lundi 16 novembre 2009

Apocalypse? no!

Dimanche matin gris et cotonneux.
Je me suis laissé prendre à regarder, d'abord d'un oeil distrait il est vrai, le "docu-menteur" de France 4 sur la fin du monde...


Si vous voulez vous payer un petit trip gratuit dans le monde hallucinatoire  des prédictions, oracles et autres quatrains prémonitoires, allez, ça dure une heure zéro neuf, et durant tout ce temps, l'impayable  Eric Laugerias nous embarque dans un délire psychotique dont le thème central est l'occurence du  21 décembre 2012. 
Remarquable exemple de manipulation (éclairée) de l'information, ce petit morceau de bravoure nous renseigne hélas trop bien sur la manière dont on peut  faire gober n'importe quoi à n'importe qui, du moment que l'on met le paquet sur la mise en scène mystérieuse, les airs de conspirateur du présentateur, et de grands zeffets spéciaux de caméras surexcitée et stroboscopiques.
Ben je vais vous dire, au bout de vingt minutes, on commence à se poser des questions, au bout de quarante on a carrément les jetons et à la fin, on se demande ce que l'on va décider pour les trois petites années qui restent à vivre à l'humanité. On s'imagine déjà les pires cataclysmes fondre sur nos pauvres petites têtes de terriens, et finir le reste de notre existence à errer lamentablement sur une terre brûlée et stérile au milieu des détritus radioactifs, à moins que l'on périsse tous emportés par une vague géante due à l'amerrissage forcé d'un astéroïde en perdition. L'Apocalypse, je vous dis. 
Dont acte. Heureusement, une petite phrase de 5 millimètres de haut dans le générique de fin nous avoue humblement que "l'honnêteté intellectuelle oblige les auteurs à préciser que les interviews ont été volontairement tronquées dans un but de montage qui n'a aucun rapport avec la réalité" ou quelque chose de ce genre là... En bref, tout ça c'était du pipeau, brave gens, vous pouvez vous remettre au boulot (enfin, si vous en avez) et refaire des projets d'avenir, la fin du monde c'est pas pour sitôt. Ouf!  Je n'aime pas trop les cartésiens, mais là, j'avoue que ça rassure de l'être un peu quand même. Je veux bien être large d'esprit, mais là, c'est tout bonnement ridicule d'effrayer les masses avec ces sornettes.
Quoiqu'il en soit, allez voir ici 
ce qu'en  pensent nos concitoyens, plus d'un tiers s'attendent à un "événement majeur" en 2012...Oui, mais lequel?
En attendant, comme le dit très justement Didier Van Cauwelaert, "les gens sont plus inquiets pour les fins de mois que pour la fin du monde." 
Fin du monde, non, mais  fin d'UN monde, sûrement, et peut-être plus vite que ce que l'on croit...

    photos     http://www.kikoosland.com/

4 commentaires:

  1. J'aurais bien une idée d'évènement majeur pour 2012.....

    RépondreSupprimer
  2. Fin d’un monde j’en suis persuadé, mais vers quoi allons nous ????
    C’est ça qui fait peur.
    Enfin, nous verrons bien, bonne soirée et bisous

    RépondreSupprimer
  3. Heureusement que je n'ai pas regardé car je suis sûre que cela m'aurait fichu la trouille même si au fond de moi même je ne crois pas à ce genre de prédiction.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, ta suite me fait sourire. Dans ton billet sur la positive attitude ... je t'ai répondu que en ce moment il y a des gens qui m'énervent par leur inertie, et bien ces gens là sont inertes parce que de toute façon en 2012, c'est la fin du monde ... N'empêche que ça m'inquiète, pas la fin du monde, la réaction de certains !

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.