samedi 9 mai 2015

Tout n'est qu'illusion

Photo moi

Les fleurs des gares
Ont des couronnes de suie
Du fond des gares
Partent des grands trains fleuris
Dans la nuit
Les fleurs des gares s'ennuient  . Julien Clerc



On croit être une rose, et l'on n'est qu'une fleur des gares.
 Je vais voir au bout du chemin si j'y suis, et je reviens tout bientôt. Ou pas.


¸¸.•*¨*• ☆

37 commentaires:

  1. Que serait-on sans la subjectivité des choses et des sentiments..... Des robots peut-être :-)
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
  2. Tu t'égares... il y a des roses dans les gares !
    Bises, jolie fleur !

    RépondreSupprimer
  3. What's in a name? That which we call a rose
    By any other name would smell as sweet.

    RépondreSupprimer
  4. peu importe la catégorie dans laquelle on enferme les fleurs (ou autre d'ailleurs!) seule compte l'émotion ressentie, pour ma part....belle journée

    RépondreSupprimer
  5. Mais une fleur quand même qui embelli chaque jour un monde gris

    RépondreSupprimer
  6. Au bout du chemin un miroir... Et la fleur de gare redeviendra Rose... Toujours...

    RépondreSupprimer
  7. Fais toi du bien joli fleur des montagnes

    RépondreSupprimer
  8. J'ai cueilli quelques roses, chacune d'elles avait une couleur, un parfum différents, je m'y suis piqué parfois, mais jamais au grand jamais, j'e n'en ai oublié une seule...

    https://youtu.be/fDesNjCh92s


    RépondreSupprimer
  9. "Photo moi"

    Sur cette photo je vous vis madame
    et je vis votre vie
    rouge du désir de vivre
    Grande Princesse de Petit Prince
    Unique et clandestine
    dans ce hall de gare des attentes de rêve bleu
    vous étiez la vibrante
    que l'on aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca, c'est joliment dit ! Chapeau AlainX !
      J'aimerais savoir en faire autant !

      ...'fin moi, Jdirien...

      Supprimer
  10. Et puis il y a aussi les fleurs des champs, fraîches et libres, et qu'on ne cueille pas parce qu'elles ne survivent pas à l'étroitesse des vases...

    RépondreSupprimer
  11. Oui,tout est illusion! mais l'illusion est "l'aliment de l'amour" a dit à peu près Victor Hugo.
    Marius dans une lettre à Cosette: "Ô printemps ! tu es une lettre que je lui écris".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crains pas les illusions, je crains les temps éphémères que je n'ai pas assez vécus!

      "Je suis le cheminot des gares éblouies
      Je veille sur les fleurs abandonnées
      Que les amoureux trouvent belles
      Sans suie qui les recouvrent
      J’accompagne les trains fleuris
      Qui emportent les belles amantes
      Dans la nuit d’un ciel étoilé"

      Supprimer
  12. Tu vas voir au bout du chemin, dis tu et, j'espère que tu t'y rends à pied car, ainsi, tu pourras voir des roses. Non, elles ne sont plus dans les gares car les TGV ne s'y arrêtent plus. Nous t'attendons.

    RépondreSupprimer
  13. être une fleur des gares..
    et bien c'est là que surgit le miracle inattendu...

    RépondreSupprimer
  14. C'est joli une fleur de gare et puis vachement utile, ça embellit le quotidien.

    RépondreSupprimer
  15. c'est infiniment mieux d'être une fleur des gares qu'une rose cultivée en Afrique ;-)
    bises, Célestine
    (http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/qr/d/eco-consommation-culture-roses-nuit-elle-environnement-4161/ )

    RépondreSupprimer
  16. Un petit coup de mou?
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  17. Où êtes-vous, délicieuse ?
    Nous vous attendons...

