dit que rien ne reste, que tout va, toujours, emporté comme déchiré, griffé par le vent de l’oubli, lorsqu’on accepte cette évidence comme on efface un trait au crayon à papier en se disant tant pis. Mais tant mieux, finalement.
Comme la vie est simple et belle lorsqu’on tombe de grâce devant des ciels toujours nouveaux, des verts si verts, des bleus si bleus. Des soleils qui se lèvent comme des miracles. Des pierres qui ont tant à raconter.
Des matins frais et tranquilles, éparpillés de chants d’oiseaux.
Et l’odeur, ah ce parfum bouleversant, l’odeur du café mélangée aux rires des amis encore embrumés de sommeil. Parler, rire, vivre…
Et cette certitude que donne la chaleur des choses vraies, la certitude enveloppante comme un manteau  qu’à cet instant précis, on est bien, là. Juste là. Et nulle part ailleurs mieux qu’ici.
Que peut-on désirer d’autre que ces moments inestimables ?
Et que notre coffret de souvenirs se remplisse…

119 commentaires:

  1. Oui, la vie est belle lorsque nous remplissons un "ballon" de nos soucis et tracas et que nous le laissons s'envoler. Mais est-ce toujours possible?

    « Pourtant un jour viendra couleur d'orange
    Un jour de palme un jour de feuillages au front
    Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
    Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche »
    Carpe diem.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas toujours possible, certains d'entre nous ont un ballon devenu lourd comme un sac de ciment... j'ai bien conscience de cela. C'est d'ailleurs tout le principe du carpe diem: « Prends le jour tant que tu le peux »
      Merci de citer un des plus beaux poèmes que je connaisse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. belle et simple, peut-être, mais surtout privilégiée, et pas seulement au regard de la planète, ne l'oublions pas ;-)
    bonnes vacances!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Privilégiée ? Tu as tellement raison, Adrienne ! Sans doute, nous le sommes, il n'est que de compter nos immenses privilèges chaque jour, dans notre miroir...
      Des yeux pour s'extasier, des mains pour toucher, des jambes pour danser, des bras pour embrasser, un cerveau pour penser, imaginer, rêver...
      Je n'ai pas besoin de monter les marches rouges d'un quelconque palais pour me sentir comme une reine. Il me suffit de me retrouver avec quelques personnes extraordinaires de simplicité et de gentillesse pour me sentir en harmonie.
      Et pouvoir jouir de vacances éternelles est un bonheur que je me mesure quotidiennement.
      Gros becs
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. L'impermanence...principe boudhiste tellement bienfaisant! C'est ce que j'ai découvert avec intensité lors de ma première retraite Vipassana il y a 5 ans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas fait de retraite bouddhiste, mais je ressens les bienfaits de ce lâcher-prise chaque jour.
      Mais peut-être que je vis ma retraite en bouddhiste, en fait ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est une prise de conscience qui ne demande guère d'effort, juste un lâcher prise comme tu le fais. Bizzz
      Va vite voir les rhododendrons au Parc Floral! Je verrai pas cette année puisque je pars en Corse à la fin de la semaine

