mardi 30 mars 2010

interrogation écrite

Les optimistes dérangent. Au détour d'une discussion à bâtons rompus avec une  collègue toujours souriante, comme moi d'ailleurs,  je l'ai entendue prononcer cette phrase étonnante... : au boulot, les optimistes dérangent...Arriver le matin avec un vrai sourire, s'apprêter à positiver, tenter de faire bonne figure,  tout ça ne serait pas bien vu.... J'ai repensé bizarrement à une bande dessinée de mon enfance, histoire bien manichéenne qui affrontait deux peuples totalement opposés.
Le monde serait-il partagé en deux engeances ?  auquel cas je me précipiterais avec bonheur et sans l'ombre d'une hésitation, du côté des agitateurs de zygomatiques, des contemplateurs béats, des optimistes  compulsifs. En face, dans l'autre "camp", les coincés des commissures, les éternels mécontents, les aigris, les renfrognés, les pessimistes notoires.Au risque, évidemment, de susciter les sourires pincés, la revanche, la jalousie, l'aigreur, l'amertume, l'exaspération qui sait...
 Alors, je m'interroge:
Donner l'impression que tout va bien, veut-il forcément dire que tout va bien? N'est-ce pas simplement l'art de ne pas emmerder les autres avec ses problèmes?
A contrario, dire que tout va mal veut-il forcément dire que tout va mal , et cela fait-il avancer plus vite vers le moment où tout ira mieux? N'est-ce pas une façon de rendre les autres responsables de ses problèmes?
Dans dix minutes, je ramasse les copies. Et , non, on ne copie pas sur le voisin!

15 commentaires:

  1. Je suis, comme toi, du côté de ceux qui ont toujours leur verre à moitié plein et je pense que c'est une très grande chance que nous avons là. Je fuis comme la peste ceux qui ont toujours pétoufoire comme disait ma grand-mère.

    RépondreSupprimer
  2. ah ben on a plus le droit de tricher maintenant!!!!
    Alors là t'es dure!!!!!!!!
    Math

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'interpelles là, alors je me dépêche de rendre ma copie. Pour moi, ceux chez qui tout va toujours mal sont des gens souvent aigris ou envieux ou qui ont besoin de rendre les autres responsables, des gens pas bien dans leur peau quoi. Et ceux pour qui tout va bien ne veulent souvent pas embêter les autres et aussi ne pas être embêtés par les autres ... par contre, ils entendront souvent avec rancune que la vie est facile pour eux, qu'ils ont trop de chance, que ceci, que cela. Voilà, Mdame, j'espère que je n'ai pas fait de fautes sur la copie. Sinon, ça va bien ?

    RépondreSupprimer
  4. alors je l'étais. j'avais la plaisanterie facile et la chanson aussi. le travail est souvent pénible et si en plus, on y va en reculant, comment peut-on aimer ce que l'on fait. Et oui, j'étais compagnon, maître-ouvrier !!!


    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  5. Je fais partie moi aussi des optimistes mais je ne savais pas qu'ils pouvaient déranger!
    Et comme toi je me dis que même si tout ne va pas bien je ne vois pas pourquoi j'ennuierais les gens qui ne me connaissent pas avec mes problèmes!
    Alors quand je travaillais je laissais tous mes soucis à l'entrée de l'école et j'y entrais toujours avec la pêche et le sourire!
    En général les collègues appréciaient!
    Est ce que j'ai une bonne note:-)?

    RépondreSupprimer
  6. Mais comment peux-tu imaginer qu'on pourrait tricher, franchement! Aujourd'hui, je lisais l'article d'un chef d'entreprise qui disait virer toute personne négative et que son entreprise s'en portait super bien! Un peu extrême bien sûr et à nuancer, mais la bonne humeur est contagieuse comme la mauvaise. Par ailleurs, un ami à travailler dans l'administration et se faisait eng... parce qu'il traitait trop de dossiers en un temps déterminé..... Bonne réflexion et gros bisous. (j'espère que la poste ne fait pas grève chez vous??)

    RépondreSupprimer
  7. j'ai pris l'habitude de laisser mes soucis au vestiaire..le petit soleil de la maison de retraite..même si parfois le soleil a un peu moins de rayons..mais..ils n'ont pas besoin de le savoir..pour eux je chauffe...
    et c'est vrai que des fois cela dérange...mais tant pis...

    RépondreSupprimer
  8. Et bien, je ne crois pas que du côté de nos e-potes, il y ait beaucoup de tristes sires, au contraire, il y a toujours une brise d'optimisme qui souffle au détour des pages. La vie est tellement plus belle quand on la regarde avec le sourire.