    RépondreSupprimer
  18. Un billet bien énigmatique autant que ferroviaire ...
    Moi qui fréquente assidûment l'entreprise à Pepy (j'en suis déjà à 5500 km depuis le début d'année), j'avoue n'avoir pas vu souvent de fleurs dans les gares, tout au plus les pins artificiels de la gare St Charles, pas mal faits du reste !
    Il avait du fumer la moquette des TGV sans doute (Juju, hein, pas Pepy!!)
    Allez, osons le dire: ces paroles, je les trouve bidon ...
    Tu prends donc un point de pénalité pour avoir cité le Juju à ces dames !! ;)
    Je me suis toujours demandé ce que vous lui trouviez, toutes!!
    Dis, quand reviendras tu, dis au moins le sais tu?
    Punaise rien ne va plus, me voilà à citer la dame en noir... Je dois être proche du burn out !! ;)

    RépondreSupprimer
  19. Petit moment souhaité entre une brune et une blonde... n'oublie pas que je suis là, bisous doux

    RépondreSupprimer
  20. Hé hé, encore les trains...
    Joli morceau de chanson de Julien Clerc...tellement vrai en plus ce qu'il dit, nous en sommes tous là...
    Bises.

    RépondreSupprimer
  21. Tu y es.... je t'ai vue !! et pas que.... en fleur de gare !
    merci jolie rose....
    Douce journée Célestine.
    Den

    RépondreSupprimer
  22. Celle qui n'aimait pas les rosesmardi, 12 mai, 2015

    Un coup de blues? Cela arrive...
    Elle est belle ta "photo-toi", c'est dans ton jardin?
    C'est drôle, je n'aimais pas les roses, jusqu'à une certaine rencontre...
    Comme quoi... Il ne faut jamais dire jamais. Ou pas.

    RépondreSupprimer
  23. Jolie fleur et beau texte. c'est le jour des moments nostalgiques, je connais. La rose est une belle fleur parmi d'autres;
    C'est le blues du mardi, comme moi.
    Bises et à plus.

    RépondreSupprimer
  24. En voilà un message bien énigmatique ! J'espère qu'il ne signifie pas un coup de moins bien!
    J'espère aussi que le bout du chemin n'est pas trop loin et que tu nous reviendras vite :-)!

    RépondreSupprimer
  25. Bah, c'est surfait les roses. Il y a tant de fleurs tout aussi belles, si ce n'est plus... Et sans épines. :)

    RépondreSupprimer
  26. J'ai le sentiment que c'est plus qu'un coup de blues qui assaillit le coeur de Célestine
    ce n'est pas dans ton habitude de rester muette
    je suis inquiète

    ne laisse pas la morosité s'installer
    mais prend le temps qu'il te faut pour revenir par ici
    bises douces

    RépondreSupprimer
  27. Respire doucement... tranquille... tranquille.

    (J'écris les quatre pauvres mots juste au dessus, là... c'est un peu sinistre les conseils ne riment à pas grand chose. Et je ne les efface pas. Juste une bise en plus.)

    Eric.

    RépondreSupprimer
  28. Très chère douce fée,
    je viens de poster un article sur mon blog, j'avais du mal à l'écrire mais je l'ai fait. Et puis je suis allée chez toi me ressourcer et je te lis... et ton billet me fait écho tellement fort dans le cœur et dans la tête...
    j'ai comme une furieuse envie de te parler...
    je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
  29. On est bien peu de choses et mon amie la rose me l'a dit ce matin. Belle promenade Célestine , profite, on t'attend de l'autre coté du chemin!

    RépondreSupprimer
  30. ou pas...à pas, on tombe souvent sur soi.
    Bises dynamisantes

    RépondreSupprimer
  31. Ah mes amis, comme c'est gentil d'avoir posé tout au long des jours vos petits grains de sel...merci beaucoup, du fond du coeur, d'avoir été là, soit par commentaire, soit par mail privé, soit par téléphone.
    Des dizaines de témoignages d'amitié qui m'ont réchauffé le coeur.
    Je vous reconnais bien là, lecteurs chéris.
    Vous m'avez écrit des poèmes, des pensées, et même cité Shakespeare, Françoise Hardy, Neil Diamond...
    Vous avez essayé de me faire sourire, rire, relativiser.
    Merci de vous être inquiétés, et de m'avoir, par vos mots, donné envie de revenir...
    Bises à tous
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  32. Je viens de retour de voyage sur l'autoroute des fleurs !! et en tant que mauvaise herbe admirer la fleur qui pousse sur ce qu'elle peut ! et puis nous ça nous va bien.
    Bises et à bientôt de te lire.

    RépondreSupprimer
  33. La moindre petite fleur qui pousse le long de mes trottoirs Parisiens m'émeut ;-)
    Bisous Laure

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.