mercredi 16 avril 2014

Organisation pédagogique


-Ciel, mais que fais-tu donc là, Célestine? (Mon ange s'exprime toujours de manière élégante)
-Ah, mon ange! Tu tombes bien. Je suis en train d'essayer de tenter d'échafauder des propositions d'organisation pédagogique pour l'année prochaine.
-En clair?
-En clair, j'essaie de voir quelles classes on va pouvoir former avec les effectifs annoncés...Classes simples, doubles niveaux, deux CP ou trois? des CM1 à 29 élèves, impossible! quel casse-tête!
-Facile, pourtant, tu divises le nombre total d'élèves par le nombre d'enseignants...
-Ce n'est pas si simple! Il faut tenir compte du niveau des élèves. Et par exemple, les 2008 sont très nombreux. On se demande ce qui s'est passé, il y a six ans, pour que les gens fassent tant de bébés...Bref, il y a beaucoup d'impondérables...et ne me réponds pas "de lapin" s'il te plaît, tu vois bien que je galère!
-Comment puis-je t'aider?
-Eh bien, si tu pouvais savoir exactement combien d'élèves vont arriver à la rentrée, combien vont partir, combien vont s'inscrire en cours d'année, combien vont devoir refaire leur année (avant on disait "redoubler" ce qui les laissait supposer qu'on émettait l'espoir de les voir redoubler d'efforts l'année suivante, maintenant on dit "faire l'objet d'une mesure de maintien dans le cycle" c'est d'ailleurs de plus en plus mal vu en haut lieu, on dit que ça ne sert à rien, mais c'est surtout parce que ça coûte trop cher, un enfant qui prend son temps...Enfin, de toutes façons, maintien au lieu de redoublement, ça revient au même. Sauf que c'est plus élégant. Ça s'appelle un euphémisme...)
-Ce ne serait pas plutôt une coquecigrue?
-Tiens, tu me rappelles l'excellent dialogue des deux porte-flingues de Michel Audiard

" -J'ai peut-être mauvais caractère, mais j'ai le glaive vengeur et le bras séculier, l'aigle va fondre sur la vieille buse! 
 -C'est chouette comme métaphore, non? 
-C'est pas une métaphore, c'est une périphrase!
-Oh, fais pas chier! 
-Ça, c'est une métaphore!"
-Oui, ha ha!  C’était du lourd, le grand Audiard...

 
-Bon, allez, trêve de billevesées, tu me détournes de mon travail, l'ange...mais, mais...où sont passés mes tableaux? Nooooon !!! Tout a disparu! Deux heures de boulot, ô rage! Ô désespoir! Open Office ennemi! N'ai-je donc tant bossé que pour voir s'envoler mes beaux tableaux en deux coups de cuillère à pot?
Dis donc, l'emplumé, tu me sers à quoi si tu n'es même pas fichu de lancer la récupération du fichier? Fatal error system! Mais? ... mais... où il est passé, cet olibrius?

***

Eh bien, vous me croirez si vous voudrez, mais ayant été lâchement abandonnée par mon ange gardien, et par les dieux (hi)lares de l'informatique, je me suis collée toute seule à refaire mes tableaux. Avec une règle et un stylo. Ça m'a pris vingt minutes. 
S’entourer des bonnes personnes et se munir des bons outils au bon moment…C’est sûrement ça, le secret de la réussite...



Sor, Study No. 5 in B by Fernando Sor on Grooveshark

Je dédie mon texte à Epamine et à Olga Laxie. Par pure solidarité.
Dessin jack l'Instit






69 commentaires:

  1. Excellent !...
    Comme quoi c'est bien les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes !

    Médimoi, y'atypas une option d'enregistrement automatique dans OO.o ? :o)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en cherchant l'origine de ma mésaventure que je me suis aperçue que je n'avais pas coché la ligne: " garder automatiquement une sauvegarde du fichier" dans les paramètres d'open office...
      Une erreur de débutante en somme...
      :-))))

      Supprimer
  2. J'aime aussi beaucoup le dessin de Jack. Je sais que juger c'est pô bien, mais on se demande parfois si les parents font "sonner" le futur nom de leur petite merveille au moment du choix. Pasque quand même, avec un patronyme bien français, c'est parfois surprenant : "Brandon Bardot" ! ! ! . . . . . . .

