vendredi 22 avril 2016

Sur ma route



Abeille, arabesque, ambre, arpenter, automobile, abricot, actif, azimuté, s’agenouiller, anamorphose, aimer, accroche-coeur, ajouter, affirmativement, approximatif, alléchant, ambiance, ahuri, agir, abreuver.






Pour les Plumes d' Asphodèle
Lire en musique ?  clic


***

Cette semaine ma vie a fait de jolies arabesques. 
Je reviens d'un pays où je me sens toujours bien.
Nul besoin de frotter une lampe à huile, inutile d'en faire surgir un génie. Vous savez, un de ces genres de Monsieur Propre, azimuté et bas de plafond, et surtout radin, parce qu'il limite toujours à trois le nombre de voeux...
Non, ici, c’est le pays des possibles en forfait illimité. 
J'étais avec des amis. Des amis précieux.
Entre amis, le programme est toujours alléchant. On se parfume à la fraise ou à l’abricot, enfin, où l'on veut, et la rosée de l'émotion fait perler aux fronts des boucles de soie humide en accroche-cœur. Et hop ! en route pour l'aventure !
Oui, je m’y sens bien. Je m'y sens à ma place.
Cette fois, on n'est pas parti très loin, mais par la vertu de quelques facéties, Sète ou Lyon peuvent devenir Syracuse ou Melbourne. 
C'était drôlement beau, si vous saviez !
On a suivi la route aux quatre chansons dans un fourgon automobile un peu approximatif,  bringuebalant, dont le moteur, affirmativement, résolument,  est un personnage à part entière. Ses trépidations font naître au creux des reins des idées harley-davidsonniennes.
Dans des jardins d’ambre et de roses, on s'est extasié, agenouillé pour observer un insecte ou une plante bizarres,  sans se sentir jugé, ou pris pour des ahuris. 
Ce sont des jardins où les abeilles et les papillons ne connaissent pas les bombes.
On a arpenté des quais mouillés où l’eau miroite sous la caresse du vent et vient lécher les coques des bateaux qui tanguent. Comme dans une étrange anamorphose, un miroir magique où l'on s'est vu beaux.

On a beaucoup ri. Oubliant pour un temps tous les tracas et les problèmes cruciaux de ce monde.
Quand on est ensemble, on a les zygos actifs en permanence,  il paraît que ça prolonge la vie...alors on se bidonne, on se pelote, on s’effleure, on s’effeuille, on s’étige...On s’aime quoi. On est des tactiles bavards en confluence...
On sème les mots qui s’envolent comme des parachutes pour se poser sur nos coeurs,  telles des graines de pissenlits que l’on souffle. On refait le monde.
Cette fois, on s'est abreuvé à nos sources, on a mélangé nos vents, chauds et glacés, de Tourcoing à Galway, de Palerme à Ghardaïa. On est tous d'origines différentes mais on est tous d'humanité. La soif de partage ne me quittait plus... 
Comme j’aurais aimé vous décrire encore l’ambiance de ce chouette road-trip ! Graver tous les détails qui m'ont éblouie. Mais j'ai épuisé tous les mots d’Asphodèle. Je n'ajoute rien, vous aurez compris combien j'ai adoré cette équipée sauvage.
Et puis si c'est trop long, il y en a qui vont râler...Si, si, j'en connais...
¸¸.•*¨*• ☆


(450 mots)

A mes Amis qui ont partagé avec moi ce voyage,  et à ceux qui auraient aimé en être...





94 commentaires:

  1. Je te lis et forcément je souris... Ce n'est pas un texte, c'est une bombe de bonne humeur. Jubilatoire!
    Bises, et tien, bises encore. Belle soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bombe de bonne humeur, j'aime l'expression. C'est vrai que mon coeur pétillait comme un feu de joie...Bises et re bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Ben, ça avait l'air génial, tout ça , dis donc...
    Une virée amicale comme on en faisait quand on avait la vingtaine et encore toutes nos dents...la route du bonheur , en quelque sorte...
    Dire que, dans un premier temps, j'avais proposé "ami" comme mot en A...ç'aurait été trop facile ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais même pas seize ans durant tous ces jours...Qu'est-ce que j'aime ça, qu'est-ce que c'est bon un road-trip entre amis. Je suis ébouriffée par ce plaisir suréminent !
      Un des plus beaux mots en A qui existent, c'est l'Amitié.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Après un tel billet, j'en connais qui vont faire des envieux ! :o))
    Quant à la musique de Solas, la voix de Mick MacAuley, pfiuuu!....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le partage, ce n'est pas générer de l'envie, mais simplement faire rayonner vers autrui les ondes ultra positives emmagasinées comme si on était des piles électriques.
      La musique sublime je l'ai découverte par un autre ami précieux. Elle s'accorde si bien à mon état d'esprit que j'ai l'impression que mon cerveau la chante tout seul...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. C'est fabuleux ! comme un soleil qui défie les nuages et les tarabiscote de ses rayons enragés pour se frayer un bout de vie.La vie n'attend pas, n'attend plus, il faut sillonner les rues, marcher sur le sable, prendre l'échelle et s'accrocher au vent. j'aime ces ballades, ces virées abradabrantesques qui nous font oublier nos petits bobos quotidiens pour arpenter la lune et traverser les océans sur un radeau de Méduse. Ne craignez point de vous mouiller, puisque vous aurez la pluie quand même, allez hop! à l'assaut.
    Mille bises pour ce beau cadeau de tes jolis fredaines et escapades.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire est un poème.
      je suis impressionnée comme à l'habitude par ta façon unique de dresser les mots comme des pierres taillées pour en faire un château merveilleux.

      Regarde:

      Comme un soleil
      qui défie les nuages
      et les tarabiscote
      de ses rayons enragés
      pour se frayer un bout de vie.
      La vie n'attend pas,
      n'attend plus,
      il faut sillonner les rues,
      marcher sur le sable,
      prendre l'échelle et s'accrocher au vent.


      Bises admiratives
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Prendre l'échelle et s'accrocher au vent...comme c'est beau !
      n'est-ce pas, que c'est beau ?

      Supprimer
    3. Tu m'en vois ravi de mettre mes mots en si bel habillage, ils respirent mieux et me font du bien encore plus.
      Merci la Céleste pour disposition géniale

      Supprimer
    4. Tout le plaisir est pour moi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  5. C'est un très joli récit.
    Ces moments là n'ont pas de prix.
    C'est presqu'un double partage que tu t'offres là Céléstine, avec tes amis d'abord, ensuite avec nous.
    ça fait du bien.
    Merci pour ce beau partage et bises virevoltantes comme les papillons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ElLinda, c'est tout à fait un double partage.
      Je n'avais qu'une envie: raconter en essayant de faire passer l'émotion...
      Apparemment je n'ai pas trop mal réussi.
      Bises papillonnantes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. El Linda à l'âme poétique, elle frétille comme un papillon, et toi et moi on aime les papillons!

      Supprimer
    3. J'aime les papillons parce que j'en suis un, ailes fragiles, besoin de liberté...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. pfffffffffffff, c'était donc à deux doigts du détournement de mineure...
    Jolie façon de relater une escapade à l'autre bout de l'hexagonalité.
    Baci Ragazza

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais seize ans que dans ma tête je te rassure !
      Si on considère qu'on était à un bout de l'hexagonalité, il nous en reste encore 5 à découvrir... :-)
      Baci caro

