mardi 12 juillet 2016

Le petit ressort caché


Afficher l'image d'origine


Que se passe-t-il au réveil, chaque matin,  quand nous émergeons doucement des limbes nocturnes pour nous laisser envahir peu à peu par le jour qui point ?
Quelle pièce de notre mécanisme se met alors imperturbablement à vibrer en nous pour agiter nos cellules et défroisser nos neurones engourdis ?
Quelle est cette chose qui nous meut, nous met sur pied et nous donne envie de nous lever à l'aube d'une nouvelle journée ? 
Où, dans quoi, grâce à qui puisons-nous l'énergie de nous remettre en selle ?

C'est étonnant de diversité, chez chacun d'entre nous. Mais réfléchissez. Chaque jour, il y a un petit quelque chose, malgré tous les aléas de l'existence, qui joue le rôle du petit ressort mystérieux. Même chez les plus râleurs, les plus blasés, qui jureront que ce n'est que contraints et forcés qu'ils doivent se lever. Ceux qui vous diront que leur vie est nulle et sans saveur. Oui, même ceux-là se lèvent, et repartent bon gré mal gré à l'assaut de leurs 84600 secondes. Car dans leur journée, il y a ce quelque chose qui les attend. Ils ne le verront peut-être pas. Ils passeront leur journée en bougonnant sans le voir. Mais demain...ils se relèveront. Parce qu' ils en ont l'intuition, au fond, même s'ils s'en défendent. Même pour ceux qui ont le sang glacé, la vie s'accroche.
Il y a toujours quelque chose.

Cherchez bien. Vous avez trouvé votre petit ressort ? Est-ce le même qu'hier ? Ou change-t-il au fil du temps ? Prenez-le dans vos mains, caressez-le,  sentez comme c'est vivant. Comme ça bat tel un coeur de montre. Un quartz. 
C'est qu'en réalité vous tenez votre trésor. Votre sel. Ce qui fait sens dans votre vie. 


¸¸.•*¨*• ☆

107 commentaires:

  1. Ah! Vous appelez çà "votre petit ressort"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends bien ce que vous sous-entendez, cher ami.
      Il y a de ça, mais pas que...Ce serait bigrement réducteur...Voire monomaniaque.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. bigrement réducteur...Voire monomaniaque.
      Rien que cela! Le ressort de l'humour serait-il détendu à ce point?...

      Supprimer
    3. Un peu d'énervement que vous me pardonnerez je l'espère.
      J'ai toujours de l'humour, je vous rassure. Mais j'aime bien varier de temps en temps. Vous savez bien, le vieil adage...
      « Souvent femme varie » ;-)
      Amicalement
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Parfois c'est le gros ressort central, celui qui s'appelle optimisme ou amour de la vie, souvent si discret qu'on n'entend pas ses rouages tout en étant propulsés par lui. Et parfois s'ajoutent à lui des petits ressorts qui font bouing bouing, l'idée d'une rencontre, d'une chose amusante à faire, d'une visite à rendre... Ceux-là, on les entend et ils nous font rebondir comme un joyeux matelas sous les coups amoureux... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle image que celle de ce matelas qui rebondit ...
      J'aime surtout celle du gros ressort central...L'optimisme, oui, c'est ça, c'est l'amour de la vie. Je dirais l'amour inconditionnel.
      Et tu sais quoi, sorellita ? Maintenant, j'en suis très fière et je le revendique.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Qu'est-ce que j'aime ta façon de traquer ces petits moments de vie,aujourd'hui par exemple un réveil un peu laborieux que tu parviens à exalter pour que "ça en vaille la peine". C'est vraiment très beau. Kisses from l'homme de Picardie. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, je crois vraiment que ça en vaut la peine.
      C'est une formule qui fait des miracles...
      Kiss and atttb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Je veux bien t'expliquer, mais je pensais que tu n'aimais pas la chimie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce doit être une histoire de transferts de fluides ou de vases communicants non ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Drôle de façon de décrire les synapses, mais c'est de ce genre-là,oui !

