dimanche 18 novembre 2012

Interlude 2

(Allergiques à Céline, passez votre chemin...) 
Les autres, vous pouvez mettre le son (pas trop fort)...      ;)


Tombent les feuilles

Aux jours, plus courts

Qui retiennent

Mon corps et ma voix

Je voulais vous dire

Que je vous aime

Cocon qui s´éveille

Aux seuls parfums

Que j´attends

Au fond de mes rêves

Souvent

Quand mes yeux s´éclairent

Longtemps

Sur vos promesses blanches

Sans y voir le piège

Qui danse

Papillon éphémère


Aux ailes de verre

Prisonnière du fil de vos secrets


Papillon qui espère



Juste un peu de lumière


Pour sécher ses couleurs


Au feu de vos désirs








Si forte est ma fièvre


De vous, si doux

Mon prince

J´ai perdu les mots

Je voudrais vous dire

Combien je vous aime


Tout semble si beau

Du haut de vos épaules

Ou je m´imagine



Parfois



Pauvre chrysalide


Qui boit



Le miel de vos paroles

Pour s´ouvrir

Et quitter le sol

Papillon éphémère


Aux ailes de verre

Prisonnière du fil de vos secrets



Papillon qui espère


Juste un peu de lumière



Pour sécher ses couleurs


Au feu de vos désirs







Céline Dion


Bonne journée!





31 commentaires:

  1. Surtout papillon, ne bouge pas de cette épaule !
    Le battement de tes ailes allège la route de laboureur que tu prends pour un prince et qui se doit à son sillon. Ne bouge pas. Toujours il sent ta présence. Tu danses dans ses rêves mais la terre l'appelle. Ce qui est éphémère c'est le monde. Les papillons, eux, sont éternels car ils portent l'espérance et dans le monde des rêves rien ne commence et rien ne cesse. Ce que tu prends pour sa lumière vient de bien plus haut. Quand tu auras trouvé la source de cette lumière, tu auras compris pourquoi, où et comment.
    Bon Dimanche, petit papillon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que c'est joli. Cela aurait pu faire une fable. "Le laboureur et le papillon"
      Je demanderai à Monsieur Jean de la Fontaine ce qu'il en pense.
      Bonne journée cher anonyme.

      Supprimer
  2. Heu... je vais passer mon chemin, alors ! ;~)

    Mais avant de continuer, je lâche un autre papillon ! :~)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime vraiment beaucoup beaucoup cette version, que je ne connaissais pas du tout.
      Il eût été dommage que tu passasses ton chemin sans t'arrêter.
      Je vais l'apprendre à mes élèves, du coup.

      Supprimer
  3. NAN m&ais c'est bien, sauf que les papillons sur mon pare-brise, posés avec les doigts maculés de rillettes... Hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mdr
      Ça mange des rillettes avec les doigts, les papillons?

      Supprimer
  4. je l'adore depuis le début , je ne connaissais pas cette chanson elle est magnifique ! merci Célestine . Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je l'ai trouvée très belle et douce pour un dimanche matin, cette chanson.Bon dimanche chère Hutte, et une bise à PSV de ma part.

      Supprimer
  5. Joli texte, mais j'ai coupé le son. J'ai du mal à supporter Céline. Personne n'est parfait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essentiel était que tes oreilles soient entières à la fin de mon billet. Donc tout va bien.Bises

      Supprimer
  6. J'aime alors pas de problème.... Bon dimanche. Bises

    RépondreSupprimer
  7. Merci d'avoir prévenu !!
    J'ai IMMEDIATEMENT coupé le son.....
    :-)

    Je n'aime Céline Dion, que comme ça :

    http://www.youtube.com/watch?v=IsM8f3I0KME

    RépondreSupprimer
  8. Joli texte, jolie mélodie. Je suis allergique aux allergiques. Amitiés. dinosaure80.

    RépondreSupprimer
  9. Dommage, Henri, "on" est allergique alors mais libres de penser à notre guise !

    Célestine, elle m'agace Céline D. avec tout son cinéma de star. Je ne l'écoute plus. Mais nos "différences" permettent d'échanger !

    Bonne semaine & bisous d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Échanger oui, mais pas débattre. J'avais juste un message perso à passer, je ne voulais pas lancer un débat sur le personnage, qui, il faut l'avouer, est exaspérante par son côté "too much".
      Voili voilou ma binômette!
      Passe une excellente journée.

      Supprimer
  10. J' ai d' abord cru que tu parlais de Louis Ferdinand !

    RépondreSupprimer
  11. mEME remarque que Louis Ferdinand !!! ;-)
    Je trouvais ce poême un peu "space" pour l'auteur en question. Ceci dit je n'ai jamais termine le fameux Voyage.
    ps: je viens enfin de lire les accords tolteques, en résumé sur le net, j'avoue. Tres intéressant , en particulier la genèse de ces "accords"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce sont quatre règles simples en apparence, mais très difficile à réaliser. Pourtant, ça marche, ça change la vie.

      Supprimer
  12. même remarque que Pieerot Bâton en fait...!

    RépondreSupprimer
  13. En matière de papillons, je dois avouer mon gros faible pour ceux de Fersen :

    http://www.youtube.com/watch?v=AcbOkZd6SVw

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'adore Fersen. Merci de ce partage. Avec celle de Tant Bourrin, ça élargit mon répertoire en matière de papillon (qui est mon animal totem en fait) Bises

      Supprimer
  14. Moi j'aime beaucoup Céline lorsqu'elle ne crie pas et là c'est la cas! En plus la chanson est très belle! Par contre comment as tu fait pour faire défiler le texte sur ton message! J'suis curieuse n'est ce pas:-)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Mammilou,
      Je t'envoie la recette par mail.
      Bises

      Supprimer
  15. Comme pour tous, les vedettes sont faites en triptyques:
    Le contenu, le contenant et l'emballage. Les trois sont rarement en harmonie et s'il le fallait, le grand Georges n'aurait pas beaucoup de concurrence...:-)

    Un battement d'ailes de Célestine dans les Alpes du sud peut-il créer des tempêtes sur le reste de la France? Faudra que j'en parle avec Madame Météo.
    Blutch.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ce commentaire,je pense que c'est l'avant-dernière phrase qui me fait de l'effet...

      Supprimer
  16. J'avoue ne pas écouter toutes les musiques que tu proposes mais je le fais souvent.
    Cette fois ci je passe mon chemin...j'aimais à l'époque Goldman mais parce que c'était du Goldman. On ne change pas est une chanson très belle et qui lui va comme un gant...

    RépondreSupprimer

  17. Oui, je suis allergique à Céline. Mais je n'avais pas imaginé qu'il s'agissait d'autre Céline. Cette Céline-là ne me déplait pas trop mais l'autre n'aurait pas même dû naître.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.