mercredi 24 août 2011

Etre attentif à l'autre

J'aime faire plaisir.

Un jour , on m'a dit  que c'était une forme d'égoïsme. Bien que cela me paraisse assez fumeux, comme théorie, j'assume. C'est sûrement vrai, quelque part.
J'aime être égoïste de cette manière là.

Je suis comme Columbo: attentive aux petits détails. Si vous saviez tout ce que je note dans mes petits carnets! *** Tiens, Paul aime les fraises...Lucia aimerais lire le dernier Musso, Tante Agathe déteste le vert...Si je sais qu' une telle aime les coquelicots, il y a gros à parier que j'en glisserai un dans mon prochain mail.
Pas difficile ensuite, de faire des cadeaux qui font mouche, et des petites attentions qui touchent. 
En préparant le repas, en écrivant une lettre, en décorant un  paquet, je rajoute la petite touche qui émeuvra, émouvra, émouvoira bref, qui fera rosir d'émotion son destinataire.
Parfois (de très rares fois, il faut l'avouer, même si ma légendaire modestie doit en souffrir) je me goure: j'offre un magnifique papier à lettres recyclé à l'écolo notoire, et celui-ci déteste écrire...
Mais le plus souvent, je cueille les fruits de ma recherche incessante du plaisir de l'autre: ce petit pétillement de joie dans l’œil, ça ne trompe pas! Voilà quelqu'un qui est en train de se dire:" Mais comment a-t-elle deviné que mon groupe préféré était les Guns n' roses?"
Quand je pense que certaines personnes n'ont jamais aucune idée de cadeau...ou tombent systématiquement à côté!

Mais mon plaisir suprême est l'acte gratuit, le cadeau de non-anniversaire, le petit "plus" qui ravit et intrigue à la fois. Je fais ça avec mes collègues de travail, depuis toujours. Une année, à Noël, je leur ai fabriqué à chacun d'entre eux, une boîte  en papier canson décorée avec des paillettes. Aucune n'était semblable.Ça m'a pris des plombes...mais ça m'a fait kiffer grave de voir leurs tronches ébahies et confuses!
Souvent, je pose sur la table une boîte de chocolats, ou des beignets ou un gâteau pour rien, comme ça. Pour la bonne ambiance. Sans jamais rien attendre en retour. 
Qu'on  me dise  "oh! j'adore ta  lampe de poche miniature ! " et aussi sec, voilà la susdite lampe en train de quitter irrésistiblement ma main pour aller vers son nouveau propriétaire.

J'ai pensé à consulter. C'est peut-être pas bien normal tout ça, sûrement une manifestation psychotique d'un irrépressible besoin d'amour et de reconnaissance. J'assume, j' vous dis!
Dans ma prochaine vie, je veux bien me réincarner en Amélie Poulain.

***Les carnets sont ceux de mon amie Epistyle: allez donc faire un tour dans sa boutique!

28 commentaires:

  1. On me demande souvent pourquoi je souris ? Même pas je sais, je sais juste que je dois sourire.. Tu crois que je dois consulter aussi ?;-) si la terre était remplie de Célestines, les psys pourraient se mettre au chômage, et comme le monde serait beau...

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui...sourire! j'oubliais le cadeau numéro un...Celui qui désarme, qui désinhibe, qui met en confiance, qui réchauffe...et que certains grincheux trouvent évidemment suspect.(Qu'est-ce qu'elle me veut, celle-là, à sourire bêtement?)
    Merci Ella, ma luciole du bout de la nuit.On est faite pour s'entendre!

    RépondreSupprimer
  3. Egoïsme bien ordonné commence par les autres : c'est la morale de ton histoire, moi j'la trouve chouette ! :~)

    RépondreSupprimer
  4. Il est des mercredis matins, où la petite musique d'Amélie Poulain vous transporte au pays des mots bleus... Dis, chère Célestine Troussecotte, tu ne veux pas venir déposer quelques chocolats vendredi prochain dans notre salle des maîtres ?...

    Merci pour ce merveilleux blog, c'est mon coup de ♥ de l'été, un rayon de soleil posé sur mon ciel bleu, devenu soudain nuageux...

    Très belle journée à toi !

    http://kty1963.canalblog.com/archives/2009/07/20/14463491.html

    RépondreSupprimer
  5. merci Célestine, sur ton blog transparaît toute cette gentillesse précieuse, que seuls les stupides pignoufs pourraient trouver suspecte.

    RépondreSupprimer
  6. Le bonheur, être heureux se cultive, il faut sans cesse le nourrir....

