vendredi 10 mai 2013

Désillusion




Je l’ai bien regardée, contemplée, admirée, à travers mes pupilles, en lui faisant mon regard vert opalin, coquin, mignardin qu’elle adore. J’ai arrondi, adouci, amolli mes pelotes pour promener velours sur sa peau blanche.J’ai ronronné roulé enroulé mon poil de touffe noire et douce comme soie au satin de ses jambes. J’ai miroulé, miauliné, mignonné mon museau de cuir rose et noir, triangle mou tout froid tout humide contre sa douceur angevine et j’ai langué, léché, léchouillé ses doigts de mon fin papier de verre âpre et scroutch scroutch scroutch sur le fin nylon de ses bas noirs résilles ..Elle a hurlé.  J’ai trembloté, agité, vibrillonné mes fins longs cils moustaches affolantes sur sa joue rose, rosie, enrosie de plaisir...
J’ai cru qu’elle aimerait mes papouilles et mes câlins charmants, chatonnants, ronronnants. Je me suis fait des idées…Elle m’a flanqué dans le jardin.
J'ai pas compris.
Pourtant, elle avait dit : 
« Ce soir, je chatte pendant une heure ».
Et puis elle a pris son ordinateur.
Non. Vraiment. J’ai pas compris…Les femmes sont d'une inconstance!


Pour le défi du samedi, les chats se mettaient à parler ^ ^

47 commentaires:

  1. Pour une fois que le chat est un héros malheureux d'un billet de blog, j'en prends note avec plaisir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'aimerais tu point ces adorables boules de poils?
      C'est vrai que sur les blogs, il y a beaucoup de pro-chats....cela vient du fait que dans l'inconscient collectif, les félins sont indissociables des écrivains...c'est le syndrome de Colette ou de Paul Leautaud...

      Supprimer
  2. Le mien aussi a tendance à me casser les pieds en ce moment. Zou, dehors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas oublier, néanmoins, que tout chat sorti par la porte subit une poussée de bas en haut qui l'oblige a revenir obligatoirement par une fenêtre, selon le principe bien connu...

      Supprimer
  3. Pôv' p'tite bête !
    Peut-être se consolera-t-il sur " les toits brûlants " du voisinage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certainement, mais uniquement si c'est un chat cinéphile.

      Supprimer
  4. Il faudrait peut-être que tu te mettes à la "page", et comprendre mieux son langage de femme qui suit son époque !!!

    Viens à la maison, tu auras des chansons, des chatouilles, des "callinous " et tout le reste. Ne restes pas chez une femme indigne...... Rires.

    Bonne journée avec bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Viens a la maison, viens a la maison...tu vas dire qu'il y a le printemps qui chante, tant que tu y es?
      Une femme indigne, peut être, mais qui n'oublie jamais de lui acheter ses croquette et de lui mettre de l'anti puces...ce ne serait pas plutôt lui, l'ingrat?

      Supprimer
  5. Pauvre minet, je te plains. Vois-tu souvent femme varie, n'y prends pas trop garde.
    Célestoche en bas résilles noirs... Attends, j'essaie d'imaginer...
    Mais tout de même, pour aller clavioter sur son ordi, ça ressemble à une perversion.
    Grattouilles pour toi et baci per lei

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais pourrais-tu me dire quel est l'infime détail, quelle est la plus petite partie du quart de la moitié d'une phrase de ce texte qui ont pu te faire supputer ne serait-ce que le huitième d'une demi-seconde que cette histoire autobiographique? Nanmeo.Et pis, d'abord, c'est quoi ces préjugés vestimentaires? ;-)

      Supprimer
    2. Ce n'est pas dans le texte!
      Tu ne publies jamais une photo sans mettre la référence de l'auteur, sauf (parfois)les tiennes.
      Ce chat ressemble furieusement à une photo de ton chat que tu avais mise pour illustrer un propos. Une déduction s'impose...
      Soyons réalistes, pour regarder l'objectif avec de yeux pareillement hallucinés, il ne peut qu'y avoir Célestine à la manoeuvre ;-)

