mardi 28 novembre 2017

Un polar

Chez Lakevio il fallait placer dans un texte l'illustration ci-contre et les dix mots suivants:
soierie, excellent, éliminer, explication, tranchant, 
éclaireur, douceâtre, dominer, effet, hostile.

Chez les Impromptus, il fallait faire figurer:
un acupuncteur ou acupunctrice désorganisé(e)
un salon de beauté
un caleçon
la venue d'un gendarme dans le quartier
un coup de fil anonyme

J'ai bien aimé mêler les deux consignes. Et je tire mon chapeau à tous les organisateurs de défis d’écriture et de concours de photos qui ensoleillent les jours des blogueurs. 




*** 


A « La Dragée Rose », l'excellent et réputé institut de soins et de massages, les clients viennent éliminer leurs graisses superflues, mais aussi trouver, dans la soierie froufroutante des kimonos et sous les mains expertes des hôtesses, l’oubli fugace de leurs soucis.
Kim Lou y travaille comme acupunctrice.
D’habitude, elle plante ses aiguilles dans les corps qui s’offrent à elle, avec un raffinement très professionnel. Pourtant, depuis le matin, elle n’est pas dans son assiette et multiplie les erreurs, arrachant même des cris de douleur à certains clients sensibles.
Et même le caleçon ridicule, orné d’un gros Mickey,  du gros monsieur étalé devant elle à l’instant, ne parvient pas à lui arracher un sourire.
C’est qu’un coup de fil anonyme et assez tranchant, reçu la veille, d’une voix à la fois douceâtre et hostile, lui a annoncé une affreuse mauvaise nouvelle qui a eu pour effet de la bouleverser, elle qui a la réputation de savoir dominer ses émotions à la perfection.
Kim prévient la police en tremblant, de l’imminence d’un drame au salon de beauté de la rue des Rosiers. Un gendarme arrive en éclaireur, à la recherche d’une explication à cet étrange jeu de pistes. Pourquoi le mystérieux meurtrier a-t-il annoncé son crime ? Quel rôle la jeune acupunctrice va-t-elle jouer dans ce drame ?
Voilà le point de départ du nouveau roman haletant de Bad Gateway, le célèbre auteur de polars déjantés.

Les Carottes Sont Cuites Pour Kim Lou, de Bad Gateway, 2017. 
175 pages.
Dans toutes les bonnes librairies de l’imaginaire...




¸¸.•*¨*• ☆



80 commentaires:

  1. Effectivement, ce livre est intéressant. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié l'interview de Bad Gateway la semaine dernière à « la grande librairie ». De fait, il a reconnu qu'il portait des caleçons à l'effigie de Mickey sur le devant, et de Donal Trump sur l'arrière…
    Évidemment il était flouté et sa voix déformée. Mais, les oreilles attentives ont évidemment reconnu la voix de Jean d'Ormesson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ! excellent ! Tes yeux de lynx l'ont évidemment reconnu !
      En tout cas, je ne sais pas ce que me fait « blogspot » ce matin, mais c'est du n'importe quoi !
      D'abord il n'a pas publié mon billet à l'heure demandée, mais en plus il m'a mis des couleurs affreuses sur mes liens, et a changé les polices d'écriture...Ce bleu électrique me tire l'oeil c'est affreux !
      Bon j'espère que ce n'est que passager...Sinon la question que je me pose est : pourquoi tant de haine de la part des hébergeurs de blogs ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui, mais ça s'explique assurément : Depuis la, publication de ton billet dans cette nuit folle inachevée, toutes les rédactions des journaux du monde entier, se mettaient à chercher d'après le titre que tu as indiqué du roman : la carottes sont cuites pour Kim Lou, et point du fameux écrivain: Bad Gateway, qui n'a plus donné signe de vie, il aurait été cuisiné avec ses carottes, entre minuit et Zéro heure de la nuit passée.
      Il n'y a que le nom de Célestine qui apparaît sur toutes les toiles et sur tous les écrans.
      Ce matin, les choses ont repris leur cours normal, le billet est sauvé, les carottes ont été sauvé de la cuisson.
      Tu m'a fait rire ce matin et bravo pour ton texte diablotin et réussi.

