dimanche 21 février 2010

Partir pour mieux revenir

Je suis partie loin sans faire beaucoup de kilomètres. Loin dans ma tête. Loin du bruit et de la fureur du monde.
Avec simplement dans les mains un petit appareil magique appelé smartphone, cadeau du père Noël. Pour aller fureter quand même un petit peu dans le cybermonde, mais par petites touches, en tapotant sur un clavier minuscule. Pas facile d'écrire un billet, là-dessus , à peine quelques commentaires ici et là m'ont déjà détruit les yeux . Quelques lignes , quelques mots pour garder le fil, eh oui, car  j'ai du mal à me passer de vous, tous mes amis du bout du monde!
En revanche, j'ai beaucoup lu, attentivement, tout ce que vous avez écrit, et en une semaine c'est incroyable la richesse de vos émotions, vos colères, vos ébahissements, vos émerveillements, vos découragements . Les sujets d'écriture forment  comme une pâte, un long ruban de pâte lisse, souple et multiforme, qui se déroule à l'infini sous vos plumes,  un long chemin serpentant à travers le temps, qui s'enrichit sans cesse. Une semaine d'absence, et un monde a jailli de toutes parts,  comme un feu d'artifice. Difficile de saisir chaque petite fusée , chaque parcelle de ce tout crépitant et coloré. J'en retiens l'essentiel: vous êtes là, vivants, vibrants, écoutants, foisonnants. Et je suis heureuse d'avoir retrouvé mon clavier, même si mon ressourcement fut complet auprès de mes chères montagnes.
J'ai applaudi FD pour son billet-fleuve sur la condition féminine. Une belle plaidoirie. J'ai remercié Patriarch d'être vigilant pour moi qui me suis un peu endormie au soleil des vacances et de dénoncer encore et encore les injustices dont souffrent certains de nos compatriotes. Je me suis émerveillée du talent créatif d' Epistyle qui me donne envie d'aller plus loin en travail manuel, moi qui suis une cérébrale. J'admire toujours  l'écriture fluide de Cathy, d' Edmée, de Damien, qui me stimulent dans ma quête de perfection littéraire. J'ai trop ri à certains billets pleins d'humour de Myosotis ou de Co de Contes, je me suis indignée des mésaventures de Marie-Madeleine avec la censure privée (une honte qu'il me faudra dénoncer un jour prochain) j'ai rêvé , pleuré, blêmi,  compati à la lecture des lignes toujours très sensibles de  Delphine ou de Coumarine, je prends régulièrement un bain de jouvence sur les blogs de Mimi, Catherine, Mammilou ou Mathéo, qui mettent en relief les petits bonheurs simples de la vie, je me  documente avec plaisir grâce à Amaury ou Petit Belge.
Franchement, que demande le peuple? C'est le bonheur ce blog, je vous le dis.
Bon tout ça c'était pour vous dire tout le bien que je pense de vous, parce que les amis, c'est comme les pieds (si je puis me permettre cette métaphore osée): il ne faut pas hésiter à leur passer beaucoup de pommade, à les câliner, à les bichonner, parce que bien souvent, ce sont eux qui vous portent.

16 commentaires:

  1. Et c'est souvent assez vrai !!!! Bises !

    RépondreSupprimer
  2. Une longue chaine d'amitiés virtuelles.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis content de te retrouver.
    Bisous
    Math

    RépondreSupprimer
  4. Si tu t'occupes aussi bien de tes pieds je veux bien à eux être comparées:-)!

    RépondreSupprimer
  5. Un petit blogueur vous manque et tout est dépeuplé! Une petite blogueuse vous manque et tout est dépeuplé! Le blog n'est jamais à sens unique, et c'est vrai, comme le dit Catherine, qu'il forme une "longue chaîne d'amitiés virtuelles". Trop sympa ton post!