      Supprimer
    3. Ah oui, j'ai un week-end de prévu à la fin du mois, tu crois qu'ils seront encore en fleurs ?
      Bon séjour en Corse ma belle.
      Bisoussss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Oui Célestine, c'est dans les choses les plus simples que l'on rencontre les plus grands bonheurs dégagés de la multitude et de la profusion... ! toutes ces choses simples que tu énumères et qui remplissent nos vies, ô combien, ....tumultes, bousculades, tangages, et roulis compris !
    merci pour ce joli billet.
    Douce semaine à toi.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais vu autant de vert tendre, presque fluo...La nature est splendide sur les Bords de la Loire sauvage. j'ai découvert un grand fleuve superbe, avec des yeux subjugués comme si j'avais vu le fleuve Limpopo... hihi !
      Belle semaine Den
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Que de la nature dans ce diaporama ! Pas un tractopelle, pas une "motosacoche" années 50, pas un camping car diésèliquement fumant et pétaradant, pas même l'ombre d'une centrale nucléaire !!!
    Tu le fais esssssprès ? Tu veux que je passe une mauvaise journée ? ];-D
    Je ne t'en veux pas, mais faut pas recommencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai beaucoup pensé à toi durant ce « Symposium vert » Je me disais...Andiamo arriverait-il à respirer dans ces champs emplis de charolaises dodus et de petits veaux mignon ?
      Ou dans ces forêts sombres comme le derrière d'un grizzly ?
      Nous serait-il pas en manque crucial d'hydrocarbure, à s'éveiller au champ des oiseaux et à prendre son café dans un air cristallin ?
      Et je me suis dit que finalement, tu avais bien fait de ne pas venir...
      C'est une insulte aux Parisiens, cet endroit.
      Seule une Meudonnaise déjà habituationnée à la verdure de sa forêt peut y survivre plus d'une journée...
      Mais te promettre que je ne recommencerai pas, ça non, je ne peux pas...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. @ Andiamo
      L'environnement pouvait aussi répondre à tes désirs les plus fous (pelleteuse au milieu du jardin, diesels poussifs et fumants, tracteurs verbalement très expressifs, etc.), sauf en ce qui concerne les centrales nucléaires. Rien n'est parfait, il faut se taper 100 bornes de vol d'oiseau pour en caresser une.
      Par contre, en considérant les troupeaux de vaches comme des usines à méthane, ton quota de pollution est garanti.
      Autrement, c'est assez désolent, je l'avoue, mais le pinard bu ne sentait pas le gasoil.

      Supprimer
    3. Ah oui finalement c'était pas aussi idyllique alors ?
      C'est drôle, j'ai dû mettre mes lunettes roses, parce que je n'ai pas du tout vu tout ça...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Normal! Que veux-tu, je m'adapte à la compagnie que j'ai.
      Seul le Doyen est shooté au CO2, alors je vous ai épargné la démonstration de pelleteuse et remisé mes diesels pourris qui n'étaient là que pour le cas où l'ancêtre retrouvait son déambulateur au long cours, celui qui s'oriente vers le Sud.
      Quant aux tracteurs bruyants, ils ne couvraient pas le concert-tard pour 2 guitares qui, bien que ne devant rien à Vivaldi, n'en tenait pas moins la corde sensible de nos âmes ravies (sans avoir été volées).
      Baci Cara

      Supprimer
    5. C'est trop mignon...je craque !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. C'est justement dans ce genre de flotte que la môme s'est jetée.
    Il y a plein de coins comme ça, si beaux.
    Et qui pourtant renferment tant de désastres dû plus à la fermeture d'esprit qu'à la gravité des choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, c'est très triste...La Loire si belle et si sauvage contient sans doute des cadavres pas très exquis et des carcasses de bagnoles...
      Mais il en va comme de toutes les choses de ce monde visible...elles ont une face cachée...
      Je suis d'accord avec toi: les esprits obtus sont la pire des choses ici-bas.
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  7. Superbes paysages, que j’ai vus dans ce diaporama. La nature est belle comme une femme belle dans sa simplicité. On ne s’épanouit que quand notre environnement nous embaume, nous caresse, nous submerge de bonheur. La simplicité, qu’est-ce qu’elle est compliquée, il n’y a que la nature pour nous dire comment faire.
    Mon esprit vague souriant
    Mes yeux tintent de plaisir
    Mon cœur retentit de joie
    Et mon âme s’envole et plane.

    Merci la Céleste pour ces doux moments de partage, que tu nous as ramenés de ton paradis céleste. As-tu vu comment les anges étaient insouciants, ils étaient grisés de plaisir.
    Bisous émerveillés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as une façon unique de faire sonner les mots, et je suis tombée en arrêt devant la simplicité de la chanson de Laurent Voulzy et Alain Souchon, qui résume exactement ce que j'ai ressenti à regarder ces paysages magiques que tu chantes si bien.
      Je suis heureuse d'avoir trouvé le moyen de partager cette musique qui se cale exactement sur mon diaporama...
      Je suis comme une gosse quand je m'émerveille de ces minuscules prodiges du quotidien.
      La baie des Fourmis...regarder la mer : j'en ai un besoin calme et tranquille.
      Merci pour ton joli commentaire, Bizak.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. "Rester tout seul solitaire, laisser, laisser le temps s'en aller..." quelle sublime chanson! je ne sais pas comment tu déniches ces perles de pluie enivrantes et délassantes. Merci pour pour cet éblouissant moment.