    :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plus extraordinaire association de ce genre que j'aie rencontrée dans ma carrière, fut quand même une petite fille que ses parents avaient inconsidérément appelée Ashley Menu...
      Véridique!

      Supprimer
    2. Un petit truc authentique:
      Mon défunt beau-père (qui n'avait ni le sens de l'humour, ni celui des jeux de mots pour inventer cette histoire), alors employé d'Etat Civil, avait refusé d'enregistrer la fille d'une famille suisse-alémanique.
      Les Faess voulaient appeler leur fille Mae.
      Baci

      PS: Tu te vois faire l'appel: Aschley Menu... Mae Faess...
      Zazie n'est pas loin :-D

      Supprimer
    3. Excellente histoire vraie caro mio! Et très drôle... Si tu connaissais le vrai nom de Jargonos, tu rirais du peu de réflexion dont ont dû faire preuve ses parents pour associer un tel prénom a son patronyme...
      Mais ma déontologie m'empêche de dévoiler ici son identité...
      Molto baci

      Supprimer
    4. Post script homme...tu as apprécié le clin d'œil a Raoul, j'espère...

      Supprimer
    5. Mais c'est bien sûr. Ca vaut le cri du Cormoran le soir au dessus des jonques ... :-D

      PSF: En aparté, il faudra que tu me dises, je lui accorderais peut-être des circonstances atténuantes...

      Supprimer
    6. Oui je te dirai . Tu vas rire...mais c'est vrai que la pauvre, elle n'est pas aidée.
      Tiens je me mets a la plaindre maintenant...ouh la! Ça va pas moi! :-D

      Supprimer
  3. drôle et tellement vrai, le dessin, les prénoms révèlent plus que jamais la classe sociale (si, si, ça existe toujours ;-))
    et en effet, les directeurs d'école ont besoin de la boule de cristal puisqu'il faut faire les classes sur base d'effectifs de l'année d'avant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout compris...et là, ma baguette magique de fée n'est pas très efficace, car elle a une sainte horreur des comptes d'apothicaires...quant aux prénoms, il y en a même un qui s'est amusé à calculer les chances d'avoir son bac avec mention en fonction de son prénom...c'est très édifiant, hélas...
      ici

      Supprimer
  4. Si tu n'avais pas été enseignante (c'est à dire, SI tu n'avais pas été enseignante, allez j'ose ce coup de pure folie...) penses-tu que tu aurais créé et alimenté dans la longueur un blog ??

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et voilà, mon cher Bleck, comment on enferme les gens dans une spécialité, en oubliant leurs autres dimensions humaines...
      Oserais-je ( allez, soyons fou!) te demander ce qui te fait dire cela? Je crois que tu me connais très mal. Car a te lire, on pourrait penser que je ne suis qu'une enseignante.
      Mais si tu regardes attentivement les onglets qui ornent le haut de ce blog, tu constateras que mon métier ne fait qu'une petite part de mon immense appétit de vivre. Et que mes enfants, la nature, la musique, la poésie, la politique, la mer, la montagne, les chats, l'art, le cinéma, les voyages, la littérature, les rapports humains, la philosophie, l'amour de l'écriture, et l'amour tout court, j'en passe et des meilleures, alimentent avec bonheur mon blog depuis cinq ans. Tout m'intéresse, cher ami, et tout est pour moi sujet d'écriture et de jubilation.
      Alors je réponds sans hésiter. Bien sur que si je n'avais pas été enseignante, j'aurais quand même alimenté un blog sur la durée, mille fois oui...et je compte bien continuer quand je ne serai plus dans le métier...
      Bises

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse. C'est vrai je ne lis pas autre chose que le billet lorsqu'il n'est pas trop long à mon goût puisque chez toi comme chez beaucoup je n'accroche pas au billets "trop généreux" pas plus "qu'aux billets séries" je ne connaissais donc pas tes rubriques.
      J'ai donc fait un petit retour en arrière... et c'est vrai, j'ai déconné ton Blog passe en revue des disciplines différentes et variées, oui je te classais dans les Blogs d'enseignants comment dire... "insistants".
      Tu as bien fait de me reprendre... chère Amie.

      Bleck

      Supprimer
    3. Et encore, cher Bleck, tu n'as pas vu mes autres espaces...car j'écris aussi sur le défi du samedi et chez Blogborygmes...et je dessine aussi, accessoirement comme tu pourras le voir en cliquant sur " mes petits croquis". Merci d'être revenu lire ma réponse.
      C'est vrai qu'on colle souvent trop vite des étiquettes sur les gens...