      Supprimer
    3. Bon là il faut vraiment que tu m'expliques, boss !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. j'aime beaucoup ton billet Célestine.... oui, cette envie, ce besoin de continuer d' avancer, et voir le plus beau côté des choses, malgré tout... mais je crois que la vie est un miracle... pour ceux ou celles qui en douterez, regardez-là et écoutez-la a t t e n t i v e m e n t, vous verrez ...
    Une douce journée à toi Célestine.
    Avec une petite pluie ce matin.
    Den
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pluie aussi, mais soleil dans mon coeur.
      Ecouter la vie attentivement, la sentir, la humer, la goûter et la contempler...
      Quand on a les sens exacerbés comme moi, rien de plus facile !
      Bisous ma den
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Oserai-je vous dire que vous êtes un de mes petits ressorts, vous toujours si délicieuse, et que l'idée de retrouver un de vos billets me pousse à sortir du lit ?
    Mais je suis certain que vous le savez, malgré votre modestie qui, elle, vous pousse à toujours rougir de mes compliments.
    merci pour ce texte beau et simple comme la vie
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me faut apprendre à recevoir les compliments, à être moins "faussement modeste" .
      Mais j'ai compris il y a très peu de temps que tout était lié, l'estime de soi, et la faculté de se positionner dans sa différence.
      Un gros chantier m'attend, mais ce que c'est passionnant !
      Ainsi, je peux vous dire que je suis extrêmement fière et heureuse d'être un de vos ressorts.
      Bien à vous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Quel chouette billet, vraiment. Le matin se réveiller et une journée commence, que sera-t-elle... J'ai presque envie d'en faire un billet... presque, parce que ce matin je suis paresseux.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette com aussi, Bleck !
      Chaque journée est une page à écrire, et rien que ça, ça te donne une patate pour te lever !
      Quand tu veux le billet...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Que c’est bien dit : « le petit ressort caché » ! A l’aube, après une nuit qui nous nettoie de nos scories de la veille ne serait-ce même pour oublier la fatigue accumulée dans la journée, nous voyons l’espoir souvent se dresser devant nous, quand note esprit a reprit le dessus, dans le matin qui nous sourit comme une autre promesse qui nous attend, qui est renouvelée pour accueillir le jour. Ne dit-on pas, la nuit port conseil, ou pour reprendre le poète Khalil Djibran : Nul ne peut atteindre l’aube sans passe par le chemin de la nuit. L’aube est toujours un miracle, une nouvelle journée, l’espoir qui renaît, la nuit qui s’éteint. Le sourire qui se dessine sur notre visage. Même si parfois on est assombri pas tant de douleur, il y’a toujours, ce petit bout de lumière qui brille quand tout paraît à jamais perdu ; Oui il y’a un petit ressort toujours caché en nous.
    Merci pour ce joli petit texte tel que tu sais les faire, comme tous ceux qu’on trouve souvent un bon petit matin, au lever du jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me fait penser à ce très beau poème de Paul Eluard, que je t'offre aujourd'hui.

      La nuit n'est jamais complète.
      Il y a toujours puisque je le dis,
      Puisque je l'affirme,
      Au bout du chagrin,
      une fenêtre ouverte,
      une fenêtre éclairée.
      Il y a toujours un rêve qui veille,
      désir à combler,
      faim à satisfaire,
      un cœur généreux,
      une main tendue,
      une main ouverte,
      des yeux attentifs,
      une vie : la vie à se partager.

      Paul Éluard.

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Il y’a toujours puisque je le dis
      Puisque je l’affirme
      Ce petit ressort caché
      Dans mon cœur affamé
      Dans mon âme éveillée
      Puisque le jour paraîtra
      Au bout du chagrin
      Que je verrais bien l’écrit
      De l’égérie céleste
      Nous attendre à l’aube
      Pour délivrer nos cœurs
      Et notre âme en émoi

      Supprimer
    3. Je vais essayer de combler cette fil si bien exprimée ..
      Il est joli ton remake d'Eluard
      Bisous célestes

