vendredi 18 mai 2012

Des gestes simples

Dépoter les semis qui ont donné de jolies pousses bien vigoureuses , pour les repiquer dans un petit coin propice du jardin.
Sentir l'odeur fraîche de la terre retournée.
Biner, sarcler, retourner les petites mottes réveillant un lombric affolé.
S'imprégner de la paix que donnent les gestes simples.
Se réjouir en versant l'eau en pluie sur les plants de basilic, de ciboulette, de persil, de cerfeuil, de menthe verte et de verveine citronnelle.
Froisser une feuille dans ses doigts et en respirer le parfum.
Imaginer déjà la saveur incomparable des plats, rehaussée d'herbes que l'on a cultivées soi-même.
Se dire que la nature est éternelle et prodigue.
Sourire.

30 commentaires:

  1. tu as un pays avec tant de soleil que tu peux te permettre de planter tes herbes à l'ombre d'un yucca ;-)

    RépondreSupprimer
  2. J'aurais adoré être à tes côtés.. ♥
    Nous avons eu de la pluie aujourd'hui, mais ici, on en a toujours besoin.. :)

    RépondreSupprimer
  3. Lire tes mots qui fleurent la simplicité, l'éternelle et puissante saveur du simple.

    RépondreSupprimer
  4. HUMMMM cela fait envie :-))

    Bisous ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  5. Il ne nous reste plus beaucoup de temps avant la fin de l'année. Il faudra aussi que vous m'appreniez les plantes, les tuiles, les belles mais aussi celles qui soignent ou qui exhalent de doux parfums. Vous m'apprendrez celles qu'on découvre plus fortes dans la rosée rare de nos petits matins. Vous m'apprendrez aussi à faire du sourire la meilleure de mes armes, en regardant le votre. Vous m'apprendrez à lire dans les yeux, à réchauffer les cœurs, à vivre dans le beau, dans le bien. Vous m'apprendrez aussi la nature, les longues marches dans le silence, la fatigue de la montée et la récompense du sommet.
    Je sais, j'en demande beaucoup mais il na fallait pas donner tant. Plus vous donnerez, plus on vous demandera...et c'est tant mieux. Je vous embrasse, Chère maîtresse.
    Le petit nouveau,
    Ps : n'oubliez pas de me racontez, de m'écrire, chaque soir les étoiles.

    RépondreSupprimer
  6. oups: de me raconter.

    RépondreSupprimer
  7. Les plantes aromatiques t'inspirent de jolis mots...
    Hihi ☺ moi, ce sont les framboisiers et les fraisiers qui m'émeuvent!

    RépondreSupprimer
  8. Tu nous donnes des envies....

    Beau samedi. Bises

    RépondreSupprimer
  9. Et se dire que dans 2 semaines les limaces auront tout boulotté allégrement jusqu'à la dernière tige :-(
    Nan, j'ai renoncé aux aromatiques en pleine terre.

    RépondreSupprimer
  10. FD Sans doute as-tu raison, tu es plus expérimentée que moi.Moi je suis une grande naïve...je me dis que les limaçons vont préférer les grosses feuilles de salade du voisin...

    PATRIARCH n'est-ce pas...

    Cathnounourse J'ai quelques fraises des bois dans un coin du jardin, mais je n'ai pas assez de place pour la culture intensive!

    RépondreSupprimer
  11. PSV ah oui! les mini-palmiers...Je n'oublie pas ton tout premier billet il y a... combien de temps déjà? tu avais fait un super reportage sur mon jardinet!

    RépondreSupprimer
  12. C'était là, pour ceux qui sont curieux...

    http://huttedesbois.blogspot.fr/2011/07/jardin-zen.html

    RépondreSupprimer
  13. Oh oui...planter du basilic en imaginant les plats de pâtes au pesto partagés entre amis et la menthe verte pilée au fond d'un verre de Mojito!
    ...Et sourire assurément!

    RépondreSupprimer
  14. Ah mon PETIT NOUVEAU! bien sûr que je t'apprendrai tout ça. Toutes ces beautés, toutes ces merveilles dont tu parles si bien. Je suis sûre que ton carnet de voyage aurait été parmi les plus beaux et les plus complets.
    Et bien sûr, je raconterai les étoiles.Bon là je te laisse, je vais faire ma valise...

