vendredi 25 mars 2016

Mon criquet



-Tu es mélancolique, Célestine ?
-Un peu. Je me sens nue et désarmée devant les malheurs du monde. 
-Nue ? hé hé ! Mmmmh ! C'est sympa ça ! j'aime bien, personnellement...
-Tu te moques...
-Un peu. Oui, je vois que tu t'accroches à ta guitare comme à un mât de misère dans la tempête...Mais tu n'es pas désarmée...ta guitare c'est ton arme. C'est comme le crayon d'un dessinateur, le pinceau d'un peintre, comme ton clavier, tiens, qui te fait écrire de si belles choses parfois ...
-Tu es drôle, Gemini Criquet. Je me sens un peu découragée, d'un coup... Je n'ai rien d'autre à donner que moi-même, ma musique, mes mots, ma douceur, mes élans, ma fièvre. Mes enthousiasmes de mioche montée en graine.
-Mais c'est déjà énorme ! Tu fais du bien aux gens, ne l'oublie jamais. Tu les touches. Tu leur donnes ta lumière. N'en doute pas. Et puis les graines, ça te connaît ! Les graines de « maîcresse » que l'on s'aime dans le coeur des enfants ...
Les graines de paix, les graines d'optimisme. Les graines de joie...une vraie jardinière !
-Tu crois...Oui, dans un sens, c'est vrai, je suis dans le don.
-Le Don ? Le fleuve russe cher aux cruciverbistes ? 
-Mouarf ! Je vois bien que tu essaies de me faire rire, chétive bestiole !
-J'essaie surtout de faire rire tes lecteurs avant qu'ils se barrent tous en courant...Allez, secoue-moi tout ça, la vie est belle, nom d'une sauterelle ! Chante la, danse la, danse moi jusqu'au bout de l'Amour, en équilibre sur le bord des cratères en éruption, entre les arbres,  sur ton fil de soi...Fais comme tu sais faire. 
N'y a-t-il pas quelque chose que tu voudrais leur dire ?
-Oui, je voudrais leur demander s'ils ont, comme moi, la chance d'avoir un criquet, une luciole, une espèce de ver luisant qui leur secoue les puces quand il le faut, et chasse leur bourdon...


Ah et puis, tiens, je leur offre ma dernière petite interprétation...jusqu'au bout de l'Amour...

Merci mon criquet

95 commentaires:

  1. https://www.youtube.com/watch?v=rYc77MTk3cM

    ;o)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le solo de guitare le place au sommet de son art.
      Et puis le message est clair. Avec une guitare, on n'a peur de rien.
      Merci ^^

      Supprimer
  2. Tsss, j'oubliais de saluer les progrès en chant, en présence...

    :o)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand ma prof me l'a dit, dernièrement, je me suis sentie sur trois petits nuages.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Quand le contrat de Gemini Criquet viendra à expiration je me porte candidat à sa succession. Non ce n'est pas uniquement par rapport à la deuxième ligne. Pardon, ma propre conscience, assez élastique parfois, me recommande un peu de sérieux. Alors je veux danser avec toi jusqu'... De plus ta leonardite rejoint la mienne et l'attiserait même plutôt. This my way to say hello. Kisses from me to you et ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu feras un Gemini fort acceptable, qui saura me remettre dans la vie chaque fois que je me sentirai glisser sur le bord du monde...
      This is my way to say thank you
      Kisses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. C'est frais et mignon tout plein.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr que Leonard Cohen a dû avoir des acouphènes...
      mais c'est mon interprétation...
      merci t'es un pote.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Tiens ça me rappelle la sentence bien connue "La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a". Phrase que je m'empresse toujours de compléter par "et bien souvent, elle le vend". Faut rester optimiste :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vis dans un drôle de monde, quand même ...ça me laisse rêveuse.
      Tu crois que j'ai loupé une carrière ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tu fais du pole dancing ?
      Ouais, c'est dur guitare à la main...

      Supprimer
    3. Non uniquement dans mes fantasmes les plus débridés...
      ^^

      Supprimer
    4. Débridés ? Tu sais qu'en France, on pratique le pole dance comme un sport ? Y en a même qui rêvent d'en faire une discipline olympique.

