vendredi 19 avril 2013

Quatrième de couv '


Pour l'agenda ironique de février 2017, il s'agissait de parler d'un livre réel ou imaginaire...


 *

















Au départ de l’histoire, Victoria pose nue pour un cours de dessin. Capable de rester pendant des heures immobile sans frissonner, sa patience extraordinaire contraste avec l’impatience fébrile des étudiants,  troublés par sa sculpturale beauté.
Elle attise secrètement le désir d’Arturo, d’un jeune homme timide et insignifiant, dévoré par des crises d’angoisses épileptiques. Arturo caresse l’espoir fou d’être aimé de Victoria, lui que ses nombreuses frustrations amoureuses ont terriblement déçu depuis qu’il est enfant. Un soir, après le cours, dans la salle de dessin, Victoria trouve une étrange liste de mots griffonnés dans une langue inconnue, parmi lesquels elle reconnaît néanmoins son prénom, inscrit dans un cercle rouge. A la même minute, elle reçoit un coup de téléphone de son père. Or celui-ci est mort depuis trois ans. Déstabilisée comme sous l’effet d’une gifle, elle confie sa stupeur à Arturo .
Dès lors les voilà plongés au grand galop dans une gigantesque course contre un ennemi invisible et machiavélique qui semble avoir juré leur perte…
(Pandémonium,  de Célestine Troussecotte, ed. Presses de la Cité,  210 pages)




¸¸.•*¨*• ☆







J'ai repris pour cela  un logorallye des Plumes d'Asphodèle où il s'agissait de placer les mots suivants...
Départ – salle – téléphone – heure – désir – impatience – minute – frustration – déçu – enfant – pandémonium – liste – angoisse – patience – espoir – stupeur – galop – gifle – gigantesque.



98 commentaires:

  1. Quel sujet !!! Il y a là matière à roman de... 210 pages pour le moins ];-D
    Allez belles châsses au boulot...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien si je m'attendais a ça! Me demander de me mettre au boulot le jour des vacances!
      Je crois que je vais plutôt plonger mes yeux dans la mer...

      Supprimer
  2. Belle idée que les cours de dessin !!! Un texte volupteux, e il va falloir l'écrire maintenant ! :)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Miss, c'est vrai que j'ai pris un vrai plaisir finalement a écrire mon texte dans l'urgence...heureusement que tu m'as un peu secoué les puces, finalement tu as très bien fait, et tu m'as convaincue de continuer.

      Supprimer
  3. Une histoire à pas lire la nuit sans doute !
    T'as plus qu'à t'y mettre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis fait peur moi-même, en écrivant le nom de Victoria dans un cercle de sang...je pensais certainement dans un coin de ma tête a John le Rouge, l'anti-héros de la série mentalist

      Supprimer
  4. Je plussoie : il faut l'écrire maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu t'y mets aussi alors...j'avoue que je serais bien en peine d'écrire un livre en ce moment, avec mon travail qui me bouffe!

      Supprimer
  5. Moi aussi, je suis capable de poser sans bouger pendant des heures, et personne ne me félicite. Comment ? Cela s'appelle "dormir" ? C'est un peu exagéré.
    Sinon, j'ai hâte de connaître cet "ennemi invisible" et de savoir pourquoi les morts parlent encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh, oui ma pauvre nunzi les hommes ne comprennent pas les chats, définitivement. D'ailleurs, tu aimeras peut être la mésaventure d'un de tes congénères la semaine dernière au défi du samedi
      http://samedidefi.canalblog.com/archives/celestine/index.html

      Supprimer
  6. Et la suite est pour quand ????? Bonne journée bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésite entre pâques et la trinité, mais je crois que ce sera plus vraisemblablement la saint glinglin

      Supprimer
  7. Vite l'intérieur du livre, je suis en panne de lecture mais cette quatrième de couverture me donne envie de le lire ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien peur que l'intérieur du livre ne ressemble a celui de Eeguab qui est blanc sur un certain nombre de centaines de pages...hélas!

      Supprimer
  8. Il faut absolument que tu l'écrives, ce livre!!! Maintenant j'en ai trop envie, je veux savoir ce qui va arriver à Arturo et Victoria (ciel, mon livre commenté parle d'une Victoire... parlons de coincidences!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas la première fois que l'on est synchroniquement connectées...
      Ro la la comme je vais décevoir les lecteurs maintenant, c'est fou!

