dimanche 5 février 2012

Points de vue



C'est l'heure divine entre chien et loup. Dehors le froid a investi la place.Le ciel charrie de gros nuages glacés dans un vent furieux. Un mignon rouge-gorge tremblote, ses plumes ondulant sous la bise et ses petite pattes s'accrochant à la pomme de l' arrosoir où il s'est perché. Je l'observe par la fenêtre, lovée dans ma couverture, bien au chaud, lutter contre les éléments les yeux mi-clos.Il n'a pas l'air d'en souffrir...C'est beau, l'adaptation des animaux à leur milieu. 
Sur la grande table, mon fils a installé son attirail. Livres, cahiers, et au milieu de ce fatras, j'observe avec fierté combien il s'applique.Il a l'air d'apprécier de se colleter avec une dissertation!
A côté de moi, sur le fauteuil, le chat rêve: son corps est agité de petits soubresauts comiques. Sa moustache vibre au rythme de son  coeur battant. Je me sens bien, à ne rien faire,  à regarder le feu  pétiller sur ma rétine, avec un délicieux sentiment de devoir accompli. Ça sent le bois fumé, le chocolat  et l'étirement des dimanches sans fin.
*
Elle croit que je dors, mais je la regarde, à travers la fente de mes pupilles, se prélasser sous son plaid dans une pose de Reine de Saba. Elle se moque de moi parce que j'ai la bougeotte...Mais ce sont mes vieux rhumatismes qui me tiennent en éveil jusqu'au bout des griffes. C'est que je commence à me faire vieux, moi. Alors, elle s'imagine que je ne peux plus sortir, elle a peur que j'attrape le coryza des chats. Mais j'irais bien faire sa fête à cette petite volaille sur patte qui me nargue à travers les carreaux...Et alors, on verrait qui est le maître ici...pff! c'est dur d'être un chat!
*
Elle croit que je bosse, mais elle se gourre grave, la mère. Elle croit que je me bats avec Stendhal, mais  là, je me fais une petite pause nutella-internet. Je lui règlerai son  compte vite fait tout à l'heure à Stendhal. C'est trop easy, en fait les disserts! En même temps, pas cool de travailler alors qu'elle ne fait rien! (enfin, pour une fois, parce qu'il faut reconnaître que c'est super rare quand ma mère ne fait rien!) Si elle s'approche, j'ai ma parade: hop, d'un clic, ma page facebook disparaît, avec l'image de ma copine, et je retrouve ma fiche de français...Voyons, voir..."En vous appuyant précisément sur le texte, montrez quelle est l’évolution des sentiments de Mme de Rênal" J'en sais quoi, moi, de l'évolution de ses sentiments à cette pétasse...enfin, bon, s'il faut en passer par là...Il a de la chance, le cat, il ne sait pas comme c'est chiant d'être au lycée!

*
Ils croient que j'ai une cervelle de moineau, mais pas du tout! Je me rends bien compte que  ce bas monde est pétri d'une ignominieuse injustice. Je suis tout seul, tout faible, j'ai rien à me mettre sous la dent, pas le moindre petit morceau de mouche ou de vermisseau...(ah non, ça c'est déjà pris) Il fait un froid de chacal, c'est tout juste si je tiens encore debout, et ils sont là, tous les trois, à me regarder avec un air béat."Vous voulez ma photo?" j'ai envie de leur crier. Non, mais regardez les  se prélasser et se goinfrer, bien au chaud, pendant que je me les gèle. En vérité, je vous le dis,  (euh, ça aussi c'est déjà pris)  il ne fait pas bon être rouge-gorge par les temps qui courent!
*

Décidément, soupiré-je lascivement en moi-même, j'aime ce moment de parfaite harmonie où chaque être et chaque chose participent de l'équilibre de l'univers et sont exactement à leur juste place...



Ces jolies aquarelles sont l'oeuvre de mon amie Epistyle




37 commentaires:

  1. Lollll Excellent !
    Tu devrais te recycler scénariste !! :)

    RépondreSupprimer
  2. J'adooore.... Célestine, tu es géniale !

    RépondreSupprimer
  3. C' est superbe! C' est tendre! C' est tout toi, ça!

    RépondreSupprimer
  4. Ton récit me rappelle l'histoire à 4 voix d'Anthony Brown , j'adore !!

    chacun sa place , chacun ses conversations secrètes , le décor est planté , les acteurs parlent en silence
    bonne fin de dimanche harmonieux

    RépondreSupprimer
  5. Superbe! Tu m'as fait rire, comme souvent d'ailleurs. Plus qu'une semaine et je suis en vacances!!!! Et toi? Il me tarde vendredi. Je suis fatiguée cette fois et j'ai une folle envie de ballade avec mon chien au petit matin même par ces grands froids actuels (-16 ce soir!). Bisous et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  6. Et l'heure et le froid et le ciel et la table et le fauteuil et le feu...n'en pensent pas moins...