      Supprimer
  9. Faut il, au nom du politiquement correct, que je passe sous silence la raison physiologique impérative qui m'incite fortement à me lever chaque matin de très bonne heure ? ;)
    Mais c'est un mal pour un bien: de toute façon je suis toujours pressé de sortir de mon lit et d'entamer une nouvelle journée que j'en ai bâti ou non l'emploi du temps, la veille !
    La raison, les raisons ? Le petit ressort !? Le grand ? Hummmm, puis-je réellement en parler ici ?? On touche ici à l'essentiel. Sur un blog, on ne peut que louvoyer ! J'adore ce verbe :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as le droit de tout dire...Surtout si on touche à l'essentiel...ça m'intéresserait, moi...
      Mais personne ne peut t'obliger à le faire.
      Si tu préfères tout mettre sur le compte de ta vessie, c'est toi qui vois ! ;-)
      Bisous mon loup voyeur !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. "petit ressort" ?
    Oh ! Oh ! me dit Madame en glissant la main : tu as encore du ressort ce matin !!
    ----
    Oui bon, suis d'humeur à la "détente" ! ....
    Court passage at homme et sur le net avant de repartir demain pour un long WE du 14 juillet aussi vosgien que multi-familial....
    Ça ne manquera pas de ressort !

    Bonne suite à tous....
    et à la revoyure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que tu fasses un petit tour par chez moi, Alain.
      Je vois que tu es en "pleine forme" à tous les sens du terme. Ça fait plaisir ...
      Tu rejoins notre ami le Goût qui parle un peu de la même chose aujourd'hui...
      Bisous cher Babar
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Le sens de la vie, qui va au long de la journée aller au gré de nos inclinations,
    l’ envie d’être, d’exister innée en chacun de nous, et ce réveil, chaque jour nouvea, différent , fait le sel de notre vie comme tu le dis si bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que le vieil adage "les jours se suivent et ne se ressemblent pas " n'a jamais été aussi vrai qu'en ce moment pour moi...
      Chaque jour m'apporte son lot de choses nouvelles et c'est bien agréable.
      Ton com est un beau résumé des choses...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Voilà une question amusante et rafraichissante ; comme elle te sied bien d mettre en avant.
    Nous avons tous un ressort différent, et nous réagissons pareillement.
    La vie renait à chaque réveil, tels des "Lazare", nous sortons de la tombe pour revenir à la lumière...
    Jusqu'aux sentiments négatifs, qui sont tensions de vie, nous nous agitons et nous connectons au monde...
    Nous sommes un...
    Bises caniculaires... (rire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois vraiment que nous faisons partie d'un grand ensemble cosmique, et à ce titre, vivre est comme une aventure collective sur un improbable vaisseau...
      J'aime beaucoup ton retour progressif vers la lumière.
      Les mots amusant et rafraîchissant je ne pensais pas les voir un jour écrits sous ta plume. :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Le petit matin chargé d'espoirs et d'espérance. Ouvrir ses yeux et son esprit, regarder le jour poindre sachant que, dès notre éveil la journée n'est que prometteuse de bons moments. De ma vie, je ne me suis JAMAIS levée de mauvaise humeur car, justement, je savais que la journée serait forcément bonne, riche, heureuse.....jusqu'à ce que parfois, une "paille" se mette dans les rouages de ma méthode Coué. Je me méfie des ressorts comme les matelas du même nom car parfois .....ils sont bien raplaplat ! Bonne sieste au soleil ma Céleste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pailles ne sont que des pailles...et l'on ne peut pas être tout le temps au top. Mais ce petit ressort, c'est LA chose qui nous motive, ce peut être insignifiant pour les autres mais représenter beaucoup pour nous.
      Je me souviens de la façon dont mes enfants sortaient du lit le matin de Noël.
      De vrais zébulons...
      On devrait toujours se lever comme si c'était Noël. Parce que la vie nous offre de merveilleux cadeaux chaque jour.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Des petits ressorts, il y en a des tas, mais celui qui me titille le plus, actuellement, c'est la préparation d'une fête, dans pas si longtemps que ça. Une fête avec des invités prestigieux, en plus :-D
    Ti bacio Bella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle, ce petit ressort-là me titille aussi...
      ^^