      Supprimer
    5. Non je ne savais pas...Mais pourquoi pas ?
      Pour moi, c'était synonyme de danse de crazy horse saloon...
      Légèrement comment dire ? sexuel ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Bien sûr, moi aussi j'ai vu des polars américains à la télé :o)

      Supprimer
    7. Pas besoin d'aller aux "States" Je me souviens de la première fois où je suis entrée dans un cabaret "chaud". C'était à Pigalle, et j'avais été sidérée par le spectacle de pole dance...et la souplesse lascive des nanas. J'étais jeune...;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. C'est toi qui chante en anglais ??
    Chacun ses lucioles en effet pour se raccrocher aux multiples branches de la vie...
    Jolie Chronique!
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attends Mind, ta question: tu t'étonnes que je chante ? ou tu t'étonnes que je chante en anglais ?
      Si tu t'étonnes que je chante, tu as loupé quelques épisodes...
      Si c'est sur l'anglais que tu t'étonnes, je sens comme une petite touche d'ironie. Ben oui, on peut défendre la langue française et avoir envie de chanter en anglais. Bon j'espère que mon accent n'est pas trop déplorable...ne sois pas trop sévère. ^^
      Bisous et attention à la marche en descendant du train; :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Arrête de rouler à l'ordinaire ! Prends du super avec un peu de nitrométhane (Côtes de Nuits par exemple) et tu verras, tu nous chanteras la polka des lampions ! ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rouler à l'ordinaire, moi ? Je m'étais laissé dire que j'étais une fille super. J'ai failli en avaler ma tartine...
      Bon on ne peut pas être et avoir été comme disait ma grand mère...
      Un côte de Nuits au petit dèj, tu crois que j'essaie ?
      ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Balasko disait dans la Smala "On ne peut pas être et avoir tété".

      Mais bien sûr qu'on peut être et avoir été.
      J'en connais qui étaient de sacrés cons.... et bien, ils le sont toujours et même qu'ils se sont perfectionnés... :-)

      C'est vrai que tu poses mieux ta voix. Je sens que ça va être terrible lorsque tu me chanteras la Mauvaise réputation.
      Autrement, je n'ai rien contre les chansons anglaises, hormis qu'elles ne sont pas en français. Tu vois par exemple, Bob Dylan, j'aime beaucoup, mais je me sens plus intelligent lorsque c'est Aufray qui chante...
      Ti bacio et ciao Bella

      @ Andiamo
      Dis Cugino, tu en connais beaucoup des "ordinaires" qui fréquentent ce blog ???

      Supprimer
    3. Être et avoir été...c'était une blague privée (en anglais private joke)...
      Bien sûr que je te chanterai la mauvaise réputation. En français. Mais Leonard Cohen, quand m^me c'est drôlement bien.
      Et de l'autre côté, tu dois être en train d'écouter Paolo Conte. En Italien.
      Un jour, les barrières des langues seront abolies, ce serait bien, non ?
      Non je confirme, il n'y a personne d'ordinaire sur ce blog.
      Mille baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Abolir la barrière des langues, ce serait uniformiser toutes les cultures, autrement dit, la mort de toutes les cultures, parce que c'est pas pour dire, mais la culture ricaine est à la culture ce que la musique militaire est à la musique.....
      Quel gouvernement pour avoir le courage de faire enseigner l'espéranto en 2e langue...?
      Parce que là, j'adhère...
      Tanto Baci

