mardi 25 décembre 2018

Lettre à Nono




Eh non, cher bonhomme Caca-Cola, on n'a pas toujours ce que l'on veut, et, il faudra t'y faire, ce sera de plus en plus difficile pour tous ceux qui ont pris l'habitude de crouler sous le superflu et les trucs en plastique. Crois-tu que moi,  j'obtienne ce que je souhaite, chaque année ? Et pourtant il y a lurette que je ne demande plus d'objets obsolescents et inutiles...
Moi, chaque année, ce que je demande avec ferveur pour le monde et pour ceux que j'aime, et aussi un peu pour moi quand même, cela tient en quelques  mots : Paix, Harmonie, Liberté, Solidarité, Justice, Equilibre, Respect... Je sais, c'est kitsch, et ce n'est peut-être pas dans tes cordes de gros patapouf gavé de sucre et de croissance, fourré comme une dinde par les sirènes de la surconsommation et la course au marché...
Six rennes, je me demande un peu à quoi tu penses, quand un seul suffirait. C'est comme trois fours à micro-ondes, ou quatre voitures, ou des barquettes de fraises en décembre...des caprices d'enfants névrotiques et gâtés.
Tu ne vois pas que le monde dit « civilisé » s'écroule comme un château de merde ? Que la terre s'essouffle et se pâme d'être sucée jusqu'à la moelle ? D'être raclée, expurgée, fouillée, maltraitée en permanence par la folle et inconsciente cupidité de certains hommes ? De porter sur son dos vaillamment depuis des millénaires cette espèce psychopathe et barbare qu'est l'humanité ?
Ah ! Ça y est, je vois que je t'ai plombé une carie...Allez, sèche-moi donc ces larmes de crocodile. Tu sais bien que j'ai raison. La troisième révolution est en marche, et elle est inéluctable. Autant s'y préparer. Et tu as encore la possibilité de transformer cette orgie consumériste qu'est devenue ta fête, en une étincelle de magie et de lumière. Par la volonté de quelques flocons qui feront bientôt de grosses boules de neige. Mais dépêche-toi, on n'a pas beaucoup de temps !
Alors que peut bien signifier  de se souhaiter un Joyeux Noël en 2018 ? 
Mais bien sûr que c'est important. Ne fais pas l'idiot, je ne vais pas te bouder, j'aime encore l'odeur des sapins, mais je préfère aller les voir dans la forêt que de les amputer pour les caler dans mon salon, affublés de guirlandes ikea achetées sur amazon. J'aime encore les étoiles, et les cristaux de givre sur les vitres. Et les contes, et les chants de Noël. Mais je n'aime plus les chocolats de l'ambassadeur qui privent les orangs-outangs de leurs maisons dans les arbres. Ni le gaspillage ni les achats obligés.
Pour moi, fêter Noël, signifiera regarder très fort ma petite Sibylle au fond des yeux, ses beaux yeux d'eau claire, confiants et naïfs, et lui dire solennellement : 
« Réjouis-toi, mon enfant, ma petite fille, ma prunelle fragile, réjouis-toi du moindre petit bonheur, écoute le chant des oiseaux, le bruit des fontaines, respire les fleurs, caresse les chats, aime le jouet en bois que je t'ai choisi avec tendresse, apprécie le goût de l'eau plutôt que celui des sodas, une orange bio plutôt qu'un bonbon chimique, sers-toi de tes jambes et de ton corps, bouge, danse, saute à la corde, découvre ce qui est gratuit, et offert à profusion aux âmes douces, trouve de la joie à aider les autres, à manger sain, à lire, à apprendre, à regarder les fourmis pour de formidables leçons de choses...Exerce tes sens. Réjouis-toi d'être. Célèbre le simple fait d'être vivante et cultive l'espoir. Et pense à tous ceux qui ont moins que toi. Ces précieuses graines fleuriront sous la neige grise, pour des printemps qui chanteront, j'en suis sûre. »



Allez, mon gros père Nono, fouette cocher, tu as du boulot pour la génération qui arrive et les suivantes. Laisse tomber le CAC40, tes grelots sonnent faux au-dessus de la corbeille. Tu le vaux bien, et bien mieux qu'une action chez la Bettencourt.