    Belle journée avec bses

    RépondreSupprimer
  7. Une forme d'égoîsme peut être, une envie de porter une attention particulière sur les personnes certainement, les psys ont sûrement une explication très élaborée sortie des livres des grands penseurs de notre époque et même de celle d'avant...
    Quoiqu'il en soit, c'est nettement plus agréable que de "recevoir" par ci par là, des gestes ou des paroles désagréables alors que l'on est tranquillement en train de respecter le code la route!...
    Qu'on se le dise!!!

    RépondreSupprimer
  8. tu vois Célestine , on vit dans un monde où il faut toujours se justifier
    Tu donnes , tu reçois forcement
    et puis , savoir confectionner des petites choses , les offrir , c'est quand même pas un mal , ça donne du "petit bonheur "

    J'ai une vraie méfiance quand c'est trop , le cadeau "exagéré " , démesuré , qui met mal à l'aise , ça peut être piégeant tu vois ?

    J'aime bien l'idée du petit carnet et les cadeaux surprises , petites douceurs à savourer , ben oui , c'est ça la beauté de la vie
    et on va pas s'en priver !
    bonne journée Célestine

    RépondreSupprimer
  9. Oh ben si c'est égoïste d'aimer faire plaisir. Je peux te dire que les gens qui n'aime pas faire plaisir et qui ne font jamais de cadeau il ne sont pas généreux pour autant!! Non non non.
    Peut-être qu'aimer faire plaisir c'est aimer se faire plaisir à soi, mais c'est certainement pas égoïste. Des égoïtes j'en connais et ils détestent faire plaisir aux autres! Jamais de cadeaux. Jamais d'attentions... L'égoïste il revient de voyage avec plein de babioles qu'il te montre et après il les range, y'a pas de petits cadeaux pour toi. Le généreux il toujours une petite attention, c'est son plaisir de faire plaisir et c'est un bonheur de lui faire plaisir aussi :-)

    RépondreSupprimer
  10. Faut pas écouter les jaloux, Célestine ! Surtout ne changez rien...

    RépondreSupprimer
  11. Ce que tu écris là ne m'étonne pas ;) Je suis comme toi, mais déteste par contre lorsque les gens font des cadeaux qui leur auraient plu à eux ! Etre attentif aux autres, ça leur fait plaisir et ça nous fait plaisir de voir leur plaisir ...

    RépondreSupprimer
  12. Hé hé ;-)
    Pourquoi tu crois que je t'aime bien, ma Célestine ? Par contre, dans la foulée, attention à ne pas trop dire "j'aime bien ton coussin là", juste pour faire plaisir parce que si tu ne dis pas la pure vérité (tu l'aimes bien pour l'autre, mais pas pour toi), tu risques de te retrouver aussi sec avec le joli coussin le jour de ton prochain anniversaire ! ;-)

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup ce billet.

    RépondreSupprimer
  14. Merci Elerina, bienvenue chez moi.

    MYO Ah mais ça , c'est sûr: je ne dis jamais que j'aime quand je n'aime pas.Il me semble que les gens sentiraient tout de suite que je ne suis pas sincère...

    MS quelle joie de te revoir après cette si longue absence!J'espère que toute ta tribu va bien.



    WALRUS Je vais m'y efforcer, cher ami!

    RépondreSupprimer
  15. Et oui! j'ai été moi-même la bénéficiaire de ton attention très amicale: ton envoi du livre de Yves Simon dont j'avais parlé dans un billet!!
    Bises et bonne nuit!

    RépondreSupprimer
  16. MAHIE ton analyse est juste. La générosité, c'est de l'égoïsme positif, pour parler la langue de bois chère à nos hommes politiques...

    JEANNE entièrement d'accord. Un cadeau ne doit jamais faire sentir à l'autre une quelconque gêne, un embarras devant trop de luxe...Pas de danger avec mes petits cadeaux choisis avec le coeur!

    RépondreSupprimer
  17. Ah ma PICHOUNETTE tu as bien raison, il y en a qui ont acheté la route et qui se croient tout permis. De beaux égoïstes, ceux-là. Moi j'ai "œuvré" toute l'après-midi pour que tu trouves plaisir à me revoir lundi...

    PATRIARCH devant la parole du sage, je ne peux que m'incliner. belle journée à vous deux.

    ANNE je suis heureuse de te voir de retour sur mon blog, ça faisait longtemps, il me semble...

