vendredi 4 décembre 2015

Apocalypse ? No !


Ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
(St Exupéry.)





Cher Petit Prince,

Je ne te le cache pas, depuis que tu es reparti sur ta planète, la mienne est partie aussi, mais en quenouille, pour être polie. En quenouille complète. Et c'est dur, surtout ces jours-ci, alors que l'on ne parle que de ça, oui, vraiment dur de rester optimiste et espérant, sur fond d'apocalypses annoncées. On a beau retrousser ses manches pour tenter de réparer notre beau vaisseau bleu, il prend l'eau de toutes parts. On a beau transporter dans nos becs de colibris les gouttes d'espoir qui feront peut-être basculer les choses, bien plus sûrement en tous cas que si l'on ne fait rien, essayer de transmettre la beauté du monde aux enfants, les vraies valeurs et mettre de la magie dans chacun de ses gestes, on se fait moquer. Ou traiter d'inconscients. Pire, on ne se sent plus crédibles...
Tu serais ahuri, mon ami, toi qui mets tant de soin à t'occuper de ta rose, de voir ce que les hommes font de leur Nature Nourricière. Et combien ils ont oublié ton regard clair et tes aphorismes tous simples. Ils ne voient plus avec le coeur. Ils s'aveuglent. Ils s'emballent. Ils oublient leur humanité. Ils ne lisent plus Sénèque. Il poursuivent de vains desseins, s'entre-déchirent, s'oppriment, se haïssent, s'égarent, se corrompent, se tuent et courent après l'argent ou la gloire en oubliant où se trouve la vraie richesse. 
C'est la gabegie. 
Tu ne voudrais pas revenir un moment, leur dire qu'ils possèdent en eux des trésors de force et d'énergie qui leur vient tout droit des étoiles ? Leur parler des choses simples ? les aider à se souvenir des belles choses ?
Tu ne voudrais pas, toi, aller murmurer à l'oreille des "grands" de ce monde ? Les regarder droit dans les yeux et leur poser les questions qu'aucun journaliste ne leur posera jamais ?Aller dire à tous les businessmen, les Monsanto, les Mac Do et autres ravageurs d'humanité qu'ils empoisonnent bêtement mais méthodiquement la terre de leurs petits-enfants ? Leur demander comment ils parviennent à se regarder dans une glace en tant que grand-pères ?

Moi je t'avoue qu'aujourd'hui, j'ai une petite baisse de forme. La perspective de plonger dans d'abominables ténèbres ne m'emballe pas plus que ça...ne plus pouvoir aller voir mes enfants, ou mes parents, ne plus pouvoir ni leur écrire, ni leur téléphoner, ne plus pouvoir communiquer faute d'électricité, faute d'internet, rester plongée dans les affres de l'ignorance, et, si l'on en croit d'autres prédictions tout aussi abominables, être enfermée sous une burqa...Mourir de faim dans les décombres de nos vies ravagées par des cyclones, des sècheresses ou des inondations... J'ai vraiment raison de penser que la peur englue et immobilise. Tiens, rien qu'à penser à tout ça je reste prostrée. Avec l'énergie d'une huître anémiée. 
Mais ne t'inquiète pas, c'est passager chez moi...Demain, je repartirai à l'assaut des idées reçues du genre "tout est foutu, dormez, braves gens, le monde s'écroule et vous n'y pouvez rien."

Ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...quelle belle parole d'espoir et de lumière. 
Espérons que ce ne soit pas qu'un puits de pétrole. Mais plutôt celui dont un jour, un jour d'épaule nue, un jour couleur d'orange, jaillira la vérité.
Je t'embrasse, Blondinet. 


¸¸.•*¨*• ☆


85 commentaires:

  1. Quand t'es dans le désert, depuis trop longtemps, la , la , la...
    Qu'est-ce qu'il te reste à faire ?
    Marcher tout doucement vers une fontaine...
    faire un pas après l'autre...
    et puis savoir que c'est la soif qui rend l'eau encore plus précieuse...