    RépondreSupprimer
  15. LAURE CEDRIC ELLA ZENONDELLE et ADRIENNE le temps me manque pour vous faire un petit mot à chacun. Je vous dédie tous mes émerveillements futurs et les senteurs de mon jardin...

    RépondreSupprimer
  16. Mmmmh, quel bonheur ! Je pourrais même sentir le parfum de toutes ces herbes et de la terre, à te lire. Dis-donc il fait déjà bien beau chez toi !

    RépondreSupprimer
  17. Une vision bien romantique de la nature ... Une sorte d’anthropomorphisme ? ;)
    Bécher, biner, arracher les mauvaises herbes, sarcler, arroser, chasser les limaces et prévenir les maladies ... c'est l'autre coté de la même pièce ! Mais, au final, tu as raison: malgré tout, cette pièce vaut de l'or pour qui est amoureux de la nature ...

    RépondreSupprimer
  18. Oh oui! C'est quelque chose qui me manque ici, je n'ai pas de jardin, et que j'aimais inspecter le lent épanouissement des bourgeons, gratter et dégager la terre (libérant, oui, les lombrics ulcérés), ajoutant une plante ou l'autre pour multiplier les teintes et les floraisons des plates-bandes...
    Merci pour ces souvenirs!

    RépondreSupprimer
  19. C'est sympa de partager tous tes bons plants ! :~)

    RépondreSupprimer
  20. Qu'en termes romantiques ces choses sont dites. La réalité,cette année, est bien moins belle. Foutu temps.
    Enfin, "Apollon" est sorti des limbes. Je vais en informer Philippe.
    A bientôt. dinosaure80.

    RépondreSupprimer
  21. Cher HENRI ma grand mère disait toujours "tout vient à point à qui sait attendre..." Elle avait raison finalement!

    TANT BOURRIN Je suis très partageuse comme fille...

    EDMEE J'avoue qu'un petit bout de jardin permet de se ressourcer chaque jour: Si j'étais en appartement, il me faudrait quand même un petit balcon...

    RépondreSupprimer
  22. ANTIBLUES je suis aussi une grande romantique anthropo....tout ce que tu veux. Moi ça m'éclate de voir pousser des graines que j'ai semées, une vraie citadine, je sais, j'assume!;)

    MYOSOTIS oui, quand il fait beau, il fait vite très chaud dans le midi de la France, en mai. Mais aujourd'hui, par exemple, il fait un temps d'octobre.

    RépondreSupprimer
  23. Voilà un bien joli bonheur du jour.
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  24. Je rentre de (petites) vacances et tu m'invites dans ton jardin : MERCI ];-D

    RépondreSupprimer
  25. Comme j'aime ce billet, cette lumière et cette simplicité

    RépondreSupprimer
  26. Heu cela n'a rien à voir mais j'aime ton nouveau désign de blog...toutes ces fleurs et toutes ces couleurs sont très agréables pour naviguer!
    Bises.

    RépondreSupprimer
  27. Moi Hercule Savinien, j'ai pris mon attelage et suis monté dans les cieux sur mon étrange machine. Et j'ai vu les yeux des enfants qui regardaient le ciel. Ces yeux brillaient dans la nuit comme mille petites étoiles. au milieu deux étoiles bleues. alors j'ai été rassuré. Je me suis dit que ce silence ne durerait pas, qu'un jour il faudrait bien que ces yeux redescendent à nouveau sur terre. J'ai suivi les yeux, j'ai retrouvé le nez, puis la bouche, puis le cou, puis de proche en proche j'ai descendu mon regard comme une longue caresse jusqu'à la main. J'avais envie qu'elle s'anime, qu'elle pose sur le papier tout ce qu'elle avait vu et tout ce que les autres yeux d'enfants, ces yeux si prés de l'âme, lui avaient raconté. J'ai eu très envie qu'elle revienne sur le blog et qu'elle raconte et qu'elle raconte encore et encore. Il y a des yeux qui savent lire le ciel, qui savent parler aux étoiles. Il y a des mains qui savent écrire les réponses du ciel et des étoiles.
    Alors vite !

    Signé : et si ce n'était pas qu'un rêve ?

    RépondreSupprimer
  28. Bonheur simple du travail manuel...je n'ai pas de jardin alors je dessine et tricote!!

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.