    RépondreSupprimer
  18. CATHY dès que j'ai un moment, je vais visiter ton petit chez toi...Merci en tous cas du compliment, ça fait chaud au coeur.Encore quatre petits nouveaux et je fêterai mon centième commentateur!

    CROUKOUGNOUCHE ah oui, c'est vrai, je n'ai jamais pu résister à ce genre de surprise: dès que j'ai lu ton billet, je suis partie farfouiller dans ma bibliothèque...Je savais que je l'avais quelque part!Bonne nuit ma belle.

    RépondreSupprimer
  19. mon petit TANT BOURRINET excellent résumé de mon billet. Je te mets un 20 sur 20.

    RépondreSupprimer
  20. Laisse causer. C'est le genre d'égoïsme qui ne oeut pas faire de mal. :)

    RépondreSupprimer
  21. Qui émouvra...Bizarre, non?
    Moi, j'aimerais bien un lingot, c'est tendance en ce moment, histoire de le revendre quand il commence à basser et à pouvoir partir avec toi en croisière où tu m'offriras des perles de pluie:)

    RépondreSupprimer
  22. Je suis comme toi, Célestine !

    Mais à force de vouloir faire du bien, on se fait du mal... Mais c'est tellement agréable de donner, ne serait-ce qu'une bricole...

    C'est sûrement pour cela que tu as cette profession...

    Avec ma fille aînée, on se fait très souvent un petit cadeau, pour le plaisir, "le cadeau du jour", à 3 sous, mais tellement agréable à donner et à recevoir.
    Ce n'est pas la valeur qui compte, c'est l'intention et l'attention que l'on porte aux autres.

    Si c'est ça être égoïste, alors je veux bien continuer à l'être !

    Bises

    RépondreSupprimer
  23. Essaie de trouver un rendez-vous "groupé" chez le psy car je souffre de la même pathologie ! Je suis d'un égoïsme démesuré ! Je fais aussi des cadeaux sans raison (tous les petits souhaits, les petites réflexions sont stockés dans un coin de ma mémoire (enfin je crois)). Des choses souvent toutes simples juste parce que je pense que l'objet va plaire et que jamais plus, je ne le retrouverai sur mon chemin. les "comment t'as deviné ?" fusent souvent. Qu'est-ce que je suis heureuse alors !
    Beau dimanche

    RépondreSupprimer
  24. Egoïsme???
    Besoin d'être aimée ???

    Peut-être.. mais quelle générosité. Quel bonheur cela doit être de t'avoir pour amie, collègue, soeur, tante, belle-soeur.. etc

    Si il y a qq chose que je suis incapable de faire c'est bien ça... des cadeaux. Je n'ai jamais d'idée.
    Alors que dire de petits cadeaux impromptus.

    Une fois à Pâques, j'ai dépose sur les bureaux de chacun de mes collègues, quelques oeufs en chocolat. Ils ont été ravis.
    Je me disais que peut-être l'année suivante l'un d'entre eux prendrait l'initiative. Que nenni ! Par contre ils m'en ont réclamé !

    Moi qui ne sait pas faire de cadeaux, j'aimerais temps recevoir des petites attentions de temps en temps... pour me "montrer" que l'on m'aime, que l'on m'apprécie suffisamment pour qu'on l'ait envie de me faire plaisir.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour XCélestine,
    Je l'ai lu xce billet ! Mon xcommentaire n'a pas dû passer à l'époque j'avais des problèmes avexc Blogger. Sous Firefox ça va mieux !
    Nous devons être soeurs sur ce modus operandi... Je ne peux m'empêcher de faire plaisir par surprise moi aussi en me ...sentant coupable presque de l'avoir fait ! Et quand je reçois, j'en rougis ! Etrange...mais comme toi, ma mémoire note le petit détail qui caractérise ceux que je connais, je sais ce qui fera plaisir... Le livre anonyme d'hier, j'avais d'instinct soupçonné une copine qui m'a fait référence une fois à Julien Clerc et le nom sur le bordereau d'envoi du livre m'a fait tilter car c'est celui de sa fille, j'ai envoyé une fois en avril des livres pour enfants, mais je n'ai vu le nom que bien après... Comme quoi notre mémoire est aussi sélective !
    Tes élèves n'ont qu'à bien se tenir car tu dois aussi noter tout ce qui te déplaît...inconsciemment ou pas !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  26. Allez ! Tout ça n'est pas bien grave !

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Célestine,
    J'adore ce qu'invoque ce texte.
    Mon plaisir est là, le geste de l'amitié qui comble, je peaufine à mort, je console, j'écoute, j'offre, je cuisine, j'adore, hyper égoïste.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.