      Supprimer
  15. c'est tellement juste ce que tu dis! le pire étant qu'on n'est pas vraiment conscient
    je vais m'amuser à ça chaque jour tiens! today c'était chouette! je vais aller nager!
    la suite demain, bises, prends soin de ta belle personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Sylvie, c'est vraiment réjouissant de te lire !
      Je m'amuse à ça chaque jour depuis bien longtemps...trouver le petit truc de chaque jour. Parfois, c'est un simple rayon de soleil qui me chatouille le bout du nez...
      Merci beaucoup pour tes compliments
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Bonne question que je ne me suis jamais vraiment posée, il faut dire que je me lève généralement volontiers. Ce qui me réveille peut-être vraiment c'est l'envie de me souvenir de mes derniers rêves avant qu'ils ne s'effacent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît que c'est bon de se souvenir de ses rêves...
      C'est donc une bonne chose. mais je suis sûre que tu as d'autres moteurs que ce retour sur ta nuit... Bises ma turbulente
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Ton premier commentateur exprime bien dans sa brièveté que là tu nous proposes un thème à la fois trop personnel et complexe pour qu'il s'expose en un trait de plume.....
    Tu te contentes pour l'instant d'énoncer la chose, mais ne nous dévoiles pas ce qui serait le tien...... Tout simplement, dans ton esprit, parce que cela transparaît dans ce que tu nous donnes sur le blog......

    Oui et non : l'optimisme, la volonté de propager la joie autour de toi, de partager de belles choses, c'est certain; mais qu'est-ce qui te pousse à cela, voilà ce qui est bien plus personnel et complexe à la fois.

    En réfléchissant, là , tout de suite, me viennent en pensée deux femmes, deux Simone (VEIL et WEIL) : rien de commun entre elles au niveau de l'engagement personnel, à part que ce sont deux femmes engagées et porteuses d'un destin hors du commun.
    Sincèrement je préfère la défunte philosophe de loin à la politique : issue (la politique) d'un milieu somme toute favorisé et qui, malgré une période tragique traversée (alors que tant d'autres y sont restées) n'a pas vraiment touché le fond au point d'atteindre l'altruisme intellectuel nécessaire à son engagement......

    Mon ressort n'est pas 'la politique au château' (selon KAFKA) . Mon ressort se rapproche plus de celui de la philosophe : comprendre le monde dans lequel la naissance m'a basculé, et essayer à ma petite mesure d'y être utile.

    Aussi loin que je remonte en pensée , mon arrivée au monde s'est heurtée à la rivalité, la compétition avec l'impression que les dés étaient pipés : ma place n'était pas assurée.
    Cela m'a dégouté de tout ce qui touche à la compétition pour elle-même (je ne serai jamais un adepte de l'Euro et de tous ces jeux de cirque...).
    Par contre tout ce qui favorise la coopération entre bonnes volontés : voilà un de mes ressorts.

    Ma place auprès d'une femme aimante voilà l'autre ressort principal : sa recherche depuis mes premiers émois d'adolescent fut, dans l'espoir quotidien qu'il suscitait, même à travers le rêve, un ressort vital pour accomplir ma tâche......

    Je t'embrasse et te souhaite une belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble quand même, malgré ton ressenti personnel, que je me livre depuis sept ans, et à l'aune des dernières découvertes que j'ai faites sur moi-même, je peux te dire que tout devient clair pour moi !
      Certes je me livre à demi-mots, mais mon ressort principal, c'est ma façon assez unique de concevoir l'existence, et d'appréhender le monde, et en ce sens je te rejoins. la coopération des bonnes volontés est un de mes ressorts.
      Bisous cher Petrus.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. On serait tous des "petits Zébulon", le matin, au saut du lit ?
    Bon, et que dire des envies de grasse matinée...quand on est fatigué(e) et qu'on s'est trop démené(e) dans les semaines précédentes ?

    En ce moment, je plaide pour les ressorts...du matelas, ceux qui vous soutiennent dans vos désirs profonds...de paresse ...ou de calme... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu opères un glissement de sens, chère Licorne.
      Je me demande ce qui donne à mes semblables l'énergie de se lever.
      Mais je n'ai pas dit qu'il fallait se lever tôt...
      je renouvelle donc ma question: une fois que tu as fait ta grasse mat, qu'est-ce qui te motive, fraîche et bien reposée, à sortir de ton lit de paresse ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Un rayon de soleil, un oiseau qui chante, une odeur de café...ou un bisou de mon chéri...
      Et puis, après, l'envie de voir ce que cette journée va bien pouvoir m'apporter comme surprises et nouveautés...