      Supprimer
    5. T'inquiète je disais ça comme ça (je le dis à chaque fois qu'on a ce débat)
      C'est pas demain la veille qu'on abolira les frontières...et que tout le monde se comprendra...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. C'est bien agréable de commencer la journée par Dance Me il fait si gris aujourd'hui. Pas de criquet ni de luciole ni de ver luisant, mais simplement le fait d'avoir la santé me booste énormément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai, Lauriza. Avoir la santé, ça fait tout. Je m'en réjouis chaque jour. Mais ça n'empêche pas les petits coups de blues.
      Bisous, belle journée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Contre vents et marées, malgré toutes les secousses du monde, malgré les perturbations atmosphériques, quelques chagrins parfois avec nos amis, nos bobos personnels, tu arrives à nous redonner le sourire, le souffle nouveau et oh! quelle magnifique cadeau: une voix d'ange qui murmure à nos oreilles la beauté de la vie: Dance me the end of love ! Oui, tu es cette étincelle, cette bougie allumée pour nous faire rire, nous redonner l'espoir que les matins ne sont pas toujours gris, nous emmener sur des sujets où les commentaires de tes amis fusent comme si chacun voudrait arroser de leurs bouts de mots des messages, comme des bouts de chant du colibri. Ce n'est pas de vouloir être une star qui nous parvient de toi, mais de vouloir partager ton amour, pour nous faire sentir tes beaux rêves comme si tu distillais dans nos veines ce sérum de jouvence d'éternité. Oui je le dis devant tous nos amis lecteurs, tu es une luciole du bonheur.
    Merci de tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est certain que je ne veux absolument pas être une star. Juste une petite étoile filante qui brille doucement pour donner au ciel sa part de lumière. Ephémère et sans prétention.
      Cette chanson me parle particulièrement, pour de multiples raisons très personnelles.
      Et je ne sais chanter que les chansons qui résonnent comme des grelots dans mon for intérieur, qui animent un souvenir, ou cette passion qui me fait me tenir droite malgré le vent.
      Merci de poser ta poésie sur mes ailes.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je ne peux espérer plus grand bonheur que de voir ma poésie poser sur tes ailes douces,
      Elles prendront soin alors de la porter jusqu’au fin fond du firmament, là où résident les muses enchantées.
      Je t’embrasse Muse

      Supprimer
  10. C'est quand même incroyable ! Avant de venir décrocher la timbale, recevoir ce cadeau du ciel de notre super-héroïne, j'étais justement en train d'écouter "Field commander Cohen" et les autres chansons sur l'album "Can't Forget - A Souvenir Of The Grand Tour" ! Quelle famille en phase !

    Une journée Youpi tralala, Céleste nièce !

    Inutile d'ajouter que j'adore ta version !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dit le proverbe, les chiens ne font pas des girafes !
      A bon chat, bon lion.
      Et bon sang ne saurait mentir...
      Ah que j'aime les journées youpi tralala ! Avec au moins cinq points d'exclamation ...
      Voilà qui suffit à mon bonheur m'n oncle adoré.
      Je file écouter Can't Forget.( comme disait Henri Leconte après sa dernière défaite en double à Roland Garros ) ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Ton interprétation (ou ta voix) a pris en assurance, c'est nettement perceptible. Du coup ta version est tout à fait honorable. Bravo ! :)

    Pour le reste, je ne sais pas si dire que « la vie est belle » est suffisant. Il me semble que la vie est telle qu'on la ressent à un instant donné, et ce ressenti n'est pas totalement contrôlable par la pensée. Du moins le ressens-je ainsi… Parfois on ne perçoit plus vraiment les aspects positifs qui, la veille encore, auraient pu nous réjouir, et je crois qu'il est important d'accepter ces fluctuations. Ne pas "s'obliger" à trouver la vie belle quand on ne le ressent pas ainsi.

    Pour ma part je n'ai ni criquet ni luciole. Seulement une confiance dans ma capacité à retrouver de la ressource, parce que j'ai la *volonté* que ma vie soit belle, le plus souvent possible. Et cette volonté provient de *l'envie* que ma vie soit belle.

    Bises solidaires


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou, "Honorable" me semble être un super compliment dans ton échelle de valeur...
      J'ai conscience que j'ai encore quelques échelons à monter pour arriver à assez bien... ;-)

