lundi 20 janvier 2014

Je n'aime pas la symétrie...





Je n'aime pas la symétrie.
Mais, me direz-vous, quand tu contemples dans une glace ton corps parfait,
C'est la symétrie qui triomphe!
Mouais...A bien y regarder, la Nature, comme si elle avait eu la prescience de mon aversion
pour cette navrante régularité géométrique, 
pour cette ennuyeuse platitude des formes sans fantaisie,
suivant un axe trop rectiligne,
s'est amusée à parsemer tout mon corps de petites ingéniosités dissonantes...
Pour me faire plaisir.
Un petit grain de beauté par-ci, une tâche de rousseur par là...
deux oreilles pas tout à fait identiques .
Un sein plus haut que l'autre...et caetera et caetera
Je n'aime pas la symétrie.
Comme Verlaine je préfère l'impair.
J'ai trois enfants,
Je n'ai qu'un chat,
J'offre toujours cinq ou neuf roses
Je trouve Versailles déprimant.
Pas une fenêtre à gauche
qui ne trouve sa consœur à droite...
Ni un arbuste en pot, et ni une statue.
Je lui préfère Chenonceau, le château clin d’œil,
qui se mire,
d'un pur bonheur dissymétrique, dans les eaux lisses de la Loire euh... Du Cher
Enfin bref d'une rivière
enamourée d'arbres et de ciel.

Je n'aime pas la symétrie.
Chaque jour,
à
13:31
à
14:41
à
15:51
j'ai des palpitations et un léger vertige
m'oblige
à détourner les yeux de cette digitale
et obsédante pendule...
A
11:11
je défaille
Je n'aime pas la symétrie.
Je n'aurais jamais appelé
ma fille
hannah
ou mon fils
bob
je ne vivrais pour rien au monde à
Laval
à
Cazac
ou bien à
Noyon
Je n'aime pas la symétrie


LOL


PS: Jeanne, c'est juste pour rire hein...






52 commentaires:

  1. Je souris , je connais quelqu'un a besoin de visualiser la symétrie parfaite
    Pareil , trois enfants , trois chats !
    Par contre , vivre dans une ville palindrome , alors là , sacré privilège :)
    J'aime bien une fantaisie sur une seule jambe d'un collant , et un seul timbre à droite sur une enveloppe
    tu crois que les dingos de la symétrie en collent deux ?
    Joli billet , tout léger
    merci pour le clin d'oeil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ces gens qui ont besoin de symétrie, j'en connais même pour qui c'est un véritable toc.
      Je n'ai jamais réussi à me faire à ces entrées de maisons de lotissements encadrées par deux piliers sur lesquels trônent deux lions. Mais je ne traiterais pas mes voisins de dingos, quand même... lol ^_^

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Bon ben voilà une bonne nouvelle. On est d'accord alors?

      Supprimer
  3. Il faut faire un gros effort pour te croire, Chenonceau est sur le Cher, très chère, et le bout de Loire le plus proche du côté d'Amboise à une grosse dizaine de kilomètres. Bon, à l'échelle de la distance qui,hélas, nous sépare et pour un effet miroir, ce n'est rien, je te pardonne. D'ailleurs, je n'en saurais rien si on ne m'y avait traîné de force :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oueu leu leu! la boulette! Tu remarqueras que j'ai rectifié dans le corps du texte...
      M'enfin, il fait quand même partie des châteaux "de la Loire" dans les livres d'images...
      Pour mémoire, lorsque j'avais publié mon texte sur "le défi" j'avais adoré ton commentaire:

      "Dresser l'exacte cartographie de vos grains de beauté... Quel rêve exaltant !
      Cela me changerait des cristaux et de leur ordre si prévisible..."

      Je t'avais d'ailleurs demandé de quels cristaux tu parlais alors...
      Quant aux grains de beauté, je me souviens d'un film où le gars voit une constellation sur le ventre de sa femme...très poétique, mais je ne sais plus quel film.

      Supprimer
    2. Faux ! Tu avais dit que tu allais faire ton enquête pour savoir quels étaient ces cristaux.