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  19. Merci pour ce joli rappel du poème de Paul Eluard , il me conforte dans mes convictions et me fait du bien en ce moment ... Et ce petit " ressort "fait écho en moi à " la première gorgée de bière et ..." de Philippe Delerm . Petits plaisirs tellement discrets parfois qu'il faut les saisir délicatement ...Mimi8

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Mimi8 je ne crois pas t'avoir déjà vue chez moi.
      J'aime le poème d'Eluard parce qu'il rime avec espoir.
      Et voilà une chose dont ce monde a cruellement besoin...
      Au plaisir de te revoir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Quand je t'ai lu ce matin, je n'ai pas trouvé de p'tit ressort.

    Et puis j'ai proposé à ma fille de venir passer deux jours à la maison (14 juillet favorisant celà). Et elle a dit oui ! (Je lui avait déjà proposé mais elle avait refusé).

    Elle arrive par le train de 19 h 15 demain soir.
    J'suis toute contente (certes j'ai passé tout mon samedi dernier avec elle mais là c'est moi qui avait fait le chemin).

    Cette arrivé de ma fille demain soir a été mon p'tit ressort de la journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu m'en vois délicieusement ravie, Suzame.
      C'est exactement ça, le petit ressort. Un bonheur qui illumine la journée.
      Une raison de vivre et d'avancer.
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Tellement juste ton texte. Il y a un quelque chose qui nous pousse à nous lever le matin. Chaque journée est une nouvelle possibilité.
    Et ce qui est merveilleux, c'est que ton texte fait écho au livre que je suis en train : Chroniques de l'oiseau à ressorts de Murakami. Le narrateur imagine que cet oiseau remonte chaque jour les ressorts du monde. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est assez troublant ce n'est pas la première fois que tu cites un livre que tu lis en écho à un de mes billets...Enfin, il me semble...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. "Le matin je me lève en chantant et le soir je me couche en dansant entre temps e fait la sieste voila tout ce qui me reste ou je me fait du café on ne se soigne jamais assez"(guy béart). Tu appelle ça un ressort!j'aime cette idée.Des peintures rupestres attestent que cette pièce a été inventé par l'homme il y a plus de 10000 ans,sous la forme d'un arc.Quel est donc le ressort qui a poussé l'homme à créer le ressort?qui de l'homme ou du ressort? Je pense que ce qui nous pousse a se lever le matin est un réflexe de survie inscrit dans nos gênes:en des temps préhistoriques,ne pas se lever (avec ou sans ressort)pouvait être fatal,les prédateurs aussi se levaient!Pour ce qui me concerne,quand j'étais petit,ma maman me disais souvent:"la journée appartient aux gens qui se lèvent tôt"je ne comprenais pas vraiment ce que cela voulait dire!manifestement elle avait beaucoup de "ressort"!Aujourd'hui,c'est le même qui me pousse à quitter la nuit,à l'aube.Le week-end y compris.Toujours milles choses à faire.C'est aussi le même qui me pousse à te lire(et te répondre). J’aime assez cette définition: "dispositif (mécanique)conçu pour emmagasiner de l'énergie en se déformant,et en restituer la même quantité en se relâchant(il y a équilibre!). En dormant,on "remonte" son ressort intérieur comme pour une montre .au réveil,l'énergie emmagasiné est libéré en un déclic.En voila une métaphore horlogère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente métaphore horlogère, en effet !
      Commentaire plein de riches références culturelles, musicales et paléontologiques...
      Il n'y a qu'un truc qui me fait bondir (comme un diable hors de sa boîte" c'est la fameuse petite phrase "le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt"...
      Je te renvoie à ce billet qui explicite mieux l'urticaire qui me prend à l'énoncé de cette phrase...
      Bises nocturnes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. je vois que tu es remontée comme un ressort(endiablé). J'ai lu avec beaucoup d’intérêt et de plaisir"moire et satin". Je dois rétablir la vérité concernant la citation(horripilante) de ma maman.J'ai omis de préciser que cette phrase était précédée de "il parait que",et suivi de "je sais pas si c'est vrai"? Cela change tout!petit,je ne comprenais pas,plus tard j'ai su qu'elle n'y adhérait pas.Et puis elle était plus modeste:elle disait "la journée" et non pas "le monde"! Le fait de citer cette aphorisme ne veut pas dire que j'y adhère! J'ai en souvenir le temps ou je partais travailler très tôt,pas encore entre "loup et chien" que je quittais les bras de Morphée qui pour la petite histoire était for jolie(un peu moire et satin),je n'éprouvais aucune satisfaction au fait d'être" propriétaire" d'une journée ...(de travaille).

