mercredi 25 juin 2014

Lettre à mon étoile


Ma Chère Etoile,
Depuis si longtemps, tu es accrochée au-dessus de moi, depuis si longtemps tu scintilles sur ma vie comme un phare dans la nuit. Mon étoile, ma bonne étoile qui me donnes sans arrêt ta force et ton espoir. Depuis toujours, je me dis que tu es là, et qu'il n'y a pas de raison que tu changes de place...Depuis toujours tu m'apportes ce dont je rêve...
Cette semaine tu m'as apporté un grand bonheur qui a gonflé mon cœur comme mes cheveux au vent de la mer.
Mon joyau, ma perle, ma petite fille, si petite il y a si peu de temps, va entrer dans sa vie de jeune femme passionnée, indépendante et libre. Après des années d'efforts, de nuits courtes et sans trêve, de souffrances en prépa, à étudier sans relâche, après l'épisode Niçois, l'épisode Bostonien, après l'épisode de Rambouillet, voilà qu'enfin elle a trouvé du travail. Pour de bon. Un vrai boulot, dans une entreprise florissante (c'est le cas de le dire) et centenaire . Toute fraîche émoulue de son école. Elle va partir au pays des fleurs et des parfums, et c'est moi qui suis enivrée ce soir de tant de joie. Je comprends tout d'un coup l'émotion de ma mère, les larmes contenues de mon père quand j'ai eu mon premier poste. J'ai tellement l'impression de me revoir...Vertigineuse boucle de la vie! 



Il est des jours où l'on a le cœur qui chante sans raison. Mais aujourd'hui, il exulte et je sais pourquoi. Une page toute blanche et si belle s'ouvre pour elle, et en moi, s'insinue la grande paix de l'amour accompli.
Merci douce étoile.


L'Éveil De Rose by Khaled Mouzanar on Grooveshark







75 commentaires:

  1. L'envol d'un enfant, c'est beau comme un lâcher de ballons multicolores...
    Je suis content pour toi mia Sorellita. Que le ciel la préserve de perdre les valeurs que tu lui as données.Mais je sais qu'elle pourra garder les yeux sur le phare que tu es afin de ne pas se perdre dans la jungle, parce qu'elle n'entre pas dans un monde protégé, réglementé, formalisé.
    Ti bacio forte Céleste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle me semble bien armée pour affronter ce monde, car l'amour donné et reçu et le sourire sont les plus grandes des forces.
      Baci

      Supprimer
  2. Bravo! Félicitations!!
    C'est bien de nous mettre au parfum !! (Oh je sais elle est facile celle-là!!)
    On va devenir (presque) voisins alors !
    Bon, sur la photo, l'air de famille est évident, et je ne parle pas que de l'organe olfactif !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est facile mais drôle et de non aloi, comme aurait dit mettre capello avant de mettre une pièce dans le nourrin...
      J'aime bien quand on me dit que ma fille me ressemble.
      Kiss, son futur voisin!

      Supprimer
    2. Oh la la ! La saisie automatique sur iPad, c'est quelque chose!
      Maître Capello, bien sur! Paix à son âme.

      Supprimer
  3. Si heureuse pour vous, Célestine... une belle envolée "au pays des fleurs et des parfums".. merci pour le partage.
    Bisous.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur a cela de bien par rapport aux pizzas, c'est qu'il ne diminue pas quand on le partage...
      ;-)
      Merci Den

      Supprimer
  4. Quand les frimousses de nos petits devenus grands s'éclairent d'un si beau sourire, nos cœurs n'ont plus assez de place dans notre poitrine tant ils sont gonflés de bonheur, de fierté, d'allégresse et d'amour... Un plaisir unique si doux à partager.

    Belle route au pays des fleurs et des senteurs à ta "petite" fille et bises d'Ep' à toutes les deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais ce plaisir merveilleux, toi,ainsi que sa prolongation à la génération suivante...
      Tu sais donc.
      Merci pour tes mots belle amie
      Bises celestissimes

      Supprimer
  5. émotion oh! combien comprise....
    que je partage avec toi... et merci de nous faire profiter de ta joie florisante
    nos plus belles étoiles à classer hors étoiles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Travailler dans le parfum est une perspective qui m'enchante pour elle.
      Et encore, je cache ma joie, sinon j'aurais fait des trous dans le plafond à force de sauter de joie...
      Chère et fidèle Jak, merci.

      Supprimer
  6. Je croyais que ta beauté était inégalable, mais la concurrence intrafamiliale est sérieuse !