      Supprimer
    3. Je suis tombée par hasard (?) sur cette chanson de Souchon et Voulzy extraite de leur dernier album...
      Un bel hymne à la contemplation.
      Heureuse qu'elle te plaise.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Que c'est beau de voir que la récolte des beaux mots ici est toujours conséquente et cela revigore l'esprit qui s'en abreuve, le mien en tout cas! Il vrai que les papillons savent répandre, la sève fleurale d'un printemps passager et d'une nature fournie et extasiée.
      Bisous séduis

      Supprimer
    5. Mes photos ont inspiré la verve de mes lecteurs, et c'est un grand plaisir pour moi...
      Bises réjouies
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Faut dire aussi que le sujet était à la hauteur :-)

      Supprimer
    7. Et un pantalon à pattes d'eph pour le douze ! un ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Je n'invoque aucune paternité pour les sites que tu as photographiés.
      Tu as su transmettre avec talent ces belles choses.
      La prochaine fois je te ferai visiter des barres de HLM et des usines pourries. Tu sauras y voir l'insolite, mais il y aura certainement moins de place au rêve...

      Ti bacio Cara

      Supprimer
    9. Tsss...alors ça c'est petit...

      Supprimer
    10. Petit! Petit!
      Je referais des compliments pour dire que tu as du talent et que tu es capable de trouver de l'insolite dans une barre de HLM...
      Le plan d'eau et la vieille ville de Bourbon, ça ne se trouve pas dans l'arrière-cour d'une usine en ruine... :-)
      Alors dire que c'est petit lorsque tu as photographié du grandiose, c'est petit!

      Supprimer
    11. Bon je m'incline, je ne peux pas lutter à cette heure indue de la nuit...
      Mais si c'est pour me faire visiter des barres HLM ou des usines pourries, je viens plus.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Oh oui, que c'est beau... quand on parvient à se tenir assez loin du tumulte, quand on beaucoup de temps pour soi, donc à offrir à l'autre quand observer un nuage ou bien un arbre vaut toutes les visites de musée, quand croiser un voisin et entamer une conversation vaut tous les repas de "cousinades"...
    Ce matin j'avais rendez-vous avec une Dame à l'orée de mon village elle m'attendait dans sa voiture elle a été très surprise de me voir arriver à pied sur cette départementale... alors je lui ai expliqué tout le plaisir que la traversée d'un village que j'habite depuis trente ans m'a encore appris ce matin, toutes ces "vues" que je n'avais pas encore repérées... Que la vie est belle et simple.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus les plaisirs chers s'étalent en vitrine, plus j'ai envie de cette beauté et de cette simplicité-là, qui font du bien au corps et à l'âme.
      Traverser un village à pied, il y en a beaucoup que ça ferait sourire, d'un de ces sourires condescendants de ceux qui ne savent plus apprécier les choses gratuites.
      Mais moi je m'émerveille chaque jour du nombre de plaisirs offerts à qui sait les prendre.
      Tu as vu les belles photos de nuages que j'ai réussi à prendre ?
      je n'en suis pas peu fière. Les nuages sont des tableaux naturels d'une beauté à couper le souffle.
      Je vois que tu as bien négocié ton virage pro. ^^
      Bises ô grand Bleck !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Envie de repos vert.....aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue chez moi, Robinson.
      Ce repos vert le fut à plus d'un titre. D'abord à cause de la couleur omniprésente là-bas, mis aussi parce que mes amis ont une haute conscience écologique, qui n'a rien à voir avec les velléités ostentatoires de quelques ministres, mais qui est un vrai mode de vie respectueux du vivant et du naturel.
      Je vous souhaite de pouvoir vous mettre au vert de cette manière, cher Robinson, aussi souvent que possible.
      Et je vous inscris sur mon totem.

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Beaux paysages liquides, minéraux et animaux ! Bravo Céleste nièce !