      Supprimer
    3. Eh bien, voilà une explication qui ne me rassure qu'à moitié...Car un diablotin s'est bel et bien caché dans ces pages, transformant mon beau blog aux couleurs pistache et framboise en une espèce de truc tout bizarre.
      Bon je vois au moins que cela ne t'a pas découragé de venir poser ta patte de détective privé sur mon petit billet !
      Bisous cher Bizak.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. @ Bizak
      Si Bad Gateway a disparu et que les carottes de Kim Lou sont cuites, tu crois que Célestine en est responsable?

      @ Célestine
      Si tout a viré au bleu électrique, c'est que le jus des carottes a débordé.
      Comment ça que ça se peut pas?
      Chez Tintin, il y a des oranges bleues.
      Sherlockine cultive des patates à chair bleue.
      Alors pourquoi Kim Lou n'aurait-elle pas des carottes bleues, hein!

      Accolade au bédouin et baci à la taulière

      Supprimer
    5. J'aime tes explications optimistes, Blutchy...
      Bon en neuf ans de blog ça ne m'était jamais arrivé...
      Il faut un début à tout comme disait ma grand-mère.
      Le bleu bon, passe encore, mais les petits caractères doivent être pénibles pour ceux qui ont une vue approximative, comme j'en connais certains...
      J'en suis bien désolée.
      J'ai failli tout supprimer et puis je me suis dit que ça rentrerait dans l'ordre au prochain billet.
      Baci a tutti due
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. @Blutch: Bad Gateway a disparu et les carottes avec ! seule Céleste peut éventuellement lui faire redonner vie, au prochain épisode, pour savoir si ses carottes étaient bien cuites. En attendant Blogger persiste et signe, il nous en fait voir de toutes les couleurs, particulièrement, le bleu, le violet à moins que je ne sois atteint de daltonisme extrême

      Supprimer
    7. Non tu n'es pas daltonien, Bizak, c'est juste un petit bug qui durera tant que je n'aurai pas publié un autre billet.
      Cela ajoute du suspense dans l'enquête de Bad Gateway...
      hihi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. La Dragée rose, c'est pas là qu'Apollon allait faire acupuncturer son orteil ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si fait, cher ami, si fait...
      Un sacré établissement qui a vu aussi passer les bras de la Vénus de Milo (quand elle en avait encore) la cuisse de Jupiter et les badigoinces de la Joconde...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Je ne lis pas souvent de polars.. mais voici ma curiosité émoustillée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai toujours aimé inventer des débuts de romans...
      C'est très amusant.
      Merci de ton indulgence, ma Suzame. Je suis allée chez toi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Ouaip! Une alléchante quatrième de couverture, c'est quand qu'on le lit, ce polar?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaaah! J'apparais en violet!!! J'ai juste oublié de souligner l'originalité audacieuse (pas tout à fait un pléonasme, mais presque) dont tu as fait preuve en tressant les consignes, en instillant au passage la piquante fantaisie dont tu fais si souvent preuve...
      Chapeau!

      Supprimer
    2. Dès que j'ai fini de l'écrire. Je pense vers le 38 décembre. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Ah ne me parle plus de ces couleurs bidon, j'en suis verte !
      Mais merci pour le compliment quasi pléonastique, je prends, je prends...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Je vois, juste la semaine des jeudis! Je note ;-)
      Sinon Overblog n'en fait aussi qu'à sa tête depuis hier, j'ai eu un mal de ouf à répondre aux commentaires hier, ils s'évanouissaient dans les limbes blogosphériques dès que je cliquais sur "publier", et aujourd'hui une petite nouvelle n'arrive pas poser son comm...
      Pfff !!! Grrrmph

      Supprimer
    5. Ben voui, les arcanes de l'informatique sont parfois vénéneux et capricieux...
      Mais n'y voyons pas de complot des martiens ou des illuminati !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Il manque le 4! La semaine des 4 jeudis! Flûte!
      Tu oublies les reptiliens... les petits-gris...les archontes... Nous sommes cernés!
      :-P

      Supprimer
    7. C'est marrant, j'avais rectifié dans ma p'tite tête !
      Faut dire qu'elle en a fait couler de l'encre cette semaine-là...et rêver plus d'un potache !
      Pour les complots, tu oublies les satanistes, l'opus dei, le groupe de Bilderberg et la reine d'Angleterre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Et le Gouvernement...