      Supprimer
  7. Route au quatre chansons de Brassens se mêle bien à ce road-trip go West etc... etc... Mais tu as compris... Missing you, ben oui. Bises ma Cel. ATTB.
    Quant à la musique, je crois qu'on dit "Slaint" ou quelque chose comme ça, quelque chose de bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque chose de très très bien, si tu ne connais pas Solas, je t'invite à t'y plonger, comme un ami à moi m'y a invitée: avec jubilation...
      Kiss You
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Tu le narres fort bien ce road-movie, avec tendresse et poésie, j'avais l'impression d'y être ! A travers ton regard toujours émerveillé, ce fut un vrai bonheur ! On y tient à l'amitié , de plus en plus...Tu aurais dû nous mettre des photos, des photos, des photos, ben quoi !!! :)Je repars le sourire aux lèvres et la tête emplie de soleil ! Bises ma céleste amie ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les photos ne seraient-elles pas superfétatoires ?
      La force évocatrice des mots stimule l'imagination, enfin je crois.
      L'amitié oh oui, c'est un bien précieux que j'ai décidé de cultiver un sentiment qui se décline en mille arabesques...et qui fait du bien à l'âme. Pour preuve, ton sourire et ta tête pleine de soleil.
      Bisous ma copine, tu aurais adoré j'en suis sûre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Ah, jeunesse bien formée, qui déforme tes valises ?
    L'envie de porter tes pas ou tu n'as jamais été,
    Mille et mille convoitises
    D'où tu n'es jamais allé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les voyages forment la jeunesse
      Peut-être qu'ils la prolongent ?
      Merci mon oncle céleste pour ce quatrain très pertinent.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Réjouissant récit d'une heureuse virée :)
    Et là je me dis qu'il y a bien longtemps que je n'en ai plus vécu de telles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Être ensemble sans se sentir prisonnier, c'est sans doute un graal que beaucoup recherchent...
      Tu n'aurais pas déparé dans ce groupe exceptionnel.
      Une prochaine fois, pourquoi pas ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Et oui, il y en a qui râle, c'est pour cette raison aussi que j'ai raccourci mon texte!
    Pour des raisons évidentes, je n'ai pas beaucoup bourlingué, mais je suis très proche de mes ami(e)s avec lesquels nous voyageons dans notre chambre immobile.
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui ma Nunzi, je sais pourquoi tu ne voyages pas, mais es voyages immobiles peuvent aussi être parfois très beaux
      Bisous et bon we à toi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Belle envolée d'oiseaux heureux de liberté et d'aventure. Ton texte est jouissif Célestine et communique une joie de vivre et d'être ensemble qui fait du bien. merci, belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une joie qui avait besoin de s'épancher. Des oiseaux qui s'envolent de leurs branches, oui, et tant mieux si cela t'a fait du bien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Quand qu'c'est qu'on enlèv'ra les roulettes de mon biclot, moi t'aussi j'partira à l'aventure, NA !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu s'ras grand, en somme ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Votre billet est un concentré qui tient dans un contenant que vous portez. Sans avertissement, vous le faites exploser et répandez une redoutable joie, atteignant l‘entourage et ceux qui lisent vos mots. Pour les pessimistes, vous êtes une terroriste, quelqu’un dont le message atteint la cible à chaque fois. Aucune balistique ne saurait parer votre bonheur.

    Vous me ramenez en 1980. Ma camionnette était devenue ma maison, pour deux ans. Parti du Nord de mon pays Nordique elle a roulé jusqu’au sud de Panama, accumulant aventures et souvenirs. Des images s’affichent parfois dans ma tête sans que je ne puisse en parler, qui croirait mes récits pourtant vrais?

    Je n’ai plus de témoins de cette aventure mais votre bref séjour a interpellé ces souvenirs qui sont cousins. Ça fait chaud au cœur, j’ai ressenti un p’tit velours en dedans. La journée sera bonne finalement.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore votre commentaire, cher ami.
      Même si vous me traitez de terrorriste, je me dis que s'ils étaient tous comme moi, le monde serait sans doute plus joyeux et plus apaisé.
      J'entends bien que je suis excessive dans ma formulation.
      Mais ce petit "velours en dedans" me dit que j'ai eu raison.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. On ne fait que les rencontres que l'on mérite.
    Célestine l'insouciance est une excellente cure de jouvence. Je trinque avec toi à la source de l'Amitié, bois jusqu'à plus soif, bois jusqu'à l'enivrement. ;-) L'adolescence inonde tes veines et fait gonfler ton coeur. Fais le plein de toutes ces sensations et autres vibrations que seuls les gens sensibles et sincères apprécient . J'aime ce manque de pudeur qu'est l'émotion. Je t'embrasse avec complicité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qu'il est juste et bien écrit ce commentaire !
      L'émotion est un manque de pudeur, certes, mais qui est partagé par tous les êtres humains.Ce qui devrait les rendre indulgents pour les gens comme moi, incapable de les dissimuler.
      Adolescente éternellement, je n'y peux rien, c'est dans ma tête et dans mon coeur.
      Je t'embrasse fort ma Chinou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Je viens tout juste de lire le commentaire de 'letienne", il a aussi employé le mot « bombe », ce n'est pas sans raison.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'allez pas me dénoncer aux services de police , hein ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. 23.9.15 Ta vigie scrutait déjà l'horizon depuis le Mont Saint Clair ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas... Tu m'expliques ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Coucou Célestine ;-)
    Comme j'ai trouvé que ce n'était pas assez long (lol) , j'ai relu et la deuxième fois j'ai découvert de nouvelles beautés dont "On sème les mots qui s’envolent comme des parachutes pour se poser sur nos coeurs, telles des graines de pissenlits que l’on souffle".
    Bisessss