    Un jour, on racontera à nos petits-enfants comment on s'en est sortis tous ensemble...
    après avoir eu très très chaud...
    j'y crois...allez, ON y croit...

    Encore un pas...un autre...
    et puits...et puits... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, la Licorne, j'aimais beaucoup cette chanson de Capdevielle qu'on n'entend plus...
      Et tes paroles d'espoir m'émeuvent beaucoup, parce que dans tous ces problèmes dont nous parlons depuis quelque temps, je ne peux m'empêcher de penser aux enfants... (déformation professionnelle, ça laisse des traces...)

      Merci pour ce beau commentaire
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  2. Un grand poète, Nazim Hikmet qui en a vu des vertes et des pas mures, au pays d’Atatürk a dit : « Ce n’est rien d’être vaincu, le tout c’est de ne pas se rendre ».
    Alors on ne se rend pas, on continuera à imiter le colibri, par nos paroles, par nos tripes et avec d’autres hommes, d’autres femmes pour rejeter ces arrangements commodes comme des drogues qui nous font dormir un peu plus. La nature, la vie, la terre sont trop importantes pour les laisser entre les mains des débiles qui, après avoir suicidé la moitié de la planète, veulent nous embarquer sur des radeaux de la Méduse.
    Il faut avoir un cœur pour aimer la vie, et là, je cite ce vieil ami Victor Hugo, l’homme des misérables : « L’avenir appartient encore bien plus aux cœurs qu’aux esprits. Aimer, voilà la seule chose qui puisse occuper et emplir l’éternité. À l’infini, il faut l’inépuisable. »
    Tu as bien raison Célestine de parler du puits caché dans le désert ! tout est là, oui dans ce puits de la vie que des mains malveillantes tentent de faire disparaître au bénéfice de ce maudit pétrole qui nous a d’ailleurs brisé nos bras et figé nos esprits.
    Ton déchirement, ton cri Célestine, sont amours pour ceux et celles qui savent le prix de la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Victor Hugo et Nazim Hikmet...tu convoques toujours les meilleurs à la rescousse, pour éponger les débordements de mon coeur en guimauve...
      merci Bizak, pour tes mots de sagesse et de fantaisie en même temps.
      C'est très fort
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Un coeur de guimauve ou un coeur d'artichaut ?

      Supprimer
    3. Coeur d'artichaut je donne une feuille à tout le monde...
      (saoul F, si tu passes par ici...

      :-)))

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. ...où les gens s'aimeront...

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour de palme, de feuillages au front...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Très beau texte Célestine; c'est la première fois que je me manifeste et je suis très touchée pas ces mots.
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie. Bienvenue sur mon totem.
      Merci d'être passée ici, et d'avoir été touchée par mon article.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Tu as su trouver les mots justes, imprégnés de sensibilité et de poésie, pour dire toute l'absurdité de la situation. Comment ne pourraient-ils pas toucher au coeur ?

    Bises émues

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que ton dernier billet m'a un tout petit peu mis le bourdon...
      Mes mots ne valent pas grand chose contre l'absurdité de la folie des hommes. Mais toucher le coeur, c'est ce que je sais faire de mieux... ou de moins mal...
      Bises émues itou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ouais, j'ai bien senti que mon billet pouvait y être pour quelque chose :/
      Faudrait-il ne pas parler de tout ça ? Faudrait-il ne pas évoquer les risques ? Faudrait-il faire comme si tout allait bien se passer ? Je sais que tu me dirais trois fois non…

      Mais alors comment faire pour aborder ces sujets avec lucidité sans "mettre le bourdon" à ceux avec qui on en parle ?

      Supprimer
  6. Pour cette bannière si belle et magnifique avec la nymphe avec lrenard dans le désert, je pose ces quelques mots d'Isabelle Eberhard, l'aventurière, la poétesse du Sahara :"Jamais l’eau des ruisseaux abondants ne grisera une poitrine oppressée comme celle des puits frais, la nuit, après la torride journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isabelle a toute sa place dans ce panthéon que tu évoques, des grands auteurs qui nous touchent par leur profonde humanité. Et leur universalité...
      Quelle belle image !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Gardons espoir malgré tout !