      Supprimer
    9. Bien sûr. Et les Russes, hein, le complot communiste, qu'est-ce t'en fait ?

      Supprimer
  5. Bravo d'avoir réuni 2 consignes en une seule...A une époque, j'étais folle dingue (foldingue !!) des romans policiers, ma préférée étant Agatha Christie. Hélas, depuis 10,12 ans, je n'arrive plus à me concentrer. Y'a plus que les devoirs de Lakevio et les blogs qui arrivent à me sortir de ma léthargie littéraire (bon, d'accord, d'accord, je sais bien qu'on va dire que les blogueurs ne sont que des "écrivaillons de pacotille", mais qu'ils s'y essaient donc ces rabat-joie à nous concocter une histoire rien qu'avec une botte de carottes).
    Après avoir lu le début de ton roman, ça me donne presque envie de m'y remettre. Où peut-on le trouver ce roman ? Surtout ne me dis pas sur A-ma-zon..Je suis allergique à ce site...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu ne trouveras que dans mon imagination fertile !
      Je confirme, les blogueurs (dont moi) sont des écrivains de Pâques aux Tilles.
      Mais si je sais à peu près quand se situe Pâques, en revanche j'ai toujours eu beaucoup de mal à trouver les Tilles sur un calendrier !
      Moi aussi, j'aime beaucoup Agatha Christie, Hercule Poirot, et puis l'impayable Columbo qui a quand même révolutionné le monde du polar, puisqu'on connaît l'assassin dès le début !
      Bisettes et merci d'être passée Julie.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Lorenzaccio13:15

    J'aime votre façon de passer de la gravité à la légèreté avec une grâce folle.
    Votre lettre à l'auteur de vos jours m'a laissé sans voix.Une pure merveille.
    Aujourd'hui, vous reprenez vos gammes, et je vous apprécie aussi dans ce registre.
    Les mots imposés ont toujours coulé de façon naturelle dans chacun de vos textes.
    Merci du fond du coeur.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La consigne de Lakevio m'a rappelé les riches heures des Plumes d'Asphodèle, qui me manque beaucoup.
      Effectivement, je ne vous ai pas aperçu sur mon dernier billet, je craignais qu'une mauvaise grippe vous ait retenu loin des blogs.
      Enfin du mien, en l'occurrence...
      Bien à vous, et prenez soin de vous mon cher zélateur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Angela13:57

    Je ne sais pas comment tu fais pour trouver l'idée de départ.
    J'aie essayé, je n'y arrive jamais.
    Ça se bloque dans ma tête, je regarde les mots et rien ne me vient.
    T'es trop forte !
    Quand est-ce qu'on le lit, alors ce polar ?
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je te disais que je ne le sais pas moi-même ?
      Je ferme les yeux, je me récite le sujet, ou les mots imposés, je me laisse pénétrer par leur sens, et l'idée vient.
      J'en suis souvent moi-même étonnée.
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Moi je sais comment tu fais pour écrire: tu prends ton stylo ou ta plume et puis l’écrit-vain

      Supprimer
    3. Oups..l'écrit-vint ou écrivain

      Supprimer
    4. L'écrit vain pour une écri...vaine, c'est pas mal aussi ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Angela18:55

      Vous êtes drôle, monsieur Bizak ! :)))
      Bises
      Angela

      Supprimer
    6. Merci Angela ! ici, on ne risque pas de revenir bredouille quand on s'y invite, la liberté d'écrire est inscrite sur le fronton de la taulière. Ravi de vous lire, Angela. Bise de retour

      Supprimer
    7. Angela21:07

      Vous avez raison, ce blog est magnifique de liberté d'expression.
      Je me contente de lire mon amie Célestine, je n'ai pas de talent pour l'écriture.
      Comme on dit, je ne suis pas musicienne mais je suis mélomane.
      Bien à vous
      Bises
      Angela