      Supprimer
    3. J'adore cette mise au point toute en nuance...
      Je suis heureuse que tu aies suivi mon lien, car ainsi tu comprends mieux pourquoi cette phrase me tape sur les nerfs.
      Je comprends aussi que de quitter une belle Morphée pour aller bosser, ce n'était pas tellement formidable pour toi... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. petite douceur nocturne!je te laisse apprécier... je connaissais un sportif qui prétendait
      avoir plus de ressort que sa montre.
      Pour se le prouver,il a fait la course
      contre sa montre.
      Il a remonté sa montre,
      Il s'est mis à marcher en même temps qu'elle.
      Lorsque le ressort de la montre est arrivé à bout de course,la montre s'est arrêtée.
      Lui a continué,
      et il a prétendu avoir gagné en dernier ressort!
      Raymond Devos:Matière à rire

      Supprimer
    5. Ah ce cher Devos ... un de mes pères putatifs !
      Merci pour cette douceur matinale.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. très bel hommage,largement mérité

      Supprimer
    7. Merci cher ami ! Oui c'était un grand monsieur, sensible et poète des mots...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Un bien joli texte…

    Mon petit ressort intérieur ? Commencer une nouvelle journée, tout simplement ! Être curieux de ce qu'elle me fera vivre et ressentir. En fait je ne me pose pas la question : j'entre de plain pied dans le jour nouveau, confiant, prêt à cueillir ce qu'il me propose.

    Et à cet instant c'est ton texte que j'accueille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le maître-mot que tu prononces est pour moi : "confiant"...
      Oui, il est bon de faire confiance à la vie, mes amis me le disent souvent, quand je perds pied, quand l'essentiel parfois est masqué par la brume du superficiel. Heureusement cela ne dure jamais chez moi... Cueillir, accueillir...jolie parenté de sens qui fait de la vie le bouquet de rose que l'on sait.
      Surtout quand on a la chance de vivre en paix, et en sérénité par rapport à ses besoins fondamentaux.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Célestine, depuis aussi loin que je me souvienne, mon petit ressort du matin, assez puissant d'ailleurs !, c'est mon petit-déj, à la fraîcheur, dans le calme, mon bol de café fumant, mes tartines, un moment sacré qui m'apporte le même plaisir jour après jour ! Le meilleur moment de ma journée.
    Tant qu'on peut se lever chaque matin, ça va !
    Natty aussi d'ailleurs ! A 4 heures du mat', elle a un petit creux et elle vient me le dire...
    As-tu des orages et des nuages aussi ?
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Orages, pluie vent et grande fraicheur, mais ce matin le ciel est rutilant comme une montre d'Antiblues, bien lavé comme le poil de Natty après sa toilette...
      Tu as raison, le petit déjeuner est un de mes petits bonheurs du jour, surtout depuis que je peux prendre mon temps...
      belle journée ma So !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Mon ressort de ce matin a été très matinal car je vais à Paris rejoindre une amie mais il l'est presque chaque jour. Je n'aime pas la nuit car je dors et après 6 h de sommeil mon ressort se détend comme Zébulon ami de Pollux dans le Manège enchanté. Chaque jour je fais mes tours de manège en y mettant tout mon cœur afin d'éloigner les grains de sable qui les empêcheraient de tourner. Belle journée !!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle joie de partager Paris avec quelqu'un que l'on apprécie !
      C'est merveilleux. Quant à la qualité du sommeil, elle ne dépend pas de la quantité, fort heureusement !
      J'ai depuis toujours un sommeil fort réparateur mais je ne dors vraiment pas beaucoup par rapport à la moyenne...
      belle journée à paris !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Il y a eu des matins où ce petit ressort n'existait pas, et puis depuis quelques temps, je me suis débarrassée d'une ombre que je traînais depuis des années, je me sens plus légère et pleine d'envies ! :-)
    Joli billet, Célestine. Belle journée, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends ton bonheur à t'être débarrassé de cette ombre.
      Moi depuis quelques jours, c'est comme si la lumière pénétrait à flots dans tous les compartiments de mon âme...
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. C'est bizarre mon commentaire ici n'est pas passé mais je reçois le fil... :D
    Je disais simplement qu'au réveil ce matin je me dis faut que je passe chez la Troussecotte pour lire ses derniers billets. Hein je fayotte ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, c'est normal, ça rime avec Troussecotte... :-P
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je fais des rimes sans avoir l'air !