Quant à vous, lecteurs adorés, je vous souhaite le plus doux des Noëls, conscients, solidaires, joyeux de votre toit, de vos liens, de vos besoins fondamentaux comblés, et du feu d'amour qui brûle en vous et qui ne s'éteint pas. Ensemble, c'est tout.

Céleste 

*  *
.★**
`´¸.•°*”˜˜”*°•
..¸.•°*”˜˜”*°•.
☻/         ˚ •* ღღ ˚ ˚˚ ˛★* ° ˚ • ★ *˚ .
/    *˛˚ ˚ * *˛˚ ˚ *  *˛˚ ˚ *     
/ \       ˚.  *˛ ˚ღღ* ˚ ˚* ˛˚     ˚* ˚ ★
 ˛°*    





Merci à Pierre pour ce rappel de nos urgences.
Avec l'excellent texte de Fred Vargas.

91 commentaires:

  1. Je te souhaite de belles fêtes de fin d'année, de pouvoir garder tous les bonheurs que tu as amassé depuis quelques années, de les faire chanter afin qu'ils fructifient et débordent sur ceux que tu côtoies.
    Il était temps que la feuille de route du père Nono soit révisée. Il ne lui reste plus qu'à appliquer les nouvelles directives célestes.
    Ti bacio forte et ti voglio bene Carrissima

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisse-t-il t'entendre Blutchiamo
      Douces pensées
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  2. Ensemble, c'est tout ; gavalda Célestine de sa douce voix baryte aux extra-(chanceux)-terriens que nous sommes mais pourrions mieux faire :)
    Dans l'urgence d'agir, un relai truffé d'hu(a)mour et de tendresse... merci Célestine ! Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La conscience de l'urgence n'est pas imcompatible avec l'humour et la tendresse, chère Julie, tu as parfaitement raison...
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  3. Joyeux Noël, Célestine ! Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fut bon et lumineux !
      Bisous cher Aldor
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  4. dix ans déjà qu'elle a écrit ce texte, quelle misère!
    j'ai peur que ce soit la barbarie qui gagne...
    bon Noël quand même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je crains que ce ne soit la nature qui reprenne ses droits...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  5. Un Noël avec Sibylle et ceux qu'on aime, rien de plus important.
    Heureux Noël à elle, à toi, à vous...
    Ce texte est excellent, je l'avais découvert il y a quelque temps, heureuse de le retrouver ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce texte est excellent et fondateur, et il donne de l'espoir pour l'avenir, même s'il décrit une situation critique.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  6. ...."pour que l'on danse encore".... ! "nous y voilà".... merci Céleste pour ce texte remuant de Fred Vargas qui dit les choses sans ambages... pour tes mots à toi qui assurent la nécessité d'y aller... que le bonheur n'existe pas dans la profusion, l'exubérance, mais dans le peu qui donne énormément, dans l'amour des autres, l'égal partage, la solidarité !
    merci d'Âme Céleste d'être celle qui a parcourue tant de chemins, écarté tant de broussailles, avant de découvrir et donner sens au sens de la vie....comme moi, je crois.... avec toujours cette conscience née depuis l'enfance !
    Je te souhaite un heureux Noël ; un bisou supplémentaire à ta toute petite aimée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots sont beaux, et font une lumière vive sur ce jour d'après Noël.
      Merci Den pour ta gentillesse, ta lumineuse amitié et ta bienveillance.
      Je t'embrasse fort
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  7. Cette illusion d'abondance (souvent à bon marché en plus... cadeaux qui ne survivront pas deux mois, repas pantagruéliques qui finissent en AVC ou indigestion, épuisement des préparatifs et sensation d'hébétude devant ce qui reste à laver, ranger et manger pendant une semaine après le départ des convives qui rotent derrière leurs gants...) est triste pour qui y succombe. Ce qui ne fut jamais le cas des miens même quand il y avait beaucoup d'argent (oui, j'ai connu cette époque, ha ha ha). Cadeaux "pratiques" ou modestes, et chaque année nous devions, mon frère et moi, donner à la Pouponière les jouets que nous avions délaissés sans quoi... on n'en avait pas d'autres. Et je pense que l'attitude face à ce genre de fête trahit ce que nous sommes : nous voulons être des Kardashians et en mettre plein la vue (à qui? c'est pour qui, le concours?) ou nous aurons tout le bonheur du monde de la chose la plus importante : la réunion de gens qui aiment se réunir, la joie des enfants devant les scintillements qu'ils voient plus comme la fée clochette que comme les Kardashians, et de la bonne chère, oui, mais avec tout le respect qu'on lui doit...

