dimanche 3 juillet 2016

Prémonition

Afficher l'image d'origine

Ce mois-ci, la consigne de Filigrane était d'écrire un sonnet commençant par le premier vers d'un sonnet célèbre.
J'ai choisi le premier vers du poème de Baudelaire « A une passante » pour écrire un billet à durée (très) limitée...






*


La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Des fanions éclairés tremblaient dans les chaumières
Une meute agitée brandissant des bannières
Lançait des cris étranges aux accents javanais

Je marchais, l’œil surpris, sans savoir où menaient
Ce flot intempestif se jouant des barrières
Ces ostrogoths courant après quelle chimère …
Invasifs conquérants qui par ma rue passaient

Affublés de peintures aux allures guerrières
Pour tout dire, le corps tout imbibé de bière,
Epandant bruyamment des relents de vieux rots

Que pasa ? Demandai-je à l’un de ces compères
Qui loucha comme si j’étais de Jupiter :
« Quoi ? Vous ne savez pas ? La France a eu l’Euro !»

¸¸.•*¨*• ☆


(Oh la la...je vais me faire maudire par les supporterstitieux !)

98 commentaires:

  1. "Oh la la...je vais me faire maudire par les supporterstitieux !"

    Ouais...... Ben si ça devait m'arriver, c'est pas ça qui m'empêcherait de dormir, j'te l'dis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, entre nous...D'autres choses m'empêcheront de dormir avant ça...
      C'était juste histoire de dire ... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Et puis je suis restée en mode "mots-valises" et je suis assez fière de celui-là... ;-)

      Supprimer
    3. Jdissa, en mode Jdissadimanche, 03 juillet, 2016

      Tu peux !...

      Supprimer
  2. Pss!!!
    Et tous les Sénégaulois qui espèrent tant la victoire de l'équipe de France? Hein? T'en fais quoi, Celle?
    Baci confusi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais justement ...je prédis la victoire, mon petit Bof !
      je l'ai vu dans ma boule de cristal ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Et les pauvres Islandaimables, vous les renvoyez déjà?
    Mme Chapeau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooohh ! quel joli mot-valise, mme Chapeau !
      C'est vrai qu'ils sont adorables, ces Islandais...Ils mériteraient de me faire mentir...
      Belle soirée mme Chapeau, avec ou sans foot ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. excellents alexandrins, Célestine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime depuis toujours les beaux alexandrins
      Qui me sont naturels, et me viennent d'un rien...


      merci Adrienne !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Je me pose parfois des questions à la con. Par exemple:
    Si on additionne les salaires des footiardaires, le coût de l'organisation de chaque match, le coût des troupes de sécurité, en y ajoutant (et ce n'est pas le moindre des budgets) le coût des déplacements des politocards de haut vol (dans tous les sens du terme) pour aller se faire voir à la tribune officielle. Avec tout ça disais-je, on reloge combien de SDF?
    Dans ma boule de cristal, c'est le peuple de France qui est perdant à 100%...
    altra certezza, ti voglio bene e ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est certes pas moi qui te donnerai tort !
      J'aime beaucoup l'excellent mot de "footiardaire"
      Mais surtout j'apprécie à sa juste valeur
      Ton remarquable alexandrin:
      « Je me pose parfois des questions à la con »
      Ah qu'en termes galants ces choses-là sont mises !
      C'est beau, c'est merveilleux, ça se mange sans faim
      En poésie, vraiment, ton talent est certain !
      Baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Rétrospectivement, J'y vois plus une Audiardise, mais peut-être que certains de ses "mots" avaient 12 pieds.
      Mais tu fis mieux que moi, le ciel en est témoin
      Qui te vit aligner pour un plaisir certain
      Par trois fois douze pieds sans crampons ni coup d'main.
      et vu l'heure tardive, tu verras ça demain.

      Molto baci Cara mia

      Supprimer
    3. Trois fois ? Ne saurais-tu donc plus compter ?
      Car à part le premier, emprunté au grand Georges
      Dans la belle chanson évoquent la fessée
      Je n'en compte pas moins de six. Un sucre d'orge
      Serait plus doux à avaler, et c'est fort de café
      Mon ami, que tu ne saches plus compter !

      :-DDD

      Supprimer
    4. Méa culpa j'étais parti faut le dir'
      Après ta remarque sur mon alexandrin
      Qui, je les ai comptés ne march' que sur huit pieds.