      Supprimer
    8. T'es trop chou Angela.
      Mais tu as vu, j'ai des lecteurs de grande qualité !
      Bon allez on arrête le passage de pommade, ça va devenir trop sirupeux !
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. ah quand même! ce matin la page était introuvable et inexistante, soi-disant, alors que je pouvais en lire les premières lignes dans mon feedly!!! je suis partie au boulot très frustrée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas taper ! pas taper ! c'était pas ma faute !
      Mais en fait je suis super contente que tu dises avoir été frustrée (je prends ça comme un super compliment )
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Pas mal de mêler ainsi les consignes, c'est de la belle ouvrage ma brave dame. Bises, céleste Célestine. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dit Lorenzaccio, ce sont mes gammes...
      J'aime bien l'idée.
      Bon, là, le truc c'est qu'en plus j'ai des spectateurs pour les gammes...
      Au lieu de rester enfermée seule devant mon instrument...
      Et quels spectateurs !!!
      Bisous ma Plume
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Waouh, Célestine ! Quel enjeu tu as relevé là ! Avec savoir-faire et brio. C'est hénaurme ! J'ai adoré. Tu maîtrises tout à fait. On aurait bien envie de l'acheter ce bouquin ! Après les poètes de ma jeunesse, j'ai dû longtemps lire des ouvrages pro (psy), ardus, déprimants... Le théâtre compensait. A présent il ne me reste que l'envie de lire des policiers. Heureusement la gamme est riche ! Faut dire qu'à tout faire en dilettante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es gentille Lakevio. La seule règle que je n'ai pas respectée, c'est de publier le lundi...
      Mais je pense que tu as vu dans quel bazar est mon blog...Une vraie cata ! Je me suis battue tout le matin je n'y suis pas arrivée.
      Bref, merci d'avoir pardonné cet écart, et d'avoir apprécié ma petite quatrième de couv '
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Tu as voulu ajouter une difficulté supplémentaire à celles qu'impose Lakévio... et tu t'en tires bien !
    A quand le dénouement ?
    Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai fait ma maligne ! La reine du deux-en-un...
      Bisous bourlingueuse !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Je plussois....effectivement une captivante 4e de couverture qui promet
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais dans le concis dis donc !!!
      J'en suis comme deux ronds de flan !
      Toi si prolixe d'habitude...
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. On ne connaitra donc jamais la suite et fin de ce polar. Votre texte est irrésistible et si vous ne rédigez pas 175 pages rapidement, il va y avoir du rififi du côté de chez vous...
    A votre plume, écrivez!

    Téléphone anonyme
    Berne le 28 novembre 2017

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô ! J'adore !
      Ils ont un humour ces Suisses, je pense que mon ami Blutchy confirmera !
      Vous m'avez fait beaucoup rire.
      Allez je vais vite écrire mes 175 pages, et je reviens.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Aïe! aïe! aïe!
      Faut pas t'y méprendre Céleste, es-tu bien sûr que venant de Berne ce soit de l'humour?
      C'est que les gens de la Bern-Fédérale sont des gens sérieux, posés, réfléchis, plus préoccupés par l’efficacité que les fariboles.
      Tu veux une preuve?
      A 7, les ministres helvétiques gèrent la Suisse avec une efficacité redoutable; avec un taux de TVA à seulement 8% et 3% de chômage dans un pays où le coût du travail à l'exportation est 3 fois plus élevé qu'en France...
      Ce ne sont pas de ces lurons du Pays de Vaud ou de Genève, toujours plus près et prêts à déconner... :-)

      Mais toutes irréflexions faites, il n'a pas signé Hans-Jakobus et de plus, il a accolé à son prénom le charmant chiffre de Satan. Donc ça doit être un type bien, expatrié au Pays de l'Emmenthal...
      Salut à JJ666 e baci per te

      Supprimer
    3. Expatrié au pays de l'Emmenthal ? c'est-à-dire ?
      Bon j'espère qu'il reviendra se saisir de son droit de réponse, on en saura davantage... ;-)
      Bisous et baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. En 2011, après 35 ans de vie à Genève, je posé mes valise dans la Ville fédérale. Je baragouine deux ou trois mots de dialecte bernois et six ou sept mots d'allemand. Contrairement aux idées reçues, les Bernois manient une sorte d'humour à froid et sont d'incorrigibles bavasseurs, ils parlent, ils parlent...
      Quand au chiffre de la bête, de Satan, le fameux 666 cela remonte à très longtemps et l'origine était le no d'une adresse...
      Le Palais fédéral peut s'écrouler, tout est dit.
      Salutations aux Blutch et iamo
      Par telex
      Berne le 29 novembre 2017

      P.-S. Capable de déjouer les pièges anti-machine, rien ne prouve que je ne suis pas un robot!