    Qu'elle se méfie si ses employeurs lui proposent une mutation pour leur site de Schoten, c'est dans la périphérie d'Anvers (Antwerpen). Mais bon, elle est certainement également douée pour l'étude des langues étrang(èr)es. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle langue étrange parle-t-on donc de par chez toi?
      J'ai trouvé le clin d'œil du destin assez amusant, de oublier cette bonne nouvelle en même temps que ton billet sur ta petite fille...
      Bon sang ne saurait mentir: j'adore cet aphorisme!
      Big bisou, cher Boss...

      Supprimer
    2. Le néerlandais (ou quelque chose d'approchant) Godverdomme !

      Supprimer
    3. Textuellement "Dieu me damne" (God verdom me)
      Mais peut se traduire par l'un ou l'autre juron local bien senti (par exemple "putain !" dans ta région) ;-)

      Supprimer
    4. Ah oui, une sorte de ponctuation, en somme...

      Supprimer
  7. Bravo à ton délicat brin de jolie jeune femme ! Que la grâce soit avec elle comme elle l'est déjà avec toi... Et que l'aventure continue ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me sens une âme de Nougaro ou d'Obispo quand je parle d'elle...
      Être mère d'une étoile, quel bonheur.
      Merci MJ pour ton passage admiratif!

      Supprimer
  8. Bravo! bravo!
    bravo à ta fille au seuil de sa vie d'adulte... qu'elle n'oublie jamais l'enfant rêveur qui se trouve en elle
    bravo à toi Célestine qui l'a conduite sur ce chemin de l'accomplissement
    Une autre tranche de vie pour elle
    Que son étoile à elle ne la quitte pas!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle est comme moi( ce dont je ne doute pas) elle n'oubliera pas l'enfant rêveur ... ( quelle frimousse à quatre ans, hein!)
      Je prends tes vœux avec émotion, Coumarine.
      Moi aussi je t'embrasse fort.

      Supprimer
  9. Partie. Envolée. mais elle laisse derrière elle il profumo dell' invisibile..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envolée? Pas si loin...
      Enfin, je l'espère.
      Le parfum de l'invisible, c'est beau comme le titre
      d' une nouvelle pour dames
      de Somerset Maugham...
      <3

      Supprimer
  10. Evidemment, c'est une des joies que je ne peux qu'imaginer puisque je n'ai pas d'enfant... Mais en effet, je sens bien la tienne... cette petite fille ouvre les ailes, comme une grande, remplira et videra son cochon-tirelire toute seule, sera heureuse de se lever le matin pom pom pom pour savourer une journée fleurie, sa route vers sa vie de femme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton commentaire, Edmee.
      Tu n'as pas d'enfants...mais tu es la tante idéale: spirituelle, enjouée, un rien fantasque et avec plein de délicieux souvenirs coquins de pensionnat à raconter le soir en pouffant de rire et en mangeant des fancyfairs à la fraise...

      Supprimer
  11. Ne vois-tu pas Céleste Nature que tu sèmes le bonheur?
    Tu as arrosé ton arbre maternel hier!
    Tu savoures aujourd'hui de voir éclater une fleur pourpre et rose.
    Dans tes yeux, des larmes de tendresse et de jouvence jaillissent à flot!!
    Suprême bonheur pour une mère ou un père de voir l'enfant grandi et épanoui avec ce sourire d'ange!
    " ...et il n'est point de paysage découvert du haut des montagnes si nul n'en a gravi les pentes"(St Exupéry)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, suprême bonheur, Bizak.
      Tes mots sont trop émouvants, je ne sais pas trop que dire après saint Exupery...
      J'aurais l'impression de servir de la grenadine après du Dom Perignon...
      Merci beaucoup mon ami

      Supprimer
  12. Celestine. Ce soir pas de jeu de mots, pas de trait d'esprit, il n'est pas temps de chercher à "briller". Non, rien qu'un grand sourire tout plein de félicitations à la maman et à sa fille, ainsi qu'à toute la famille, sourire qui m'autorise à participer modestement mais si cordialement à votre collectif bonheur. + Bises picardes, effluves estivaux et tout plein de grâces, de Grasse, et de fragrances..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très touchée. Je suis comme ça, quand j'éprouve une grande félicité, j'ai envie de la partager avec les gens que j'aime. Et quand je trouve un écho, c'est comme une musique qui rebondit sur les parois d'une salle de concert: ça amplifie ma joie au centuple.
      Bises du sud

      Supprimer
  13. chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette chouette et chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirai même plus: c'est chouette!
      :-). Mdr

      Supprimer
  14. Admiratif je suis de ta façon d'évoquer ces choses-là. Tout sais trouver les mots pour décrire l'indicible : la fierté émue des parents devant leur rejeton en le voyant prendre son grand vol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme maître Yoda tu parles, et moi j'aime bien!
      Et tu as raison, c'est assez indicible cette fierté-là!