    Petite planète

    Petite planète
    Manque pas grand-chose
    Pour que ça pète
    Et que tout explose.
    Petite planète
    Qu’est ce qu’on t’embête
    Avec tous nos déchets
    Et nos méfaits
    On souille, on saccage
    Comme des sauvages
    Tu souffres, tu meurs doucement
    Nous sommes tous des mécréants
    Une petite bombe
    Un bon coup de pesticide
    Les plantes je les trucide
    Et hop dans la tombe !
    Petite planète
    Pourtant je t’aime bien
    Messieurs les terriens
    Faudrait que ça s’arrête !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En cherchant de qui était ce texte, je suis tombée sur ton autre blog...
      Bravo tu es très prolifique !
      Et merci pour ce poème qui aurait plu à mes élèves de CM2...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Sénèque ? Ce patricien richissime au point qu'on l'aurait pris pour le patron de Monsanto ?
    Bon, je vais lire quelques pages et je reviens... :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsss... quel iconoclaste tu fais ! C'est pas possible ... ;-)
      Certes il était riche, mais rien de tel qu'un riche qui s'est aperçu que l'argent de fait pas le bonheur, car il peut ainsi l'enseigner d'expérience et non en théorie...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Chère Célestine
    Tu sais bien que j’ai tout dit. Et que je ne peux revenir pour redire.
    Tu sais aussi que les grandes personnes sont bien bizarres et pleines de contradictions.
    D’où je suis je trouve ta planète toujours aussi belle. Les hommes ne peuvent la gâcher, ce n’est pas en leur pouvoir. Un peu l’écorner sans doute, mais elle en a vu d’autres depuis des millions d’années que je la suis dans ses évolutions. Elle s’en débouille des avatars de toutes sortes, même une énorme météorite n’a pas eu raison d’elle ni de la vie qui a repris son cours…

    L’homme en revanche, lui peut s’abimer lui même… C’est en son pouvoir. Question de choix. Il a même tout organisé pour sa disparition avec ses bombes atomiques qu’une bande de terroristes arrivera bien un jour à faire péter… car comme la grande personne est bizarre, elle a tendance à se faire du mal, à elle-même et aux autres… à voir le mal partout, parce que la peur c’est quand même bien excitant et ça justifie tout. Les enfants, tu le sais bien, adorent jouer à se faire peur…
    Je comprends, vu que j’ai pas toujours été au top avec ma Rose.

    Tiens tu devrais aller la voir.
    Elle t’attend.
    elle a surement pour toi un message d’amour.
    Elle te proposera peut être un meilleur Royaume… Le sien….
    Ton Prince qui a bien grandi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très émouvante, cette lettre du blondinet...
      Et très bien écrite.
      Si je comprends bien, il me faut donc quitter cette planète pour aller chercher le message d'amour de la rose...
      Est-ce à dire que personne ici n'est capable d'en délivrer un ?
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Non, non, Tout est dans et sur cette planète....
      Tu trouveras la Rose et son message là où le Prince t'invite... pas besoin d'attendre une migration d'oies sauvages où le secours d'une fusée inventée par l'homme et qui ne sait que faire des minuscules sauts de puce.....