      Mais je ne me décourage pas, ce n'est pas dans ma nature, même si, comme tu le soulignes très justement, il y a des moments où l'on cède momentanément à une forme de lassitude...C'est là qu'intervient mon cricket.
      Mon cricket, c'est la petite voix qui me secoue, qui me dit que mon mental est en train de me pourrir l'instant présent, parce que, si je réfléchis bien, rien de fondamental n'est atteint à cet instant, les essentiels sont là. Alors si je me laisse trop envahir, je ne parviens plus à remonter la pente.
      La musique, dans cette optique, est un excellent "starter" pour moteur encrassé...
      Je crois savoir dans quel état d'esprit tu es, en ce moment. je crois que j'ai les mêmes interrogations. Je ne décrète pas que la vie est belle, j'ai laissé tomber depuis un certain temps déjà les incantations à la Coué, je vis ce que j'ai à vivre, je ne refoule pas mes émotions négatives, mes envies de pleurer, mes baisses d'énergie, je ne culpabilise même plus de les éprouver. Mais simplement, comme toi, j'ai envie de me dire qu'elle est belle, j'aime ressentir le bonheur, et j'ai envie de le ressentir me faire traiter d'égoïste.
      Parvenir à être heureux malgré tout est tout sauf facile. C'est un travail à plein temps.
      J'ai regardé l'interview de Roland Giraud, l'autre soir, sur le Divan. J'ai trouvé cet homme magnifique dans sa façon de gérer l'ingérable: la mort de sa fille dans des circonstances épouvantables. Une grande leçon.

      Bises de même.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Honorable, dans mon échelle de valeur, c'est mieux que "assez bien" ! Mais il est vrai que le terme a plusieurs acceptions... Je te prie donc de retenir les plus favorables puisque j'ai apprécié ta performance ;)

      Tu parles souvent de ce qualificatif d'égoïste que l'on t'attribuerait. Est-ce une réalité (auquel cas je suis sûr que tu saurais quoi répondre à ton interlocuteur) ou une crainte ? Je veux dire : n'est-ce pas toi qui t'auto-juges ?

      Pour ce qui est d'être heureux mes exigences sont assez basses, ce qui me permet de les atteindre aisément. Il est donc rare que je ne me sente pas heureux, ne serait-ce que du privilège que j'ai de vivre dans un pays de liberté et globalement suffisamment riche. Partant de là, lorsque je me sens un peu trop préoccupé et pas vraiment heureux, j'ai bien conscience que cela vient de mon état intérieur et que je suis le mieux placé pour en changer :)

      Je n'ai pas regardé le Divan dont tu parles, mais il me semble que dès qu'une personne dévoile ce qui la touche au plus profond, hors des apparences habituelles, on atteint notre humanité commune. Et ça c'est beau…

      Merci pour cette réponse dense, comme je les aime ;)


      Supprimer
    3. Tellement dense que j'en ai mangé un mot important:
      J'ai envie de le ressentir "sans" me faire traiter d'égoïste.
      Juste pile la phrase sur laquelle tu mets le projecteur.

      Pour préciser, donc, quand il m'est arrivé d'évoquer, de temps en temps, ça et là, un bonheur sans nuage (sauf celui sur lequel je flottais) je me suis souvent fait traiter d'inconsciente, de bisounours bref tu connais la litanie. ce n'est pas une crainte, c'est une réalité.
      M'auto-juger ? Je ne sis pas. Peut-être...mais j'ai appris à ne plus culpabiliser, comme je te le disais: une petite dose d'égoïsme est salutaire, ne serait-ce que pour se faire respecter. Ne pas dire oui tout le temps. Savoir dire non. Savoir être vrai plutôt que gentil. Un long apprentissage.

      je suis heureuse d'un rien, moi aussi, je ne mets pas mon bonheur dans l'avoir plein mes armoires. Aussi je partage ton analyse: quand je ne vais pas bien, je cherche ce que je peux changer en moi. C'est en ce sens que mon gemini cricket, au-delà de l'image mignonne, est sans doute l'expression de ma pleine conscience en train de travailler à retrouver mon bien-être.

      Supprimer
  12. Que j'aime t'écouter, Célestine !
    C'est très très agréable...