    RépondreSupprimer
  19. Ca donne le regret de n'avoir pas partagé tes moments Clestine !! Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun est capable de vivre ce que j'ai vécu : il faut juste, simplement se laisser porter, et ne rien attendre d'extraordinaire: parce que l'extraordinaire est dans les petites choses insignifiantes, reliées seulement par le ciment de la chaleur humaine...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Tu nous fais revivre ces bons moments. Quelle gentillesse de nous les faire partager. Je m'y voyais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils étaient encore si présents en moi ces bons moments.
      Il m'était facile de les rappeler à moi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. C'est une merveilleuse déclaration de vraie vie, c'est à dire d'amour, de rêve et de partage, c'est si beau d'avoir conscience des bonnes choses du monde... et de nous les offrir ainsi, merci Célestine, comme quoi, c'est toujours bon d'avoir une année de plus, non ? Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était exactement tout ce qu'il me fallait pour passer ce cap avec sérénité et tendresse...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. "Nul besoin de frotter une lampe à huile, inutile d'en faire surgir un génie."

    En plus faut pas leur faire confiance.
    Ils sont dyslexiques.
    Tu crois vraiment que j'avais demandé à celui qui est sorti de ma lampe "un billard et une grosse mite" ?
    Je te le dis, un long séjour dans une lampe ça les rend sourds...
    Faut pas faire confiance aux génies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi ! le billard et la grosse mite, excellente blague que j'adore.
      Merci le Goût. Ravie de te voir traîner un peu par ici...
      Connais-tu ce génie-là ? Tu vas adorer.
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Kangourou Agilesamedi, 23 avril, 2016

    Des amis, un vieux bus volkswagen et du pinard.
    On a rien trouvé de mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un résumé lapidaire qui me plait bien !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Mon Dieu, mais vous en avez des admirateurs ! J'ai du jouer de la souris pour arriver là où je suis : m'étonne pas quand on vous lit, une ode à l'amitié que je connais aussi avec ou sans road trip. Vive les amis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'ils vous lisent, je crois qu'ils seront d'accord...
      Merci de votre passage, Anne. Je crois que mes lecteurs sentent que je les aime. C'est sans doute la raison de ce succès qui ne se dément pas depuis sept ans.
      Je vous embrasse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Je jure que c'est vrai. Quand j'ai vu la voiture rose Celestine de jeudi, je me suis dit pas mal mais un combi vw Celestine ça serait mieux. Et toi et tes amis, vous en avez un ! Et vous êtes parti ! C'est génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La voiture rose c'est juste un trucage de photofunia...
      Mais en réalité je préfère la sobriété heureuse au clinquant, mais je crois que tu l'as déjà compris ^^
      Et en tenant la main d'un poète c'est encore meilleur. Pas besoin de phrases ni de longs discours,
      Ça change tout dedans, ça change tout autour.
      comme dit Francis.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Aaah... l'effet sarbacane...

      Supprimer
    3. Tu m'as inspiré plus que de raison, finalement...
      On dirait même que je me suis imprégnée de ton inspiration. ^^
      Mais faut avouer que Francis est un génie des petites phrases. Et ça continue encore et encore...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Cueillez les roses de la vie, délicieuse !
    C'est un bonheur que les bouquets que vous en faites.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois j'ai presque un peu honte d'être si heureuse, et puis je me dis que les malheurs ont bien le temps d'arriver, et qu'alors les souvenirs me serviront de bouclier.
      Personne ne peut être heureux à notre place.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. "Un peu honte..." mais pourquoi?
      Je sais que tu n'es pas inaccessible à la peine des autres, et tu ne prends rien à ceux qui ne sont pas heureux, par contre, tu leur montres qu'il suffit d'un rien pour faire un bonheur et que ce rien est à la portée de chacun.
      Baci