      Supprimer
    3. Je tiendrai compte de ce conseil, petit prince !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Il restera toujours une poignée de justes qui chercheront et trouveront le puits, même s'il est recouvert de cent mille débris abominables. Il sera là, et son eau sera claire. Et la brise se lèvera et on verra même un peu de houblon et de chardon jaillir des débris. Un petit insecte inconnu ou oublié volera, s'y posera et on saura que non, il ne peut pas être seul. On tendra l'oreille à un cri animal lui aussi presqu'oublié et on sentira qu'on vit, que tout continue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton très beau texte me rappelle un que j'avais écrit pour le défi du samedi, dans lequel les hommes ressortais à l'air libre après une catastrophe majeure.
      La Grande Implosion, ça s'appelait...
      J'aime l'image de ce petit insecte, et de la vie qui triomphe...
      Baci sorella
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Ah...cette rose qui réclamait tant de soin...Vous en avez la délicatesse, ma chère, et cette lettre au Petit Prince est un délice.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La rose était assez tyrannique et capricieuse aussi...mais peut-être le suis-je un peu, au fond...^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Certes, d'aucuns nous concoctent un avenir qui n'est pas rose, mais on n'est pas obligé d'y adhérer.
    Depuis ce funeste vendredi 13, les manifestations sont interdites au nom d'une sécurité qui n'est pas opposable à la tenue du marché de Noël de Strasbourg (2 millions de visiteurs).
    La marche pour le climat a été interdite en France mais son succès mondial est éclatant.
    Et puis ces milliers de paires de godasses vides sur une place à Paris, ça avait de la gueule comme réponse au nazillon de Matignon.
    On peut ne pas adhérer à tout ce cirque, choisir de vivre en marge.
    Voter autre chose et lorsqu'il n'y a pas d'alternative valable, voter blanc.
    Sous couvert de terrorisme, le gouvernement veut pouvoir espionner tous ses opposants avec les écoutes téléphoniques automatiques. On peut, un jour par mois, mettre, dans nos courriels, nos messages sur FB et consort, tous les mots clés de algorithme de base de ces écoutes, comme par exemple:
    Manifestation de protestation, écologie, résistance, confédération paysanne, anti-nucléaire et quelques autres...
    Parce que si tu croises quelqu'un capable d'écrire sur Internet ou de susurrer dans son téléphone qu'il cherche une kalachnikov pour faire un attentat et qu'il a encore besoin d'un détonateur pour sa bombe, il faudra l'encadrer, car c'est un cas unique...
    Nous ne sommes donc pas démunis devant la flicardisation du pays, et puis merde, la vie est belle parce que le plus important ne s'achète pas avec de l'argent...

    Le Petit Prince n'a pas besoin de revenir car il est en nous et nous pouvons toujours marcher tout doucement vers une fontaine...

    Même si elle n'a pas la tenue la mieux adaptée pour le désert, la miss de ta bannière me fait inexorablement penser à quelqu'une, mais qui est-ce donc....
    Un fennec en lieu et place du lapin blanc, l'aurait-il mangé ou était-ce pour lui échapper que ton lapin courrait si vite l'autre jour...

    Ti bacio
    et tu diras au Petit Prince qui est en toi que je ne sais pas lui dessiner un mouton, mais que je le lui chanterai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bé !
      Ça c'est du commentaire fleuve...Eugène Sue et ses Mystère de Paris peuvent aller se rhabiller !
      Et c'est que du bon, en plus...
      Le renard des sables est à la Princesse du Désert ce que le Lapin Blanc est à Alice...On est dans deux histoire différentes...mais à qui te fait donc penser ma funambulle ? je me le demande...

      Bon question mots-clés, ça y est je suis fichée à la DGSE. J'abrite en mon sein (enfin, façon de parler) un dangereux agitateur... Remarque, moi qui parle d'amour assez régulièrement, il va falloir que je me calme. Car comme disait Pierre Dac, l'amour est enfant de Bohème et n'a jamais connu de loi, c'est donc un jeune anarchiste tchécoslovaque...
      Ça fait vraiment beaucoup de subversion pour un seul blog...

