lundi 7 décembre 2015

Médian et aérien

Afficher l'image d'origine
Photo du net

Avez-vous déjà regardé le monde autour de vous comme si vous deviez le peindre? Avec le regard embrassant et aigu de l’artiste, saisissant, dans le moindre détail, la matière même de la vie ? Captant les nuances dans ce qu’elles ont de plus subtil et simple à la fois ?
J’aime l’infinie palette du monde. 

L’autre jour, au restaurant, j’observais, avec  le regard d’anthropologue d’un Renoir avant de peindre son déjeuner des Canotiers, un couple de splendides spécimens d’homo peniblus chiantissimus en train de faire devenir chèvre un pauvre serveur, en posant mille questions sur la carte, en refaisant les plats parce qu’il fallait à tout prix enlever tel ou tel ingrédient, ou changer avec tel autre, sous prétexte que la dame était végétarienne et que le monsieur avait du cholestérol.
Grosso modo, dans le coq au vin, il aurait fallu enlever le coq et si possible le vin…

Je n’aime pas les intégristes de l’hygiène de vie. Ils ont une courte vue.
Je fais attention un peu à ma ligne, mais j’aime mes deux trois rondeurs bien placées, et les sportifs de haut niveau, avec leur régime de spartiates, m’ennuient puissamment. Je ne suis pas spécialement carnivore, et je sais qu’il y a beaucoup trop de vaches qui pètent sur terre, et qui squattent les terres arables, mais quand je suis invitée chez des amis, je fais honneur à la blanquette de veau préparée avec amour. 
Je ne suis pas portée non plus sur l’alcool, mais je ne dis pas non à un verre ou deux de Saint-Joseph ou de Pommard en bonne compagnie.
Bref, vous saisissez l’idée générale. C’est comme pour l’art, la mode ou la littérature. Ou les nouvelles technologies.  De la mesure avant toute chose...
Attention, je vous entends d'ici: ça veut pas dire être mièvre, ou fade, ou pire : indécise ! Mais qui me penserait ainsi ?
J'ai juste envie de m'emballer pour des choses diverses et variées... Nuance!
J’aime ce qui me parle au cœur, ce qui me transperce d’un frisson de l’âme aux tripes, et si c’est Michel Sardou, eh bien, c’est Michel Sardou. Et pi c'est tout.
Les snobs aussi, m’ennuient puissamment. Les diktats me gercent. Les « must », les « in », les « incontournables »…

Ma grand-mère disait qu'il faut goûter un peu de tout, en évitant l’excès en tout. Ça me convient, moi qui suis une bonne vivante qui essaie de me garder en bonne santé.
Purée, heureusement qu’elle est morte, la pauvre. Si elle voyait ce qu’on voit…

 A table comme dans la vie, je marche sur mon chemin médian et aérien,  loin des monomaniaques et des intégristes de tout crin, et vraiment, je vais vous dire, je me sens bien, à ne pas me cantonner à une seule sorte de riz.

¸¸.•*¨*• ☆

106 commentaires:

  1. Je ne jouerai pas mon iconoclaste, je suis dans un bon jour, c'est la saison du Zampone aux lentilles, alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toutes façons, dans ce billet là, il n'y a pas trop d'icônes à déboulonner...A moins que tu ne considères que Michel Sardou...
      Le Zampone aux lentilles est un plat traditionnel. C'est un peu comme la blanquette de veau. Rien à voir avec la "malbouffe" qui est en train de gangrener le monde...Je trouve qu'il y a des gens qui se trompent de combat...
      Bises mon boss
      J'aime bien quand tu es dans ton bon jour...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. sur ce billet-ci je te rejoins tout à fait :-)
    (Walrus fait sa pub partout pour le zampone aux lentilles :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dois-je en déduire que tu ne me rejoins pas sur mes derniers billets... :-))
      On ne saurait faire l'unanimité !
      Pour ce qui est du Zampone, comme je le disais, c'est un plat traditionnel, qui date d'une époque où l'agriculture et l'élevages étaient raisonnés, et respectueux des équilibres naturels.
      Bises ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. En quelques mots tu es une passionnée de la vie ...
    Bisous chère étoile <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois que tu peux le dire comme ça !
      Beijinhos
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. cantonner à une seule sorte de riz.
    Fallait oser, moi je dis.
    La bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, mon Bof, il faut que je reste à la hauteur de ma réputation...J'aime les jeux de mots, et je me réclame de Pierre Dac et de Raymond Devos...(entre autres)
      Ça fait lourd comme hérédité !
      Bises à toi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Bise repetita pas sainte...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Pfiouuu, celle-là elle est pointue !