      Supprimer
    4. Oh mais tu sais j'ai moi également bien d'autres espaces d'expression, probablement comme tout le monde d'ailleurs, disons que je cloisonne j'apprécie beaucoup la vie à tiroirs du genre de celle qui offre une grande liberté tout en essayant naturellement de faire le moins de mal possible à... l'autre mais tout en jouissant au maximum du quotidien persuadé que je suis que je suis que nous sommes mortels, bon je vais me reboire un autre café... eh oui personne ne passe à côté de l'étiquetage.

      Bleck

      Supprimer
    5. J'adore cette réponse! J'ai l'impression de me lire moi même! Nous avons sans doute beaucoup plus d'un point commun... A commencer par le café auquel j'avais consacré un billet d'ailleurs...

      Supprimer
  5. Hello! Comme Socrate j'ai bu la coquecigrue (couronnée) avec plaisir. De plus ayant découvert certains funambules avec deux ailes, je redouble d'intérêt pour la geste celestinienne. Pardon je voulais dire que je faisais l'objet d'une mesure de maintien dans le cycle Celestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent " j'ai bu la coquecigrue"...ravie que les petits croquis t'aiment donné envie de revenir en deuxième semaine!
      Bises célestes

      Supprimer
  6. Excellent dessin de Jack ☺☺☺☺
    ah la constitution des classes : quel casse-tête!
    Bon courage Célestine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jack, je l'adore...
      Merci, je ne manque pas de courage, ce qui m'a plombée, c'est juste le bug informatique: j'aime le travail bien fait, mais je déteste avoir travaillé deux heures pour rien...le temps est si précieux...
      Bon vendredi, chère collègue!

      Supprimer
  7. Ah ah ah ! Tu m'as fait marrer.
    Hier matin j'arrive à la banque afin de récupérer un chéquier .
    L'employée fort aimable me dit :
    -Vous allez signer sur "la tablette", car nous éliminons progressivement les documents papiers !
    Je patiente. Une minute, deux minutes..
    Je n'ai pas de connexion Wi-Fi me dit la même employée !
    -Moi (ton aimable) refilez un morceau de papier je vais signer à l'ancienne et basta !
    Elle me tend le document (papier) je signe à l'aide d'un crayon BIC (logiciel à deux ronds) et terminé ! Elle est pas belle le vie à l'ancienne ?
    Concernant les prénoms des gamins et gamines : quels cons ces parents !!!
    S'ils savaient que plus tard au moment des embauches, et de la lecture des C.V, "on" repère la classe sociale au prénom ! (authentique)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que l'outil informatique est loin d'être toujours le plus performant...
      Et même si certains parlent désormais de ne plus apprendre l'écriture manuscrite aux enfants, je frémis a la pensée des handicapés sociaux que l'on formerait si on ne leur apprenait a écrire qu'en tapant sur un clavier...le monde appartiendrait alors à celui qui pourrait continuer a écrire avec un crayon, à la lueur d'une simple bougie...mais la grande panne d'électricité n'est évidemment pas pour demain...

      Supprimer
    2. Tu n'as pas oublié "RAVAGE" de Barjavel. Non ];-D

      Supprimer
    3. Non, je n'ai pas oublié cet excellent livre...;-)

      Supprimer
  8. Célestine, toujours aussi délicieuse dans ses textes !

    "faire l'objet d'une mesure de maintien dans le cycle"
    J'adore l'expression !
    Ça vous a un petit côté Procréation Médicalement Assistée, du plus bel effet.
    En fait, c'est ça qui s'est passé en 2008 pour les bébés. Cherche pas plus loin. Trop de parents ont fait : " l'objet d'une mesure de maintien dans le cycle". Ils ont donc redoublé... d'ardeur !
    ^^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ben... Oui, bien sur, où avais-je la tête...le grand boom de 2008 s'explique!
      Merci pour le délicieux compliment Alain. C'est jouissif.
      Kiss

      Supprimer
  9. Tu me rappelles tant de calculs, de manips d'organisation pédagogique...avec 19 classes, ça ne tombait jamais juste et il y avait toujours des mécontents parmi les instits ou les parents. Finalement les plus faciles, ce sont toujours les élèves!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dix-neuf classes! Et je me plains avec onze... Qu'elle usine à gaz ce devait être...
      Les élèves n'ont pas trop le choix, heureusement d'ailleurs.
      Je suppose que ce ne te manque pas, ces manipulations d'apothicaires... :-)))