      Supprimer
    3. T'es trop fort, JC !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Pour l'heure mon ressort est comme qui dirait un rien distendu, mon extraction quotidienne du pieu étant essentiellement motivée par une urgence de type sanitaire... :-) mais je ne désespère pas que ça change un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu rejoins dans la poésie mon ami Antiblues, qui a effectivement les mêmes préoccupations métaphysiques que toi...
      :-DDD
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Je ne sais pas ma belle, je ne sais pas si tous les jours, tous les matins, c'est le même ressort. Il fut un temps où c'étaient mes enfants mes ressorts. Certains matins, à part l'obligation de boulot... je ne vois pas. D'autres fois il me tarde de savourer autant de secondes possible d'une journée. Jamais le même ressort mais lever tout de même, chaque jour, chaque matin et si le soleil luit c'est encore mieux. Bisousssssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les enfants sont des ressorts puissants, en effet. Le travail aussi, quoiqu'on en dise.
      Quand on n'a plus ni l'un ni l'autre, on se rend compte que la vie continue, et que d'autres ressorts aussi puissants nous meuvent...qu'il pleuve ou qu'il vente....

      Bizous Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Quand je me réveille, je pense que je vais voir la femme qui hante mes pensées.
    Et le soleil se met à briller meme sous la pluie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a beaucoup de chance, cette dame-là...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. La lumiere!!
    Ce beau texte me fait penser à ma dépression...ou là rien ne me sortait de lit...
    Je t'embrasse chère fée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement le signe que quelque chose ne va pas, quand le ressort disparaît...
      heureusement tu en es sortie, hein, ma luciole !
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Il y a tout de même des matins où le ressort se grippe...
    Des matins où le corps et le cœur sont dans une sorte d'attente.
    Où le ciel plein de pluie nous laisse flâner sous la couette, dans sa tiédeur.
    Ça aide le ressort, il faut juste prendre un peu de temps.
    Bises...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr. Mais au moment où tu décides de sortir de la couette, qu'est-ce qui te meut ? Voilà la question...
      Cela dit, tu dis bien ces moments de flottement où l'on aimerait prolonger la nuit (et peut-être les rêves) et ne pas être propulsé dans une réalité que l'on fuit...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. L'essentiel me semble être de chercher et non pas de trouver le petit ressort... le petit ressort comme bien d'autres choses !

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur n'est pas au bout du chemin, le bonheur est le chemin... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. je reprends ta requête sur mon blog, juste au cas où :

    étoile = 星
    étoile filante = 流れ星

    bon jeudi et toi et aux tiens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci de tout coeur ! Au moins avec toi je suis certaine qu'il y a bien écrit étoile,
      et pas « étron » ou « épluchure » ...
      Lol !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. je vois beaucoup d'incrédulité et de doute quand je dis à mes élèves que chaque matin, comme des petits Sisyphes, nous devons tous nous remettre à faire rouler notre rocher ;-)
    (j'arrive généralement en 76e position pour les comm et je me demande à quoi bon ajouter ce grain de sel à la montagne qu'il y a déjà ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Adrienne...je vais me fâcher ! Que penserais-tu d'un enfant arrivé en douzième position dans la fratrie et qui penserait qu'il est inutile, et que sa mère ne va pas l'aimer autant que les autres...
      Je répète à longueur de blog que tous mes lecteurs sont importants pour moi et que j'accorde à chacun le même intérêt, même en 118ème position...La valeur n'attend pas la place dans le classement...l'essentiel étant de participer comme tu le sais.
      Je suis sûre que tu fais pareil avec tes élèves !
      Il n'y a qu'une Adrienne et pour moi, tu es unique.
      D'ailleurs personne n'a parlé du rocher de Sisyphe.
      Ton commentaire est donc unique aussi.
      Bises assertives
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Si, moi: http://alombredessamplers.blogspot.fr/