      Supprimer
    3. Oui, j'avoue ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Et pourtant, c'est moi qui pique.

      Supprimer
  6. Et je suis de ton avis, encore une fois, Célestine : la juste mesure. Je mange ce qu'on met dans mon assiette même si je ne suis pas habituée à en manger, car j'adore découvrir ! Lorsque je vais chez ma belle-soeur qui est végétalienne, je mange ce qu'elle me prépare. Lorsque je vais chez des amis qui aiment la viande (je ne suis pas carnivore non plus), j'en prends tout de même un morceau, pour faire honneur à la cuisinière (ou au cuisinier). Je connais certaines personnes qui demandent, avant de se rendre chez leurs amis, qu'il n'y ait pas tel ou tel aliment. Bon, il y a des exceptions, certaines intolérances qu'il est bon de respecter tout de même. D'autres personnes, et c'est véridique, apportent carrément leurs plats. C'est sympa pour ceux qui reçoivent ! On peut être adepte d'une certaine philosophie de vie, mais il faut rester ouvert aussi, sinon c'est se fermer aux autres, et il n'y a rien d'enrichissant alors. Le tout ou rien, ce n'est pas pour moi non plus.
    Merci pour cette réflexion, Célestine. Bonne soirée. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon sens, l'éducation au goût est une chose importante. Apprendre à se satisfaire de ce que l'on a dans son assiette, oui, bien sûr, quand il y a tant de gens qui meurent de faim...mais pas à se satisfaire de n'importe quoi, non plus. Les fast food, gras, sucrés, salés devraient rester l'exception. J'ai vu des enfants devenir de vrais tyrans alimentaires, et avec les allergies au gluten, au lactose ou aux arachides, les intolérances, les interdits religieux et les goûts capricieux, le travail des parents devenir un véritable pensum...Imagine le travail pour emmener une classe de trente élèves en classe de découverte, avec tout ça !
      Bref, le bon sens et la mesure ont un peu déserté les rangs, et il faut le rappeler de temps en temps...L'écologie, c'est aussi avoir un rapport apaisé et non névrotique à la nourriture.
      Bisous Françoise
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  7. On dit qu’il faut être modéré en tout, et non extrémiste sur les bords ; Je peux manger et boire de tout sans abus et je ne me porte que bien ; en fait c’est pratiquement une bonne hygiène de vie que de respecter son corps, son âme (si je puis dire) ; je ne suis pas hypocondriaque mais ce n’est pas pour autant que je m interdis parfois de prendre de l’aspirine ou un autre médicament. Je n’ai jamais fait de régime alimentaire pour la simple raison que je ne bouscule pas mon corps pour l’amener à des extrémités. Je pense que le vrai problème est en nous, que ce soit dans les croyances par exemple en religion ou tout autre domaine philosophique, politique etc.…chaque fois que nos positions sont tranchées, il y’a indubitablement quelque chose de cassé en nous et vis-à-vis de nos relations. On peut avoir une position arrêtée sans pour cela que l’autre soit mon adversaire, si on se respecte l’un l’autre. Cette ligne médiane doit être inscrite dans la constitution, elle préserve des débordements, elle permet à la liberté de chacun d’être respectée. Elle permet de la convivialité. Putain elle est belle la vie si on n’a pas pris les enfants du bon dieu pour des égarés. On les conditionne, on les remonte, on leur fait un lavage de cerveau et on voudrait qu’ils soient des hommes ; Mais quels hommes ? des zombis, oui, mais pas des êtres normaux.
    Alors soyons modérés en tout et nous nous porterions que mieux ! Gare aux apprentis sorciers, gare aux conseils soporifiques. Ménageons-nous pour ne pas nous manger.
    Ah ! si on écoutait nos grands-mères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes propos sont tout en sagesse, et c'est tellement important par les temps qui courent (à notre perte) de rappeler que les positions trop tranchées amènent inévitablement aux ostracismes et aux intolérances que l'on connaît...
      Merci pour ton message rassembleur.
      Je continuerai à écouter ma grand-mère, elle avait tout compris.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je sais que Bizak ne veut pas dire mou en disant modéré et je le relève pour éviter l'ambiguïté.
      En ce qui me concerne, je ne peux pas me classer dans les modérés :-). Mais j'ajoute que si dans mes choix individuels, mes idées et mes propos je fais ce que je veux (et je ne suis pas spécialement terne), en revanche, dans le "vivre ensemble", je cherche le consensus(c'est une tare helvétique).
      Lorsque j'invite, je me renseigne pour tenter d'éviter ce qui dérange. Il y aura assez de légumes pour satisfaire les végétariens, mais aussi de la viande pour ne pas tomber dans la servilité à un dictat imposé. Si un musulman ne veut pas boire d'alcool, il peut ne pas toucher à la bouteille de vin qui sera tout de même sur la table.
      Mais je ne suis pas pour autant un jusqu'auboutiste du consensus, il y a des gens que je préfère ignorer, tant ils m'insupportent...
      Accolade et baci

