vendredi 2 mars 2012

Exercices de style



Connaissez-vous "Exercices de Style" de Raymond Queneau?
Pour le Défi du Samedi, j'ai voulu rendre hommage à ma façon à cet auteur que j'adore.
Il fallait, donc, trouver l'inspiration dans ce décor de théâtre...

DSCF5655














Un homme s'assoit sur une chaise en s'épongeant le front. Derrière le paravent, il entend un couple qui fait l'amour. Il reconnaît la voix de sa propre femme. Il porte la main à sa poitrine et s'écroule. Son mouvement de chute en arrière déclenche le phonographe qui se met à jouer la Cinquième de Beethoven. La femme crie : « Ciel ! C'est le morceau préféré de mon mari ! » - « C'était ! » dit son amant en constatant que le pauvre homme est mort…

***




Policier

A quinze heures dix-sept, ce jeudi 12 décembre, la victime était assise exactement là, sur ce siège. Pas d'empreintes digitales. La prévenue se tenait derrière ce paravent. Au moment du crime, elle avait des relations sexuelles adultérines avec son amant. Celui-ci n'a pu que constater le décès. Après autopsie, le médecin légiste a conclu à une mort par absorption d'une dose létale de digitaline.  Le phonographe sera retenu comme  pièce à conviction.

***
SMS

-ptin!  c  relou, chuis tro deg!
-koi ?
-ma rem elle a 1 amant é elle é en tol...
-mdr
-et mon padré il écoutera  plus sa zik tro chelou, il é mor!
-Lol 

***


Médical

Un individu de sexe masculin atteint de cardiopathie chronique doit s'asseoir, car la station debout lui déclenche des troubles de l'équilibre, provoqués par un dérèglement de l'oreille interne, ainsi qu'une sudation exagérée. Il perçoit auditivement derrière un paravent les signes d'un coïtus ininterruptus entre deux individus de sexe opposé procédant à la fusion de leurs ovules et de leurs spermatozoïdes, Cela  entraîne chez le sujet une réaction épidermique et un malaise cardiaque, avec essoufflement et nausées qui, combinées à sa pathologie sous-jacente engagent malheureusement le pronostic vital. La mort instantanée prive le sujet d'une dernière écoute de sa symphonie favorite.

***

Puéril

Il fait quoi le monsieur ?
Et pourquoi il est tout rouge ?
Pourquoi il s'assoit ? Et c'est qui l' aut' monsieur ?
Et pourquoi il est tout nu ? Et la dame, c'est qui ? C'est sa maman ?
Il dort le monsieur, hein ?
Comment elle fait pour jouer toute seule la musique ?
Hein ? Hein ? Dis !
Et pourquoi il se met pas dans son lit pour dormir le monsieur, hein ?

***
Méridional

Oh, Fougasse ! Tu sais pas la nouvelle ? Escartefigue est mort !
-Mort ! Ô Bonne mère ! Tu galèges ! Mais comment ?
-Il paraîtrait que ce serait sa dame qui l'aurait envoyé de l'autre côté...
-Oh la salope ! Une brave garce, celle-là ! Ca lui suffisait pas de le tromper avec tout le village, qu'avec ce qu'il avait sur la tête, il passait plus la porte du bistrot, pardi !
-Et voueï galinette! Sans compter qu'il avait le cœur fragile, peuchère ! Qué cagade ! Il écoutera plus sa musique de sauvage...
-Qué musique ?
-Mais voui, tu sais bien le compositeur célèbre, té...Comment c'est son nom déjà ?
- Attends voir...C'est pas « Bite au vent » ?
-Tout juste ! O pauvre ! Rien que d'y penser, ça me fend le cœur !

***




23 commentaires:

  1. Damned, quelle imagination !! Bravo !
    Mais ou vas tu chercher tout ça ?

    RépondreSupprimer
  2. Très bon ! Fournisseuse de rire stylistique ! Bon week-end Raymonde (c'est tout de suite moins glamour que Célestine...) ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Superbe ! Pour le SMS ce sont tes d'jeuns qui t'ont rencardé ?

    Le vioc rapport à sa pendule qui débloque, se cloque les noix sur le sofa.
    Soudain il esgourde sa lamfé en train de s'faire reluire avec un gigolpince dans la carré laga.
    Putain brâme-t-il ! Elle est entrain de jambonner, et j'suis sûr qu'c'est avec l'autre enflure...
    Alors il porte les pognes à son palpitant et s'avachit comme une vieille serpillière.
    Moralité : quand t'as pas la santé vaut mieux pas écouter aux portes.

    RépondreSupprimer
  4. Une franche rigolade, Merci.
    La postface d'Andiamo m'a aussi bien fait rire...
    Blutch.

    RépondreSupprimer
  5. Triolisme

    Jules : - Ma chérie, tu commences tes petites affaires avec Gérard derrière le paravent, moi j'entre, je fais semblant d'être horrifié et toi pour t'excuser, tu me ... et Gérard m'e..., d'accord ?