      Quel propos peut te faire penser que je puisse avoir des jugements en a priori à l'encontre des bas résilles?
      Baci

      Supprimer
    3. Le mot perversion peut-être....lol

      Supprimer
    4. Je n'ai pas de préjugés contre les bas résilles, mon propos aurait été le même si tu avais parlé de cuissardes...
      ???????? Oui, bon d'accord, ce n'est pas le meilleur exemple possible...
      Alors disons une doudoune de ski...
      Baci

      Supprimer
    5. A part sur un bon saucisson, d'Arles ou d'ailleurs, je ne suis pas très "bas résilles", je l'avoue d:^)

      Supprimer
    6. Tu sais que tu es un grand sentimental, toi!

      Supprimer
  6. Dans une précédente vie je fus chat. Il m'est arrivé la même mésaventure alors que j'étais le plus adorable chaton du monde. Elle me mettait dehors en plein hiver, sous la neige, je me vengeais bien un peu mais pas tant que ça finalement. Alors quand la fée m'a transformé en prince charmant, je lui ai dit : "C'est maintenant que tu vas regretter de m'avoir fait couper" La fée n'est jamais revenue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais c'est parce que c'était une piètre fée. Parce que moi, qui suis une fée de haute volée, avec une baguette especiale que même sur la Canebiere ils en ont jamais vu de pareilles...je me serais arrangée pour reconstituer ce beau Prince afin de lui redonner toute son intégrité et l'essentiel de ses fonctions princières...

      Toi, c'était dans une ancienne vie, mais moi, j'ai prévu ça pour la prochaine...
      Va donc lire mon billet " dans ma prochaine vie", si tu as cinq minutes.;-)

      Supprimer

    2. La prince de l'histoire, elle souris. Blanche.

      Supprimer
  7. Chatter ne veut pas forcément dire caresser le minou ! M'enfin ];_D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tout a fait! Il est bon que tu fasses cette mise au point sémantique sans laquelle ce blog ne serait plus que de la bouillie pour les chats et pour les chiens...

      Supprimer
  8. J'adore les chats... surtout avec des frites et des petits pois...

    Bon ok, je sors...


    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le meilleur, c'est la daube de chat. Parce que ça a bien cuit. Sinon c'est un peu filandreux.

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Grazie mille! Comme on le disait avec Bernard, c'est aux petits oignons que c'est le meilleur.

      Supprimer
  10. N'est il pas mignon ce regard du chaton? Mais Célestine tu ne peux pas faire ça!chatter sans son chat, c'est châtier son chat!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Répéter dix fois:
      Chaque chaste chatte chattant sans son chat châtie son chat.

      Supprimer
    2. Et c'est pour cela qu'on répète à chaque coin de rue:Natacha n'attacha pas son chat Pacha qui se fâcha. Son chat Pacha griffa Sacha qui se fâcha.

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Ce n'est pas si difficile de faire parler son chat. Il suffit de l'écouter le matin au saut du lit quand il marmonne dans sa barbe sur le temps qu'il fait et la pénurie de souris.

      Supprimer

  12. Les chats ne parlent pas. Même pas à toi. Alors cette histoire de chat qui parle est un mensonge de chat. Le chat est un profiteur, c'est là son moindre défaut. Et un menteur. Il invente des trucs qu'il tape sur le clavier pour nous perdre. Les chats doivent vivre dehors. Bon débarras, espèce de chat. D'ailleurs, tu n'es qu'un chat. Toutes tes simagrées ne prennent plus.
    Pis, si ce chat connaissait la musique, il n'aurait rien écrit, il l'aurait écoutée. Quoique. Il aurait été fichu de nous dire "J'vous ai mis un morceau super génial de guitare minouche"

    Texte anonyme non signé du président fondateur du M.I.E.C.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'abord c'est quoi le M.I.E.C ? Un groupement extrémiste ? Un lobby? Une organisation occulte? Un syndicat du crime? Non parce que moi, mon chat, je l'aime bien quand même, nonobstant toutes les bêtises que j'aie pu dire depuis le début de ces échanges débridés...je n'aimerais pas qu'il finisse cloué sur une porte comme une vulgaire hulotte...Cela dit, la guitare minouche, j'avoue, ça me fait rire...