    Je ne sais pas chanter, comme toi, mais je sais l'importance de la musique,
    et des "petites chansons" à chaque moment de la vie...
    et surtout quand celle-ci est difficile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je peux mieux faire encore, mais il est vrai que je prends du plaisir, et ce n'est déjà pas si mal.
      Merci pour ton indulgence. Ton "très très" me fait extrêmement chaud au coeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. J'ai vraiment aimé ton interprétation au débit ruisselant qui change de celui de Leonard, et justement, court-circuite l'envie idiote de "comparer". Une voix qui ruisselle gaiement ainsi, avec parfois un petit essoufflement qui cligne de l'oeil, c'est charmant et... le message est tout ce qu'il faut... danser jusqu'à la fin de l'amour...

    Joyeuses Pâques sorellita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, l'essoufflement d'émotion, comme dit ma prof de chant...je me laisse emporter par le sens du texte, par les mots, et l'émotion me coupe momentanément le souffle...je vais travailler ça !
      Merci pour ta joie,sorella, baci, et joyeuses chasse aux oeufs !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Magnifique ! On va écouter encore et encore ! Perso, le besoin de toucher la gratte est un besoin quotidien. Bizzz caphyesques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme disait Confucius, « Mieux vaut toucherune gratte que moucher une blatte ...»
      Merci les bestioles, j'ai pensé à vous, pour ne pas vous vexer, dans la dernière phrase, j'ai mis bourdon plutôt que cafard.
      Depuis, Raymond le Bourdon me fait la gueule.
      Bizzzzzzzzz
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. et coincidence, Leonard Cohen est programmé dans notre kiosque à musique samedi soir

    RépondreSupprimer
  16. Continuez ainsi à bercer nos oreilles de votre voix, délicieuse.
    Je suis sûr que Leonard Cohen ne trouverait rien à redire à votre version.
    Dans amateur, il y a aimer.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, dans amateur il y a aimer...
      Je ne prétends pas à autre chose.
      Merci cher Lorenzaccio.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. J'ai eu le privilège (et pas le moindre) de découvrir ta voix en concert privé et j'ai gardé un excellent souvenir de cette avant première. Tu te produits là dans un autre style qui "colle" très bien à ta voix et à ta personnalité. Les paroles de L Cohen te siént à merveille. . Congratulations Sister.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es adorable, ma chère Chinou. ET je garde un souvenir ébloui de notre rencontre.
      J'ai vraiment trouvé en toi une de ces grandes soeurs qui m'ont tellement manqué...
      Merci de tout coeur
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. J'ai pas de bébête mais je n'ai pas de puce à secouer.
    C'est dommage on a le son mais pas l'image comme à la TSF mais c'est agréable. J'avais déjà entendu "The Voice".
    Bravo tout simlement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super de ne pas avoir de puces à secouer...
      Moi j'ai des coups de blues de temps en temps, mais heureusement ça ne dure pas très longtemps...
      Merci pour ton appréciation, mon choupi.
      belle journée à toi et gros kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. ben oui plein! l'amour, l'amitié, lire, gratter la terre des plantes, celle des poteries, regarder le ciel, te lire! mais cette semaine j'ai eu du mal je l'avoue, trop appliquée que j'étais à tout suivre et à essayer une fois de plus de comprendre alors qu'il n'y a rien à comprendre, bises chaleureuses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non c'est vrai, il n'y a rien à comprendre. La vie et ses mystères sont là. Prendre le meilleur en attendant un pire peut-être à venir, mais rien n'est sûr. J'aime bien tes activités, Sylvie.
      Belle journée à toi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Oh la jolie voix que voilà dame Célestine, je comprends la présence de ce joyeux criquet auprès de toi... Allez, tout passe, il suffit peut-être d'éteindre une chandelle et d'en éclairer une autre pour porter un regard différent sur la vie, non ? Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eteindre une chandelle et en éclairer une autre, oui c'est très bien dit. Aller de l'avant, ne pas se laisser gagner par le trouble du doute.
      Merci pour ce conseil "éclairé". ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Shall we dance ? Close your eyes, Begli Occhi, imagine you're in Pacino's arms…
    Shall we dance ?
    https://www.youtube.com/watch?v=IEVow6kr5nI
    https://www.youtube.com/watch?v=ye6JssTdnvw