      Supprimer
  9. Pourquoi les femmes à la sculpturale beauté se croient-elles toujours obligées de se lancer dans des aventures rocambolesques ? C'est épuisant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mienne reste déjà des plombes nue sans bouger dans les courants d'air.il faut bien qu'elle se dégourdisse un peu les jambes la petite, si elle veut les garder galbées longtemps.

      Supprimer
  10. J'aime beaucoup l'opposition entre patience et impatience qui ressort de ton texte (la calme Victoria et le bouillant Arturo....)
    Bonne vacances ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etant moi-même pétrie de contradictions, il m'est toujours très facile d'inventer des personnages antagonistes dans lesquels je me reconnais, ou des situations ambivalentes...aucun mérite, donc!

      Supprimer
  11. J'aime beaucoup le ton de l'histoire et la tournure qu'elle semble prendre. ça me fait penser aux oeuvres de Carlos Ruis Zafon.
    Tu devrais l'écrire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas du tout cet auteur, mais toi, tu me donnes envie de le découvrir. Ce. Qui me sera plus facile que d'écrire ce sacre livre de 210 pages...

      Supprimer
  12. Tu as choisi un thème intéressant et tu en dis juste assez pour attiser notre curiosité. Que signifie ce mystérieux coup de fil ? Que va-t-il se passer entre Victoria et Arturo ? Comment répondre à ces interrogations ? En écrivant le livre bien sûr ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, c'était le sujet du défi: il s'agissait s'attiser la curiosité des lecteurs. Mission accomplie n'est-ce pas? ;-)

      Supprimer
  13. Juste ce qu'il faut de romanesque et de mystère,très réussi,Célestine.Des prénoms adéquats,Victoria,Arturo,ça fait très "lacs".Et puis tu as été prudente avec tes 210 pages car si on nous oblige à écrire vraiment je suis fort mal parti avec mes 1523,5 pages de Histoire du Rien.Encore bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, tu as voulu battre les Bienveillantes avec ton histoire du rien?
      Si tu as le Goncourt, tu me le dis hein...

      Supprimer
  14. C'est vrai, ça, il n'y a plus qu'à l'écrire, car cette 4ème de couverture-mise en bouche est prometteuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mise en bouche, pour une fille qui pose nue, tu n'as pas peur des raccourcis hâtifs, toi!
      Mais merci pour le compliment néanmoins....

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Oui, bien sur, pour toi qui es une lectrice assidue, 210 pages c'est comme qui rigole...
      Mais les écrire, c'est une autre paire de manches!

      Supprimer
  16. Oh, j'ai cru un instant que ça y était, tu l'avais écrit ton deuxième livre ! Comme tout le monde, tu m'as mis l'eau à la bouche :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non, grosse déception...de toutes façons, mon deuxième livre ne sera pas un suspense...
      Même si j'en ménage un en disant cela!
      Bises cher Myo, et encore désolée pour la fausse joie!

      Supprimer
    2. Deuxième livre? Cela veut onc dire qu'il y en a eu un premier? Ça me rend curieuse!

      Supprimer
  17. Moi je trouve ça particulièrement inhumain de nous offrir le résumé d'un livre qui n'existe même pas.
    Dans la mesure bien sûr où ledit résumé nous annonce un roman bien prometteur !

    Tu sais ce qu'il te reste à faire pendant tes vacances, hein ;-)
    Et tu m'en réserves un :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors,´pour les réclamations, s'adresser a miss asphodèle, capable d'entendre sur son blog toutes sortes de remontrances et de rodomontades...

      Supprimer
  18. Mais pourquoi a-t-il juré leur perte??? Ah j'enrage de ne jamais pouvoir découvrir la suite... Je sens que ça va m'empêcher de dormir, cette non-histoire! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'empêcher de dormir? Alors la je suis carrément confuse! Pourquo a-t-il juré leur perte? Euh...eh bien...je n'en sais fichtre rien moi-même. Je vais lancer un concours comme les concepteurs de sit coms américains, qui consultent le public pour savoir comment il veut faire évoluer l'action....

      Supprimer
  19. et bien voilà je l'ai mon histoire d'amour ! romanesque ou romantique ce sera très beau !
    avec le sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Romanesque ET romantique, pourquoi choisir?
      C'est vrai qu'en faisant le tour, ce matin,´je n'ai pas lu beaucoup d'histoires d'amour...
      Mais Célestine est une grande amoureuse tout le monde le sait ici!
      Merci d'être passée ici, lilou

      Supprimer
  20. Célestine, tu m'as plongée dans l'univers de Léonard de V. !
    C'est une 4e de couv' qui me donne envie d'en savoir plus.
    Je me mets à aimer les polars !
    Bonnes vacances.
    Bisous d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que depuis que j'ai rencontré marcus Malte je me mets a les apprécier moi aussi!
      Je vais sûrement en écrire un, un jour ou l'autre si ça me titille...bises bonne journée
      Je vais profiter de la plage.