      Supprimer
    3. Ah chère Juliette, vous revoilà
      Personne n'a parlé du rocher de Sisyphe dans les commentaires de ce billet ...
      Je ne pensais pas devoir le préciser tant cela me paraissait évident vu le contexte.
      Mais je ne doute pas que vous en ayez parlé sur votre blog.
      Seulement mes yeux ne distinguent pas bien vos notes en marge du texte de Lucrèce, c'est dommage. C'est sûrement très intéressant.
      Je vous souhaite une belle journée d'amour, sincèrement. :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Bon soyons francs, c'est avant tout l'envie de pisser mon petit (gros) ressort ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai toujours trouvé poète, mais là tu te surpasses ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Le ressort, c'est l'envie d'avancer, dans les projets, les envies, les réponses aux mails, ou simplement le rangement ou le jardinage, juste avancer. Mais d'abord, le café ! :)
    Et parfois le ressort prend la forme du chat qui vient me piétiner le ventre, ça aide aussi. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ... !! Le café !! quel merveilleux breuvage ...
      Tiens ce matin j'essaie d'oublier les horreurs de la nuit en dégustant le mien...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  38. Il a du mou dans les spirales mon petit ressort ce matin :((

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être que ton balancier n'est pas équilibré, il s'agit peut être d'un petit réglage de la mécanique atmosphérique.

      Supprimer
    2. Tiens c'est moi qui suis déréglé, je pensais à mon Andiamo.

      Supprimer
    3. @Bizak
      Comme quoi, on est tous perturbés par ce qui s'est passé...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. @Bizak Elle me fait sourire ta métaphore horlogère !! La vie serait si belle s'il suffisait d'ouvrir le boîtier et d'ajuster le mouvement à l'aide d'une "raquette" (les montreux comprendront...)
      Nous n'avons hélas que les petites pilules roses de la camisole chimique !

      Supprimer
  39. Non mais allo, quoi !
    À quoi ça sert de partir en vacances si c'est pour devoir réfléchir DÉJÀ demain matin !
    Est-ce que je t'en pose des questions existentielles, moi ?
    Du coup, j'ai réfléchi et me suis demandé ce qui m'avait fait me le ver ce matin.
    Si je n'avais pensé qu'au malheur survenu la veille à Nice, je me serais blottie au fond du lit en tirant le drap sur ma tête pour essayer d'échapper à ces images d'horreur. À ces cris, ces larmes de sang, à cette ignominie.
    Au lieu de cela, puisque "la vie continue" comme se plaisent à le dire tant d'entre nous, comme je suis bien forcée de le penser...j'ai mis mes pieds sur le plancher et ai fait les derniers préparatifs pour ce départ de vacances que le petit Clément attend avec tant d'impatience.
    Plusieurs heures de route, montage très laborieux (rire) de notre nouvel auvent devant notre caravane !
    Non, pas de chiens dans le coin qui aboient !
    Nous campons deux ou trois semaines par an, ce ne doit pas être suffisant puisqu'on n'est toujours aussi lamentables ! S'ils ont l'envie de faire un "camping 4", j'ai quelques idées à leur soumettre.
    Clément s'est fait des copains tout de suite, je l'entends rire, ce n'est que du bonheur.
    Pourvu que ça dure ! Tant d'autres ne riront plus, maintenant !
    Bises Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pourvu que ça dure le bonheur, tant que le malheur ne pointe pas du nez un 14 juillet.

      Supprimer
  40. ah le petit ressort .... cassé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas cassé, Mel. Affaibli, mou, mais pas cassé...
      je t'écris en mp
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  41. Bonsoir chère Célestine,

    Mon petit ressort de ce jour tient dans cette superbe BD pleine d'humour et de tendresse. Un vrai moment de bonheur ! Je la recommande à chacun !

    http://www.editions-delcourt.fr/serie/un-ocean-d-amour.html

    Bises amicales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un fort joli album au titre prometteur, en forme de boîte de sardine...
      Rien que le résumé, j'adore: "Une histoire muette avec moult mouettes."
      Merci pour le lien.
      Bises chère amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.