vendredi 11 mars 2011

Petits et grands bonheurs **

 Inventaire des kifs de chaque jour.

Nonchalamment appuyée au rebord de ma fenêtre, en plein soleil, je repensais à ces petites vacances si pleines de bonheurs simples. Boucler une minuscule valise remplie d'essentiel, monter dans un train et regarder défiler les arbres et les champs de la France profonde, le corps alangui par le doux trémoussement des wagons sur les rails: voilà de quoi se mettre l'âme en joie. Observer le visage de mes compagnons de voyage,  et leur imaginer une vie, des passions,un but.
La mer et ses effluves,  Collioure et son port lové autour de sa tour, les mimosas en fleurs  et la majesté du Canigou couronné de neige, j'en ai déjà parlé dans un précédent billet. 
Puis , un peu plus tard dans la semaine, une journée particulière avec ma sœur unique et préférée,toute en délices et en fou-rires. Marcher à plein poumons, manger des quenelles frites,  acheter du chocolat bleu. (si, si!)  Cette chère Hutte des Bois m'a fait pour l'occasion découvrir un livre si proche de ma façon de concevoir l'existence que j'aurais pu l'écrire moi même...
Le week-end suivant, je partis pour Paris, où je rencontrai la délicieuse Marie Madeleine, qui m'a dédié un joli billet sur son blog. Nous passâmes un moment hors du temps, à découvrir nos complémentarités sous un soleil très généreux pour la Capitale, (surtout en cette saison) j'en étais la première étonnée, moi la fille du Sud...
Je passai aussi un excellent moment à rêver au fabuleux destin de Françoise , qui exposait ses calligrammes dans une galerie parisienne. Même si sa girafulle s'est un peu brûlé les ailes aux feux de l'indifférence médiatique, je suis sûre qu'elle va rebondir.
Une pièce de théâtre légère,  avec la grande Balasko, et un petit détour par le Centre Beaubourg furent les points d'orgue culturels de ce week-end hors norme avec mon grand fils pour moi toute seule. Entre temps, nous refîmes le monde durant des heures dans un petit restaurant italien de la rue Saint Martin.
Et puis, de retour au bercail, le sourire, l'odeur sucrée du petit Valentin, dans mes bras cet après-midi, un mois et demi, un paquet d'innocence gros comme le poing.  
Un thé aux fleurs de cerisier du Japon avec une amie dans un salon rose et vert fluo.
Un poulet rôti dégusté dehors, au soleil.
 Trois anniversaires,  une journée de la femme.
Deux films valant le détour: "les femmes du sixième étage " avec Fabrice Lucchini, émouvant et drôle, et "Le Discours d'un Roi" avec Colin Firth, déchirant et sublime.
 Un grand ménage de printemps, quand tout sent bon dans la maison et qu'on range enfin le placard à chaussures.
Et , en cherchant bien , dans le jardin, là bas, peut-être un raton laveur...

Pour tout dire, ce sont des dizaines de kifs par jour auxquels j'ai eu droit durant ces vacances magnifiques.Oh la la, mais quelle chance j'ai, de vivre.

** Un autre kif facile à réaliser: savoir écouter les critiques (constructives) et faire plaisir à ceux qui les ont formulées en leur montrant combien on les respecte, c'est que du b...euh, c'est une grande félicité. (clin d'œil à Miss K et à Adrienne.)

25 commentaires:

  1. Les petits bonheurs sont plus nombreux qu'on ne l'imagine parfois quand on sait ouvrir les yeux, les oreilles et tous les pores de sa peau pour les savourer vraiment ! :~)

    RépondreSupprimer
  2. oui je pense aussi que c'est comme ça qu'il faut voir la vie, et se dire le soir, il y a eu ça et ça de bien, aujourd'hui, au lieu de ressasser du négatif...
    mais là, franchement, tu nous fais une liste de choses qui sont beaucoup plus que des "petits bonheurs" :-)
    vive Valentin!

    RépondreSupprimer
  3. Savoir savourer chaque moment comme une gourmandise : bravo Célestine.

