mercredi 11 janvier 2012

La poésie de la physique


La période d'un pendule est proportionnelle à la racine carrée de la longueur  de la ligne suspendant le poids - c'est-à-dire, plus  est long le pendule, plus lentement il se balance... c'est beau!

25 commentaires:

  1. Extraordinaire, Célestine ! Je n'avais jamais vu cette expérience. Le plus grand mérite de son créateur est de l'avoir imaginée et d'avoir compris que cycliquement les billes reviendront à leur alignement initial.
    Mais je ne m'étonne pas trop : à défaut d'être ingénus, les ingénieurs sont ingénieux.
    Cela me rappelle aussi avoir entendu déclarer par Juliette Greco "Les scientifiques ont souvent de grands poètes".

    RépondreSupprimer
  2. Tout cela me rappelle mon coucou...là c'est une histoire de poids et de position du balancier...

    RépondreSupprimer
  3. Si ces billes pouvaient symboliser tous les hommes de notre planète Terre qui actuellement se repoussent et s'entrechoquent, on saurait (aussi) que finalement, le calme et l'équilibre vont très logiquement finir par arriver et que tous supporteront un jour leur plus proche voisin! KpriceK

    RépondreSupprimer
  4. Amusant !.... et joli ! ...
    J'va envoyé ça dans la carré de mon pti pote Enuse....

    --------

    et sinon..... GGRRRRR !!! ..... :-)
    ça devient difficile de venir chez toi avec ton truc DEEZER !!
    Outre le chargement LEEENNTTTT !!!
    toutes les 15 secondes j'ai droit à une fenêtre pop-up : "vous n'êtes pas enregistré sur DEEZER, vous pouvez pas écouter !!"
    Et si je lui mets pas la souris aux fesses, ça bloque ma navigation.....

    mais je M'EN TAPE MOI DE DEEZER.....

    DIT'ZEUR QUI ME FONT CH.......
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. J'ai l'impression que ce serpent-boules veut me dire quelque chose !

    RépondreSupprimer
  6. J'adore , je voudrais bien une telle installation dans ma véranda , c'est beau , je comprends pas tout , mais c'est beau , ce mouvement , j'aime
    bon mercredi ma belle

    RépondreSupprimer
  7. poétique et gracieux, joli comme un ballet qui aurait été bien orchestré et répété :-)

    RépondreSupprimer
  8. C'est magique! J'adore. Je vais le revoir plusieurs fois. C'est fascinant, oui c'est le bon mot : FASCINANT.
    Merci pour ce partage que je partage à nouveau.

    RépondreSupprimer
  9. Bien joli à regarder en tout cas.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour

    D'abord et avant tout et une bonne fois pour toutes, savoir enfin ce qu'est réellement, concrètement l'univers et comment il fonctionne :

    Ne soupçonnant pas la simplicité fondamentale de l’univers, trompés par son effarante complexité de surface, des scientifiques, il y a plus d’un siècle, se sont réfugiés en ces mathématiques qui déjà permettaient de le contrer, de le circonvenir et de le manipuler le moins péniblement possible, pensant grâce à elles pouvoir le démasquer.

    Malheureusement, ces séduisants outils, abstraits, ont rendus complètement aveugles ceux qui les prenaient pour outils de Recherche, les empêchant de comprendre, de “voir”, ce qu’était physiquement, réellement, concrètement, simplement l’univers.

    Page 65 de l'ouvrage ci-dessous, le chapitre “Ce qu’est la lumière” expose la succession d’erreurs qui ont égarés et amenés ces scientifiques à inventer une physique “mathématique”, puis une physique “relativiste” et enfin une physique “quantique”, après avoir abandonné la Physique tout simplement “physique”, naturellement, simplement et entièrement explicative :

    www.liberes-des-mathematiques-savoir-enfin-ce-qu-est-l-univers.net

    Bien cordialement Jean Vladimir Térémetz


    Sites animés par le Logique, le Juste, le Bon : http://jean.teremetz.free.fr

    RépondreSupprimer
  11. J'ai notre prof de physique géométrie qui est surnommé Mr Carré ou Mr Triangle, j'ai eu l'impression que c'était lui en lisant ta première phrase !:p ♥

    RépondreSupprimer
  12. Les boules sont rondes, mais la racine est carrée... :~)

    RépondreSupprimer
  13. c'est super à voir, et aussi de SAVOIR

    RépondreSupprimer
  14. C'est vraiment très beau. Vive la physique quand elle produit de telles merveilles.

    RépondreSupprimer
  15. J'ai regardé, subjuguée!
    Le désordre succède à la "discipline", puis de nouveau désordre et ainsi de suite
    Image de la vie???

    RépondreSupprimer
  16. Petit âne gris11 janvier, 2012 23:08

    Le temps de mon coeur pendu au fin fil d'Arianne est une douce comparaison relative au piedestal en multiplication du fil d'ange support de mon âme.

    C'est à dire plus long est le temps qui nous sépare, plus lentement les battements au rythme de tes cils éventails de tes yeux azur

    RépondreSupprimer
  17. C'est beau. Peut-être que c'est physique, mais cela semble de l'Art !

    RépondreSupprimer
  18. Pour défiler genre "je ne veux voir qu'une seule tête", ils sont donc obligés de choisir des soldats de la même taille d:) ?

    RépondreSupprimer
  19. Merci d'avoir apprécié ce pur moment de poésie quantique...

    Bises à tous
    *************Célestine******

    RépondreSupprimer
  20. Merveilleux, euh... tu me rappelles la formule magique?

    RépondreSupprimer
  21. Les apprentissages pourraient être tellement plus agréables si tout le monde s'en donnait la peine... trouver de la poésie dans les choses de la vie, ce n'est pas si difficile !

    ...au passage, nous avons la même bibliothèque (du moins ce que j'en vois)...

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.