      Supprimer
    5. Huit ou douze, peut importe, c'est toujours de la polésie...comme dit l'ami Desprosges dans un des ses meilleurs sketches...
      Molto Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. C'est bien, Blutchy, tu arrives ! c'est le premier pas qui compte pour te lancer dans la poésie. Huit ou douze syllabes, qu'importe, s'il donne de l'ivresse.

      Supprimer
    7. ...si tes mots donnent de l'ivresse.

      Supprimer
    8. Avec ces encouragements-là, Blutchy va se lancer c'est sûr !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. Ah, s'il me sied parfois de relever un gant
      Je le fais dans l'humour sans me prendre au sérieux.
      Je le fis pour de vrai, il y a tant de temps
      Qui me fait bien sourir' maint'nant que je suis vieux.
      Ne prends pas ce constat pour de l'argent comptant
      Il fallait c'est banal juste une rime en "ieux".
      Accolade et baci

      Supprimer
    10. Le gant fut brillamment relevé, mon ami
      et ces vers prouvent bien que tu es tous sauf vieux
      ton cerveau en tous cas fonctionne à l'infini
      et il n'est point pour ça besoin de rime en "ieux"

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Ah! comme il est beau ce sonnet! Tu as de la verveine( verve et veine) en ébullition, ma chère Célestine, ce soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Verveine...muahaha ! en voilà un mot-valise exceptionnel !
      Tu m'as fait trop rire ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Et puis comme ta prémonipronostico a donné des résultats positifs, je t'offre un alexandrin:
      "Qu'il soit toujours ainsi, la joie au rendez-vous"

      Supprimer
    3. Bon, pour les Islandais, c'est un peu se moquer
      La joie, pour eux, ne fut pas trop au rendez-vous...
      ^^

      Supprimer
  7. J'aurais eu moi aussi l'air d'un extra-terrestre, je ne suis pas le foot...
    Mais quel régal que ce sonnet si bien troussé !
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que ce sport divise les avis
      Certains ne jurent que par lui
      Alors que les autres s'en gaussent à l'envi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. l'imagique illustration de ton sonnet me plait autant que le foot me déplait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Imagique vraiment mes lecteurs sont très forts
      En mots valises et autres formes de douceurs
      Sémantiques, et grammaticolexicales !
      Pour cela je te dis merci du fond du coeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Ah ça j'avoue, la rime vieux rots et euro, fallait la trouver celle là!
    Mdr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai parfois, tu sais bien, de ces traits de génie...
      -Un peu capillotractés non ?
      -Que nenni !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Je suis, ma chère amie, heureuse de te voir
      Réjouie de mes billevesées d'un soir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Juste le temps de me déguiser en pavé dans la mare. Vive le foot :-) Et puis deux pieds nous suffisent, on est des gens simples ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, si deux pieds te suffisent, j'arrête les alexandrins pour te dire que je ne fais pas du tout le procès du foot. D'ailleurs j'ai eu une culture foot dans mon enfance, avec trois frères et un père passionnés. C'était la grande époque des verts, je ne la renie pas.
      Ce que je n'aime pas, c'est ce que c'est devenu autour du foot, trop d'intérêts, des salaires exorbitants, des vedettes qui se la Pete ( genre Zlatan) trop de pub, la violence des hooligans, et les beuveries d'après match...
      Mais le jeu en lui même est beau, et la stratégie agréable à regarder. Et d'ailleurs, si la France va en finale, il y aura plein de gens qui n'aiment pas le foot devant leurs écrans de TV dimanche prochain.
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Qui se la pètent bien sûr !
      Ma tablette ne connaît pas ses classiques...
      ^^

      Supprimer
  12. Bon, tu nous en refait un vendredi matin, pour la branlée qu'ils vont prendre face à l'Allemagne ? Je dis ça, j'en sais rien à vrai dire, je m'en tape totalement du foot et de l Euro !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en suis pas si sûre que toi..
      Les voies du foot sont impénétrables...
      Mais là j'ai la boule de cristal opaque ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Hi hi tu te mouilles pas. De toute manière je suis pour les Galois, mais je crois qu'ils vont perdre contre le Portugal. En même temps je n'y connais rien :D

      Supprimer
    3. Bon ben tu as gagné, toi...pour un type qui n'y connaît rien, c'est pas mal.
      La suite demain ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. En tout cas la France va jouer la demi-finale. C'est ma radio qui me l'a dit ce matin.

