mardi 10 mars 2009

Autoroutes

J'ai enfin compris le bien-fondé de l'expression: "les autoroutes de l'information" . C'est que de nos jours, l'information va à 150 à l'heure! Hier, je pestais contre le site qui proposait de faire les devoirs des gamins en mal de bons résultats scolaires mais au portefeuille bien rempli, et voilà que ledit site est déjà fermé. Même pas le temps d'aller y fouiner, juste pour voir...
Un jour, on vous dit que tel produit est horriblement cancérigène, et très dangereux pour la santé, le lendemain, des savants et des médecins vous assurent que ce sont des rumeurs infondées. Ca va , ça vient, ça brasse dans tous les sens. On affirme, on suppute, on colporte, on déforme, on transmet, on enjolive, on dramatise, on cache, on travestit, on néglige, on choisit, on rajoute son grain de sel, on véhémente, on débat, on blogue, on tchatte, on squizze, on post, on tagge, on surfe, et pour finir, cette pauvre information ne ressemble plus qu'à un paquet informe de chiffons usagés. Et pourtant, la Vérité, toute nue, celle qui sort du puits et de la bouche des enfants, existe au delà des médias, au-delà des techniques et des manipulations d'opinion. Elle vous prend à la gorge subitement au détour du chemin et vous laisse pantois et abasourdi.
Aujourd'hui, c'était ces gens qui fouillaient les poubelles d'un palace parisien à la recherche de leur survie. Des êtres humains réduits à l'état de bêtes, en train de manger des résidus d'assiettes laissés par d'autres êtres humains. Mon poulet au curry , soudain , n'a plus eu le même goût. Ces pauvres diables au regard brûlant ont emprunté à leur insu une autoroute de l'information, et se sont fait écraser par le poids-lourd de l'indifférence.

2 commentaires:

  1. Bonjour Célestine,
    Merci pour votre gentil message! Ce n'était pas une très belle journée hier, mais aujourd'hui, je suis à nouveau d'attaque!!
    J'aime bien la manière dont vous avez réorganisé votre blog et je constate qu'il y a plus de coups de gueule que de coups de coeur :-)Il faudrait que je pense à mettre le mien à jour...
    A très bientôt,
    Delphine

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de trouver ton message et du coup je me suis régalée en naviguant sur ton blog....Je reconnais bien là ma "belle brune"... tes coups de gueule m'interpellent, même si je suis moins râleuse que toi sur bien des sujets... mais je reviens du Honduras où j'enverrais bien faire un tour quelques uns de chez nous, qui du coup seraient contents de revenir ! La bas, on ne vit pas on survit ! et la question du jour des femmes de ce pays est le plus souvent : "que vais je donner à manger à mes enfants demain ?" ces femmes se battent pour s'en sortir... et leur sourire vaut de l'or quand elles reçoivent de notre part l'impulsion pour y arriver... Bisous de ta "belle blonde". B

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.