      Supprimer
  10. Célestine , fais un replay .. que c'est il passé en Mai 2007 ? hein , je te demande
    la victoire du petit Nicolas , l'espoir , le renouveau , et hop ! hausse de la natalité
    à moins que ce soit ... la sortie du zifon en France , hé !

    ah les parents vont bientôt commencer à planter leurs tentes queschua dans les cours d'école pour manifester contre les fermetures de classe , le bras de fer féroce entre enseignants et staff de l'EN et au final , à la rentrée , bonne nouvelle , y'aura une place pour les gamins de France à l'école de la république , ben oui !
    allez , tu vas faire ça bien
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du vécu, tout ça...ton explication démographique tient la route: une moitié de la France a fête ça en s'envoyant en l'air joyeusement, alors que l'autre moitié l'a fait pour oublier...
      Sinon, à part ça, tu as raison: aucun élève ne restera sur le carreau au final, et c'est bien ça l'important...
      Bisous ma Jeanne

      Supprimer
  11. ♥ Merci tout plein, tout plein pour ce billet solidaire, ma petite frangine de galère dont la RAM (quand il y en a !!!) rame...

    Chantons Souchon:
    "Rame
    Rame
    Rameur, ramez
    On n'avance à rien
    Dans c'kanoë
    Là haut
    On te mène en bateau
    Tu pourras jamais
    T'en aller
    Tout quitter
    Tais-toi et rame..."

    Nous, nous avons ramé lundi soir pour nous apercevoir qu'on risquait une fermeture de classe... donc deux répartitions à envisager... deux équations avec toutes les jolies inconnues: on a fait neuf tableaux différents!
    Mais comme Andiamo, j'ai de plus en plus tendance à utiliser un u-BIC (il est partout en même temps!) et ma mémoire à accès non séquentiel...personnelle!
    Et vogue la galère!
    Bises d'Ep'

    PS1: par ici aussi on croule sous les 2007... mais où sont passés les 2006?
    PS2 : on passe pour de vrais demeurés quand on n'arrive pas à bien prononcer les prénoms "dys-orthographiés" de nos élèves à la rentrée...
    PS3 (pour se consoler!) : @ Bleck: je me suis déjà posé cette question...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfiouuuu ça c'est du commentaire! Comment veux tu que j'aie le temps de t'envoyer des mails s'il me faut déjà tout ce temps pour répondre à ton commentaire! ;-)
      Je suis assez d'accord avec toi, pour les tableaux pleins de nombres, il vaut mieux un bon stylo, ça va plus vite....
      Là où je ne te suis pas, c'est dans ta réponse a Bleck...qui prouve que tu as encore bien des choses a connaître de moi...je te renvoie a ma réponse.
      Bises celestissimes...
      ♥♥♥

      Supprimer
    2. Et au fait... " pour se consoler" mais de quoi? ;-)

      Supprimer
    3. Pour ma réponse à Bleck, je suis toute désolée que tu n'aies pas compris d'emblée que je ne parlais pas le moins du monde de toi... mais de moi et de mon p'tit blog d'instit... Comment pourrais-je me poser la question-là à ton sujet...m'enfin! C'est toi, là, qui ne me re-connais pas ;)
      Quant au PS3, c'était juste pour faire un jeu de mot sur la console PS3...

      Bisettes d'Epaminette

      Supprimer
    4. Ooooohhh pardon mon Epaminette, effectivement, j'ai la comprenette bouchée après une journée de paperasses et un conseil des maîtres qui s'est fini fort tard, du coup...le jeu de mots sur la console m'est passé à dix mille au dessus de la tête, depuis que mes garçons ont quitté le nid, j'avoue que j'ai perdu le fil des Play Station...quand à ta question à propos de ton " petit blog" ne te dévalorise pas. Il est très mignon, ton petit blog, et il m'apprend plein de jolies choses. Tu as un regard sur les joyaux du passé qui est tendre et amusé. J'aime beaucoup.