    Belles fêtes avec plus mais pas over-abondance, mais je te connais...tu ne ferais pas ça!

    Baci, sorellita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas d'over-abondance, juste une sobriété heureuse qui me sied bien.
      Et cultiver plus que jamais la gratitude, la grâce et la gratuité, trois mots qui ont la même racine...
      J'aime ta sagesse, sorellita.
      Et tes souvenirs d'enfance ont toujours la même pétillance.
      Baci bella
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  8. Comme à ton habitude, ce que tu écris est beau et généreux. Merci !
    Et bonne fin d'année à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots qui le sont tout autant...
      J’espere que tu as passé un très
      Bon 🤶 Noël 🎄
      Bisous de lendemain de fêtes
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  9. Nan mais de quoi y's'plaint le barbu ? Une sirène pareille, et j'arrête la tournée tout de suite, je remplis la baignoire puis je vais apprendre la brasse coulée avec la meuf à la queue de lotte ! ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lotte asthmatique alors... j'sais pas mais je la vois toute chiffonnée la queue de lotte, quasi molle ou alors elle a fait un excès de frigo, une lotte comme ça j'achète pas.

      Bleck

      Supprimer
    2. @ Andiamo
      Toi au moins tu sais où sont les bonnes choses ... :-) je te reconnais bien là !

      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
    3. @Bleck

      Il est vrai qu’en matière de queue de lotte, je ne me sens pas aussi experte que toi... alors si tu le dis :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  10. J'espère que tu passes une très jolie journée de tendresse et de partage au milieu de ceux que tu aimes. Partage de joie, partage d'amour, partage de quelques gourmandises… Personnellement j'aime cuisiner pour dire à ceux que j'aime que je les aime. Une belle nappe, une ou deux guirlandes et quelques très jolies boules (soigneusement rangées 355 jours par an) et des gourmandises maison pensées et préparées à l'avance. Et puis, j'avoue faire des cadeaux à mes petites filles qui croient au Père Noël. Pour les adultes, on fait un tirage au sort et chacun a un seul cadeau, artisanal ou local. Mais par dessus tout, on est bien ensemble, on joue aux jeux de société, on dit des bêtises et on surtout on s'aime fort!! Bises ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma Brizou bien sûr je connais ton art de vivre et je ne doute pas que pour toi, noël soit synonyme de beaucoup d’amour et de choses simples ... et tu auras compris que l’essentiel de mon message ne s’adresse pas à toi...
      Je t’embrasse fort
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  11. J'ai cru un moment en Saint Nicolas, mais au Père Noël, JAMAIS !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien moi j’y crois toujours, ainsi qu’anlanpoupee qui tousse et même à la mouche qui pète ... mais il paraît que c’est ce qui fait mon charme 😇
      Bisous mon Boss !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
    2. OHHHHHH! Moi je suis sûre qu'il existe des mouches qui pètent, je les ai déjà entendues! C'est une très belle mélodie.

      Supprimer
    3. Hihihi !
      je les connais très bien... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Je ne vais pas commencer la liste de toutes ces petites et grandes choses qui font ton charme, je ne voudrais pas planter Blogspot !

      Supprimer
    5. A défaut, tu as planté une belle fleur dans mon coeur, et elle me fait rougir... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. Merci pour ton texte si sensible et si beau Célestine,
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mo.
      Sensiblel,oui c’est sûr.
      Hypersensible même, et hypersensibilisee à tout ce qui se passe actuellement sur notre belle planète...
      Gros bisous belle jardinière qui connais la valeur de la terre...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  13. C'est bien connu, le père noël est une ordure... ;)
    Noël, après l'enfance, a toujours été une journée comme les autres. Juste un jour férié. D'ailleurs, pendant de nombreuses années, je n'ai pas pris de congés en cette période.
    Cela tient de la petite enfance. Chez nous, dans la petite ferme familiale, nos vaches, cochon, lapins et poules n'y voyaient pas la différence. Il fallait continuer à s'occuper d'eux.
    De plus, nous n'avons pas été habitués à consommer à outrance, à gaspiller, que cela en devient indécent.
    De cette période-là, il me reste une petite voiture que je garde précieusement et qui me rappelle, aujourd'hui, qu'il suffisait de peu pour être heureux.
    Être à l'abri du besoin, être bien avec les siens, un peu d'amour, de l'eau fraîche et un ciel étoilé par-dessus.