    Cela paraît "insituable". Y a-t-il une localisation géographique dicible, même très large ? C'est la Loire où ? Dans le Loir-et ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant il y a une pancarte très nette sur le pont-canal ...de Digoin...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tout dépend on a laissé tomber ses lunettes…
      si c'est dans la Loire… Il paraît qu'on les cherche longtemps…
      surtout si c'est la Seine…

      Supprimer
    3. Coluche, sors de ce corps !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Sherlock Holmes a trouvé ! Nous y sommes passés il y a une éternité et nous y avons un souvenir impérissable d'une tempête nocturne ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bien, mon oncle ! Judicieuses déductions alors...
      La Loire est très belle à cet endroit, je ne connaissais pas du tout.
      C'est beau la France profonde, j'y prends goût !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Oui, belle et simple, mais parfois bimple et selle.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! c'est pas faux...
      Tu n'es pas l'écriturbulente pour des prunes, toi...
      mais tu as raison, un peu de dérision ne fait pas de mal sinon, on se noie vite dans le sirop...
      Tu me rappelle la célèbre contre-pèterie « Il fait beau et chaud » Mouarf !
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. BELLE LA VIE et SIMPLE aussi d' en profiter .
    Je veux le chat , si beau avec ses yeux mordoré mais j' aime aussi la vidéo .
    Bimple et selle j' adore ha ha ha , c' est faire de l' esprit et j' aime ça chez mes amis ha ha ha .

    Gros bisous marseillais du mardi ensoleillé et calme (sans mistral pour l' instant , mais il est là tapis et revient jeudi bofffffffff )
    Renée (mamiekéké).

    http://reverietwo.r.e.pic.centerblog.net/mi46uh00.gif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très jolie ta princesse rêveuse ! je l'adopte, en plus elle est habillée en violet et c'est une couleur que j'aime bien...
      Le chat était sauvage mais super gentil et il adorait se laisser prendre en photo...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. L'authenticité de la nature (qui ne triche pas, ne se farde pas, reste elle même au grè des saisons) est, comme l'amitié et le partage, notre bien le plus précieux. Penses tu Célestine que nous devons attendre l'âge de raison² pour savoir jouir et apprécier ces valeurs ? Où bien est ce à cause de ce siècle devenu un peu fou que nous nous accrochons à elles comme à une bouée de survie ? l

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que nous n'avons l'âge de raison ni l'une ni l'autre. Même au carré. (lol)
      J'ai toujours aimé les belles choses, et j'espère bien continuer le plus longtemps possible à les aimer, les apprécier et en jouir.
      Sais-tu qu'à chaque époque, il y a des gens qui trouvent l'époque "un peu folle" ?
      Peut-être, comme le dit Confucius, notre deuxième vie commence le jour où on s'aperçoit qu'on n'en a qu'une ? :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Jdissa, en mode ronchonmardi, 17 mai, 2016

    Abin noooooooon, ce matin on pouvait mettre le diaporama en plein écran sans des monceaux de pub et avec une superchouette zik, et tout ça c'est barré, pfffffffff, noooooooooooooon !

    Sinon comme yz'ont tous tout bien dit joli, bin ch'ais pukoidire.
    C'est zouli. :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui je sais...Tout s'est barré, c'était une version d'essai, après il fallait payer ça m'a énervée...
      Alors j'ai quand même bien galéré pour que tu puisses regarder mes photos en musique, il faut juste que tu penses à appuyer sur le lecteur qui est juste en dessous du diaporama...
      Sinon, le mode ronchon sépabien.
      Ça fait mal à l'estomac.
      Vala vala.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je sais que sépabien, mais c'est une SDM (soirée de...) où tout accroche, grince, marche pas, me met en retard que je vais me coucher tard avant huit heure de route demain, alors M.....!!!!!!!!!
      Et la musique, c'est celle de ce matin, à deux grattes, qui m'aurait fait du bien ce soir. Et elle est barrée...

      :o/

      Supprimer
    3. Tiens la voilà ta musique allez souris ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Jdissa, en mode Jdissamercredi, 18 mai, 2016

      Awééé !...

      :o)))

      Supprimer
    5. Jdissa, encore plus Jdissamercredi, 18 mai, 2016

      Ahem, dans l'enthousiasme j'oubliais : Merci Célestine !