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que ces deux versions culminent au firmament et que je n'ai nulle prétention de les atteindre.
      Je n'ai pas de mal à m'imaginer dans les bras de Pacino. Je trouve la formulation anglaise "shall we dance" beaucoup plus jolie que "voulez-vous danser", en ce sens que le questionneur semble s'en remettre au destin et non à la volonté de la cavalière... "Danserons-nous"...
      Bien à vous cher Patrick, toujours heureuse de vous voir par ici
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Génial que tu aies mis cette version que je ré-écoute avec plaisir, ta voix est lumineuse et donne à cette chanson d'autres tonalités que j'aime ! Le débit aussi est plus enlevé et ça lui donne une "urgence", ....tu vois ce que je veux dire ! :) Sinon, je n'ai pas de petit criquet ou autre bestiole pour me sortir de mes torpeurs quand elles me tombent dessus ! :( Mais j'ai une grande capacité à occulter ce qui me gêne ou m'empoisonne, un genre d'auto-défense naturelle, alors ça ne dure jamais bien longtemps et ça évite les regrets, la rancoeur ou autre sentiment toxique !^-^ Bises belle étoile♥ Et Joyeuse Pâques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah l'auto-défense naturelle contre les gens toxiques, je connais bien. Et je peux te garantir qu'il m'est arrivé d'en croiser dernièrement, et pas piqués des hannetons...
      Ah ma copine c'est grâce à toi que j'ai osé faire ma version de la chanson. Que ne ferais-je point pour te faire plaisir ?
      Je profite d'une fenêtre de tranquillité dans un weekend familial intense et régénérant.
      Et je t'embrasse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. C'est ma chanson préférée de Cohen je crois.
    Tout mignon quand tu la chantes. On a juste envie de te ralentir un peu. Pour que ça dure plus longtemps... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité à la chanter plus lentement, mais finalement je me suis laissé tenter par un rythme un peu plus enlevé.
      Ravie que tu apprécies,chère Pastelle.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Merci pour ce beau cadeau, oui Cohen est magique (Blutch peut l'écouter traduit avec bonheur par Graeme Allright). Tu as eu une excellente idée en allant prendre des cours de chant, tes ficelles vocales se musclent, c'est évident, continue tes vocalises avec assiduité jusqu'à ce que l'appréciation honteuse "peut mieux faire" disparaisse de ton carnet de chant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton message me touche infiniment. Merci.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tiens! Il me vient comme ça une révélation:
      Léonard Cohen est à lui tout seul une synthèse des religions monothéistes.
      Ben oui:
      Cohen, c'est Juif
      Alléluia est une chanson chrétienne
      Et il s'est converti à l'Islam...

      @ SF
      Cohen par Greame, c'est beaucoup plus compréhensible...

      Baci en pagaille

      Supprimer
    3. Kangourou Agilelundi, 28 mars, 2016

      Ne serait-ce pas plutôt Cat Stevens qui s'est converti à l'Islam ?

      Supprimer
    4. Ben je crois bien que oui, merci de relever l'erreur...
      J'ai une certaine tendance à mélanger l'un et l'autre.

      Pour Léonard Cohen ce n'était pas Mahomet, mais Bouddha :-)
      Par contre, il a beaucoup oeuvré pour les Palestiniens et pour la réconciliation Israel-Palestine.

      Supprimer
    5. Moi aussi, il m'est arrivé de confondre Cat Stevens et Leonard Cohen, même style, même époque....Deux grands musiciens quoi qu'il en soit.
      Baci et Bisous au kangourou qui veille.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Kangourou Agilemardi, 29 mars, 2016

      Pas de problème, Blutch fait rarement d'erreur, à ce qu'il m'est donné de lire régulièrement.;)