      Supprimer
  12. Tu me rappelles des souvenirs de directrice de maternelle que j'ai été pendant 5 ans ! Bon cela peut sembler plus simple en maternelle puisque je n'avais que 3 niveaux et que 5 classes ! Oui mais voilà quoiqu'on fasse il y avait toujours des parents pour venir râler en disant : "Et pourquoi mon fils qui est en moyenne section est dans une classe de moyens- petits et pas dans une classe de moyens-grands?"ou "pourquoi ma fille qui est en petite section mais qui est super en avance n'a pas été mise en classe de petits-moyens comme le fils de madame untel qui n'a pourtant que 1 semaine de plus que la mienne!!" :-(! GRRRRR!!! Bon courage et vive l'informatique:-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, ces délicieux parents d'élèves qui pensent toujours que leur enfant est le seul de l'école...mais a côté de cela, heureusement, il y en a qui sont adorables et qui comprennent bien que l'on fait ce que l'on peut, mais que sans baguette magique, c'est plutôt dur! Et ceux-là nous consolent de tous les autres...

      Supprimer
  13. Tu es repartie à l'âge de pierres ? L'EN ne vous fournit pas un drone pour compter, répertorier, évaluer, classer tes chères petites... de séries.
    En 2007 Sarko fut élu avec la sécurité comme maître mot ça a peut-être regonflé quelques testicules... enfin je ne sais pas moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as sans doute raison, jean-Charles, c'est ce qui a dû se passer en 2007...
      Pour le drone, en voilà une idée qu'elle est bonne! Je file la soumettre a qui de droit!

      Supprimer
  14. C'est joli ça "un élève qui prend son temps", on sent que tu les aimes les mômes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne devrait jamais regarder l'âge d'un enfant pour ses apprentissages. Il y a les lièvres et les tortues, et ces dernières ont toujours été mises à l'index par le système. Mais chaque enfant apprend a son rythme et il ne sert a rien de vouloir le faire aller plus vite...

      Supprimer
    2. Un siècle plus tard, il se serait probablement passé ceci:
      "Enfant rêveur et taciturne. Ne parle pas ou peu, et que depuis l'âge de six ans. Cet enfant répète toujours les rares phrases qu'il prononce. Sans un sérieux soutien psychologique, nous ne pourrons rien faire de votre enfant. Il vous faut envisager de sérieuses mesures pédagogiques pour votre petit Albert, Madame Einstein"...
      ... Et avec un enfant formaté, la relativité pouvait se faire voir ailleurs :-)
      Baci

      Supprimer
    3. Oui, je pense souvent a cela...j'en avais parlé dans mon billet " Damien"
      C'aurait été dommage que ce génie finît dans une classe aménagée pour enfants déficients...

      Supprimer
    4. Je me souviens bien de ce Damien, qui m'avait fait penser à un autre....

      Je n'ose pas imaginer ce qui me serait arrivé si l'école que j'ai vécu avait toutes les tares de l'E.N. actuelle.
      J'ai eu la chance qu'à l'époque, les Damien étaient oubliés en fond de classe, ils y étaient moins maltraités que maintenant. Même si le Damien en question était "dissipé" parce qu'il était tellement miro qu'il ne pouvait pas lire ce qui était écrit au tableau...
      Baci

      Supprimer
  15. Pour essayer de te faire oublier tes tracas, je te souhaite un beau week-end de Pâques avec plein de surprises gourmandes :-)
    J'aime beaucoup le dessin de ta bannière :-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci miss, joli week end à toi aussi!
      Si tu veux voir d'autres dessins tu peux aller voir ici.
      Bises célestes

      Supprimer
  16. Ah ! Ah ! J'ai bien ri ! Un ange passe mais ce n'est plus ce que c'était ! Décidément on ne peut plus compter que sur soi-même... à moins qu'en glissant la pièce au séraphin, on puisse encore espérer un menu service ??!!
    Là où je travaille, on en voit passer aussi des djeunz anglo-saxonnés. Un exemple raconté par un collègue éducateur : un jeune se présente sous le prénom de "Clinis", mon collègue, intrigué, lui demande l'origine de ce prénom. Et le gamin de répondre :" Ben, m'sieur, Clinis comme Clinis Wood (*) ! "J'vous jure vrai de vrai !!
    (*) Clint Eastwood, of course !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhoo! Pauvre gosse quand même! Être affublé d'un prénom pareil!
      Quant à mon ange, j'avoue que de temps en temps il prend des RTT et que je dois me débrouiller par mes propres moyens...