    Que ton poème soit prémonitoire et que les amateurs de foot soient comblés.

    C'est jeudi soir la demi-finale ?
    Oh j'en connais qui ne vont pas être satisfaits. Nous avons un repas avec tous les salariés de l'entreprise et nos deux dirigeants. Et l'un des deux est un footeux convaincu.
    Et mes collègues... Depuis deux semaines cela parle beaucoup foot le midi à la pause déjeuner...

    Hihi.. Moi je m'en fiche... le foot je ne regarde pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'opium du peuple...panem et circenses, c'est bien connu, un peuple a besoin de rêver, et apparemment le foot apporte les ingrédients nécessaires...moi ce que je regrette c'est le manque d'esprit sportif de certains supporters.
      Mais il y a des footeux dans ma famille aussi, et ma petite fantaisie en alexandrins reste bon enfant.
      Je gage que jeudi soir, ton patron gardera un œil rivé sur son smartphone... Hihi ! Et pour ce genre de prévision, pas besoin d'être madame soleil...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Et bien... finalement nous n'irons pas au restaurant.
      Nous restons dans l'entreprise.... Des salades et des pizzas seront livrées.. Et nous nous passerons la soirée ensemble à regarder le match...

      Une autre manière de souder une équipe ???

      Mais c'est là que tu vois tes collègues sous un autre jour, et ce n'est pas forcément un meilleur jour quand le chauvinisme footballistique pointe son nez...

      Hihi... Il y en a qui ne seront pas vaillants le lendemain à la réunion.

      Supprimer
    3. Foot et pizzas...et bière bien sûr !
      Boah, c'est pour la bonne cause on va dire pour positiver...
      De toutes façons, article 1 le chef a toujours raison...
      :-DDD

      Belle soirée, Suzame, tu nous raconteras ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Je préfère la devise en version Jean Yanne:
      Panum, vinum et boursinum
      Mais ça, c'était avant, c'était bien deux heures moins le quart avant JC
      Baci

      Supprimer
    5. Un grand film burlesque comme on n'en fait plus beaucoup hélas...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Oh la la... tu vas te faire maudire par les supporterstitieux !

    (dire que j'apprécie la reproduction illustrant ce billet serait exagéré, elle me rappelle un peu ce puzzle croisé dans le couloir d'un hôpital d'Avranches en mai 78 ou le foulard porté jadis par Henriette notre voisine de la rue saint-sauveur à Cherbourg ou bien encore éventuellement par le sujet de cet azuléjo qui "décorait" l'entrée de notre maison de location tout près de Figéra da Foz. Bon en même temps on aime ou on aime pas mais on ne fait pas beurk, hein !)

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu as le droit de faire beurk, cher Bleck, si tu n'aimes pas le kitchissime des dessins animés ...muahaha !
      Tout comme je me suis permis de faire wouaou ! Â ton commentaire pose chez Antiblues ce matin.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. ahah! tu as osé t'attaquer au mythe footeux! y avait que toi pour faire ça
    j'adore merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais gentiment hein... (j'ai pas envie de me faire plastiquer ma bagnole par des Houlis Gants en furie...) :-)))
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Je te bénis céleste Célestine !!! J'aime les troupeaux de moutons dans les pâturages (je les rejoins demain) mais pas les troupeaux braillards et "embiérés", ils me désolent... Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que les voir passer sous mes fenêtres ne me réjouit pas tant que ça...
      Même si la plupart sont quand même inoffensifs, faut pas noircir le tableau ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Pour être franc, l'euro c'est pas terrible ! ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franc ou euro, tout ça démontre bien que c'est quand même une histoire de gros sous !
      :-DDD

      Supprimer
  18. En tant que président des Ultras, supporters extrêmes de Celestine, je ne peux qu'entonner "Elle est vraiment, elle est vraiment phénoménale, la la la la la la la..."

    Je sais je l'ai déjà écrit mais j'ai remarqué que les supporters répètent de nombreuses fois la même chose, souvent fleurie. Vous voulez un exemple? Oh et puis non.