    RépondreSupprimer
  7. CEDRIC certes,j'y ai pensé, mais cela aurait été trop long...et je ne voudrais pas lasser mes lecteurs!

    LES PETITS BONHEURS tout pareil, en vacances vendredi, j'ai un peu hâte,c'est vrai, de prendre le rythme plus doux du matin, quand rien ne me presse à me lever, et que je peux prendre mon temps tranquillement. Pour moi, le comble du luxe: ne rien faire pendant quelques jours.Avant de partir découvrir de nouvelles expériences...

    RépondreSupprimer
  8. JEANNE oui, c'est un de mes livres fétiches à l'école, pour travailler le point de vue, justement.

    PIERROT BATON "c'est tout toi" est le plus beau compliment que l'on puisse me faire. Car cela signifie que l'on me connaît bien.Un jour j'ai écrit une lettre et quelqu'un m'a dit qu'il avait reconnu mon "style" Ça m'a fait plaisir!

    MYOSOTIS j'adore faire rire ! c'est un excellent anti-radicaux libres...

    ANTIBLUES on me le dit souvent. Peut-être un jour...qui sait?

    RépondreSupprimer
  9. Carrément génial !
    Quelle merveilleuse idée, et comme c'est tendrement bien fait...
    J'adore.

    RépondreSupprimer
  10. quel rire ! je viens de finir de poster mon billet du jour ou je fais parler .... je ne te le dis pas je te garde la surprise , on est un peu calus comme on dit chez nous !! mais c'est bien rigolo et ça fini un week end en douceur pour rat taquer le boulot demain ! bonne soirée célestine !

    RépondreSupprimer
  11. La grâce...tout simplement la grâce. Deux beaux textes lus l'un derrière l'autre, très vite, avec gloutonnerie puis très lentement avec gourmandise et encore et encore....sans se lasser.
    Ils donnent un air de fête à un dimanche soir de grand froid, un peu triste. Ils sont promesses de printemps.
    Merci

    RépondreSupprimer
  12. PASTELLE tu exprimes bien tes sentiments, chère Pastelle.

    HUTTE DES BOIS Cette petite souris est-elle voyageuse? Est-elle celle que rencontre parfois notre ami Jacques?

    JACQUES Je l'avoue, j'ai soufflé le chaud et le froid avec ces deux textes. Un peu de gravité, un peu de légèreté, du rire et de l'amertume...la vie quoi. Ce que vous appelez la grâce.Oui, je pense que je l'ai.Et celle aussi d'avoir des lecteurs tels que vous.

    RépondreSupprimer
  13. :~))))))))

    Excellent ! C'est beau comme un coup de billard à quatre bandes !

    RépondreSupprimer
  14. La voila la dissertation....sur la vie.... "en famille"...

    belle journée avec bises

    RépondreSupprimer
  15. C'est vrai que tu es géniale Célestine ! merci de me faire rire ... c'est précieux ... Mon fils lui se lève de sa chaise un un mouvement, dès que je m'approche de lui ( et de son ordi) ... C'est d'un drôle !!
    Bises

    RépondreSupprimer
  16. Joliiii le billet, une tite boule de suif piquée de graines pour le rouge-gorge ?
    Hé môme laisse béton la mère Reynal, elle est mal baisée, lis plutôt San Antonio et prend modèle sur Béru ];-D

    RépondreSupprimer
  17. ha ha ! quelle bonne idée et bien racontée. Et ce pauvre piaf qui se gèle tout seul dehors.
    Bon sang, ces derniers jours je n'arrête pas de penser aux animaux sauvages, quels qu'ils soient
    Pour moi, ce sont tous des héros. Qu'on puisse survivre à de telles températures n'aura de cesse de m'étonner.
    Sinon le coup du gamin sur l'ordi, je connais !! le notre n'était pas sur facebook, mais sur des jeux en ligne... et dés qu'on arrivait, hop, on entendait un clic, un petit raclement de gorge. Mais comme il devenait tout rouge, il était immédiatement repéré :-)
    Passe une bonne journée malgré le froid.

    RépondreSupprimer
  18. Quel chouette "Quatuor d'Alexandrie" vous formez d:^)

    RépondreSupprimer
  19. Une histoire tendre où l'on découvre que les pensées de chacun sont bien différentes de ce que l'on croit. Mais le plus beau, c'est la chute. Délicieuse !