      Supprimer
    3. Alors...voyons...quand tu m'inviteras dans ton château avec tes fauteuils Louis XV et ta table Pompadour, j'aimerais bien qu'il y ait sur la table quelques..fraises tagada.
      C'est indispensable.
      Ti bacio ^^

      Supprimer
    4. vos désirs font désordres...

      Supprimer
    5. @La Céleste:^^
      @Blutch: T'a raison mon ami de le relever, modérer c'est éviter les extrêmes et "mou" c'est le pire. C'est comme ne pas réagir à ce qui fait palpiter les papilles ou ou les cœurs.

      Supprimer
  8. Oulala mon tricorne est ébouriffé, là.
    Hier encore, il y a eu l'attentat du 6 décembre, avec des bulletins de vote cachés sous la ceinture ^^
    Besos et fais de beaux rêves Célestine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux que je fasse de beaux rêves, il ne faut pas trop me parler d'attentat, même électoral...
      hihi ! besos captain.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Je ne peux qu'adhérer à ton éloge de la diversité et de la mesure :)

    Une précision, toutefois, qui n'enlève rien au fond de ton propos : il y a des végétariens qui le sont par principe éthique ou aversion caractérisée. Ils refusent de cautionner l'exploitation animale, ou même de tuer une vie animale pour s'alimenter. Pour eux, difficile de faire honneur à un plat contenant du "cadavre"…

    Mais ton propos concernait surtout ceux qui imposent leur point de vue. Euh… en même temps, si on me servait un plat qui me révulse, genre larves dodues et gigotantes, je me demande si j'aurais la souplesse de m'adapter ;)


    À part ça, j'aime bien les gens qui osent dire qu'ils ne s'arrêtent pas au nom d'un interprète, fut-il Sardou, pour être touchés par une chanson.

    Bises intègres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ciel...des larves dodues et gigotantes...
      Je ne sais pas si je vais réussir à dormir, si tu t'y mets aussi...
      Cela dit, entre une blanquette de veau et des larves, y a pas photo: ce sera toujours plus facile de s'adapter...
      Je suis végétarienne éthique pour la mauvaise viande. Celle qui est élevée dans des conditions affreuses, torturée psychologiquement, maltraitée, et nourrie aux hormones, aux antibiotiques et aux farines animales. Je suis végétarienne aussi parce que la viande apporte des toxines et déclenche toutes sortes de pathologies. Mais je me refuse à être une intégriste. Parce que je trouve ça un peu pénible, les intégristes.
      Peut-être qu'un jour on sera obligés de manger des sauterelles. Ce seront aussi des cadavres. Dans la nature, c'est la loi. Manger et être mangé. Etre écologiste, ce n'est pas refuser la loi de la nature. C'est juste rétablir les équilibres naturels et les écosystèmes.