      Puisque tu y reviens, je t'explique donc : dans une autre vie, j'avais un labo d'applications analytiques des rayons X (radiographie, fluorescence X, diffraction X) cette dernière technique est utilisée dans l'identification et l'étude des réseaux cristallins, réseaux dont la caractéristique essentielle est de reproduire à intervalles réguliers dans l'espace la même distribution d'atomes. Une fois la structure connue, la distribution des atomes dans un cristal est donc complètement et tristement prévisible, cette caractéristique étant partagée par tous les composés cristallins, il est donc inutile de chercher de quels cristaux je parlais : je parlais de tous les cristaux.

      Fus-je assez clair ?

      Supprimer
    3. Tu fus clair comme de l'eau de roche...
      D'ailleurs voilà, j'ai fait mon enquête, je sais de quoi tu parlais...
      Et dis donc, tu ne m'as jamais dit que j'avais un nom de cristaux?
      Remarque, vu ce que tu dis des cristaux...qu'ils sont tristement prévisibles, je ne suis pas sûre de me vanter d'être de la celestine...

      Supprimer
    4. Dommage, ses cristaux transparents ont souvent une couleur bleu azur pâle (d'où son nom).
      Mais il est vrai que c'est un peu froid pour une beauté du sud telle que toi.

      Supprimer
    5. olé! j'aime bien quand tu te lâches à me faire un compliment!

      Supprimer
  4. Walrus m'enfin ! S'il plaît à Célestine de construire Chenonceau sur la Loire plutôt que sur le Cher, HEIN ?
    Tu as raison Célestine fais comme tu le sens !
    Tu m'as raconté une histoire à propos de ce BOB ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui c'est ce BoB?

      hi hi!

      tu fayottes un peu, non? Je crois que même si je fais ce que je veux sur mon blog, il ne faut pas hésiter quand je dis des c...bêtises à retablir la vérité géographique.

      Supprimer
    2. La Loire est chère à mon cœur, et ce qui est cher n'a pas de prix, et puis en pliant la carte la Loire touche le Cher.. Ne dit-on pas le Loir et Cher, Le Loir ? Je m'égare, le Loir dort, et qui dort dîne...
      Dordine... Dordine .. Chambres d'hôtes près de Pézenas dans l'Hérault, Pézenas patrie du regretté Boby Lapointe. La boucle est bouclée belles châsses: c'est qui ce BOB ?

      Supprimer
    3. Alors Bob, voyons...comment dire...non, je ne peux pas en parler ici, dans cet espace hautement culturel. Mais sur Blogbo, peut être. La bas, c'est aussi cul que turel...
      Sinon joli tes petites digressions sur la Loire et le cher.
      Ma famille n'habite pas dans le loir et cher, dommage, j'aurais pu faire un tube.

      Supprimer
  5. Comme je te comprends...
    La symétrie, c'est gaspiller la moitié de son champ de vision par la répétition inversée de l'autre moitié.
    Le plus terrible, c'est qu'on ne peut jamais savoir quelle est la moitié de trop. Tu vois l'embrouille si tu élimines celle qui se mire dans l'autre....
    Baci en nombre impair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est kafkaïen, un peu, ce commentaire, non?
      Assimiler la symétrie à un gaspillage, fallait avoir l'idée.! je me disais aussi que dans certains jardins à la française j'avais une impression de "déjà vu"...
      molto baci anche

      Supprimer
  6. ...et en plus, en classe, c'est pas simple à expliquer ! ;)

    Y'a que les reflets dans l'eau qui rendent jolie la symétrie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est poétique, cette phrase! Je crois que les reflets adoucissent un peu le côté géométrique de la symétrie. C'est d'ailleurs surtout la symétrie tirée au cordeau qui me dérange...
      Mes CM2 aiment beaucoup (trop) ça, et je leur montre combien on peut s'en éloigner (notamment en art) pour obtenir des effets beaucoup plus surprenants...Sinon, on ne sortirait pas de la maison avec les deux arbres et les deux fenêtres...

      Supprimer
    2. ...et on a même parfois deux cheminées, des fois que...

      Supprimer
    3. Oui. Le mieux que j'aie eu, (ce devait être un TOC), un gamin qui faisait deux soleils triangulaires, un dans chaque angle...^^

      Supprimer
    4. Les fameux soleils avec des rayons terminés par des fleurs de toutes les couleurs?...