      Supprimer
    6. Mais de rien, cher ami.
      Suffit de demander...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Je suis tenté de dire que la vie est simple et belle quand on se contente de ce qu'elle nous offre… et en même temps je ne peux m'empêcher de penser à ceux à qui elle n'offre pas grand chose. Mais ce dont je suis certain c'est qu'il serait idiot de ne pas saisir la chance d'en profiter quand elle se présente :)

    Le récit de ton escapade est tout imprégné du plaisir que tu y as trouvé, et cela me réjouit :)

    (et en plus je vais peut-être te piquer l'adresse du diaporama !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je pense moi aussi souvent à ceux que la vie éprouve durement. Sans culpabiliser quand même. La vie est un manège, les zones d'ombre et de soleil alternent, et quand le pompon passe, il faut tout faire pour l'attraper.
      Je sais aussi que certaines personnes éprouvées durement trouvent refuge dans la contemplation de la nature, comme si celle-ci agissait comme un baume. la nature a ceci de particulier qu'elle prodigue ses bienfaits à tout le monde, même ceux qui n'ont rien.
      D'autres n'ont même pas l'idée qu'il puisse exister des plaisirs gratuits, tout obnubilés qu'ils sont par les choses matérielles...et de l'avoir plein les armoires.

      Quand tu dis « Je suis tenté de dire que la vie est simple et belle quand on se contente de ce qu'elle nous offre » je suis d'accord, si on prend le verbe «se contenter » dans le sens « être heureux » et non dans le sens «se limiter dans ses désirs »
      Car chacune de mes escapades m'apporte beaucoup et me réjouit par ce qu'elle me remplit et m'ouvre l'esprit. En ce sens, mes désirs se renouvellent sans cesse, je suis avide de nouvelles expériences et paysages.
      L'adresse du diaporama n'est pas secrète. c'est la région de Bourbon-Lancy, sur les bords de la Loire sauvage..
      Bises réjouies
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. "Se contenter" était bien dans le sens avec lequel tu es d'accord :)
      C'est à dire ne pas vouloir plus que ce qui nous est accessible à un moment donné. Ou que le désir d'avoir davantage ne ternisse pas le plaisir d'avoir déjà. Mais tout cela est relatif, bien sûr, et n'est nullement une incitation à se restreindre.

      Je ne peux que comprendre ton avidité de nouvelles expériences et paysages :)

      Pour l'adresse du diaporama, je parlais de l'application qui permet d'en mettre un sur son blog :))
      Mais je prends note aussi pour les bords de la Loire sauvage, hé hé…

      Bises naturelles

      Supprimer
    3. Pas de problème ce n'est pas "mon " application...tu peux la prendre quand tu veux.
      Ça permet juste de partager 50 photos sans que le billet fasse dix kilomètres de longueur...C'est donc bien pratique...quand ça veut bien marcher.
      Bises tardives
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Mais c'est mon quotidien ça ! ou presque, j'ai eu du rose en plus, sous ma fenêtre pendant un moi grâce à l'arbre de Judée qui se déplume... Quand on dit que l'herbe est toujours plus verte ailleurs, arf ! Pour toi c'est valable sinon pas besoin d'aller chercher très loin, le bonheur c'est l'instant et tu sais le reconnaître quand il passe... La Loire, mon fleuve, ma douce et traîtresse Loire...mais c'est aussi la vie ! Très beau ton diapo, j'ai beaucoup aimé la salle de classe "musée" et l'instit' tout droit sortie de Grévin ! On dirait toi il y a quelques années ! :D Je t'envoie des bisous mâtinés de chants d'oiseaux qui s'égosillent encore à 20h43, quel bonheur... ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La salle de classe ...je n'ai pas pu m'empêcher d'aller faire le tour de ce petit musée nostalgique...
      Je dois avoir une photo de moi à côté de la maîtresse d'école en cire...si mon ami Blutchy veut bien me l'envoyer...
      Tu sais, je ne vis quand même pas dans une banlieue grise et citadine...
      j'ai un jardin avec de beaux arbres pleins d'oiseaux.
      Mais j'aime aller voir des amis que j'adore.
      Et cela me donne l'occasion d'arpenter notre belle et douce France et de découvrir des trésors.
      Bisous ma belle copine.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Merci Célestine pour cette belle et sereine parenthèse partagée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir subtil que de partager ce que l'on aime...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Tout l'art de pouvoir s'émerveiller à peu de frais, c'est de regarder ce qui nous entoure avec des yeux neufs chaque jours.
    C'est une belle expérience que je fais autant que faire ce peut.
    Et en plus lorsqu'on peut le faire en divine compagnie....
    Ti bacio Carrissima