    Je te souhaite, Célestine, de passer de très agréables fêtes de noël.
    Je t'embrasse, mon amie du soir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les valeurs que tu évoques sont plus que jamais les miennes.
      Merci pour ce beau témoignage.
      Bisous mon ami du soir et du matin , de moire et de satin :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
    2. julie de franche-comté :)jeudi, 27 décembre, 2018

      ... de joie et de chagrin :)
      Bonne soirée, Célestine.
      Bise de soie, bref de moi :)

      Supprimer
  14. C'est très mignon.

    Bon, je viens tout juste de terminer une poignée de cerises achetée sur le marché au prix de 28,40 le kilogramme et produites en Argentine, en tant que gros porc nanti et irresponsable et même si par acte de contrition je n'utilise pas ma C5 jusqu'au 28 février pour tenter de compenser le poids en C0 2 que je fais subir à la planète, puis-je me permettre de penser pouvoir commenter sur ce beau et généreux blog ?

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde est bienvenu sur ce blog.
      Comme tu le sais ...
      Je connais ton esprit frondeur et un brin provocateur et je suis certaine que tu es attaché, mine de rien, au devenir de la future progéniture de ta progéniture... :-)
      Comme dit l’excellent Jorge Bernstein, «  je veux bien laisser une planète propre à mes enfants à condition qu’ils commencent par ranger leur chambre c’est donnant-donnant »

      Lol !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  15. Cette fête est devenue pour moi de plus en plus ringarde et anachronique, comme tout ce qui est devenu symbole et synonyme de consommation à outrance. Je ne suis pas sûr qu'il soit possible de la débarrasser de ces encombrants oripeaux, même en faisant des efforts de sobriété ;)

    Mais j'accueille tes souhaits et intentions, ne pouvant résister au "ensemble, c'est tout" et à tous ces signes de bienveillance que tu distilles au long de ton texte :)

    Bises solsticiennes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la vidéo qui est très bien faite et qui pose les choses de manière simple et assertive mais en laissant la place à l’espoir.
      C’est peut-être ça, l’esprit de noël...
      Croire à la solidarité et autres valeurs humanistes seules capables de changer le monde.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  16. Je n'avais pas demandé grand-chose au Père Noël. Juste de renvoyer à son expéditeur ce satané PV qui ne m'était pas destiné. Et bien, même ça, il ne l'a pas fait. Ce PV va continuer à m'empoisonner la vie en 2019, j'en suis sûre..Je ne croirais plus jamais au Père Noël. Je devrais le dire, tiens, à mon petit fils de 5 ans pour me venger de ce vieux bonhomme qui ne réalise pas toujours nos souhaits.
    Bonne fin d'année à toi Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est bien triste pour toi cette affaire !
      C’est même carrément terrible en fait... je compatis ! :-)
      Bises, Julie de Vichy
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  17. La terre a été blessée. Elle est dans un état d'urgence absolue.
    Merci Célestine pour ce très beau texte et merci aussi de cette vidéo très claire.
    Passe de bonnes fêtes de fin d'année.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien saisi le sens de mon message qui se veut alertant mais surtout pas moralisateur.
      La prise de conscience ne peut être qu’individuelle et progressive, et chacun va à son rythme.
      Bises solidaires Cher Patrick
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer
  18. Noël est une fête pour les enfants, on n'est pas obligé de se ruiner, ni ruiner la planète pour faire plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as la voix de la sagesse chère heure bleue... c’est exactement ce que je veux dire .
      Bisous

      Supprimer
  19. Je me demande si le Pape ne lit pas ton blog et ne vient pas s'inspirer ici….
    Plus sérieusement, j'aime beaucoup ce que tu transmets à ta petite Sybille adorée.
    Joyeuses Fêtes la fée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Pape, rien que lui ?
      Hihi ! je vais me reconvertir, moi...en coach papal !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Bonne fête de "Vive la famille !" quand même !