      (Je t'ai "dessiné" un soleil version Ep' sur ta messagerie... ^^)

      Supprimer
    5. Il est où, ce soleil? je n'ai rien reçu... :-/

      Supprimer
    6. Je t'ai envoyé un message sur l'adresse orange qui figure sur cette page en haut à gauche et je te rassure, j'ai remplacé (arobase) par @... ;)

      Supprimer
  7. Jolie réflexion avec en prime des palindromes hé hé.
    La symétrie renvoie peut être à la routine, quand à la symétrie des sentiments et de l'amour, elle n'existe que dans les livres.
    Quand à l'asymétrie des formes, je ne comprends pas pourquoi les jolies femmes qui portent un soutien-gorge portent également une petite culotte...je trouve que c'est révélateur d'un manque de fantaisie...ok un seau d'eau et je sors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que tu nous as prévenus sur ton blog que ta période chaude c'est janvier...^^ hi hi!
      J'assume totalement mon manque de fantaisie en la matière, pour de simples raisons de confort!
      :-D
      Intéressant quand même, ton idée de routine. Oui, peut être que la symétrie manque de nous surprendre, comme l'autre moitié d'un dessin que l'on devine avant même de l'avoir vu.
      En ce cas, le parallèle avec une vie trop bien réglée est évident.
      Décidément, tu es philosophe quand tu es en rut...

      Supprimer
    2. Il paraît que Platon était un sacré coco...hi hi hi. Allez tu le prends bien, c'est ce qui compte !

      Supprimer
    3. Mais oui, tu m'as fait rire et ça c'est inestimable par l'étang qui court...

      Supprimer
  8. Ah, la symétrie! C'est comme l'uniformité dans tout, cela me glace d'horreur à la stalienne! C'est noir ou blanc,, c'est faux ou vrai, c'est du plus ou du moins, mort ou vif! jamais de nuances, ni dans les couleurs, ni dans rien!
    L'homme peut-il vivre avec cette exactitude infernale? La symétrie, c'est comme une beauté froide qui ne répond qu'à la froideur! Non, le cœur a parlé! il refuse la symétrie, il bat comme il l'entend, il est asymétrique, lui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, en parlant de cœur, il y a longtemps que le mien n'a pas fait des siennes à tachycarder comme un fou. Mais j'ai réduit ma consommation de café, ce doit être pour ça.
      La symétrie a des côtés fascinants, mais aussi selon ton point de vue, un peu fascisants.
      Rien n'est jamais tout noir ou tout blanc. Merci Bizak pour tes interventions toujours dictées par le cœur!

      Supprimer
  9. Le LOL de la fin c'est LE SEL du billet.....

    RépondreSupprimer
  10. Juste pour que tu saches que je passe te lire régulièrement, et que j'adore tes dessins, dont celui de ta bannière, qui me semble-t-il est nouveau - et aussi parce que je viens de lire tes comms à Blutchi, et que je ne voudrais pas que tu crois que je fais comme TB ;-) c'est plutôt parce que tu écris trop bien et que je me contente égoïstement du plaisir de te lire
    Belle fin de semaine à toi, Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je fais tourner un peu mes petits croquis, ça change... Merci de ton message ça fait chaud au cœur. Bises

      Supprimer
  11. 2 enfants, né chacun un premier de mois mais en rien symétrique, ô mazette, deux octodons, mais on a Laurel et Hardy . Mais la symétrie s'arrête là.
    La symétrie a un petit côté monotone, régulier , je lui préfère l'homothétie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les aime bien, moi, les petits octodons...
      L'homothétie...hou la! il faut que je révise mon programme de maths de troisième... ;-)

      Supprimer
  12. Cela a fait tilt dans ma tête, "la symétrie" !Dans ma lecture des "misérables" de Victor Hugo, j'ai lu un passage où Marius un des héros du roman, observait Cosette assise sur un banc avec jean Valjean, elle venait d'avoir quinze ans: ". Et, afin que rien ne manquât à cette ravissante figure( de Cosette), le nez n’était pas beau, il était joli; ni droit ni courbé, ni italien ni grec; c’était le nez parisien; c’est-à-dire quelque chose de spirituel, de fin, d’irrégulier et de pur, qui désespère les peintres et qui charme les poètes."
    N'est ce pas sublime l'asymétrie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui eut cru que mon petit billet sans prétention sauf celle de faire sourire gentiment, te ferait penser à Victor Hugo...tu es un vrai poète, j'en suis sûre désormais!

