samedi 21 juillet 2012

La lettre S


 Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes?
Pour miss Asphodèle et ses plumes délicieuses bien sûr.


Sauvage – sourire – souris – saison – sagesse – sébile – surprenant – soulever – souvenir – salutaire – sadique -saumon – soie.  Et salive ou saliver en facultatifs, vous pouvez les utiliser (en verbe ou en nom commun)  ou… pas !

* * * 

Tango

Shall we dance?
J'aime les furieux et époustouflants escarpements de la passion qui s'envole en me faisant oublier la sagesse, juste le  temps d’un frisson. Jupon qui virevolte, lèvres rouge sang,  regard de braise, talons aiguilles,  bras en tenailles autour de la taille, la fièvre et le tourbillon qui soulèvent, enivrent et enivrent encore, jusqu’à ce que le petit jour demande grâce à la nuit...
Tu peux sourire, Temps assassin, sadique mendiant qui me tend sa sébile en salivant sur tes dents jaunies! 
Tu sais bien, toi, que la saison des fleurs passe. Tu grignotes mes heures avec la patience d'une souris. Tu m’observes, avec tes yeux de saumon bouilli, dans cette lutte perdue d’avance, tu me regardes m’étourdir, m'abandonner à la danse jusqu'à l'épuisement.
Tu vois, je me fabrique des souvenirs. Pour le temps d’après. De salutaires souvenirs à conter à des petits-enfants ébahis, quand mes jambes ne me porteront plus…
C'est ma façon dérisoire mais exaltante de te tromper, maudit Temps!
Ma vie est un tango argentin, un surprenant cocktail de musique sauvage en caraco de soie, de jubilation, d’effleurements et de nostalgie.



33 commentaires:

  1. Quelle jolie dance en "S"...
    Je voulais te dire que sitôt arrivée en vacances, j'ai lu ton roman et que je suis régalée :-))
    Alors merci...
    BISOUS ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  2. Tu as pris de l'avance avec le "t" du Temps, Célestine :lol:
    Sensuel tango, que j'aime voir les danseurs et que j'ai aimé ton texte qui nous fait entrer dans la danse.
    Bon we et bisous d'O.

    RépondreSupprimer
  3. Ce tango est envoûtant ! Ton texte aussi... C'est le temps qui est serpent venimeux, il finit par nous étouffer, il étrécit le champ des possibles, profitons-en tant que nous sommes sur nos deux jambes...

    RépondreSupprimer
  4. Célestine... Célestine
    Cambrer ta taille fine
    T'emmener dans mon tango
    Oublier les ans... Et mes douleurs au dos !!!

    RépondreSupprimer
  5. Le bonheur de danser efface toutes les douleurs, cher ANDIAMO.

    RépondreSupprimer
  6. JEAN-CHARLES N'est ce pas? Et ils ont coulé tous seuls comme une fontaine au milieu d'un jardin.

    RépondreSupprimer
  7. ASPHODELE on n'a jamais rien inventé depuis Ronsard...Merci à lui de m'avoir ouvert les yeux à jamais sur l'urgence de vivre.

    RépondreSupprimer
  8. SOENE le tango, une façon de dire au temps: "go!"

    LAURE je suis heureuse que tu aies aimé mon petit roman. Cela me fait un plaisir immense de la part de quelqu'un comme toi.

    RépondreSupprimer
  9. magnifique !! alors là j'adore ! déjà car j'adore le tango, j'en avais fait un poème d'ailleurs, et en plus car tu danses avec les mots superbement !! j'aime j'aime j'aime ! merci !! bon week-end ! bises

    RépondreSupprimer
  10. "On achève bien les chevaux",vieux livre, vieux film. Un souvenir de ma jeunesse. Ton texte, comme ta musique est plein d'entrain. Et dire que je ne sais pas danser. Mais j'aime la musique dansante. Amicalement. dinosaure80.

    RépondreSupprimer
  11. Bravo pour ce texte, j'aime beaucoup surtout avec l'accompagnement de la musique.
    Bisous
    Violette

    RépondreSupprimer
  12. Dommage qu'on ne se connaissait pas quand ils ont organisé ces cours d'initiation au tango à Bruxelles, chez "Planète chocolat".
    Quelle merveilleuse association de voluptés !
    Bon, d'accord, mes jambes ne me portaient déjà plus, je rêve !
    N'empêche que côté chocolat...