    RépondreSupprimer
  21. Depuis ce matin, je tourne en rond…….Il faut que je fasse mes vœux……Rien qu’à cette idée, je bloque….Je me sers un bol de café pour me donner du courage……Est-ce que je vais me plier à la tradition bien conformiste….Et puis pour ce genre d’exercice je n’ai pas d’idées……Que des conventions banales…. C’est quand même dingue !!On passe le mois de janvier à souhaiter des vœux qui ont peu de chance de se réaliser dans les mois à venir…….Bon, aller, un effort Daniel. Fais preuve d’un peu d’imagination !!

    Tiens je vais écouter les quatre saisons de Vivaldi. On ne sait jamais, ça peut m’inspirer ! C’est pas croyable, rien ne sort ! pas capable d’aligner trois mots. Je dois faire un blocage…..

    Mais non, je commence à comprendre. Je n’aime pas les obligations et puis j’ai pas envie de vous balancer des formules toute faites. Tout ça me gonfle !!

    Ouf ! Je crois que j’ai enfin trouvé……Mais attention……Rien d’habituel….

    « Vous allez me faire le plaisir d’être vous -même, de croire en vous, de ne pas vous faire chier avec ceux qui vous emmerdent, de dire ce que vous pensez, de ne pas vous prendre la tête pour des bêtises, de rêver à l’impossible, de vous envoyer en l’air, de vous foutre des critiques des autres, de continuer à vous émerveiller avec des petits riens, de ne pas vous encombrer avec des biens matériels. Balancez vos soucis, souriez à la vie, aimez vos proches, parlez au bon Dieu et régalez vous des plaisirs de l’existence. Lâchez prise et que vos yeux soient remplis de bonheur. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as fait rire, daniel, à raconter tes atermoiements...
      C'est un peu ça en effet...
      mais finalement ton texte est parfait, et te ressemble.
      Il dit bien les priorités, par rapports à ces obligations dont on s'empoisonne pour rien en permanence...
      Bravo pour ce morceau de bravoure, et merci de t'être exprimé si longuement ...
      Je suis sûre que ton noël a été bon.
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Tiens je vais le reprendre pour mon blog !!

      Supprimer
    3. C'est une excellente idée !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. J'ai vécu dans une famille consumériste, avec profusion de cadeaux et de nourriture pour Noël, avec une mère achetant l'amour ne sachant pas le dire ... Elle a quelques excuses la pauvre. Mais je me suis soignée pendant des années et ma chère mère a pu apprécier cette année un Noël ou l'amour s'était invité à la tablée, les rires et le plaisir d'être ensemble réunis étant nos cadeaux. Oui, il y a urgence ! Merci de ce magnifique texte Cèlestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi on peut toujours espérer de la vie, à tout âge et dans toute circonstance...
      On a tous plus ou moins connu cette période faste où il nous semblait que consommer faisait avancer le pays...Quel bourrage de crâne, quand même...
      Bisous chère Catherine, à très bientôt
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Comme quoi tu peux dire aussi bien l'ombre que la lumière, et sans assombrir les jours ;-)
    Bisous doux d'après Noël, toujours avec amour ♥
    (((j'ai encore un peu de rattrapage à faire)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, comme souvent...
      Si ce n'est que je n'ai jamais nié l'existence de l'ombre...Au contraire, c'est celle-ci qui fait apprcier la lumière.
      Bisous apaisés d'après noël, de même.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Souvent raison? Sûrement pas... je doute, c'est la seule chose dont je sois à peu près sûre ;-)

      Supprimer
    3. Bienvenue au club alors.
      J'aime les gens qui doutent...comme dit Anne.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  24. Très belle fin d'année, Célestine.
    Merci pour ce très beau texte.

    RépondreSupprimer
  25. C'est tellement ça et pourtant on en est tellement loin à chaque Noël et moi le premier ! La troisième révolution...je n'y crois guère, ça va très mal finir et plutôt assez vite, voilà ce que je crois mais je serai plus là pour le voir ou peut-être juste un peu.
    Je pense essayer un sapin en bois pour les prochaines années...
    Bisous et bonne fin d'année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un sapin en bois, quelle bonne idéé !
      Je ne puis que t'y encourager...
      Personnellement je n'ai pas eu besoin de faire le sapin ette année, et j'avoue que cela ne m'a pas manqué... ;-)
      Bisous et à l'an prochain...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. Être ensemble, tout simplement. Partager l'essentiel: notre amour, notre amitié.
    Le reste...
    C'est lorsque tout s’arrête et que tout le monde retourne à sa maison que tout devient difficile. Mais qu'est-ce qu'on était bien ensemble!
    Bises cadeaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Triste vraiment ? pas tant que cela, puisqu'ils reviennent toujours...
      Je te conseille l'excellent billet iconoclaste de Bleck...tu verras que tout n'est pas si difficile...
      Pour ma part, je profite des enfants quand ils sont là, mais je ne déplore pas leur départ...On ne saurait abuser des bonnes choses n'est-ce pas ;-)
      ...et retrouver sa tranquillité et sa liberté est aussi important que les liens familiaux. A mon sens. mais cela n'engage que moi...
      Et ce n'est que mon avis...
      Bises ravies