    RépondreSupprimer
  6. Je viens d'écrire la même chose mais avec beaucoup moins de talent que toi, car je n'ai pas ce don de transmettre de l'émotion dans mes lignes. J'ai déjà essayé mais je ne sais pas écrire ce genre de choses.
    Mais revenons à ton article avec lequel je suis tout à fait d'accord. Oui, la blogosphère est une formidable aventure humaine que seules les personnes qui tiennent un blog peuvent comprendre, et permet de découvrir des personnalités et des univers tellement variés. Si ton livre est aussi bien écrit que tes articles, il mérite d'être publié et si tu ne trouves pas en France, demande conseil à Edmée. Passe une bonne semaine Célestine (moi aussi, les congés m'ont fait un bien fou...).

    RépondreSupprimer
  7. Tu as suivi toutes ces péripéties sur ton IPhone? Je comprends que tu te frottes les yeux et pas seulement de tristesse ou d'émotion... J'espère que tu as pu bénéficier d'un meilleur temps que toutes ces régions inondées... et que tu nous reviens en pleine forme.
    Excellente soirée Célestine

    RépondreSupprimer
  8. quel bonheur de lire tes mots
    Oui, comme je viens de l'écrire chez Petit Belge, il y a des liens précieux sur la blogosphère qui se sont tissés au fil du temps!

    RépondreSupprimer
  9. ça me fait du bien de te lire en cette période un peu difficile pour moi.
    Au fait, tu n'as jamais reçu mon mail?

    RépondreSupprimer
  10. C'est fou comme nos e-potes nous manquent au bout de quelques jours, n'est-ce pas ? Et le petit tour du blog chaque soir est devenu un rituel vital à notre bien-être ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Hihi, j'adore ta métaphore sur les pieds et les amis, c'est pas faux !
    Profite bien de la dernière ligne droite avant le grand bain ;-)
    Bizz

    RépondreSupprimer
  12. Voila, j'ai fait mon petit tour virtuel du soir, j'ai visité tout le monde avec intérêt, mes chers e-potes comme dit Myo! Oui c'est beaucoup plus confortable que sur "aïe-faune", y a pas photo! Enfin , si, y a photo, mais sur mon blog, celles de Hutte des Bois la timide qui fait de si belles prises de vues!

    Ouep, FD je profite, je profite! Mais le grand bain ne me fait pas peur: les quatre mois qui arrivent sont ceux que je préfère dans l'année scolaire. A cause des compensations météorologiques.

    Marie Madeleine, j'ai sûrement zappé ton mail, mais je t'ai envoyé mon adresse postale,en fait je ne sais pas ce que tu voulais m'envoyer, peux tu me le renvoyer stp? J'espère que ta période difficile va s'arranger, en tous cas je te le souhaite ardemment, je voudrais que Tornade retrouve son sourire!

    Delphine, oui je suis en pleine forme, requinquée, regonflée, rechappée, et j'ai retrouvé mon pc, quel bonheur.

    Merci Damien, c'est ton com qui est sympa.Une bonne nouvelle de la petite blogueuse: je t'ai mis en lien chez moi,pour te faire découvrir à mes amis.

    Coum, je t'aime et je te fais un gros câlin (je sais que tu aimes ça) ne serais-tu pas adepte du free hug?

    Mammilou, Math, Catherine, Epistyle, patriarch, combien vous êtes des maillons précieux dans cette longue chaîne virtuelle!

    Petit Belge:merci de tes compliments toujours renouvelés. J'ai hâte de le publier ce fichu roman,et de te le dédicacer. Je ne manquerai pas de demander conseil à Edmée un de ces quatre.

    Bises à tous

    Célestine

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour
    je découvre ton blog et franchement j'aime et je m'y plais bien..
    Une fee qui s'est régalée pendant un long moment

    Amitiés

    RépondreSupprimer
  14. J'avais pas tout compris :)) Les vacances ont eu un effet bizarre sur mes neurones, mais c'est vrai que une semaine sans internet (pour moi) et je découvre, redécouvre tout le monde, avec plaisir. Par contre, alors que je me préparais mes billets dans ma tête, aujourd'hui, rien ne vient ... !

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.