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais être obligée de te demander l'adresse de ton fournisseur en pantalons à pattes d'eph...pfffiou...
      Ça a passé trop vite ces trois jours...
      Molto baci e tvb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Post scriptum : comment il fait, le guitariste, pour avoir vu tes videos ? Et pas moi ?
      :-(

      Supprimer
    3. Lol celui avec qui j'ai joué tout le week-end et dont je tairai le nom...Il m'a dit qu'il avait vu tes vidéos.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Normal, sa femme, elle, avait une clé USB de dispo et Blutchiamine a fait le transfert...
      Il parait qu'elle doit te mettre les photos sur un site de transfert, tu auras aussi les vidéos.
      Baci
      PS: J'ai du supprimer les frocs, les chevilles ne passaient plus.

      Supprimer
    5. Ah oui, c'est vrai...quelle inconséquente je fais...avec ma tablette sans port Uhesbé...
      Tu te rappelles que tu dois lui donner mon mail à Blutchiamine ?
      parce qu'elle ne pourra pas l'inventer...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. C'est ma soif de la vie qui me rend ombrageux, insatiable, insatisfait ; et il me reste tellement peu de temps !...
    Je n'envie personne et ne jalouse personne, mais quand je fais un panoramique de ma vie, je réalise que c'est bien vide...
    Paradoxe d'un homme délaissé : je m'accorde avec si peu et regarde au loin...
    Va comprendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois ce qui ressemble à du vide, c'est de la profondeur...
      Alors que certains s'agitent sans cesse pour remplir leur vie, mais ils ne réussissent qu'à entasser des scories superficielles.
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Il y a en a des magnifiques, j'aime beaucoup tes reflets notamment. J'ai l'impression de reconnaître certains endroits sans les reconnaître justement. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup moi aussi les reflets sur l'eau.
      Peut-être es-tu déjà allé sur les bords de Loire, quelque part entre Digoin et Nevers...
      Mais il est vrai que ces coins de France profonde ressemblent à bien d'autres petits paradis...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Non pourtant, je ne connais pas les bords de Loire..

      Supprimer
    3. Dis donc Mindounet, je te signale qu'à Nantes c'est la Loire qui se déploie, en suivant le mouvement des marées qui plus est ! Mais tu encore trop jeune pour l'avoir remarqué ou c'est Alzheimer qui commence, warf ! :D

      Supprimer
    4. Que veux-tu il était subjugué par toi, il ne risquait pas de voir la Loire... muahaha !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Merci pour cette jolie promenade, ces regards félins et ces instants bellement suspendus. Bises et ATTB Miss W.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bellement, pour des vaches...ne faudrait-il pas plutôt dire "meuglement" ? ;-)
      attb dear gentleman des plaines
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Finalement la vie est simple. Il suffit d'aller au delà du filtre du mental et d'appréhender les instants avec ses sens: l'ouïe, l'écoute.....Oui le vie est simple. Ce sont nos pensées qui compliquent tout. Qu'il est bon de se laisser porter par le temps qui passe comme la rivière fait flotter les bateaux qui dérivent doucement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce sont nos pensées qui compliquent tout"
      Difficile c'est vrai d'arrêter le petit vélo dans la tête quand il pédale fort...
      Et pourtant c'est vrai, parfois la contemplation l'arrête et tout devient simple...
      Bises Daniel
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
  24. très beau cadeau que nous a fait! merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir chère Sylvie !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. chataigneraie58mercredi, 18 mai, 2016

    superbe! merci pour cette très belle balade!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais adoré ma Châtaigne...Et les enfants aussi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Tu as même réussi à photographier le chat de mon fils (le chat noir) et Kiritéa, "ma" chatte blanche? Comment as-tu fait? ;-)
    Tu m'étonnes que tu reviennes gonflée à bloc! C'est une région où l'on se sent si bien, avec des champs à perte de vue (qu'on ne risque plus de trouver en Île-de-France!)
    Merci de ce beau partage. Je suis bien contente pour toi que la vie t'ait offert ces instants simples et beaux.
    Je t'embrasse, Célestine, bonne journée!
    ヽ*‿*ノ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je ne savais pas que ces chattes étaient à toi.^^
      En tous cas elles sont bien mignonnes et ont contribué à la beauté du lieu...
      Merci pour tes mots bienveillants, Ambre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. @ Ambre
      Quel plaisir de te revoir sur la toile :-)

      Célestine a pu photographier la VRAIE Kiritéa, ainsi que sa mère.
      Le 3e chat, avec un tout petit jabot blanc se prélassait sur un mur de Bourbon-Lancy.
      Dans la région que Célestine a visité, ce sont les prairies en collines qui sont à perte de vue (en alternance avec la forêt), ce qui limite beaucoup les doses de pesticides et herbicides respirés.