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Pourtant, à chaque fois qu'ils retournent là où est leur vie (et c'est normal qu'il la vive à leur façon, loin de nous), il y a quelque choses qui se déchire dans mon cœur...
      Et c'est plus fort cette année avec notre petite fille.
      Sans doute la force plus nette de ce temps qui passe toujours plus vite, que dis-je, qui nous échappe désormais.
      Bien sûr qu'ils reviennent, et ces retrouvailles sont formidables.
      Bises aux brumes claires.

      Supprimer
    3. Je travaille depuis des lustres à me prémunir de mon hypersensibilité qui me fait souffrir. je préfère rayonner de bonheur quand je les vois, et me dire que je vais les revoir très vite. Ça m'aide à gérer ce putain de temps (comme dit Sardou) qui « fait des enfants aux enfants et des tours d'ivoire aux éléphants »
      Je t'embrasse, mon poète sensible.
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  27. Tu as raison de pointer le problème crucial de notre temps.
    Ne pas trop consommer et réfléchir aux déchets que l’on produit voilà qui me semble sage en 2018 !
    Mais beaucoup de gens se voilent la face et pensent qu’apres Eux le déluge ...
    Pour ma part il y a longtemps que ça me titille tout ça...surtout les monceaux de nourriture que l’on ingurgite à cette période de l’annee. Je suis certaine que l’on peut faire la fête sans se gaver comme des oies.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on le peut, je t'assure.
      La joie ne passe pas par les excès de table, mais dans le pétillement des regards.
      Je te souhaite beaucoup de ces pétillements !
      Bises ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Le Bonjour Dame Céleste. Merci pour ce plombage de carie. Il était temps. Merci pour cette bafouille à Nono qu’on prend d’abord pour soi et c’est un beau cadeau !
    Allez, un zeste de poésie. Texte en cours d’écriture en guise de remerciement :

    Goutte-à-goutte

    Couleur extase
    Perce la nuit
    Songe aléatoire
    Au bout des doigts
    Danse la magie
    Et son brouillard monochrome

    Des étoiles ont oublié
    De trouer le voile
    Derrière lequel
    Elles lisent à voix basse
    Le livre que l’illusion imprime
    Dans le tissu des sentiments


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! les poèmes de Lediazec...ça me manquait, ami de la toile et des étoiles.
      Merci pour ce beau cadeau, j'aime les poètes tu le sais.
      Ils repeignent le monde de couleurs chatoyantes et il en a bien besoin.
      Merci aussi d'avoir aimé mon petit texte militant. Y a urgence !
      Bisous célestes
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. Ah, je les avais sentis tes bons vœux de Noël, je les ai accueillis et faits miens et t'en remercie. Avec une baguette d'or, pim pam poum, apparaissent des étoiles d'or, regarde le ciel, elles gravent sur la voûte un message de lumineuse année 2019, rien que pour toi, ceux que tu aimes et ceux que tu vas aimer... Je t'embrasse céleste Célestine, à l'an tout prochain. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta gerbe d'étincelles, je la prends en plein coeur et je te renvoie mes voeux les plus doux et les plus scintillants, chère Plume.
      Je t'embrasse
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Il y a beaucoup de tout, dans tes voeux de noël... L'état de la terre et du monde, le consumérisme... (des guirlandes Ikéa achetées sur Amazon, oh là là !!!) et aussi ce qu'est noël pour toi. Je crois avoir tenu un "discours" (façon de parler) à peu près semblable au tien à mon fils nouveau-né, juste après sa naissance. (Avec l'aide d'une tasse de café pour me remettre o;) peut-être pas aussi poétique, mais cela partait sans doute d'une intention assez semblable...