    RépondreSupprimer
  4. Plus tu prends de l'âge, plus tu vis ainsi....;sourires...belle journée

    RépondreSupprimer
  5. Il n'est pas donné à tout le monde de savoir observer les petits bonheurs de la vie, tu fais partie de ces nomades du quotidien qui brossent le tableau dans les yeux de la vie en toute chose. Puisse l'humanité savoir détenir l'essentiel dans leur simple regard, et le monde s'éclairera de ces visions.. Belle journée à toi Célestine

    RépondreSupprimer
  6. On le croquerait volontiers le petit Valentin.
    Tu as raison, pour peu qu'on soit attentive, ce sont des dizaines de kifs par jour qu'on peut rencontrer mais ce n'est pas donné à tout le monde de les reconnaître. Nous sommes de grandes chanceuses.
    Premier kif du jour : la jolie musique que tu me fais partager ce matin.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Celestine.

    D'abord, fais un gros bisou à ton fiston, qui est le plus jeune a être venu visiter mon exposition... si si si. je suis jalouse, je n'ai pas de fils, moi...

    Je suis flattée de la façon dont tu parles de moi. Et suis ravie d' avoir fait partie de tes "kifs"...

    Pour mon expo, à Paris, il n'est pas trop tard, j'y suis cet après midi, et demain après midi.

    pour le compte rendu de cette expérience, ce sera dans la presse locale, et les premiers jours dela semaine prochaine. Car même avec une galerie quasiment vide de monde, l'expérience valait d'être vécue.

    RépondreSupprimer
  8. oh non pitié pas ça !!! :)
    http://www.lepost.fr/article/2009/03/02/1441980_le-monde-des-expressions-c-est-que-du-bonheur.html

    RépondreSupprimer
  9. AH ! L'étonnement des gens du sud, découvrant qu'à Paris il fait beau et chaud (contrepèterie).
    Ici l'hiver... Comment vous ne savez pas ? Nous avons les loups, autour de la voiture, lorsque nous oublions notre casse-croûte sur le siège passager !

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ce billet printanier, plein de fougue, d'humanité et de bienveillance ...
    Bonne reprise
    Pour moi ce sera une semaine de représentations en plus des cours, le blog sera en pause la semaine prochaine ...
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. quelle fraicheur dans ces lignes!
    on se sent toute revigorée!
    Je t'envie pour le rangement nettoyage!!!! il faut absolument que je m'y mette pour avoir l'esprit libéré ...mais la marmelade d'orange attend d'être mise en train ( fruits rapportés du Var) et le jardin à piocher.. et les nouvelles à prendre du petit oisillon hospitalisé à Marseille... tout ça c'est beaucoup pour une fin de vacances!!

    RépondreSupprimer
  12. Quoi d8^() ? T'es montée à Paris et t'as pas été voir ses 2 plus beaux monuments, le Tant-Bourrin et l'Andiamo ???? d:^)

    RépondreSupprimer
  13. SAOUL-FIFRE rhooo, quelle erreur! Mais la prochaine fois, promis, je m'équipe: lunettes de soleil, appareil photo, et je vais les visiter ces beaux monuments parisiens.



    CROUK j'espère que ton oisillon va vite se rétablir.On n'aime pas les savoir malades ces ptits bouts...
    mais il aura de bonnes confitures quand il viendra te voir! ;)

    ZENONDELLE dans ton nom , il y a zen, je te souhaite beaucoup de sérénité pour ta reprise théâtrale et professionnelle.

    ANDIAMO je plaisantais, bien sûr...je sais bien qu'il fait beau AUSSI dans le nord...En revanche, je pense réellement que les loups sont entrés dans Paris, des loups aux dents longues, et qu'ils s'en prennent à bien autre chose que nos sandwiches...

    Miss K désolée d'avoir heurté ton oreille (ou ton oeil) avec mon titre idiot. D'ailleurs, tiens, je l'ai changé, tu as vu? Rien que pour toi.;)

    Quand je disais que tu rebondirais, chere SALPI j'étais encore en dessous de la vérité: il n'est que de lire ton dernier article, ce matin, pour s'en convaincre: tu es une battante.
    Je transmets le message à Guillaume.