      Quant à chanter un mouton, j'ai hâte d'entendre ça...
      Mille baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. "Oh la la chère Célestine, aurais tu abandonné ta recherche de ton puits? Ta rose est fanée, certes, as tu déjà oublié que si tu poursuis soigneusement tes soins au printemps prochain elle refleurira? Nous ne pouvons pas remettre notre sort à une poignée d'autres, Ne désespère pas, réécoute l'histoire du colibri et continue à faire courageusement ta part, Et puis Célestine, relis et relis mon histoire jusqu'au bout, n'oublie pas l'aide que m'apporte le serpent..." Ton petit prince

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était qu'un petit coup de mou passager, ma belle amie.
      Aujourd'hui, ça va mieux, je reprends espoir et la volonté de rechercher ce puits ...j'ai de l'énergie à transmettre à ma descendance, et je dois encore essayer de convaincre quelques personnes autour de moi.
      Bises rassérénées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. On ne lit plus Sénèque, c'est le moins que l'on puisse dire.
    "Tout est foutu, dormez, braves gens, le monde s'écroule et vous n'y pouvez rien."
    Il m'arrive d'être tenté par l'aquoibonisme.
    Je t'embrasse ma Miss W.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, quelques passages de "la Vie Heureuse" devraient circuler sur les bandeaux d'information à la place des nouvelles démoralisantes qui figent les volontés dans cet aquoibonisme terrifiant...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Qu'ont-ils tous avec le Moyen Âge?
    Ce qui aura raison de nous, c'est notre manque d'imagination.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Moyen-Age ? C'est vrai que certains comportements sont assez médiévaux...Torture, asservissement...
      Certains d'entre nous ont beaucoup d'imagination, mais des brevets d'inventions sont toujours dans les cartons parce que ça dérangerait le bon ordonnancement de notre monde axé sur les énergies fossiles...
      Bon week end quand même, douce luciole
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Si le moyen-âge = torture et asservissement, nous y sommes encore en plein dedans.
      Pour avoir dénoncé la systématisation de la torture par l'armée US, le Soldat Bradley Manning écope, en 2013, de 35 ans de prison.
      Merci môsieur Obama d'être encore plus con que ton prédécesseur. Maintenant j'ai une raison de plus de ne rien acheter estampillé made in USA...
      Je viens de voir une info: 50% des pays pratiquent la torture. La bonne nouvelle étant que 50% ne la pratiquent plus...
      Ti bacio

      Supprimer
    3. @Blutch: S'il s'agit du pourcentage des pays, peut être est-ce un chiffre juste. Mais quand on compte les pays comme la Slovénie ou les cap-vert qui ont une petite population et la chine pays avec son milliard et demi habitants,je doute que ce soit raisonnable. Je voudrais savoir dans quel camp se trouve justement la Chine qui représente le quart de la population mondiale, du côté de la torture ou de l'autre côté. Parce que mon ami, ce n'est pas négligeable pour la balance.

      Supprimer
  16. Touchée en plein coeur ma chère Célestine par la justesse de tes mots poétiques....... si tu passes par Paris,.. j'ai vu qu'il y a une jolie exposition sur Le Petit Prince...jusqu'en février prochain... c'est à Versailles...au sein de son nouvel espace culturel.. un magnifique voyage, je crois, à travers l'Art, le chant, le lyrisme d'Antoine de St Exupéry et de son Petit Prince... et tu pourrais lui parler en direct.... de quoi nous rebooster, si c'est encore possible... allez douce journée quand même... je sens une baisse de tonus... non ? n'abandonnons pas l'espoir !
    Je t'embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour l'info, Den...
      Il est fort possible que j'aille à Paris d'ici là, et je ne manquerai pas d'aller voir l'expo.
      Oui je pense qu'il est toujours possible de se rebooster, de se réveiller de la lente torpeur dans laquelle on nous a endormis pendant des années d'insouciance.
      je t'embrasse de même
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Encore un Petit Prince de lu ! Je n'ai pas pu m'empêcher je suis confus, Tu vois même Saint Ex préférait s'occuper d'un écrou bien crado, plutôt que de dessiner un petit mouton tout blanc !
    Nous avons tous nos lacunes, Dans une décennie ou deux, la vraie richesse ce sera la flotte, et tous les gaz et pétroles du monde, ne vaudront pas un seul baril de H2O. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ! très drôle...tu es phagocyté par la nuisance publicitaire subliminale, je vois ! Petit Prince égale Lu...Ben voui. Les poissons sont rectangulaires et les vaches pondent des briques de lait uht...
      Pour l'eau, tu as raison, dans waterworld, les océans ont envahi la terre, et le comble c'est qu'ils sont rendus à distiller leur pipi...
      Amazing, non ?
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. T'énerve pas, Celle. D'autant que je me demande dans quel lieu tu te trouves pour adresser des bises étoilées à 13 heures 54 ce jour?