      Supprimer
  17. Ah ça... cette histoire d'informatique... je t'avais déjà raconté je crois: les deux agendas, les 3 types de dossier informatisé et les 2 logiciels de stat nationale.... et après on s'étonne qu'on ne soit pas assez rentable, pfff!!

    Tous les mêmes, tiens!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a voulu simplifier le travail mais ce n'est effectivement pas toujours vrai...
      Pourquoi ne pas garder un juste milieu? Voilà une question que je ne cesserai jamais de me poser.

      Supprimer
    2. Comment faire simple quand on peut faire compliqué...

      Supprimer
    3. Oui Stella, comme il disent dans l'armée...

      Supprimer
    4. L'informatique souffre (comme tous les autres métiers) de l'hyper-spécialisation.
      J'ai fait partie des premiers artisans à informatiser la gestion de mon entreprise. J'y ai trouvé une grande simplicité comptable. Mais en me limitant aux 80-90% des opérations courantes. Vouloir dépasser cette limite devient terriblement chronophage. Mais ça, les informaticiens ne s'en rendent pas compte...
      Baci

      Supprimer
    5. Pour gérer une entreprise, d'accord...mais dans la fonction publique, c'est un nouvel asservisement contre lequel il faut lutter journellement. Avant on réfléchissait à deux fois avant d'envoyer un document de 25 pages.
      Maintenant, en un clic, on peut donner un truc indigeste de 80 pages à lire pour dans trois jours...c'est pervers!

      Supprimer
    6. J'ai souvenir des carnets de notes que les profs remplissaient scrupuleusement après chaque travaux écrits. En fin d'année, tirer les moyennes par matière, puis pour l'élève, puis celle de la classe. Pour ça, excell est utile.
      Pour les circulaires indigestes, en cas d'abus, il est permis d'étrangler la Jargonos de sévice avec le fil de la souris:-D
      Mais rassure-toi, si avant ils hésitaient avant d'envoyer 25 pages papier, maintenant ils se sont aguerris, ils osent, même 200 et même si ça devait encore être en papier... Là, la source du bug est dans la tronche du rédacteur .

      Supprimer
    7. Etrangler Jargonos avec le fil de la souris...ne me tente pas!

      Supprimer
  18. La priorité, ce devrait être de préparer des tableaux pour la cantine. Les élèves, il faut leur faire boire du lait. Vous l'aurez deviné, mon personnage préféré de l'école, c'est l'Atsem.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La contrepartie, ce sont tous ces pipis qu'il faut éponger...mais c'est un beau métier, je l'avoue.

      Supprimer
    2. Ce sont les Atsems qui ont les meilleures répliques. Et puis celui qui fait pipi, on le renvoie chez lui avec un très vieux pantalon en velours côtelé beaucoup trop grand pour lui. En général, il ne recommence pas.

      Supprimer
    3. J'ai compris, cher Fernand, que lorsque vous passerez le portail, vous ne me verrez même pas.
      Mais moi je vous reconnaîtrai à votre pantalon en velours un peu trop petit pour vous.

      Supprimer
  19. Je serais très mauvaise à ces tableaux même si je m'en sortais avec les problèmes de robinets qui fuient et les trains qui doivent se rencontrer à St-Fernand-les-bains-de-pied pour le goûter... Mais que j'ai aimé Ashley Menu! J'espère qu'on ne lui a pas offert un hachoir pour ses 5 ans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Edmee, il y a deux choses que j'adore chez toi( entre autres évidemment)
      C'est ton sens de l'humour et le fait que tu lises tous les commentaires attentivement quand tu viens chez moi!
      La pauvre petite...je pense parfois à elle. Elle a peut être changé de nom...
      Bises célestes

      Supprimer
  20. ... Oublier les soucis au jour d'hui... et ne penser qu'à fêter Pâques !
    Je t'en brasse enrichie, précieuse de la vie, simplement....
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un week end forcément merveilleux puisque j'ai les enfants...
      Bisous

      Supprimer
  21. Sauvegardez, sauvegardez au fur et à mesure, il en restera toujours quelque chose !! ;)
    N’empêche, le Gutenberg, il a encore des beaux jours devant lui,
    ça doit en rassurer plus d'un(e) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Numericman jamais avoir peur du grand bug?

      ;-) bises célestes

      Supprimer
  22. Bonjour, un vrai régal de te lire, continue ainsi j'adore. Bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore que tu me fasses relire mes anciens textes !
      Reviens quand tu veux, encore encore !

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.