      Supprimer
  25. Merci Célestine de répandre sur nous ton éclat pétillant, ton feu sacré qui ne s'éteint pas... j'ai écouté ... j'ai aimé.... ton brin d'alouette vocale qui s' affirme de jour en jour et permet ainsi le partage dans ce que l'on a de plus intime, de plus beau en portée musicale jusqu'aux ailes d'Eole !
    Merci pour ton dynamisme gourmand qui inonde et perle sur la page... même si de temps en temps, comme tout le monde, tu laisses échapper, peut-être malgré toi.... quelques baisses de moral... je ne trouve rien à redire à cela... c'est normal...
    Je te laisse... le ciel est bien bas en ce jour de Pâques, mais je vais, de ce pas, aller rechercher les oeufs au Jardin fleuri de mes tous-petits...
    je t'en brasse en rubans-beaux.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dynamisme gourmand, j'aime bien l'expression. Et baisses de moral. Tous les ingrédients de ma personnalité en dents de scie, hélas, ou tant mieux selon que l'on aimera ou non les montagnes russes... J'assume maintenant pleinement de ne pas être toujours au top de ma forme, je laisse passer ces vagues sans trop y attacher d'importance. Je comprends que cela puisse déplaire.
      Me plaire, et plaire aux gens qui m'aiment,voilà déjà une belle occupation. Pourquoi s'embarrasser d'essayer de plaire à ceux qui n'aiment pas ce que je suis ?
      Mon feu sacré n'est pas près de s'éteindre.
      Enfin, j'espère.
      Mille bisous en ce jour gris, moi aussi j'ai mes poussins autour de moi ce week-end et si je glousse c'est de plaisir.Un plaisir de maman-poule qui ne s'est jamais démenti. Et le soleil brille dans tous les yeux.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Après les yeux, l'esprit et la silhouette, maintenant la voix ... c'est si harmonieux j'applaudis ... c'est quand que je vois tout réuni ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une balade de printemps dans les calanques nous donnera peut-être cette occasion ?
      C'est ce que je souhaite cher Daddy, si la vie nous permet de mettre ce beau projet en forme.:-)
      Kiss daddy
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. C'est une jolie chanson.
    Et non, je n'ai pas de petit criquet pour me souffler des conseils à l'oreille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison; C'est une jolie chanson. J'espère que je ne l'ai pas trop écorchée, ainsi que tes oreilles habituées au beau chant lyrique...Mais je crains que oui, quand même.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Un criquet qui t'inspire avec un élan qui parfois me manque...
    Dis, ton criquet il n'aurait pas un frère de disponible?
    Les coups durs ne doivent pas nous empêcher de remplir les silences de nos espoirs. Tu le fais si bien! Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou, elle est jolie cette phrase...
      "Les coups durs ne doivent pas nous empêcher de remplir les silences de nos espoirs... C'est beau comme du Comte Sponville !
      Bisous l'ami
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Quel temps passe vite... et voilà que j'ai manqué plusieurs de tes billets qui sont si jolis. Pas de criquet pour moi et quand je me trouve nulle, personne pour me dire le contraire. Alors j'ai tendance à faire le dos rond et à attendre mon éclaircie, et elle finit par venir. Bisous à toi bella.

      Supprimer
    3. Personne pour te dire le contraire ? Vraiment ? En tous cas moi je ne te laisserais pas dire que tu te trouves nulle, parce que ce n'est pas vrai.
      Bisous ma Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. C est tellement beau Celestine, ca m a pris au cœur. Un instant j ai pensé proposer ta version pour l enterrement de Patricia, elle qui aimais tellement danser. Tellement beau. Et pourtant je n ai pas reconnu ta voix quand elle parle en français. Comme quoi in n a pas la même voix quand on chante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, pourtant c'est bien moi qui chante je te le garantis.
      Je me suis souvent fait la réflexion en entendant les chanteuses québécoises (Lara Fabian, Céline Dion) qui n'ont absolument pas l'accent quand elles chantent, et beaucoup quand elles parlent...
      Je suis trop touchée que tu aies pensé à proposer ma version pour le départ de ton amie.
      je t'embrasse avec beaucoup d'émotion.♥︎
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Kangourou Agilelundi, 28 mars, 2016