      Quant à Sardou c'est quand même pas "Jean-Pax Méfret"...^^
      Bises nocturnes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Pour moi, Célestine, Sardou c'est sans modération !
    Mais pourtant, je n'aime pas trop comment il vieillit...
    Ah ! les intégristes toutes catégories ! Et là, je pense à Depardieu... Qu'il est devenu moche.
    Boire une coupe de Champagne rosé avec deux Blogueuses-Défieuses du 20 et leurs gentils maris, et puis après goûter des spécialités lyonnaises, c'est un vrai plaisir ! Dans la vie, il faut de tout, un peu, c'est vrai. La raison doit toujours l'emporter sur la passion.
    Bien d'accord avec tes réflexions. Restons sur le chemin des justes valeurs !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Il vieillit pas comme tout le monde, Sardou, avec des rides et des douleurs partout ? ;-)
      La vraie valeur, pour moi, c'est voir l'humanité de chacun au-delà des étiquettes et des bannières...Essayer de comprendre avant de juger.
      Mais j'avoue qu'entre raison et passion, je ne fais pas toujours gagner la première... C'est peut-être ça, le secret de mon équilibre de funambule ?
      Bisous et vive le Champagne rosé !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. La vie est une mosaïque, un kaléidoscope, un arc-en-ciel. Il faut diversifier, multiplier, varier les plaisirs, les sensations, les émotions. Les intégristes alimentaires, les monolithiques sanitaires et autres fanatiques de l'unique, quel qu'il soit, passent à côté de l'extraordinaire palette de l'existence et se privent de l'immense richesse qui leur est offerte. Et volontairement en plus. Quel gaspillage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout dit, et en moins de mots que moi.
      Bravissimo
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. joli tableau que tu décris là. Allez, on se met à table avec toi et tu verras qu'on n'est pas chiants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le peu que je connaisse de vous, je n'ai pas cette impression, en effet...
      Vous me semblez être de bons vivants. Coluche disait qu'il vaut mieux être un bon vivant qu'un mauvais mort...moi je dis que le plus important, c'est d'arriver à mourir en bonne santé, et le plus tard possible.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. J'aime ce que tu écris de toi.
    Je m'y retrouve un peu.
    Belle journée à toi dans la volupté des petits bonheurs de la Vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur, ce matin a le goût d'un café doux et chaud, du pain frais et des oiseaux qui viennent picorer sur le gazon devant mes fenêtres.
      Et lire les commentaires de mes lecteurs, chaque matin...c'est comme une gourmandise.
      Belle journée à toi Suzame
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Oh ma Cel!Médian, ça me va tout à fait, tu t'en doutes. Le coq au vin me va tout à fait bien lui aussi. Oserai-je dire que tu me vas pas mal aussi? Bises guitaresques et arpèges accolades pour Angel Baby. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La voie du milieu n'est pas conseillée sur l'autoroute, mais dans la vie, elle procure une sérénité et une belle vue sur l'immense panorama de la vie.
      C'est un art de vivre que je pratique régulièrement, même si je me permet des écarts ça et là, mettant en pratique ainsi ma sainte horreur des clivages, des doctrines, des dogmes et des enfermements.
      Avec tout ça, je suis à la bourre sur Ruby...mais je sais que la patience est une de tes nombreuses qualités. ;-)
      Kisses from Miss W et attB
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. "mais je sais que la patience est une de tes nombreuses qualités."
      Certes, avec la modestie aussi. Bon ça vient ce Ruby?
      Bises et ATTB. I miss you, Miss You...

      Supprimer
    3. Je m'y consacre dès que je peux, mister You !
      Tu ne sais pas comme c'est une occupation à plein temps, d'être payée à ne rien faire...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Alors là pour une fois nous sommes vraiment différenteS. Je suis gourmande de vin de fromage et de beaucoup d'autres choses. Je n'ai pas toujours fait preuve de modération et maintenant je suis bien obligée d'avertir mes amis que je vais chipoter hélas sur les si bons fromages et laitages car je dois avouer que pour quelques écarts, chaque fois, je suis sévèrement punie par la souffrance de mon corps. Bon c'est vrai j'ai une excuse je suis bientôt dans les années septantes et c'est sans doute normal qu'après toutes ces années de gourmandise il faille freiner un peu à certains virages! Heureusement il me reste l'art et l'amour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Obligé d'écrire avec Siri faute de l'usage de ma main droite, je n'ai pas réellement vérifié la ponctuation. J'espère toutefois que tu pourras me lire et je t'embrasse

      Supprimer
    2. Oh non, je ne crois pas que nous soyons si différentes que cela, Marie-Madeleine.
      Les problèmes de santé sont évidemment exclus de la liste des choses que je place dans les "extrémismes". J'ai une amie dont la fille est diabétique. C'est un enfer, et quand elle vient à la maison, je fais évidemment tout pour lui faciliter la tâche. Je ne vais pas non plus donner des cacahuètes à une personne allergique aux arachides. Moi-même, je fabriquais du cholestérol il y a quelques années, avant de m'apercevoir que c'était le stress de la direction qui le provoquait, j'ai bien été chiante à ne pas vouloir manger un seul gâteau ou un seul morceau de fromage ou de gâteau quand j'étais chez les amis. j'ai considérablement réduit les produits laitiers.
      Avec un régime sans graisse animale, mon taux est redevenu normal.
      Mais au restaurant, il arrive que je prenne une assiette de frites par exemple...
      Cela dit, quand tu es venue manger à la maison, je ne me suis aperçue de rien te concernant. Tu as fait honneur à ma table. La modération me semble une vertu cardinale, hélas, les intégristes de l'état "parent" nous le pilonnent et le martèlent à longueur de spot, et j'ai peur que cela finisse par devenir contre-productif...On ne rend pas les adultes responsables en les traitant comme des gamins. Mais ceci est un autre sujet.
      J'espère que ta main droite sera bientôt guérie, en attendant, vive Siri !
      Et je t'embrasse affectueusement
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
    3. C'est quoi le zamponne aux lentilles???? Tout à fait en accord avec tes propos Célestine...
      Ps j'adore vraiment tes dessins de bannière