      Supprimer
  21. Oui, une excellente histoire et c'est vrai que l'on en veut plus! Allez écris-nous un roman à la Marcus Malte (que je suis en train de découvrir grâce à ses groupies : Aspho, Soène, Syl etc...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux me rajouter dans les groupies de Marcus Malte...j'ai adoré le rencontrer a Lyon aux quais du Polar.
      Je me demande si je ne vais pas l'écrire finalement ce roman....

      Supprimer
  22. Bon dimanche Célestine. Sur mon blog, je vais te faire découvrir un artiste belge. A toi de me dire si çà te plaît.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entré entre deux expos sur la côté d'azur ou je me prélasse quelques jours, j'irai voir cet artiste. Bon dimanche cher PB

      Supprimer
  23. La courbe des seins en cours de dessin, c'est mieux que le fessier qui fait chier !

    A défaut de poser, repose-toi bien ! :~)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne t'a jamais embauché pour les deux minutes du peuple? Tu en as l'humour... J'adore !
      Je me pose, je me pause et je pose( sur les photos)

      Supprimer
  24. Sans queue ni tête votre Quatrième de couv ' Celestine;)
    Je suis sur le point de terminer "la vérité sur l'affaire harry quebert" ( Grand prix du roman de l'Académie française, prix Goncourt des lycéens)
    Une écriture simple (du moins en apparence) mais une histoire passionnante. Un suspens de 600 pages vraiment génial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien vous, vous savez parler aux femmes au moins! Je cherche le second degré dans votre première phrase: il n'est pourtant pas question dans ma fausse histoire, d'un quelconque eunuque décapité ... ;-)

      Supprimer
    2. Euhhh Décapité de quoi ? ;)

      Supprimer
    3. Quoi tu ne connais pas cette vieille blague de l'eunuque décapité? C'est une histoire sans queue ni tête...

      Supprimer
  25. J'ai hâte que tu l'écrives vraiment!!! Et hâte de connaître la suite.... bonne semaine Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qu'est ce qui m'a pris d'accepter ce défi????!!!!
      Bonne semaine brizou pour moi ce sont les vacances , enfin, donc elle sera bonne!

      Supprimer
  26. Allez, après un contempteur, un zélateur :)
    ...

    Intrigante cette histoire, il n'est pas mort alors le père? Ou alors, un "marcheur blanc" comme dans Game of thrones?
    Quand même faire l'amour avec un(e) épileptique, ça m'angoisserait !! T'imagine au moment fatidique ???
    Eh oui, je sais, mes commentaires sont souvent un tantinet décalés, mais que veux-tu, quand on aime pas trop lire, il faut bien trouver un autre angle d'attaque !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais moi j'adore tes commentaires décales, et j'adore game of thrones voili voilou.

      Supprimer
  27. Alléchant ce resumé!!! Je l'aurai bien acheté pour découvrir la suite.... Zut elle n'est pas encore écrite!

    C'est pas bien de nous frustrer comme ça, c'est pas bien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pétrie de honte, telle que tu me vois , la, pétrie de honte au Pam Pam , le bar branché de Juan les pins , a déguster un cocoloco... Tout en répondant a mes commentateurs...

      Supprimer
    2. Oh j'adore le Pam Pam !

      Supprimer
    3. Un endroit idéal pour notre rendez- vous ... Ils font des super glaces

      Supprimer
    4. Bon ben tu viendras aussi! Plus on est de fous, moins il y a de riz...

      Supprimer
    5. Oh, thank ! Jeudi plutôt.

      Supprimer
    6. La citation exacte, si je ne m'abuse, c'était même : " C'est bon, le honte!"

      Supprimer
    7. Je ne sais pas, je m'en souvenais comme ça moi: "c'est bon, la honte!" (et non "le").

      Supprimer
    8. Il y avait une version avec une fille qui avait l'accent anglais à la Jane Birkin...j'essaierai de la retrouver quand j'aurai plus de débit...parce que les vidéos, à la montagne, c'est même pas la peine!

      Supprimer
  28. dis-moi quand tu l'auras écrit, ok?
    quel beau dessin!
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le dessin, j'ai mis le lien vers le site du dessinateur( je respecte les droits d'auteur!) c'est vrai que je l'ai trouvé magnifique et très approprié pour mon histoire...