    CATHERINE une grande chance, j'en suis convaincue. Quant à Valentin, l'émotion que j'ai eue à le tenir dans mes bras, me prouve que lorsque mes enfants auront des enfants, je serai la plus heureuse des grand-mères...même si ce n'est pas pour tout de suite...

    ...malgré ce que dit PATRIARCH , car c'est vrai que je "prends de l'âge"! Mais à vrai dire, tant que mon coeur n'en prend pas, lui, tout ira bien!Tu en es la preuve vivante, Patriarch, le plus jeune d'entre nous.

    ELLA mon premier kif de ce matin, c'est de lire tous vos commentaires en harmonie avec ma vibration intérieure. Ce que c'est bon!

    BERTHOISE la gourmandise est le plus joli des défauts...

    ADRIENNE, Miss K et toi, vous m'avez fait réfléchir et c'est pourquoi j'ai changé mon titre.C'est vrai, certains de mes bonheurs de cette semaine étaient un peu onéreux pour être placés dans la catégorie "petits bonheurs".

    TANT BOURRIN, c'est sans doute pour cela que l'on me dit une fille très "ouverte"...

    Je vous embrasse tous
    *********Célestine***********

    RépondreSupprimer
  14. merci :) j'avais peur de t'avoir choquée avec mes réactions à la c... c'est vrai que je déteste cette expression mais pas la tienne. Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Des dizaines de kifs qui t'ont j'en suis sûre donné une pêche d'enfer pour la rentrée:-)!

    RépondreSupprimer
  16. Miss k sache que la sincérité ne me choque jamais. Et puis c'était bien la moindre des choses que je change mon titre pour toi. Moi je t'ai carrément fait changer ton pseudo!
    Par ailleurs tu as raison,ils nous les broutent avecleurs expressions a la manque...

    RépondreSupprimer
  17. Ah j'adore ces articles positifs qui font du bien et qui voient plutôt le verre à moitié plein que le verre à moitié vide. Passe un bon week-end. Gros bisous de Belgique.

    RépondreSupprimer
  18. Ton post apporte le soleil dans cette matinée tristounette...
    Bisous

    RépondreSupprimer
  19. Mammilou. Oui une pêche d'enfer , la même que celle que tu montres a travers ton blog dynamique et vivant.

    MATHEO , PETIT BELGE. Merci j'aime répandre autour de moi ce parfum de joie et d'optimisme qui fait souvent défaut dans les vies trépidantes des occidentaux.
    Je vous souhaite une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  20. Ces petits bonheurs sont tellement précieux! J'ai l'habitude d'offrir des petits carnets avec des lignes aux gens qui sont dans une passe difficile en leur conseillant d'écrire 3 petits bonheurs chaque jour. Au début, c'est difficile et peu à peu, ça devient facile...
    Oui, je sais que tu le sais, j'adore les carnets!

    RépondreSupprimer
  21. Que du b..... eau :-) ! Célestine, tu es la plus douée de la planète pour le bonheur !

    RépondreSupprimer
  22. Tu exagères, MYO! toi aussi, tu me sembles assez douée pour prendre le meilleur chaque jour!

    MARIE MADELEINE tu adores les carnets? Première nouvelle! Non , je plaisante: va donc voir (et là je suis sérieuse) le site de mon amie Epistyle. Tu vas être époustouflée par ses carnets...

    RépondreSupprimer
  23. Oui oui, j'ai vu les carnets de Célestine! mais j'en avais encore quelques uns d'avance, alors j'attendais pour lui en commander qq uns.

    RépondreSupprimer
  24. Cel: tout ça tout ca dans un seul billet! tant de rencontres, de respirations, de réflexions, et puis ce petit valentin, qui réveille mon sentiment maternel rien qu'à le regarder! Tu ne veux pas qu'on recommence ensemble et qu'on fasse les découvertes une à une, pas à pas, ensemble? Bises ma Cel

    RépondreSupprimer
  25. Oh oui, Del, j'ai la ferme intention de visiter quelques coins de Bruxelles ma belle, et avec toi!

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.