    ....Ooooh... Aaaah...

    Jules : - Quoi, Gisèle, mais enfin, que fais-tu avec mon meilleur ami ? Aaaaaaaaargh

    Gisèle : - Jules ! Mais cette chute n'était pas prévue dans le scénario ! Réponds-moi, par pitié ?

    Gérard : - Son pouls est inexistant. C'est un arrêt cardiaque.

    Gisèle : - Bizarre. Lui qui a toujours eu si bon cœur...

    RépondreSupprimer
  6. " bite au vent " , excellent !! tu vas avoir de déçus dans les mots clés !

    c'est tout simplement génial
    Je me souviens au collège d'avoir étudié Queneau , quel talent d'écrivain
    comme les autres , je suis admirative
    PS : j'aime beaucoup la galerie de photos de ta maison

    RépondreSupprimer
  7. comme j'ai trop rigolé surtout avec la version méridionale !!!

    RépondreSupprimer
  8. Le "Méridional" je me le suis lu à voix haute et avec l'accent ! ( très réussi ! tu ne serais pas un peu du sud ? ;-) )

    RépondreSupprimer
  9. Dis Maitresse, çà t'arrive de reposer tes méninges ou l'ébullition est si intense que tu nous donnes tant de merveilles sans compter? :) Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  10. Monosyllabique :

    - Pfff !
    - Ouiiiiiiiii !
    - Hein ?
    - Mmmmmmmmm !
    - Argh !
    - Oh !
    - Hiiiii !
    - Mort !

    Et, en des mots plus longs, bravo, belle créativité, Miss ! :~)

    RépondreSupprimer
  11. Exercice de style,j'aime bcp ! Le vôtre est plutot réussi !
    A ceci près que dans l'original la situation est des plus banales , le chapeau mou, le type au long coun, la place dans le bus, tandis que là c'est explosif dse le départ !

    RépondreSupprimer
  12. HELENE certes, il me faillait plus de "matière" certainement, n'ayant pas tout à fait le talent de Queneau!

    EMI merci!

    TANT BOURRIN j'adore ta version! excellent!

    ELLA euh l'ébullition est si intense que je vous donne tant de merveilles sans compter! :) et mes méninges ne s'arrêtent jamais en fait! Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  13. CEDRIC j'aurais bien aimé t'écouter en train de lire mon texte! ce devait être jouissif!

    HUTTE et en écoutant Cédric, tu aurais eu mal aux côtes!

    JEANNE merci merci merci! J'ai pris les photos pour un concours il y a quelques années, où il fallait traduire l'ambiance de chez soi à travers des petits détails...

    ZOE , MYOSOTIS merci , c'est un beau compliment , je me sens magicienne, fée, sorcière (bien-aimée) chaque fois que je prends la plume.

    RépondreSupprimer
  14. SAOUL FIFRE triolisme! génial, fallait oser...

    BLUTCH, ANDIAMO accordons-nous à dire qu'Andiamo a vraiment beaucoup de talent. Le commissaire Chauguise qui s'invite chez Queneau, c'est carrément jubilatoire.
    Pour les sms, oui, j'ai demandé à mon ado si ça allait ce que j'ai écrit. Il a juste rectifié "père": les jeunes maintenant disent "padre"

    PATRIARCH Rouletabille? Ce n'était pas un détective célèbre, ça?

    CEDRIC Raymonde oui, mais Raymonde Quenotte, c'est déjà plus joli!

    ANTIBLUES Je me demande où je vais chercher tout ça...je crois (amis je ne suis pas sûre) que ça s'appelle l'imagination...

    RépondreSupprimer
  15. Génial, deux textes à découvrir d'un coup et de gentils commentaires sur mes pages. Je déguste. Je me régale. Je vais ce soir papillonner et cueillir quelques merveilles. Et vite, à l'ombre d'un Ventoux ré-enneigé renaître aux blogs.
    La campagne électorale me donne des boutons. Pourquoi sont-ils tous si médiocres ?
    Bonne soirée,

    Jacques

    RépondreSupprimer
  16. JACQUES Prenons dans l'ordre: un, merci, j'adore divertir et faire sourire mes lecteurs...Deux, mais où étiez-vous donc parti cher Jacques? Trois, brrr, après quelques jours de vrai printemps, l'hiver dégaine à nouveau sa lame de bise froide...
    Quatre: d'accord avec vous, ils sont minables, petits, affligeants, médiocres en un mot. Que ne lisent-ils un peu de grands auteurs, pour y trouver une inspiration, un style, un souffle lyrique, hein, cher Cyrano?

    RépondreSupprimer
  17. Félicitations pour ces exercices à la manière de ... J'ai ri à la dernière!!

    RépondreSupprimer
  18. je passe enfin !
    quelle rigolade!! celui du sud c'est trop l'éclate!
    mille calps claps!

    RépondreSupprimer
  19. Quel talent !
    Talent multiple qui plus est !
    Bravo, j'admire les multifacettes. :)

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.