      Supprimer
    3. Tu vois Célestoche et toi aussi mon bon Bof, on sera obligés de boire le jaune sans flotte ! Enfin je suis optimiste, car dans une décennie et à fortiori dans deux, il y aura belle burette que je serai parti en fumée ];-D

      Supprimer
    4. @Bof
      Je m'énerve pas, j'explique aux gens !
      les bises étoilées, c'est parce que ça met des étoiles dans les yeux...Tu oublies que je suis une fée, ou quoi ?

      @Andiamo
      Qui peut dire avec certitude ? Bof et moi, on sera peut-être partis avant toi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Il va continuer de pleuvoir un bon moment, surtout que le réchauffement climatique évapore d'avantage de flotte qui, pour 30% retombe sur terre.
      Mais tu as raison Andiamo, on parle déjà "d'or bleu" et lorsque tu détailles ta facture de flotte, tu vois comment tu entretiens ces goinfres...
      Si tu viens par chez-moi, dans ton jaune, tu pourras mettre une eau:
      - sans chlore
      - sans sels d'aluminium
      - sans nitrates
      - sans phosphates
      - sans œstrogènes
      - sans poudre à canon
      - sans salmonelles
      - sans légionellose
      - sans calcaire
      - sans bactéries pathogènes
      - sans hydrocarbures
      - sans PCB
      - Sans autres pollutions chimiques
      Rien, nada, nib-de-nbib.

      Avec une flotte comme ça, c'est simple, le pastis ne soule même pas.
      Ciao

      Supprimer
    6. Et en plus, elle te donne une patate, cette eau !
      (enfin, moi ce que j'en dis, c'est à voir la pêche que tu as, Blutchy...)
      Mais ton cugino te dira que lui, il carbure aux hydrocarbures...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. @Blutch: A ce train là, on fera plus de poésie, déjà que moi je parle de pluie blanche, j'espère que ces conférenciers sur le climat ils vont réserver un peu de rêve aux poètes, parce que franchement ce n'est pas la joie.
      @Célestine: la patate ça marche avec le pastis?

      Supprimer
    8. @ Céleste
      C'est bien en pensant à lui que j'ai spécifié "sans hydrocarbures"... :-D
      Tu as la métaphore agricole ce soir :-)
      @ Bizak
      Pour le rêve des poètes, Célestine est une bien meilleure adresse que le dîner de con de la COP21.
      150 loufiats qui se font mousser le coquillard sur le compte du climat, je ne sais pas s'il s'en remettra, le pauvre...
      Et dire qu'au nom d'une pseudo sécurité, on ne pourra même pas suivre l'enterrement.
      Pour la patate, je ne sais pas, mais les bananes flambées au pastis, c'est intéressant...
      Baci et accolade

      Supprimer
    9. Sous forme de frites croustillantes, ça marche bien à l'apéro...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. Blutchy...Le rêve des poètes...c'est trop gentil...
      Sono molto toccata
      baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. @Blutch: j'en conviens pour les poètes. Ce n'est pas l'apparat qui enrichit mais les belles âmes et muses. Décidément, tes idées sont toujours porteuses.
      @Célestine : Et ben dis donc si ça marche, ce sont les moments où mes idées fleurissent et mon estomac alléché.

      Supprimer
    12. Je nous vois bien refaire le monde autour d'un verre et d'un plat de frites...
      Un monde où tout le monde s'aimerait à la fin...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. Et pour un thé de menthe sous une tente de bédouins, au milieu d'un nulle part fait de sable et de liberté?