      Supprimer
  15. Pfff… "tu" sais. Saleté de correction automatique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi! T'inquiète, ça m'arrive tout le temps...trop pressée sans doute...

      Supprimer
  16. Tu lui as donné des racines et des ailes... elles s'envole avec ces cadeaux pour une belle vie de femme... je partage ton bonheur de maman. Gros bisous ma Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est beau: des racines et des ailes...et c'est tellement vrai!
      Un bonheur que tu connais bien, toi...
      Gros bisous ma Prudence.

      Supprimer
  17. Aussi délicieuse que sa maman...
    Croyez-vous que l'étoile soit la seule responsable de ce succès?
    L'éducation est un long chemin sinueux vers le haut. Vous pouvez être fière.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est rassurant ce que vous dites, Lorenzaccio.
      Parce qu'il est vrai que si j'écris à mon étoile, c'est un peu incantatoire, pour remercier la vie, ou l'univers, ou je ne sais trop quoi ( car je ne crois pas en une divinité) mais réussir une éducation, vous avez raison, ce n'est pas qu'une question de chance. C'est aussi une somme de beaucoup d'efforts, de volonté et de travail. Certes.
      Cependant, je considère que la chance est réelle, au départ, et que pour ceux qui sont nés sur les trottoirs de Manille, c'est plus difficile.

      Supprimer
  18. Je me joins à ton bonheur!!! déguste le, profites en bien, fais de gros câlins à ta toute petite... et sois HEUREUSE!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà des ordres qui me semblent assez faciles a appliquer, chère Brizou!
      Merci de prendre part a ma joie
      Bonne journée et gros bizou

      Supprimer
  19. Merci ma petite maman pour ces doux mots.. Et merci à tous pour vos commentaires.. Je suis heureuse de ce qui m'arrive mais surtout fière de ma petite maman qui a su me donner une éducation digne de ce nom. Je ne pouvais pas rêver mieux, comme première expérience, que de rentrer dans mon Sud-Est natal, près des personnes que j'aime et dans une entreprise de renom.

    Merci Maman <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu les vois les yeux tout brillants d'émotion, ma chérie?
      Merci à toi d'avoir été une enfant si...facile à élever!
      Gros bisous ♥

      Supprimer
    2. Une entreprise de qui?

      Supprimer
    3. De renom. C'est quand tu répètes le nom une deuxième fois.
      Par exemple Baden-Baden,
      Ou Pouic-Pouic.
      Tiens, si tu veux rire un peu... d'autres exemples ici...

      Supprimer
    4. Merci, mais je pensais à autre chose. Bon, à la soupe, maintenant. Et dis donc, jolie, l'héritière!

      Supprimer
    5. C'est pas une ficelle, la fille de Celle...
      Mais tu pensais a quoi, d'abord? ( et ne me dis pas "non non", je serais obligée de répondre "si si" et ça perdrait du temps...

      Supprimer
  20. Mille bravos à ta fille qui en plus, d'après ce que je vois juste au dessus de mon commentaire, porte un de mes prénoms préférés:-)!
    Quelle fierté en effet de voir nos enfants réussir là où ils le souhaitaient et prendre leur envol dans de très bonnes conditions ! A trois reprises ma bonne étoile ,oui j'en ai une moi aussi:-) m'a apporté ce grand bonheur de voir mes enfants réussir dans la voie qu'ils avaient choisie et je suis à jamais fière de ce qu'ils sont devenus:-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que mon admiration pour Brassens n'est pas étrangère au choix de ce doux prénom...
      Merci beaucoup Mammilou pour tes mots si beaux.

      Supprimer
    2. Ouf elle l'a échappé belle : tu aurais pu la pousser vers le métier de bergère ou d'éleveuse de chats d:^) !

      Supprimer
    3. J'avoue que j'aurais bien aimé qu'elle carde des matelas...Mais que veux-tu, j'ai dû renoncer à ce rêve.Les jeunes d'aujourd'hui...

      Supprimer
    4. Comme c'est étrange ! vers mes trois ans j'ai vécu chez une cardeuse de matelas : l'arrière-grand-mère de mon épouse. Si tu es sage, je te raconterai (peut-être) :-)

      Supprimer
    5. @ SF
      Margot a eu du bol, au tirage au sort des prénoms brassensiens, Célestoche aurait pu tomber sur Lulu...

      Supprimer
    6. @Walrus

      Comment ça, " si je suis sage" , mais je suis toujours sage! Et ça m'intéresse bigrement ta cardeuse de matelas.


      Supprimer
    7. @ Blutchiamo
      Pas Pénélope, a cause de la rime...
      Pas Fernande, idem
      Par Marinette, trop peau de vache
      Pas Mélanie, trop excitée
      Pas Jeanne à cause de la cane...