    J'ai fait l'expérience d'un noël dont j'avais envie depuis quelques années, assez étonnant, pas vraiment mon style, mais je savais que je pouvais voir mon fils après, et ma meilleure amie m'avait fortement encouragée à le faire. Alors, pourquoi pas? D'autant que j'étais très curieuse d'entendre et d'écouter quelqu'un dont la personnalité m'avait vraiment marquée, il y a deux ans à peu près (et pourtant, nous n'avions parlé que très brièvement et à l'heure des repas uniquement). Il y a parfois des personnes qui te font espérer dans l'humanité. Sans compter tout le reste, difficile à raconter... En somme, le contraire du consumérisme.
    ... En te souhaitant une année 2019 - la meilleure possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je balance toujours entre dire les choses de façon un peu vive, et baigner dans l'optimisme béat...Mais il n'est plus temps de balancer. il faut dire les choses comme on les pense.
      Après il sera trop tard pour dire « si j'avais su »
      Tout passe par l'éducation, et il y a du boulot pour transformer les mentalités, afin de sauver ce qui peut être sauvé.
      L'amour est une énergie splendide.
      Très belle année chère Pivoine
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  31. je te souhaite une très belle année Célestine, des baisers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De même ma Sylvie.
      On ne se connaît pas, mais on brûle du même feu, je crois.
      Belle année !
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. Je dépose, comme une rose, comme une orange bio, de doux voeux plein d'essences ( rares et précieuses ) et de ce vrai sens de nos fêtes …
    Cheminons ensemble, au gré de nos vies, unissons nos émotions ;)

    Un beau sourire plein d'âme, de coeur, de confiance ! pour l'année qui est là, que je te souhaite belle et bonne, fée Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Veronica, quel bonheur de vibrer de la même façon toi et moi...
      Je te souhaite des matins poivrés et des aurores flamboyantes.
      Et je t'embrasse du bout du coeur
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  33. Nono est passé avec ses six rennes ou sa sirène et nul ne sait ce qu'il t'a apporté...mais je sais quel est le vrai cadeau de cette année : celui qu'a déposé Cici la cigogne, dans le creux de tes jours...
    Je devine une belle et tendre année à regarder grandir cette petite fée tombée du ciel et à l'accompagner...:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un très beau cadeau, chère Licorne...
      mais tu le sais...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  34. Meilleurs vœux à toi pour l'année 2019, et surtout ne change pas et garde la sensibilité qui est la tienne et qui fait l'attrait des articles de ton blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Petit Belge, je suis très touchée ...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  35. Une très belle année Célestine , que 2019 te comble. Et continuer de nous combler de tes jolis articles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est adorable, ma bulle, et je vais m'y employer...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  36. Très chère Célestine, je te souhaite une très belle année 2019, une excellente santé et la réalisation de tous tes projets!

    Amitié,

    An

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle année à toi, cher et bel artiste !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  37. en parlant de "La Vargas" je viens d'entamer "quand sort la recluse". Excellent comme toujours
    Bizzz et très bonne année à toi si je ne te l'ai pas déjà souhaité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle année les bestioles !
      Chouette, un nouveau Vargas ?
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  38. Il prend cher Santa Claus :-) Le "pauvre" doit être tout déboussolé (en même temps le Pôle Nord c'est pas trop difficile à retrouver)
    Amplement mérité: tout sonne faux chez ce personnage inique et profiteur de candeur.
    Nietzsche a tué Dieu, Célestine s'est chargée du père Noël :-)
    Je te souhaite de ne pas changer en cette année 2019.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rom, je prends ça comme un compliment...
      J'ai quand même changé quelques trucs dans ma vie, mais tu as raison, je n'ai pas changé fondamentalement, je me suis juste révélée à moi-même..
      Je suis heureuse de te revoir, ça faisait un bail !!!
      Belle année à toi
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. C'était bien un compliment, elliptique mais sincère, chère Célestine.
      Oui, cela fait un bail...que je n'ai pas
      [Début de possession] sanzé (vade retro juglio) [/fin d'exorcisme]
      changé (la dernière fois c'était des couronnes tchèques, il me semble) :-)
      As-tu déjà imaginé ce que tu dirais à la Célestine enfant/adolescente/jeune adulte si elle te faisait face (une fois la période d'adaptation/de recherche d'explication -j'arrête les psychotropes- révolue), ce qu'elle-même te demanderait ?

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.