      Supprimer
    14. J'ai la recette du thé à la menthe et elle est spécifique au désert ! Non, on ne peut pas imaginer une nuit sous les étoile au désert.

      Supprimer
    15. Ah bon ? pourquoi ? quelle déception... ^_^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    16. Non, il suffit d'y être une nuit à la belle étoile !

      Supprimer
    17. Ah...oui, j'avais pris la phrase à l'envers...j'avais compris que ce n'était pas pensable...Tu veux dire que cela dépasse notre imagination, c'est ça ? Je veux bien le croire...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    18. Je devais le dire avec poésie: Ah ! si tu voyais la nuit, sous la belle étoile, on ne peut que rêver.

      Supprimer
    19. La nuit au Sahara est indescriptible, le ciel devient immense comme s'il n'existait que lui, un vertige vous saisit, les étoiles semblent tomber sur le sable comme une pluie infinie.

      Supprimer
    20. Le désert t'attend avec ses étoiles et la nuit attend sa pleine lune et le thé est prêt;

      Supprimer
    21. Le ciel est si bas sur les dunes
      Que l'on croirait toucher la lune
      Rien qu'en levant les bras.
      Comme un incendie sous la terre
      Les aurores ont brûlé les pierres,
      Blanchi les toits de Ghardaïa...

      Supprimer
    22. Très beau ce poème qui parle de la petite ville de Ghardaia! l'atmosphère du Sahara dans son silence sidéral n'est brisé que par les papillons qui survolent le désert et que l'on appelle les "petits monarques".

      Supprimer
    23. Tu ne le connais pas ? j'aime beaucoup.
      Tu vas être étonné de l'auteur...
      C'est ICI...

      Supprimer
    24. Si je pouvais imaginer que c'était une chanson de Sardou ! Vraiment magnifique;
      Je ne connaissais pas cette chanson mais Sardou est vraiment superbe. Merci la Céleste pour ce beau cadeau.

      Supprimer
    25. C'est étonnant.
      Si c'est lui l'auteur, il a bien fait du chemin depuis les Ricains...
      Par contre, il tutoie un peu la géographie parce que Ghardaïa et le Liban,c'est pas spécialement la porte à côté...
      Baci

      Supprimer
    26. Reste que la chanson est belle et c'est le plus important, Sardou parle aussi de Sanaa capitale du Yemen qui est encore plus loin que le Liban.
      Sinon Blutch tu cherches une aiguille perdue dans le sable du désert et ce n'est pas du foin..

      Supprimer
    27. @Blutchy
      Il parle de toutes les musulmanes, qu'elles soient d'ici ou d'ailleurs.
      Et je crois qu'il a certainement évolué dans sa vie, comme tout le monde (ou presque) et que, comme beaucoup de personnages publics, on l'a catalogué sans vraiment le connaître...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    28. @Bizak
      Oui cette chanson est très belle.
      L'ambiance est prenante.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Comme toujours, tu as su trouver (vous avez tous su trouver, devrais-je dire) les mots justes, imprégnés de poésie ... ma petite part, cette musique : "Respire" de Mickey 3D
    : https://www.youtube.com/watch?v=IEexx5BR5eY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Didier
      Belle chanson "cri d'alarme"...
      Pourquoi ceux qui détiennent le pouvoir sont-ils sourds à ces cris-là ?
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Si tu adaptes et redessines tout "Le Petit prince" comme sur ta bannière, je cours tout de suite le relire ! Mais il ne faudra pas s'étonner si, à cause de cette allumeuse de vrais Berbères, le réchauffement climatique arrive plus vite encore que prévu !
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellentissime, l'allumeuse de Vrais Berbères !!!!
      Tu es extra mon oncle Joe ! je t'adore !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est juste un emprunt éhonté aux Charlots ! https://www.youtube.com/watch?v=3ynYrOKIfHM
      L'avantage du (grand ?) âge et du goût pour la pop-culture c'est qu'on retient plus de bêtises que les autres !
      Mais l'ami Sebarjo qui est plus jeune que nous en connaît encore plus que tout le monde, surtout en cinéma ! Le roi de la série B française !