      Supprimer

    2. Mouvance Internationaliste pour l'Eloignement des chats univers Cythère



      Cythère

      Un pavillon à claires-voies
      Abrite doucement nos joies
      Qu'éventent des rosiers amis;

      L'odeur des roses, faible, grâce
      Au vent léger d'été qui passe,
      Se mêle aux parfums qu'elle a mis ;

      Comme ses yeux l'avaient promis,
      Son courage est grand et sa lèvre
      Communique une exquise fièvre ;

      Et l'Amour comblant tout, hormis
      La Faim, sorbets et confitures
      Nous préservent des courbatures.


      Poème de monsieur Paul Verlaine
      12e poème des "Fêtes Galantes", 1866


      Supprimer
    3. Monsieur Verlaine fait erreur, l'amour comble tout, y compris la faim...C'est le meilleur des régimes amincissants...

      Supprimer
  13. tout le temps qu'il n'a pas avalé la souris , chattons en paix !
    Les miens , mes 8 chats du moment ne m'empêchent pas trop de geeker en paix , et puis , la baie vitrée est toujours ouverte

    Ton texte est mignon à souhait Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Jeanne de ne voir dans mon petit texte qu'un délicieux épisode de la vie de mon félin préféré...
      Franchement, je me demande comment on peut y voir du double sens!
      Mais dès qu'on parle de chat, il y a des regards qui s'allument...

      Supprimer
  14. Mon chat, je l'ai perdu l'année dernière à cette période :(
    Alors ton billet tombe "pile poil" ...
    Merci chère Célestine :-)
    Une caresse au minou et un bisou pour toi :-)
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh pauv chouchou! C'est triste de perdre son chat...On s'attache à ces petites bêtes... Ce sera fait,chère Marie. Je lui parlerai à mon cha-chat. Il comprend tout.

      Supprimer
  15. Trop adorable ton billet, très meraaaaaaou super! Pauvre petit incompris avec ses petits coussinets de masseur rose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils savent se faire câliner ces petits choses. Les miens me font souvent craquer...

      Supprimer
  16. Toutes mes féli-citations.Quelle féli-cité est la mienne.Le regard mignardin est très Grand Siècle.Bravo Celestine.
    P.S.Pour les 3143 films c'est,je pense,assez proche de la réalité.Je note les films que j'ai vus depuis l'âge de vingt ans environ.Et,bardé de dicos et encyclos cinéma,j'ai retrouvé la plupart de ceux que j'avais vus enfant.Donc on ne doit pas être trop loin du compte.Merci de ton passage.Pour les points communs j'avais remarqué aussi.A bientôt.Le seul chat que j'ai eu dans ma vie s'appelait...Hollywood.

    RépondreSupprimer
  17. Impossible de résister à ces yeux-là... Pourquoi mettre dehors cette petite boule de poil, les bas résilles peut-être ? Célestine tu es taguée sur mon blog... Mais uniquement si tu as envie....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il sait y faire, mon chat, pour se faire plaindre...mais il m'a réellement ruiné une paire de collants, et je l'ai maudit pendant dix bonnes minutes...
      Pour le tag, j'ai déjà donné ( va voir mon billet " Mind the gap") sinon c'aurait été volontiers, bien que j'aime moyennement cet exercice...c'est d'ailleurs pourquoi je le pratique avec modération.

      Supprimer
  18. Et si ça se trouve, il pense comme ça ton chat !
    J'ai bien aimé cette petite histoire, tu t'en doutes, Célestine. Chat me parle !
    Il aurait dû se coucher sur ton clavier pour t'empêcher de chatter.
    Bisous ensoleillés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi on sent le vécu chez toi! Si tu savais combien de fois il vient se coucher sur mes copies, ou sur mon clavier...Quand il ne trempe pas son museau dans mon bol de thé!
      Tu as vu, j'ai rassemblé toutes mes chateries sous l'onglet "miaou"

      Bises ma Soène.

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.