      Et maintenant que tu sais que la région est belle.....
      Gros bisous

      Supprimer
    3. J'ai un tout petit peu rien compris à cette histoire de chats, vrais ou faux...
      Mais ce week-end fut un vrai plaisir sans fausse note.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Que je t'essplique:
      Tu as vu Hani et sa fille, Kiritéa.
      A l'époque où Ambre tentait d'apprivoiser une petite chatte blanche angora, je lui avais montré des photos de Kiritéa.
      Probablement qu'Ambre avait trouvé ce nom plus joli et original que l'état-civil officiel de sa visiteuse (Neige), Ambre adopta immédiatement le nom de Kiritéa en sachant qu'il n'avait pas été breveté...

      Pour ce qui est de l'appartenance des chats, du moment qu'ils ressemblent à "ses" chats, Ambre s'emparent joyeusement de leur propriété virtuelle.

      Il faut donc retenir de tout ça que le fils d'Ambre a un chat noir qui ressemble à l'escaladeur de murs de Bourbon.
      Ti bacio et bisous à Ambre

      Supprimer
    5. Aaaaaaahhhhh ! Okkkkkkkaaayyyyy !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Jacquouille, sors de ce corpus célestinus

      Supprimer
    7. Et on lui pèlera le jonc
      Comme au Bailly du Limousin
      Qu'on a pendu un beau matin
      Qu'on a pendu avec ses tripes !

      Okkay , je sors --->

      Supprimer
  27. Oh ! comme je partage complètement avec toi cette petite philosophie matinale !
    Et que tes photos donnent envie d'aller découvrir ce village (ou ville) et ses alentours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La petite philosophie du matin est un livre que j'ai depuis très longtemps, et qui compte une pensée positive par jour.
      La ville est Bourbon-Lancy, une station thermale de Bourgogne.
      Très très jolie !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je vais courir m'acheter ce livre et je note le nom de cette ville pour une future escapade :-)

      Supprimer
    3. Tu ne regretteras ni l'un ni l'autre, Mammilou !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. T'ai-je dit que c'était une jolie balade ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais je suis contente qu'elle t'ait plu...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Très belles photos. Les animaux, les rivières et ce qu' elles peuvent refléter. Ce que je préfère quoi. Et sans oublier la poésie de certaines plaques dans la rue. ( J'ai essayé de mettre ce commentaire sur le site de photos, je ne sais pas s'il a complètement disparu ou s'il y reviendra à un moment ) Bises, Celestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas vu sur le site...
      mais il est bien, là, au chaud dans mon blog.
      Bisous cher Patrick
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. on jouit du plaisir du jour, parce que la nuit le précède…

    ma pensée du moment va à certaines personnes qui traversent une longue nuit…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais si tu penses à quelqu'un en particulier, mais je me joins à toi pour cette pensée...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Forcément que pour écrire cela, je pense à quelqu'un en particulier…

      Supprimer
  31. Et si seulement on savait à 20 ans ce qu'on sait à 40 et après, elle serait telle tout du long... Moi à chaque fois que j'ai dû faire face, accepter que je n'avais pas de contrôle sur telle ou telle situation si je voulais respecter tout le monde (parce qu'on peut évidemment jouer à manipuli-manipulaaaaaaaaaaaa mais ça je ne fais pas...), et me dire que désormais je vivais "ça" un jour à la fois, ou avec de courtes étapes futures, eh bien la vie est devenue simple et belle: je me laissais aller, comme tu dis, couler dans le fleuve, confiante. Je sais que je suis armée pour supporter ce qui sera, et que j'aime ce qui est...

    Bonne soirée sorellita!