    RépondreSupprimer
  13. WALRUS oui, dommage...le chocolat belge, mmmm...il nous reste l'imagination, ce qui n'est déjà pas si mal.

    RépondreSupprimer
  14. VIOLETTE Parfois, la musique donne de la force aux mots.Surtout celle-là.

    RépondreSupprimer
  15. HENRI Il n'est pas trop tard pour te rendre à un cours de tango. D'autant que c'est très à la mode en ce moment.Merci en tous cas pour tes mots.

    RépondreSupprimer
  16. CHANONE Quel enthousiasme! ta joie de vivre est communicative, même par écrit! merci de ton passage.

    RépondreSupprimer
  17. C'est le plus beau des tangos
    C'est pas le tango des cocus
    Des cœurs et des zizis perdus
    Un tantinet paradoxal
    Un tango qui fait un peu mal

    RépondreSupprimer
  18. Bien joué et vive le tango !
    PS : je découvre ton blog grâce à ton commentaire sur le mien, merci de ta visite.
    Bon weekend !

    RépondreSupprimer
  19. Le Tango a toujours résonné chez moi d' une façon intense...Les yeux de saumon bouilli : beurk!
    Bon dimanche petite Célestine.

    RépondreSupprimer
  20. Sinueuse danse des sens et des regards, et ton écriture, alors... un régal comme toujours...

    J'en suis "renversée" ;-)

    RépondreSupprimer
  21. Avant de partir en vacances, je passe te souhaiter un bon dimanche. J'espère que les tiennes se passent bien. Gros bisous de Belgique et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  22. Billet de bel et bon aloi : de toutes les lettres de l'alphabet, le S est assurément la plus ondulante dans son graphisme, tel le corps souple des danseurs ! :~)

    RépondreSupprimer
  23. Et le temps dit : " Tu sais que tu m'as déjà vaincu puisque par l'écriture tu sais fixer le bon et laisser le beau s'installer. Tu sais que le souvenir se met ainsi en place avec sagesse..Tu m'écrases par chaque mot que tu écris et tu réduis à rien les tentatives de te nuire." et il s'enfuit? Laissant la sa sébile de mendiant du bonheur, avec un sourire sauvage et sadique autant que surprenant, laissant danser le couple, lui en costume souris, elle en robe de soie sauvage saumon.
    Et le bonheur s'installa.

    RépondreSupprimer
  24. Tu es extra lucide avec ce texte là, poétique comme souvent et tu nous livres un Hypnotic Tango (c'est le titre d'un vieux tube des années 80, comme moi, que d'ailleurs je dois être le seul à connaître ici...)
    Bises.

    RépondreSupprimer
  25. MIND THE GAP
    extra lucide, mmm, beau jeu de mots! Et je suis allée écouter hypnotic Tango sur d**z**r. Il me semble que j'ai déjà entendu ça.
    Au fait, je ne savais pas que tu étais un vieux tube des années 80...

    RépondreSupprimer
  26. ANONYME tu devrais participer aux "plumes" d'Asphodèle. Tu es doué pour agencer les mots imposés et en faire sortir quelque chose de fort. De très fort.

    RépondreSupprimer
  27. TANT BOURRIN
    Je regarderai cette lettre de l'alphabet autrement, désormais...

    PETIT BELGE très bonnes vacances, que je te souhaite riches et remplies de belles découvertes pour agrémenter ton blog passionnant.

    RépondreSupprimer
  28. EDMEE
    Ah! Danser le tango avec toi, ce doit être quelque chose!
    Messieurs, mademoiselle Edmée est une passionnée, encore pire que moi!

    PIERROT BÂTON merci de ton passage, j'aime bien que l'on m'appelle petite Célestine ... Vu ma taille ça m'arrive pas souvent!

    RépondreSupprimer
  29. CATHERINE j'espère te revoir souvent! Bonne journée.

    ONCLE DAN je ne connaissais pas cette délicieuse chanson pleine de poésie...

    RépondreSupprimer
  30. Voilà une belle musique de mots harmonieuse à mes oreilles ! :) Et le tango ... quelle sensualité .. La plus humaine des danses à mon sens...euh...à mes sens ;-)

    Coincoins tangués (http://elcanardo.net/?p=968)

    RépondreSupprimer
  31. Ton texte est très beau et entraînant. :D J'aime beaucoup. :D

    RépondreSupprimer
  32. très beau texte qui donne envie de danser et de virevolter :)

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.