      Supprimer
    4. Le Zampone aux lentilles est une spécialité du Nouvel An italien...
      Je n'aime pas trop beaucoup ça, mais si je vais en Italie pour les fêtes, je goûterai, un tout petit peu, rien que pour que ça me porte bonheur le 31 décembre à minuit...
      Merci Manou pour tes mots sur mes bannières.
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Bravo, il faut vivre tout simplement ! Ne plus manger de viande, ne pas boire de vin, ne plus baiser pendant qu'on y est ! Je ne sais pas si je vivrai plus longtemps, mais ça va me sembler long ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne plus faire l'amour, tu veux dire ? ;-) oui, je plussoie.

      Pour le reste, tu me rappelles une anecdote racontée par un des otages revenus du Liban il y a quelques années.
      Pendant sa captivité, il s'était dit que s'il s'en sortait, il ne boirait plus une goutte de vin de toute sa vie.
      Et à sa libération, il s'était remis à boire du vin, parce qu'il avait réalisé soudain : "à quoi ça sert de vivre si on ne peut plus boire de vin ?"

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Je partage ton avis. Je ne suis ni intégriste, ni monomaniaque car cela frise l'intolérance et moi l'intolérance j'aime pas.
    Je suis du genre à osciller entre épicurisme( j'aime le bon vin et la bonne chaire) et ascétisme! Je m'en accommode et cela me va bien. De toute façon l'équilibre est quelque chose de précaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epicurisme et ascétisme en alternance, ça peut être une solution, effectivement...
      L'équilibre, c'est l'habitat des libellules. Un point fragile de rencontre entre l'air et les ailes.
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Alors là ....
    Je l'avoue, jusque là, je te tenais en haute estime
    femme intelligente, belle, distinguée, cultivée,
    qui plus est maniant avec amour les mots pour en faire des dentelles aussi aériennes que tes dessins, des pensées aussi subtiles et profondes que mes propres textes ! (suis pas mécontent de l'avoir placé celle-là...),
    Toi qui de nous attire vers tes secrets juste savamment entrevus, jusque ce qu'il faut pour revenir ici enore et encore.... pour en apprendre toujours plus...

    Voila que....
    oui...
    la faille ....
    ça devait un jour se produire....
    l'aveu ...
    Être transpercée d’un frisson de l’âme aux tripes, par Michel Sardou .... Et pi c'est tout.
    Modiou est-ce possible !!

    Je pars... je quitte les blogs pour 48 heures... je vais aller loin là-bas... tenter de m'en remettre...
    Mon désespoir est grand, il me faut aller vers l'Est... vers l'Eden....

    ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'écoute "je vais t'aimer" je suis parcourue d'un frisson sensuel, c'est quand même pas de ma faute...

      A faire pâlir tous les Marquis de Sade,
      A faire rougir les putains de la rade,
      A faire crier grâce à tous les échos,
      A faire trembler les murs de Jéricho,
      Je vais t'aimer.

      A faire flamber des enfers dans tes yeux,
      A faire jurer tous les tonnerres de Dieu,
      A faire dresser tes seins et tous les Saints,
      A faire prier et supplier nos mains,
      Je vais t'aimer.

      C'est beau non ?

      Cela dit, je suis un être de paix, et je suis tombée en arrêt devant un texte qui m'a semblé parler de moi...Je ne sais pas de qui il est, mais il me transperce aussi d'un frisson de l'âme.

      l'être pacifié est nécessairement vulnérable, presque offert en pâture, même s'il a la force de l'agneau. Car elle est là la force de l'agneau, dans sa vulnérabilité librement consentie, dans cette foi qu'il a d'être le vainqueur final, non pas par la mise KO de l'adversaire, mais par la foi en lui, cet autre, en sa capacité d'effectuer sa propre pacification.
      Car nécessairement, le pacificateur sera vainqueur, lors de la finale ultime. Le monde humanisé est destiné à remporter la victoire. ...Un jour...