    RépondreSupprimer
  20. je me réjouis d'avoir dépassé les années-lycée. Ouf ! Stendhal, maintenant, je m'en bats l’œil. :)

    RépondreSupprimer
  21. Bravo pour ce texte qui est vraiment excellent. Chez nous en Belgique, nous avons encore deux semaines de cours, puis sommes en congé une semaine à partir du 20 février (la semaine du Mardi Gras). Bonne semaine Célestine.

    RépondreSupprimer
  22. Bonne semaine à toi, cher PETIT BELGE et bon courage pour aller jusqu'aux vacances. Moi, ça va me faire du bien de m'arrêter un peu...

    BERTHOISE moi j'ai redécouvert les classiques avec bonheur quand je n'ai plus été obligée de les lire.
    ;)

    SAOUL-FIFRE je ne connaissais pas cette quadrilogie.Je vais dévaliser la bibliothèque dès mercredi...


    LILY ah ! la chute...voilà une partie de l'écriture qu'il faut soigner particulièrement...j'y accorde toujours beaucoup d'attention...

    PAKITA peut-être bien quand même que les animaux sont bien adaptés à lutter contre le froid...contrairement à nous, pauvres êtres humains dégénérés!

    RépondreSupprimer
  23. ANDIAMO je me permettrai quand même de ne pas lui transmettre tout de suite tes judicieux conseils, des fois qu'il les prendrait à la lettre... Ça n'est pas que je fasse une fixette sur le bac, mais s'il pouvait l'avoir, ça m'arrangerait!

    cela dit, San Antonio,c'est du brutal! j'adore.Toujours imité, rarement égalé.Toi, peut-être, dans tes moments de génie Chauguisesques...

    ZENONDELLE nos enfants nous font rire et nous émeuvent plus que tout au monde...et moi , j'aime faire rire ceux qui ont gardé leur âme d'enfant.

    PATRIARCH tout au plus un "sujet d'invention" bien divertissant...

    TANT BOURRIN alors là,chapeau. Cette métaphore me laisse sur le tapis!

    RépondreSupprimer
  24. Vous avez l'art de peindre un sourire sur le visage de vos lecteurs. Votre billet est un bonbon pour l'âme, et on en trouve de délicieux en ce moment sur la blogosphère, pour ma part, je savoure !

    RépondreSupprimer
  25. Super texte qui fais parler les différents acteurs. Ma pensée va surtout à ce pauvre rouge-gorge qui n'a "rien à se mettre sous la dent".Faudrait quand même lui donner quelque chose "à grignoter".
    Amicalement. dinosaure80.

    RépondreSupprimer
  26. HENRI bien sûr que je leur mets des graines à mes petits zoziaux...là, c'était juste pour l'histoire!

    HELOISE un bonbon pour l'âme, que c'est joliment dit...

    MAMMILOU tu m'étonnes autant avec ton talent de tricoteuse et de pâtissière...

    RépondreSupprimer
  27. quelle météo! tout gele, les joues sont rouges, irritées, les levres crevacées...mais quoi?? c'est l'hiver! n'empeche c'est vachement dur d'attendre devant le portail nos cheres tetes blondes !et ce mistral qui semble vouloir souffler encore et encore...vive les dimanches d'hiver a la maison et regarder les autres s'agiter! mais ouf! les vacances pointe leur nez!

    RépondreSupprimer
  28. Point d'animaux à plumes ici ils doivent se cacher.
    J'aime votre regard attendri sur vos déjà grands enfants !

    RépondreSupprimer
  29. HELENE Oui, attendri, et là, en l' occurence, un peu moqueur. J'ai exagéré son côté rebelle pour le fun de l'histoire...en réalité, heureusement, il a conscience que le français est important en première...

    RépondreSupprimer
  30. Ce quatuor a beaucoup de charme, d'esprit et presque de réalisme! Un chat n'est pas un rouge-gorge, un fils n'est pas sa mère, une mère n'est pas un chat..mais tous ensemble ils forment une adorable famille. Bravo!

    RépondreSupprimer
  31. Très sympathique instant de lecture, grâce à la chaleur de votre fenêtre ouverte. (Quel courage par ce froid ;))

    RépondreSupprimer
  32. CEDRIC non, ma fenêtre était bien fermée!Bienvenue chez moi, cher calibreur de grains de sable...

    LORRAINE c'est judicieusement résumé. La richesse des points de vue rend la vie en société passionnante, tu ne trouves pas?

    RépondreSupprimer
  33. Vraiment très jolie ton "Histoire à quatre voix" !
    Et merci de l'avoir illustrée avec mon aquarelle. C'est une jolie surprise !

    RépondreSupprimer
  34. Mais tout le plaisir est pour moi, chère épistyle! Ton aquarelle donne de la valeur a mon billet et c'est si rare de te voir chez moi...Peut-être avec Mozilla cela marchera-t-il mieux?

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.