    On sent l'émotion à fleur de peau dans cette voix qui est dans une sorte d'urgence.
    La même que l'on retrouve tout au long de ce blog en fait.
    Haut les coeurs, célestine, il a raison le cricket.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle cela fait deux fois que l'on me parle de cette notion d'urgence. (Voir le commentaire d'Asphodèle)
      Je crois que c'est très juste.
      Même s'il m'est difficile de l'expliquer...
      merci cher KA
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Aaah, ça change de la sobriété et du dépouillement de Leonard Cohen, c'est sûr... Une version un rien gitane, légère mais aussi teintée d'impatience...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il connaît ça, l'homme, l'urgence de vivre...
      Je suis sûre qu'il me comprend.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Pas de criquet mais plutôt un petit "MOI" sur mon épaule, tantôt Mi-Ange, Mi-Démon qui me fout des coups de pieds au derrière. Je crois que l'hiver y est pour quelque choses mais le printemps arrive doucement sur la pointe des pieds et voilà que le sourire revient avec son lot d'espoir.
    Belle semaine Blue-Célestine ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle semaine à toi, chère amie. Je connais bien ce moi "double face", celui qui apparaît au dessus de Milou quand il hésite devant un tas de gros os...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Hé, Celle! C'est qui la rouquine renfrognée? Tu connais?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, pour répondre à ta question et tout te dire, mon cher bof, cette rouquine c'est exactement moi depuis que je me suis teinte en rousse. Et ps d'abord elle n'est pas renfrognée, elle est triste. Enfin elle l'était mais là, ça va beaucoup mieux.
      Bisous de Celle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Oh oui tu fais du bien, tu touches et dans ce monde de plus en plus barbare et bien tu me rassures. J'aime savoir qu'ily à encore des gens sages, drôles, ouverts, bienveillants. Et au milieu du chao actuel, cela n'a pas de prix . et quand je ne viens pas chercher un peu de réconfort auprès de mes blogs préfèrés, je pense à mon père, à son calme, à ses mains puissantes et je m'apaise.m'apaise .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta dernière phrase me plonge dans une grande émotion. Je pense à mon père qui est toujours en vie, mais qui se fait vieux, et je me demande comment ce sera, après...
      merci pour tes mots, petite Miss, tu me requinques aussi bien que mon Gemini Cricket.
      bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. J'avais trente-trois ans quand mon père nous a quitté...
      Immédiatement j'ai eu l'impression d'avoir perdu ma référence, mon amer... Longtemps, toutes les fois où il y avait à prendre une décision, ma réaction était: "En pareil cas, qu'aurait fait le père ?"
      Et puis peu à peu j'ai acquis de la liberté, et petit à petit je me suis dirigé sans plus passer par cette case référence. J'ai grandi... Mais j'imagine que tu as aujourd'hui un peu plus d'expérience que je n'en avais alors...

      Supprimer
  35. Chanter c'est partager , donner , et recevoir
    bravo pour cette interprétation audacieuse , en anglais et en rythme !
    allez , ne laisse pas la mélancolie s'installer , chasser le spleen dès qu'il pointe son nez , chacun sa méthode
    et se laisser aller , vagabonder , rêver ...
    Bises et merci pour cet extrait sonore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Jeanne, ton avis compte évidemment plus qu'un autre, tu sais pourquoi.
      Je suis tellement heureuse que tu ne trouves ça pas nul...
      C'est comme si tu m'avais "castée" virtuellement.
      Rêver, vagabonder...oui ça nous connaît.
      Gros bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Tsss !...............
    Mademoiselle Célestine, vous me copierez cent fois: "Je ne dois pas écrire "...que tu ne trouves ça pas nul" mais ... "...que tu apprécies/aimes".
    C'est quand même pas à toi l'enseignante que j'apprendrai l'importance d'une formulation positive, et si je craignais de te faire pleurer (ce qui serait grave) ou de subir les foudres de tes admirateurs (rien à f..., oups, ça m'a échappé !), je te mettrais bien deux-trois baffes pour que ça rentre !

    ;o))

    ...'fin moi... Jdirien...

    RépondreSupprimer
  37. Bonsoir Célestine, une interprétation toute en nuances et une sensibilité qui fait honneur au créateur. Bravo pour ce texte. Je retiens : le don et la modestie.
    J'ai dû mettre mon commentaire sur Funambulles dans ma réponse à ton commentaire (qui date, oui je suis très en retard) car je viens de comprendre que je dois commenter ici avec mon compte google, je ne sais pas "asser" avec le compt wordpress. Bises prunelles

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.