    "Elle est vraiment, elle est vraiment phénoménale, la la la la la la la..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas, tu connais tes classiques, cette chanson un rien amphigourique résonne dans toutes les oreilles, et lorsque l'on en est la cible, on rougit jusqu'aux dites oreilles...
      J'espère que tes Ultras savent se tenir quand même, et qu'ils n'abusent pas de la Stout... :-D
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
    D’une femme ingénue, et qui rêve dans mon rêve
    Et qui vient chaque soir éclairer ma nuit d’une trêve
    Dans les bois tourmentés de mes espoirs d’enfant

    Car elle me surprend de ses mille sentiments
    Qu’elle seule, hélas , à mon coeur ose exprimer
    Qu’elle seule profondément à mon âme veut donner
    Elle seule par son regard étoilé apaise mes tourments

    Est-ce le fruit de ma seule imagination ? Je l’ignore
    Son nom ? Vous l’aurez deviné, il est secret encore
    Comme le bien le plus précieux que la vie me donna

    Sa voix je l’imagine aussi douce qu’un été
    Dont le seul murmure est un gage de bonheur
    Pour le jour où ce rêve deviendra réalité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel splendide poème cher Petrus.
      Chacune de mes amies se prendra à imaginer qu'il est écrit pour elle.
      Et c'est tout le charme de la poésie que de permettre cette merveille.
      Merci de tout coeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Quel que soit le résultat, la France est footue, comme disait Guy Bedos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cher homme a toujours eu le sens de la formule choc !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Pas trop de foot à la maison, juste ce qu'il faut. Et moi pendant ce temps-là, je vais me balader, ou je bouquine, ou je rêvasse, les yeux dans les étoiles...
    Joliment bien tourné ce poème, Célestine, la reine des rimes. :-)
    Bel après-midi à toi, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêvasser aux étoiles le programme me convient parfaitement chère Francoise...
      Les soirées d'été sont si douces ...
      Enfin chez moi je sais que plus haut il fait un peu frisquet en ce moment ...
      Bisous belle soirée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Je comprends parfaitement ton texte. Pourtant, le foot était ma passion quand j'étais jeune et j'en garde un petit quelque chose pour le jeu en lui-même. Mais tout ce qu'il y a autour au mieux m'indiffère.
    Dans A mort l'arbitre, je crois me souvenir que Serrault demande à Mocky ( qui joue un flic ) : Vous aimez pas le foot, alors vous aimez quoi comme sport ? Et Mocky répond : La voile.
    Bises Celestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les films de mocky... Toute une époque ...
      :-DDD

      Supprimer
  23. Faut le fer, ça cramponne dur, une ode aux footballeux.
    T'as gagné 4 - 0 on s'arrête à la première mitan c'était plus glorifiant mais prépare-toi à écrire des condoléances dès jeudi soir.
    :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Ils vont perdre cotre l'Allemagne ? je n'en jurerais pas... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. En tout cas sur le papier c'est pas gagné mais nous verrons sur la pelouse. ;-)

      Supprimer
    3. Oui ma boule de cristal ne me dit rien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Ah! Le foot... alors même toi?
    J'aime le jeu, je regrette tout cet argent qu'on lui consacre.
    Même les joueurs, en dépit de leur talent, sont en dehors de nos vies, dans un monde artificiel.
    Bon, va pour le rêve et l’enthousiasme qu'il déclenche.
    Bises!

    RépondreSupprimer
  25. Le village se préparait doucement : l'apéro, le repas, la sieste. Il faisait vraiment trop chaud. C'était en juillet. Il ne l'avait jamais rencontrée. Une petite salade. Un rose très frais. Une heure à parler sans arrêt. De tout, de rien, de lui, d'elle. " on se dit "tu" ? On s'embrasse ?"
    Mercredi à midi...rejouer la scène ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un tournage de film en plein euro de football, en somme ?
      Les cachets devaient être exorbitants...
      ^^

      Supprimer
    2. Oh! ce n'est pas gros un cachet de paracétamol pour calmer une gueule de bois :-)