      Bises célestes et bon voyage à l'est d'Eden (très beau film...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Ma mère ou ma grand-mère je ne sais plus disait : "Vaut mieux un petit rien qu'un grand tout." Je ne sais pas trop si j'en ai fait ma devise parce que je suis excessif en tout... mais c'est la vie !
    mais j’essaierai le coq au vin sans vin sans coq ni vin ce doit être fabuleux ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu ne dis pas autre chose que moi: le secret, quand on est excessif (et qu'est-ce que c'est bon parfois) c'est d'être excessif en tout, et pas en une seule chose toujours la même...
      Tu as donc atteint une sorte d'équilibre dans l'excès qui n'est pas pour me déplaire.
      Ni mièvre, ni fade, mais ECLECTRIQUE !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Eclectrique c'est joli ça... ;-)

      Supprimer
  20. il faut que l'on se sente bien dans sa peau et être ce qu'on est tout en respectant l'autre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouep ! tout un programme à plein temps !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ben tiens !

      As-tu remarqué que la plupart des interventions de Flipperine commencent par "Il faut..." ?
      Elle est pas belle la vie ?

      ...'fin moi... Jdirien...

      Supprimer
    3. As-tu remarqué Jdissa que tes phrases se termient par Jdirien! enfin moi Jditout.

      Supprimer
    4. As-tu remarqué, Bizak, combien j'aime mes commentateurs tous différents mais si attachants...
      Il faut aimer tous ses commentateurs, même ceux qui faont commencer leurs commentaires par il faut...
      mais jdirien !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. @Céleste: Je l'ai remarqué, mais Jdirien! ^^

      Supprimer
  21. Réponses
    1. En même temps, tu savais déjà que je mettais des câpres dans les tripes...
      ^^

      Supprimer
    2. Absolument c'est vrai, et vois-tu c'est le genre de micro détail qui me fait porter attention à une personne... une fois fait le tri entre l'insupportable et le fréquentable (toute erreur restant possible aussi profondément injuste que conne) je suis convaincu que ce n'est l'accumulation de détails qui bâtissent "l'autre".