      Supprimer
    3. Ce qui était génial, c'était de l'avoir placé au bon moment !
      Et ce n'était pas une bêtise. Ce genre de jeux de mots, c'est fin, ça se mange sans faim !(autre réplique culte que tu auras reconnue je pense ...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. C'est fou de penser que la survie de notre civilisation hyper sophistiquée, hyper connectée, hyper médiatisée, hyper mondialisée ne dépend tout bêtement que d'un seul facteur tout con: l'électricité. Sans elle, retour immédiat et brutal 300 ans en arrière, à l'ère de la bougie. Inquiétante fragilité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais exactement !
      Quand on fait le compte toute la journée on se sert de cette putain d'électricité, pour tout, et tout le temps...
      Bon c'est quand même dommage d'avoir une méga pile atomique suspendue au-dessus de la tête et de se bourrer le mou pour aller gratter du pétrole au fin fond du désert...
      je dis ça, je dis rien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. En soi, l'électricité n'est pas forcément un problème, c'est la façon de la gérer qui en est un gros...
      Pour les gouvernements, le scénario catastrophe c'est de voir les citoyens lambda produire et consommer leur électricité. Si en plus ils deviennent autonome avec l'eau, il n'y a plus de moyens de pression. Les citoyens redeviennent ce qu'ils n'auraient jamais du cesser d'être: des gens LIBRES.
      C'est d'autant plus con de vouloir rester tributaires des énergies fossiles que si on arrive à exploiter 0,016% de l'énergie du Soleil, on peut subvenir à tous nos besoins dans toutes les énergies...
      Et dire que des allumés se cassent le fondement à vouloir fabriquer un micro soleil artificiel pour 16 milliards € plus les rallonges dans le projet ITER, alors que s'ils levaient le nez de leurs équations ...
      Mais bon, il parait que le Soleil n'est ni à vendre, ni à louer, alors faut bien qu'il ait quelques défauts...

      Supprimer
    3. T'es une sorte de micro soleil naturel, toi... ^^

      Supprimer
  21. il faut vivre avec l'espoir qu'il y aura des jours meilleurs

    RépondreSupprimer
  22. Il est triste ton article mais rédigé en toute beauté. Je ne sais pas s'il faut s'attendre au pire tout le temps, je crois juste que nous sommes passés dans une nouvelle erre et qu'il faudra s'habituer à vivre autrement...avec les attentats et le reste. Pour la planète je ne sais pas mais quand j'y pense je suis heureux d'avoir 45 ans et pas 5 ans.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, on peut être heureux de ne pas être un enfant...je ne sais plus si tu as des enfants, ou des neveux, mais peut-on se réjouir du monde u'on va leur laisser en partant ?
      C'est sûr que pour nous -mêmes, c'est pas encore trop dramatique (quoique, il nous reste au moins trente ou quarante ans à vivre, et il va s'en passer pendant cette période !)
      mais tous mes engagements, mes angoisses, mes colères, c'est pour mes enfants et leur descendance qu'ils m'animent.
      Bisous Mind
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. En plus, en ces temps FN, le Petit Prince est un blondinet...
    C'est du fascisme !!!!
    Au lieu de lui dessiner son mouton, faut le bouffer en méchoui !
    Je dis ça parce que le Petit Prince, depuis l'enfance, ça m'a toujours emm...bêté profondément.
    Je détestais ce passage obligé et la seule phrase que j'ai aimée c'est "On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre nous, tu as retenu l'essentiel de l'histoire... ;-)
      Passage obligé, le Petit prince ? j'avais pas vu ça comme ça...Je trouve que c'est une bonne alternative aux mangas hyperviolents...
      Mais tu n'es pas le premier à ne pas aimer ce "morveux geignard et capricieux"...
      hi hi !
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.