      Non, vraiment je ne regrette pas mon choix...
      Baci

      Supprimer
  21. Magnifique!!!!
    quelle belle carrière d'être à la source des émotions parfumées!!
    bravo! et je comprends ta joie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La source des émotions parfumées...là ça fait davantage publicité pour Yves Rocher que nouvelle de Somerset Maugham!
      Je te taquine!
      Merci d'être passée Crouk! J'espère que tu vas bien en cette fin d'année scolaire.
      Bisous

      Supprimer
  22. Je comprends ta fierté et ta joie : http://cathnounourse.blogspot.fr/2014/06/cdi-chez-ubisoft.html
    Félicitations à Margot pour cet emploi et cette nouvelle vie qui s'ouvre à elle ☺☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue au club des mamans comblées, cath!
      Ça fait du bien, ce genre d'émotion...

      Supprimer
  23. Et oui quel bonheur de voir nos enfants réussir ...
    La mienne vient d'avoir sa première de fac et mon fils vient de passer le bac ;-)
    Bisous et que la route de Margot soit parsemée de pétales de roses, pour lui apporter la douceur, dont elle aura besoin, pour supporter ce qui pourrait tant la décevoir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle voulait être vétérinaire, alors la déception, elle en a déjà connu l'amertume.
      Mais ces pétales de rose vont lui faire un joli chemin pour son entrée dans le monde du travail.
      Si je comprends bien, l'an prochain tu passes l'étape du départ du nid du petit dernier...
      Si tu veux des kleenex, il m'en reste de l'année dernière. J'en ai mouillé quelques uns et puis je me suis aperçue que la vie, c'était de voir ses enfants heureux même sans nous...

      Supprimer
    2. J'ai arrêté de pleurer depuis 2006, année de mon divorce ... Et mes enfants sont parfois si durs avec moi, que cela fait du bien parfois de ne pas toujours être ensemble ... Je suis peut-être une mère indigne, mais quand ils vont chez leur papa ... Je respire plus calmement ...
      Bisous

      Supprimer
    3. Non tu n'es pas une mère indigne. Je suppose que lorsque l'on est séparés, on apprend plus vite a se séparer de ses enfants aussi...
      Il m'a fallu un temps d'adaptation car nous étions toujours ensemble.
      Maintenant, je suis heureuse quand ils arrivent, et aussi quand ils repartent. Parce que c'est la vie.

      Merci de ton témoignage petite Marie.

      Supprimer
  24. Felicitations à ta très jolie fille! Je lui souhaite de s'épanouir pleinement.
    Gros bisous à vous tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon (autre ) étoile...
      Ce sont de bien doux rendez-vous que nous donnent la vie, parfois.
      Tu verras, quand mini toi en sera là...

      Supprimer
  25. Quel beau billet, plein d'amour, de tendresse, de confiance. Un bonheur pour commencer la journée. Et belle route à ta fille et à ton étoile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien n'est plus valorisant pour moi que de donner du bonheur a mes lecteurs...
      Je te souhaite les mêmes joies profondes avec ton koala dans...un éternuement. Cela passe si vite, profite!
      Bon week end ma belle

      Supprimer
  26. C'est super pour elle !
    Et j'imagine que tu es rassurée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Sabine, oui je suis rassurée, bien sûr, de nos jours c'est toujours un peu angoissant la recherche d'un premier emploi...
      Heureuse de te revoir.

      Supprimer
  27. Avant de lire le billet, je croyais que la première photo, c'était toi, petite et blonde :-). Quel bonheur et quelle fierté ma Cel ! T'inquiète, mon tour viendra, c'est juste un peu plus long que prévu. En attendant, je me réjouis pour vous :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi petite, tu me trouveras sur le billet "on ne meurt pas qu'une fois ".
      Oui je suis sûre que ton tour viendra, et plus vite que ce que tu crois. J'y crois très fort.
      Je t'embrasse petite Myo.

      Supprimer
  28. Peut-être même que tu es encore plus heureuse que ta fille, Célestine !
    Bravo à elle.
    Quand nos enfants sont heureux, nous le sommes. On voudrait tellement que la vie leur soit douce.
    Le début de tes vacances s'annonce bien. Tu auras le coeur léger.
    Hé hé, j'ai vu la petite rose sur ta bannière... C'est le temps que tu as perdu pour ta Rose... tu connais la suite aussi bien que moi !
    Heureuse pour vous deux
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Soène pour tous ces mots positifs et qui me remplisent de joie...
      La rose...ah! la rose est un peu pour toi...
      Bisous et bonnes vacances à toi aussi.

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.