      Bleck

      Supprimer
    3. Tu es le Columbo de la relation humaine, Bleck !
      il est vrai que les petits détails en disent souvent plus long que les grands discours...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Samedi midi une brasserie pas quelconque à Rochefort... à notre droite une tablée de six (jeunes) filles, ç'aurait pu être si garçons c'était six filles eh puis si je vais au bout de ma pensée je pense fondamentalement qu'une tablée de six filles est plus pénible au moment du choix du menu qu'une tablé de six garçons au moment de payer... mais allez, je peux être partial, soit !
    Et là c'est partit : dèjà, six menus différents et puis deux filles avec des entrées et quatre filles avec des desserts... le plat ok mais vous mettrez le légume qu'il y a avec l'entrecôte même si je prends le dos de merlu (mais elle n'a pas touché à ses frites... au final) et pis la cuisson du steack mon Dieu ensuite qu'est-ce qu'on va boire avec ça "comment vous n'avez pas de Perrier rouge !!!) et pis un demi de rouge non un quart non plutôt servez-moi un verre ! Avant de manger elles ont bu un verre de vin chaud... "bon allez, et puis à votre avis est-qu'on pourra être servis rapidement"
    Au final elles ont papoté un bon quart d'heure après avoir mangé et au moment de l'addition c'était bien évidemment une facturette par personne... le commerce peut parfois ressembler à un chemin de croix.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nous refais le sketch ? Il est en francs, mais il n'a pas pris une ride...
      Moi, ce que je me dis, c'est que tous ces gens ont oublié qu'ils ont simplement de la chance de pouvoir minauder devant la bouffe...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Sois assurée Céleste que les 4 premières phrases de ton post me parlent. Tu prêches à une convaincue. Épicurienne je suis, épicurienne je resterai tout en maîtrisant raisonnablement certaines pulsions (pas folle la guêpe qui veut garder sa taille) J'aime la vie et tout ce qu'elle m'offre, j'aime le plaisir, l'amitié, le partage , la bonne chère. J'apprécie la vie pour tout ce qu'elle éveille en moi, tout ce qu'elle fait pour que mes 5 sens (et les autres) continuent de vibrer au quotidien. Et puis..... j'aime tes pages. Na, c'est dit , même pas pour te faire plaisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas peintre, mais j'ai souvent un regard de peintre sur les choses...
      Et je sais que depuis que je te connais, nous avons quelques points communs !
      C'est gentil d'aimer mes pages, même si tu ne le dis pas pour me faire plaisir, ça me fait quand même plaisir !
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Ha comme je te reconnais bien là ! Et ce billet me rassure aussi car je me suis fait insulter (en privé et c'est resté privé) par une blogueuse devenue vegan et intégriste (oui mais elle a eu un "prise de conscience", elle !), me disant que je "puais la mort" étouétou... Je t'avoue que ça m'avait choquée ! Car le message subliminal de cette triste histoire est que toute personne n'ayant pas "pris conscience" du mal que l'on faisait aux animaux est indigne d'intérêt ! Alors quand je lui ai dit qu'elle raisonnait comme dans une secte, là les décibels ont grimpé dans les aigüs (j'entendais le mail ^^), hystérique car bien sûr c'est moi qui avait tort. C'est ça qui me chiffonne chez les monotrucs, les nouveaux convertis : ils n'ont pas conscience de leur intolérance et ils accusent ceux qui ne sont pas comme eux de la CAUSE des maux terrestres (et au-delà va savoir^^). Bref ton billet a réveillé cet épisode fâcheux mais qui ne m'empêche pas de vivre comme je l'entends ! Et je ne suis pas si carnivore que cela, je peux me passer de viande même si j'adore ça (mais comme toi, je préfère la qualité à la quantité)et si je ne meurs pas en bonne santé, tant pis, je mourrai comme j'aurais vécu !!! Warf ! Ta bannière avec cette traversée du désert est belle et...éloquente aujourd'hui ! Bises ma belle amie♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel com ! tu t'es lâchée ma belle.
      Pour essayer de rester dans le juste milieu, il faut savoir bien sûr que les animaux élevés en batterie souffrent terriblement, et que la filière boeuf aux états unis commence à devenir un vrai problème écologique. Mais il y a de petits producteurs qui élèvent leurs bêtes dans le respect, en plein air. Et l'élevage en agriculture raisonnée n'est pas forcément mauvaise.
      Agresser les gens et être intolérant, je pense que c'est improductif: on obtient l'effet contraire...
      Bisous ma belle copine.
      merci pour ma bannière, j'ai une tendresse particulière pour mon allumeuse de vrais berbères...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. pareil !
    ce qui me saoule ce sont les donneurs de leçon en matière d'écologie aussi , au secours !
    quoi , tu as pris ta voiture , tu aurais pu y aller à pied quand même ?
    j't'emmer ...!!
    Raz le bol les puristes
    non mais
    le boeuf , les rondeurs , le vin blanc , les chansons légères ,et basta
    j'aime beaucoup ta nouvelle bannière
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...les donneurs de leçons...alors que l'on ne sait rien ...
      Je prends mon vélo tant que je peux, mais parfois, je suis fatiguée, il fait froid et je prends ma voiture. Et je ne permets à personne de me culpabiliser. (je le fais bien assez toute seule)
      Et puis surtout, je ne suis pas sûre que les femmes trouvent leur compte dans l'intégrisme écologique: parce que laver les couches au lavoir, ce serait quand même un sacré retour en arrière.
      Bisous et belle soirée pleine d'étoiles
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est ça, c'est ça... n'empêche que tu aurais tout de même pu y aller à pied quand même !!

      Bleck

      Supprimer
    3. Le vrai écolo intégriste prends sa voiture électrique, et le soir, à l'heure de grande consommation, il la branche sur la prise EDF, qui juste à ce moment là, doit mettre en route ses centrales fuel et gaz pour assumer l’a-coup... Et lorsqu'il attend un peu, ce seront les centrales nucléaires qui rechargeront sa batterie.
      Qu'on se rassure, le lavage en machine est écologique car il salit moins d'eau que les lavages à la main.
      Mais il n'en reste pas moins que le plus écolo dans le domaine est de poser le môme directement sur le compost pour faire ses besoins. Quelques herbes sèches pour l'hygiène et le tour est joué.
      Baci

      Supprimer
    4. Il y a d'ailleurs un livre fort intéressant à ce sujet, et que je conseille à tous mes lecteurs soucieux de protéger l'environnement:
      clique ICI
      Buona lettura e baci

      Supprimer
  26. Décidément , nos grand-mères étaient des sœurs spirituelles. J'aime bien ton petit coup de gueule , marre de cette époque trop lisse ! Allez hop encore une petite praline et dodo avec un bon livre et je m'entape si on me traite de mémère . Bises fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison^^
      l'époque est trop lisse sur certains plans, et bien trop rugueuse sur d'autres...
      bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Ta grand mère avait raison. Je suis bien d'accord avec toi sur cet article là, même pour Sardou, qui était ma star quand j'étais gamin alors que je comprenais pas vraiment le sens. Depuis ça a changé. Pour moi ce sera un Sauternes. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauternes excellent choix, même si je préfère le rouge au blanc, c'est bon de varier les saveurs et les arômes...
      J'aime pas tout de Sardou. mais j'avoue que "je vais t'aimer " me fait beaucoup d'effet...
      Bisous Mindounet
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Je ne suis pas trop Sauternes... et puis ça tombe assez bien parce que je n'en ai pas les moyens, j'accepterais volontiers un Porto servi dans un joli petit verre en crystal... oui, je veux bien un Porto !