    RépondreSupprimer
  9. moi aussi je fais partie des optimistes convaincues et je vois le verre à moitié plein
    De toutes façons se lamenter ... est ce que ça fait avancer le schmilblick ? Non ?
    donc OK on n est pas chez les bisounours
    mais essayons de positiver de trouver des solutions de ne pas trop tracer un avenir noir pour nos enfants et petits-enfants
    j entends tellement un dicours de catastrophisme ambiant à cause de cette satané crise
    Vivement qu on en sorte et que les gens retrouvent le sourire
    Allez j y crois

    RépondreSupprimer
  10. C'est un peu fort de dire qu'ils dérangent! Les grincheux et les râleurs font du dégât, eux!

    Je pense qu'il faut peut-être juste être ... positif. Je n'ai jamais été le rayon de soleil qui entre dans le bureau le matin, mais simplement une lumière justement dosée, bonjour, ça va etc... Et pas grincheuse. Un ou deux fous-rires si possible, et le travail se fait "tout seul".

    Je n'ai pas copié, je le jure!

    RépondreSupprimer
  11. Et bien tous tes lecteurs, commentateurs, en tout cas, sont des optimistes ! c'est génial ça...
    Et moi aussi, j'en suis...
    Les optimistes "mal vus", et comment...
    Le monde du travail, je ne connais pas encore, je vais m'y mettre à 50 ans, pour cause de divorce.
    Pour ce qui est du couple, je vis, moi, depuis 30ans avec un indécrottable pessimiste, et je peux vous dire que ce fût lourd à porter. Dire que c'est une des raisons de mon divorce, oui, c'est sûr, ce serait mentir que de le nier.
    maintenant, il faut penser à eux, aussi, enfin, je veux dire qu'il est facile de constater, puis de râler. mais ils ont je crois, des circonstances atténuantes, quelquefois. je crois, moi, que ce sont des gens qui souffrent, à la base. Ou en tout cas, des gens qui ont des problèmes psychologiques. ils n'en sont pas forcement conscients.

    RépondreSupprimer
  12. si les profs savaient sourire dans lEduquenatte, ça se saurait non ?
    sont pas là pour rigoler ! M'enfin !
    Sont là pour Néduquer !

    RépondreSupprimer
  13. Ben ALAINx, enfette, izonpakonpri konpeferlesdeuh...

    SALPIGLOSSIS des gens qui souffrent, certainement, mais il y en a aussi chez ceux qui sourient, c'est ce que je voulais dire. De tout cœur avec toi pour ton épreuve, tu la prends avec optimisme, ça va être mal vu!

    EDMEE tu es trop modeste, tu es un rayon de soleil dans ma bloguitude!

    MARIJO la crise est une invention pour nous faire avaler des mesures draconiennes, pendant que d'autres continuent à s'en mettre plein les poches, alors mieux vaut se dire qu'on a de la chance si on a un toit et un boulot...

    MYO tu contribues à cette brise emplie de tes myosottises tellement agréables...

    CO on fait le même boulot, quelque part, les petits vieux sont comme des enfants, ils ont besoin de notre énergie solaire...

    DELPHINE encore un beau rayon de soleil, la poste ne faisait pas grève et "ils" sont arrivés ce matin. Quelles délicieuses petites choses! Un goût étrange comparable à rien que je connaisse. Merci beaucoup!!!Vive la positivité.


    MAMMILOU, 10 sur 10! c'est bien ainsi que je compte continuer longtemps ma carrière...En enveloppant mes collègues dans un cocon...

    Oui mon PATRIARCH, cela se voit que tu étais un optimiste, tu l'es toujours!

    MS pas de faute, c'est parfait! La chance est une fleur fragile qui se cultive, et certains oublient de la cueillir au bon moment, ils la laissent passer. Voir le verre à moitié plein est un exercice qui ne demande pas un effort surhumain, et on se sent tout de suite tellement mieux quand on positive...

    MATH bon allez, exceptionnellement parce que tu es le chouchou de la maîtresse, tu auras le droit de tricher un tout petit peu...Mais un tout petit peu seulement hein?

    Pétoufoire, voilà une expression, CATHERINE que je conserverai précieusement. Ah! la sagesse des grands mères, qui la dira jamais assez?


    CONCLUSION: excellente classe, pleine d'entrain et d'optimisme. Un excellent travail, continuez ainsi!

    RépondreSupprimer
  14. je suis presque sûre que le sourire fait du bien même si au fond de l'âme on pleure. la pensée est créatrice et le sourire est une pensée qu'on montre! mais on me dit souvent que je suis trop positive!! (si je ne l'étais pas, je ne serais sans doute pas là)

    RépondreSupprimer
  15. Madame madame j'étais absente je peux rendre ma copie en retard quanmême ?!
    1/ chouiner tout le temps ne fait pas avancer les choses, au cotnrair, ça empêche de prendre du recul.
    2/ le sourir est facteur de longévité (ils l'ont dit à la radio, al semaien dernière, plus on sourit souvent plus on vit longtemps...logique, on est moins angoissé, moins stressé)
    3/ Sourire rend celui d'en face (un peu) heureux.
    4/Sourire fait travailler de nombreux muscles du visage qui du coup ne reste pas figé, c'est donc un excellent anti-rides.
    Voilà :-D

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.