      Supprimer
    3. hé hé...qui sait ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. extra comme d'hab Célestine. Décidément tu as tous les talents !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, pas tous...mais j'essaie de cultiver ceux que j'ai ^^
      Merci les bestioles !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Te faire maudire pour ce succulent billet serait une honte! Je l'ai savouré un mot après l'autre comme un collier de groseilles... et bon, la Belgique a perdu, vive la France donc ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les groseilles...savoureuses, sucrées avec cette petite pointe d'acide qui fait toute la différence...
      Je ne suis pas certaine d'avoir raison concernant le score final...
      mais c'est très amusant de l'imaginer.
      Même si mes vrais footeux n'aiment pas vendre la peau de l'ours ...
      Bref, qui vivra verra...réponse au plus tôt jeudi soir et au plus tard dimanche.
      Baci sorellina
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. On n'est pas rendu ! Jeudi c'est la demie finale et ce n'est pas gagné ! Ma boule de cristal me dit : que le meilleur gagne !!!!!! Les Français ont souvent tendance à vendre la peau de l'ours et ensuite ils trouvent toujours de bonnes raisons à leur perte. bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, j'ai écrit ça juste pour parler des supporters qui sont parfois insupportables et bruyants (les klaxons ont déjà duré deux heures l'autre soir, et pourtant ce n'était que le quart de finale...
      personnellement je dis comme toi : que le meilleur gagne...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Des supporters insupportables, ça existe ça ? Plutôt des insupportables supporters,non?

      Supprimer
    3. Des insupporters, cela conviendrait comme définition pour les hooligans anglais et russes

      Supprimer
  29. Aah ! L'Allemagne contre la France, ça va être chaud chaud chaud... J'ai eu un copain suisse, enfin, une connaissance suisse plutôt qui (pour le foot surtout) disait toujours hum "les Teutons" ... (Faut pas croire, c'était pourtant un chirurgien de la main o;) mais absolument fan de sport (et le pratiquant) entre dix opérations du petit doigt... Allez, là, je vous souhaite de gagner o:)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant pour un chirurgien de la main, d'aimer la balle au pied...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. bonsoir Celestine,
    Bravo pour ce très malin pamphlet.
    Le foot, j'en ai rien à fout' (pardon pour le gros mot), je suis comme Henri Salvador : "Moi, j'préfère la marche à pieds".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les goûts sont dans la nature, cher pierre;
      Le foot est un jeu, à la base, dommage que ce soit devenu un pugilat commercial...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Je suis plus Racing que CO mais le sport reste.... Une histoire de "tifosi". Je ne peux qu'applaudir les Islandais qui honorent l'esprit d'équipe et font la fierté de leur patrie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ils sont islandaimables, comme dit mme Chapeau... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. ah,ce foot!La victoire au bout du pied,et la gloire au fond des filets l'ennemi désemparé,nous vaincrons,nous serons les premiers... Petite chanson tirée du film (qui traite du foot) de Jean Jacques Annaud avec Patrick Dewaere:coup de tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la référence. Encore un film qui manque à ma culture footballistique. Pourtant j'aimais beaucoup Dewaere.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Je ne suis pas foot ... Mais ce soir le Portugal est dans mon cœur ... Et oui c'est mon pays, le sang qui coule dans mes veines est portugais ;)
    Enfin France~Portugal ce serait rigolo ...
    Beijinhos queridos !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'y ai pensé, Petite Marie...
      j'y ai pensé...
      En tous cas, ce soir, ils ont bien joué... ;-)
      Beijinhos
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. > > Il avait enfin tenu parole et l'avait emmenée en
    Belgique. Il ne se rappelait plus exactement, la promesse
    étant ancienne, si c'était pour faire du parapente ou du
    pédalo à Bruges, mais il était en train de tenir parole.

    > > Sauf qu'ils étaient un peu égarés. Pas de G P S. Le
    grand aventurier allait devoir se résoudre à demander son
    chemin vers la capitale. Ce qu'il fit.

    > > - C'est par là, Bruxelles, celle.

    > > Il se retourna: ils étaient seuls dans la voiture avec
    Margotte. Pas de Célestine...

    > > - Drôle de façon de parler, risqua-t-il

    > > - Je suis allé l'an dernier dans votre pays (il avait
    repéré l'immatriculation de la bagnole, l'autochtone). Je
    pensais vous faire plaisir en vous renseignant à votre manière.

    > > - A notre manière?

    > > - Oui, je voulais visiter le village de Tartarin, et
    j'étais égaré comme vous. Le gars qui me renseigna me dit :
    c'est par là, Tarascon, con.

    > >

    > > Et moi, je suis sûr, segur, qu'on demande au conducteur
    ( tout le monde l'aura reconnu) quelle est la première demie
    finale de l'Euro, il répondra: mais c'est Portugal, Galles.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.