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va pour un porto, cher ami.
      Sur une terrasse, au soleil, avec quelques éperlans frits c'est une merveille.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Excellente philosophie, même si je suis démesurée dans un ou deux domaines, je suis sûre que tu me comprends!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends cinq sur cinq ma belle amie...Je crois que j'ai aussi cette démesure-là ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Je crois qu'on se ressemble, certes j'écris beaucoup moins bien, mais j'aime bien comme tu t'entends avec la vie : pas trop chieuse, pas trop bêcheuse, pas trop râleuse, pas trop gâteuse, et très rêveuse.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton commentaire. Tes rimes en "euse" sont merveilleuses...
      et j'aime beaucoup l'expression "s'entendre avec la vie".
      Bisous Mel, merci !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. s'étendre avec la vie n'est pas mal non plus :-)
      Baci

      Supprimer
  31. Incontestablement, Riz cantonnais ou riz camarguais pourvu que l’on rigolboche.!
    B♥ d'une épicuriene

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Jak, ce billet fédère les épicuriens de tous bords...
      Bisous joyeux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Vivre et vivre, savourer tout, le bon est toujours pour soi, dans la lumière d'un sourire tout se déguste sans retenue... la vie est trop courte!
    J'aime la saveur de ce texte gourmand, et pi curien!
    Bises et merci: tu m'as fait sourire. Les occasions sont si rares ces temps ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire sourire mes lecteurs est une de mes plus belles récompenses.
      je reste persuadée que pleurer ne sert à rien en ce qui concerne les malheurs du monde: cela ne fait que rajouter de la souffrance à la souffrance. (voir mon billet sur la joie)
      La vie est trop courte: je plussoie !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Voui je me suis lâchée ! parce que depuis Pâques (les insultes en privé), ça me pesait un peu cette histoire (quoique ça n'a rien changé à ma vie) ! D'autant que je fais hyper attention en matière d'écologie et de "bonne" bouffe, justement, en achetant l'essentiel aux petits producteurs de viande, mes oeufs, etc...alors qu'on vienne me dire que je suis stupide et que je pue la mort c'est la preuve d'une grande tolérance d'autant que communiquer ainsi est l'assurance de ne pas faire passer le message, surtout avec moi !!! :D Et toi la dragueuse de vrais berbères, tu m'éclates, mouhaha ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Allumeuse de vrais berbères"...s'il te plait !
      Oh non, tu pues pas la mort, Miss, tu sens la vie, tu respires la vie à plein nez, et ta joie de vivre est d'autant plus méritante que tu as traversé bien des galères ces derniers temps.
      Bisous ma belle amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Ah ! que j'aime ce billet.
    Ma grand-mère à moi (enfin, ma grand-mère préférée car on en a deux...) disait quasiment pareil, et ça m'est resté...
    Bon, je dois avouer que je suis allée voir ce que c'était que ce zampone aux lentilles. Oh, c'est italien, épatant !
    Mais chez nous, demain, au programme, soupe de lentilles/butternut ; soupe végétarienne, haute en couleur, légère et nourrissante à la fois.
    Bonne nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Eva !
      Régale toi bien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. survoler, c'est bien ça! et au diable toutes les chapelles

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. ...Sauf ma "toute petite chapelle" qui est si belle, quand même....
      mais oui il est bon de ne pas se vouer à des dogmes sans réfléchir.
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Une petite chapelle mais grande dans son cœur! Comme elle m'inspire celle-là, elle symbolise tout ce que le monde peut contenir d'amour et elle le contient,elle, la petite chapelle.

      Supprimer
    3. N'est-ce pas qu'elle est belle...et elle a fait couler beaucoup d'encre !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Ben moi je me réjouis de pouvoir analyser son énergie...
      Baci

      Supprimer
    5. J'aimerais bien que tu m'emmènes le jour où tu feras ça...
      Oui, j'aimerais bien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Ben tiens, manquerait plus que tu ne viennes pas...
      Dans la foulée et pas bien loin, il y a aussi l'urinoir de lit à étudier.
      Baci

      Supprimer
    7. Ah oui, bonne idée...c'est vrai ! ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.