    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il faut du temps pour trouver la vie simple et belle...
      C'est sans doute l'apanage de la jeunesse de la vivre sans s'en rendre compte. Ensuite, il nous faut nous débarrasser de toutes ces scories pour dégager, tel un diamant, la vie dans toute sa simple beauté.
      Baci sorella !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui Célestine il faut du temps ! Nous sommes prisonniers de la gangue du paraître quand nous sommes jeunes, l'ego parasite "l'être'... En vieillissant nous retournons à l'essentielle beauté du monde qui nous le rend en mille ! ;)

      Supprimer
    3. Mais c'est génial de pouvoir vieillir, dans ce sens-là...Puisque de toutes façons on ne peut pas arrêter la marche du temps...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. et que je suis contente de te retrouver et de te lire ! J'ai mal enregistré ton adresse (sûrement) puisque lorsque je clique sur le lien, j'aboutis dans une impasse ! Inconnue au bataillon, la Célestine !
    Très occupée à l'extérieur avec ce fichu tournoi de pelote (les finales, photographe officiel, excuse-moi du peu !) je délaisse mon blog et surtout mes amies ! Un billet vite fait bien fait et je tourne les talons ! Une cure de désintoxication après l'année avec Raymond. Je ne m'étais pas rendu compte des dégâts occasionnés par cette longue liaison ! Finalement, les bons amis, les vrais de vrai, ceux qui ont l'haleine parfumée au café, ceux qui rient et te tapent dans le dos, sont ceux qu'il faut privilégier. J'ai pris ma part de bonheur dans ce week-end passé au milieu des pelotaris, j'étais face à leurs sourires pendant que je prenais les photos de tous les finalistes, chacun leur tour, chacun dans sa discipline, cette petite fille dont j'ai parlé dans l'avant dernier de mes billets, ces chants basques et les verres levés bien haut... et vendredi rebelote avec le repas que le club offre aux bénévoles. Bisous Célestine, continue de savourer chaque minute qui passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que tu finirais par venir me voir ici, Marie-jo...
      j'étais triste de ne plus avoir tes longs commentaires fleuves, que tu rajoutais à la chaîne sur quatre ou cinq billets. C'était chouette. Tu ne plains pas ton temps, ni tes mots, et ça j'adore !
      Raymond a quand même eu ce magnifique avantage de nous faire nous rencontrer, et ça, je ne l'oublierai jamais.
      Je vois que tu as passé aussi un excellent weekend de Pentecote, et je te dis à bientôt pour de nouvelles aventures !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Eh voilà ! Un seul "t" à troussecotte" et .com au lieu de .fr ! Pas étonnant ! :D Puisque je suis là, je vais regarder le diaporama, ce que j'avais pas pris le temps de faire, tellement je me dépêchais d'écrire et de me reconnecter comme il le fallait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le diaporama n'est pas aussi joli que les tiens, tu es la championne du montage..
      mais je suis fière de mes photos, et c'est déjà ça.
      Gros bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Je me délecte de tes mots, de ta si douce et sage vision de la vie. C'est bon de commencer la journée avec toi .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Miss.
      Je te retourne le compliment
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. Comme tu as raison mais comme c'est difficile, parfois de se laisser aller au simple et à la beauté des ciels changeants... il suffit d'un grain de sable tout bête

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai. les grains d es able viennent souvent enrayer une machine, et je sais ce que tu as traversé...Et pourtant, je te vois toujours enthousiaste et sachant profiter du moindre moment de bonheur. C'est juste cette faculté là que je souligne dans mon billet, Brizou : savoir trouver la vie belle et simple quand il n'y a pas de grain de sable.
      Bizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Je ne sais pas où va se placer mon commentaire car je n'ai pas très bien compris comment ça marche sur ton blog.
    Ceci étant, ne crois surtout pas Blutch au sujet des chats, il t'a raconté N'IMPORTE QUOI, ça ne s'est absolument pas passé comme ça!
    En plus il a oublié de te préciser que le 3e chat ressemble à celui de ma fille. Mais bon, j'ai l'habitude d'être une grande incomprise (personne ne m'aime, etc etc. Ma fille a même décrété qu'elle me mettrait ça comme épitaphe) :-)
    Bises à qui en veut

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Et ça s'est passé comment alors ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Heureusement pour elle qu'Ambre a un meilleur foie que sa foi, parce que là, elle pousse le bouchon... :-D

      Supprimer
    3. Je ne me prononcerai pas dans ce débat... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.