      Supprimer
  13. Ah pour une fois une divergence, j'adore les 11.11 et les 14.14, je les prends comme un signe ......et la symétrie m'apaise, me calme .....mais il est vrai que j'aime y ajouter une touche de désordre .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très intéressant ce que tu dis, sur le fait que la symétrie peut calmer: c'est vrai qu'un jardin a la française bien symétrique doit avoir des vertus calmantes pour les yeux... Pour moi c'est plus que calmant: c'est soporifique. Mais la diversité est source de richesse et je suis contente que quelqu'un ne soit pas de mon avis...

      Supprimer
  14. Moi non plus je n'aime guère la symétrie.
    Quelque chose me chagrine cependant :
    "Un petit grain de beauté par-ci, une tache de rousseur par là...
    deux oreilles pas tout à fait identiques .", c'est tout-à-fait charmant.
    "Un sein plus haut que l'autre" décidément me chagrine... moi qui te croyais parfaite, notre fée...

    C'est pourquoi, porté que je suis à aider mon prochain, je propose respectueusement mon soutien manuel, tendre et désintéressé au moins favorisé des deux. Ou au deux, d'ailleurs, pour pas faire de jaloux.
    N'est-ce pas que je suis gentil ?
    Non, non, me remercie pas, c'est tout naturel...

    Hein, comment ça un seau d'eau ?
    N'en fais rien, ingrate, je sors, pfff !

    ;o)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi, c'est tout à fait charmant cette attention. A condition bien sur d'avoir les mains pas trop froides...Eh bien non, je ne suis pas parfaite, loin s'en faut, et je crois même que ce sont ses défauts qui font le charme d'une personne non, qu'est ce que tu en penses?
      Et puis, je n'ai pas dit qu'il trainait par terre non plus, le " défavorisé"... Sinon, on va m'imaginer comme un tableau de Picasso.
      Tu partages le seau d'eau avec Mind the Gap?

      Supprimer

    2. Tu me connais, pour de tels joyaux, je prendrais soin d'avoir les mains douces, chaudes et délicatement parfumées...
      Quant à MtG, quelle convergence, je n'avais pas vu son seau d'eau !
      Je suis pas partageur, mais si l'eau coûte cher par chez toi je veux bien faire un effort !...

      ;oD

      Supprimer
    3. Rhoo dire que j'ai failli passer a côté de cette réponse...

      Supprimer

  15. Moi non plus je n'aime pas la symétrie et j'aime les chiffres impairs. C'est pourquoi je ne vieillis que tous les deux ans mais en avance! ainsi je viens de découvrir que de 67, je vais devoir sauter à 69 ans. c'est beaucoup trop alors peut-être stagnerai-je un peu...
    Par contre j'adore Versailles, son faste et son ampleur, et aussi parce que ma grand-mère y habitait et que j'aimais aller chez elle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas idiot ton système, je fais pareil mais par décennies...
      Ah, si Versailles m'était conté par toi...peut-être...

      Supprimer
  16. On peut la détester, on ne peut pas s en passer, comment veut tu associer des éléments s ils ne sont pas symétriques.Et puis c est pratique, en fait c est le début de la standardisation, donc du bon marché. Il faut en avoir les moyens pour se payer l Assymétrie.
    Amicalement Latil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sûre que les chirurgiens esthétiques soient tout à fait d'accord avec cette assertion: "il faut avoir les moyens pour se payer l’asymétrie." Eux qui rendent un visage parfaitement symétrique à des tarifs exorbitants...
      Mais je crois que tu voulais parler d'architecture, non?
      Biz

      Supprimer
  17. Très drôle et très bien écrit ce texte!!!
    Moi je suis légèrement obsessionnelle alors... j'aime bien la symétrie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est ton droit le plus strict. Et puis, il y a des moments où la symétrie a du bon...mais je ne vais pas m'allonger sur un divan...hi hi!

      Supprimer
    2. non non, surtout pas ;-)
      ce sont nos petites névroses qui font de nous des êtres riches et précieux !

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.