      Supprimer
    3. Peut-être à cause de cette impression (confirmée parfois) que j'éclabousse les gens de mon bonheur...
      Mais tes mots me font beaucoup de bien, au-delà de ce que tu peux imaginer même...
      Grazie mille caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Moi aussi je suis parti. Si j'avais su, je serais parti avec vous tous. Bon ce sera pour la prochaine fois. Mais j'étais bien quand même, à marcher au bord de mer, à écouter le murmure des vagues, à respirer l'air venu du large. J'aime voyager, découvrir de nouvelles contrées, faire des rencontres....D'ailleurs à Arcachon, j'ai rencontré une blogeuse ave qui j'ai passé un bien agréable moment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison. Le sel de la vie est dans le contact avec le cosmos, la mer, la montagne, le ciel, et dans ces rencontres fugaces et extra-ordinaires, Daniel. Tout le reste n'est que lie et ratures...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Ah la la! Une seule envie:y être! Et lorsqu'on te lit, on y est! Merci par ce beau billet poétique, de nous avoir fait partager ce moment qui semble juste...merveilleux!!!
    Bises chère fee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merveilleux, oui, sans doute par son côté exceptionnel. On ferait ça tous les jours, ça tournerait grave à la routine !
      Bises ma luciole, je rêverais de partager une aventure de ce genre avec toi...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Laa vie est belle !
    Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est agréable de te voir écrire ça, ma chère Berthoise.
      Oui c'est vrai, la vie est belle quand on la prend comme elle vient.
      Bisous et bon courage si tu dois reprendre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. C'est un texte qui remplacerait bien mille cartes postales. Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue chez moi, chère Belette ! je te rajoute à mon totem, c'est la tradition...
      (voir dans les onglets en haut)
      Et merci pour tes mots emphatiques!
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Sympathique virée entre amis...
    Merci pour le partage Célestine.
    Quelle chance !
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chance est d'avoir des lecteurs merveilleux (et tant pis si ça fait gnangnan de le dire...)
      Bises chère Den
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Allez hop ! On embarque avec toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine
      La magie de l'écriture, c'est ça.
      Emporter les lecteurs dans un rêve...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Une équipée sauvage où on se fait des abdos à force de fous-rires et où on voyage en mots et en accents... oh que c'est magnifique, Asphodèle ou pas :)

    Baci sorrelitaè

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui encore plus magnifique sous ta plume...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Sous ta plume, Célestine, les mots imposés étaient facilement utilisables !
    Je n'ai même pas cherché à les retrouver, je me suis laissée porter par ton récit d'aventures !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est sympa d'être venue quand même, Soène !
      je suis contente que mon aventure t'ait plu.
      Tu sais que j'avais réservé un jour pour toi dans cette aventure ?
      Gros bisous

      Supprimer
  35. Tu évoques toutes mes virées en 2CV de ma jeunesse.... Poursuis ta route, respire la joie, fais un tour au parc floral du côté des rhododendrons, à gauche après le kiosque-bar si tu entres côté château. La floraison est pour bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y aura-t-il encore des fleurs fin mai ?
      Ah les Deux Deuches mythiques...oui cette évocation se met en joie...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. D'accord mais c'était où ? Les lieux me font rêver, je demande toujours où les autres partent en vacances. Sète ou Lyon ou ailleurs??
    Bisous et belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était à Sète, oui, et à Lyon avec une petite poussée jusqu'à Châteauneuf sur Isére...
      Belle semaine à toi, Mindounet
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Ça me rappelle mes aventures de jeunesse. Ce qui est chouette c'est de voir qu'on peut retrouver le chemin des voyages fous rires une fois les enfants grandis. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une sorte de nouvelle adolescence et ça fait un bien fou...
      Je te le souhaite, petit miss !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  38. Joli texte qui m'a fait sourire. Bonne semaine Célestine (sous la grisaille ici en Belgique).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle semaine à toi, cher collègue ! Contente de te faire sourire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  39. Délicieux voyage en ta compagnie , accompagné par une musique très douce et très agréable .

    Bonne nuit , doux rêve et gros bisous marseillais .
    Renée (mamiekéké).

    http://mamietitine.m.a.pic.centerblog.net/9f34e791.gif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravie que tu aies aimé le voyage, Mamiekéké !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  40. Je suis heureuse pour toi, Célestine. :-)
    Merci pour ce partage. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur se partage et se multiplie en même temps. J'aime ce genre de mathématiques...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.