      Supprimer
  29. Je comprends un peu l'émotion d'Arturo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une émotion toute artistique évidemment...le syndrome de Stendhal... ;-)

      Supprimer
  30. J'ai cru qu'il était écrit, publié, et tout et tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une déçue...oh la la ! La peste soit de cette consigne qui m'a obligée à mentir effrontément! ;-)

      Supprimer
    2. J'avais 5h de TGV ce matin... J'aurais pu le lire, au lieu de gamberger.
      Au boulot, Madame.

      Supprimer
    3. Tu sais que j'en ai rêvé cette nuit de ce p... De bouquin!

      Supprimer
  31. Disons que pour ne pas t'être désagréable je suis prêt à attendre jusqu'à la fin de l'été pour me délecter de ta prose. Ben oui, c'est de ta faute, l'Orteil d’Apollon m'a mis en appétit.....
    Baci Célestina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ciao bello
      Dis donc, tu as manqué dans mon paf personnel!
      Ben oui, tout est de ma faute, j'assume, je dois écrire ce bouquin, mais où vais-je donc trouver le temps?
      Je vais déjà essayer de trouver le temps de lire la tienne de prose, et ce n'est pas gagné.
      Mais promis, je vais essayer.
      Baci

      Supprimer
    2. Ciao Ragazza
      promis-juré, lors de l'organisation du prochain symposium destiné à rendre le monde meilleur, je t'avertirai tout de suite afin de préempter ta présence. Il n'y aura plus ainsi de manque dans ton paf personnel :-)
      Molto Baci

      Supprimer
  32. Yapluka !
    Moi je conseille VIVEMENT seule Venise de Claudie gallay (nom à vérifier). Formidable, on le ferme à regret! et bon annif !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle Hélène! Je le mets dans la pile a lire.. J'aime bien Venise déjà, par définition...

      Supprimer
  33. Si tu as le vent en poupe et surtout une bonne disposition psychologique, je te prédis un roman fini en un laps de temps! Parole de derviche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un derviche, toi? Wouaou, intéressant!

      Supprimer
  34. Commencer un livre est la chose la plus facile du monde. Il suffit d'écrire la première phrase, les autres viennent s'y agréger. C'est comme planter un bâton dans la mer du Nord, sur une plage déserte, trois jours plus tard, quelques moules s'y sont attachées. En revanche la grande difficulté c'est d'écrire le mot "FIN"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux dire par la que je n'ai aucun mérite a avoir écrit mon petit début, je suis d'accord...

      Supprimer
  35. Célestine dépêche toi je veux savoir la suite!!!!

    RépondreSupprimer
  36. Réponses
    1. Je ne sais pas, Mo...je ne sais pas....
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Excellentissime !
    bon, depuis avril 2013 tu as du écrire les deux premiers tomes au moins, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bien sûr ! et j'ai vendu les droits à Netflix pour le tournage de la série... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ah mais oui.... Victoria est une jeune galloise qui, pendant ses séances de poses rêve de travailler à l'Assemblée nationale et rédige des critiques dans la Revue des deux mondes... ; et le bel Arturo, peu sourcilleux, lui offre tout cela et l'entraine dans son chateau sarthois.
      Je crois que j'ai vu la bande annonce ces jours ci.... :)

      Supprimer
    3. Hihi ! oui, j'ai juste changé les noms ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Peu sourcilleux...ha ha ha ! excellent

      Supprimer
    5. Mais alors tu as des dons de voyance ? :-)
      Ah moins que la vie politique ne soit un éternel recommencement...

      Supprimer
  38. Souhaitant que ton inspiration donne une suite à la quatrième de couverture, pour ce Pandémonium...sans copier sur cette réalité qui ne fait rêver que carnets Paresseux. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêver large, en somme !
      Merci Jacou pour ton passage ici.
      Gros bisous

      Supprimer
  39. J'arrive de chez Valentine et sur quoi je tombe ? Un nouveau recyclage ? C'est génial, tout est bon dans les mots, ils se bonifient peut-être même avec l'âge :)Ce que je retiens aussi c'est l'imagination dont chaque auteur fait preuve pour écrire avec les mêmes mots des textes si différents. Et je salue ta performance Célestine, on y croirait ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Laurence. Le recyclage fait partie du grand mouvement de protection de la vie, et à ce titre, faire revivre un ancien texte m'a fait grand plaisir.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  40. Voici un beau recyclage. C'est sur qu'il y avait une formidable matière :)
    Bisous chère fée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma luciole...
      Matière à sculpter tu veux dire ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.