      Supprimer
    5. @ Célestine
      L'Emmental (avec ou sans le H selon les sources) est une vallée au sud du canton de Berne qui a donné son nom au fromage.

      @ JJ 666
      Tiens! un Pique-meurons venu tout droit du pays de Sarcloret :-) Salut toi! Y a toujours pas le feu au lac?
      Zut alors, je ne sais plus comment les Genevois nomment les vaudois.

      Je n'ai jamais eu l'occasion d'expérimenter l'humour bernois, mais il faut dire aussi que mes seules rapports avec eux étaient d'ordre administratif et que faire rire un fonctionnaire aux écritures n'est pas gagné d'avance...

      Ciao e baci à Céleste

      Supprimer
    6. J'assiste à un grand moment de rencontre apparemment !
      Formidable !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Xoulec00:04

    C'est à la suite d'un coup de fil anonyme qu'un gendarme fut dépêché dans le quartier des soieries,celui où toutes les boutiques de caleçon se touchent.
    Un sinistre individu avait été repéré entrant dans un institut de beauté,vraisemblablement pour réduire au silence "l'acuponcteur",indic à seize heures si l'on peut dire,mais aussi excellent professionnel.Sa spécialité,outre les petites piqûres(de rappel), était le "maniement" des outils tranchants...
    En effet,GAT BAD-AWAY,de son vrai nom, affectionnait les thérapies définitives.
    Le suspect interpellé n'a pu fournir aucune explication convaincante quant à sa présence dans l'officine.Il est fort à parier qu'il a été envoyé en éclaireur.
    Sa capacité à se dominer lors de l'interrogatoire était impressionnante,il n'était pas hostile à nos questions et n'a manifesté aucune agressivité.
    Cependant,la cohérence de ses propos a changé quand on lui a braqué sur le visage cette nouvelle lampe à lumière douceâtre,celle qui rend les mots bleus...Comme pour détecter les faux billets.Là,il a compris que c'était râpé,comme les fameuses carottes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais te décerner ton premier vingt sur vingt. Tout y est, c'est vraiment bien !
      les mots imposés, l'histoire, les personnages, le rythme.
      Quand je pense que tu disais ne pas être bon en français...
      Tu me réjouis, cher Didier.
      Ce soir, j'avais le moral dans les chaussettes, avec mon pauvre blog tout déglingué...
      Tu m'as redonné la patate.
      Merci du fond du coeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Xoulec21:03

      Merci,quelquefois je dis des bêtises, aussi.Mais là, c'était la réalité,je compensais par les maths,l'anglais,l'espagnol,l'histoire et la géographie,la technologie,la physique ,bref à peu près tout sauf le sport.je me rattrape depuis.
      Je suis heureux de t'avoir redonné la patate,avec les carottes de la consigne,à nous deux,on peut faire une belle jardinière:))

      Supprimer
    3. Oui moi aussi, je dis parfois de grosses bêtises...mais que serait la vie si on ne pouvait pas en dire ?
      Bravo pour la jardinière, tu tiens la forme, y a pas à dire !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Arf. Ces quoi ces couleurs? C'est le carnaval chez toi ma chère Célestine... mince j'ai oublié mon masque.
    Il y a un autre Kim sur la planète. Il tire des carottes à tête nucléaire. Il est Un. J'espère qu'il n'y en aura pas deux comme lui. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, moqueuse ! Tu verras un jour si ça t'arrive... ;-)
      Pour l'autre Kim, tu as raison. Ça me rappelle « le prénom » Va-t-on devoir barrer le prénom Kim de la liste des prénoms maudits ? En tout cas, il fait peur !
      Quand je pense qu'on a traité un aviateur américain d'irresponsable et d'immature parce qu'il avait dessiné un pénis dans le ciel...
      bref, on est mal barrés !
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je me moquais un tout petit peu. Tu as compris pourquoi tu as toutes ces petites choses un peu bizarres? Je n'ai rien de tel chez moi et pourtant aussi sur blogger.

      Supprimer
    3. Oui Dédé je sais et je ne m'en formalise pas, j'aime bien être taquine moi aussi, et puis il n'y a aucune méchanceté chez toi, je sens ces choses-là...
      Ce n'est pas un bug général. C'est quelque chose qui fait bugger dans ce billet "un polar"
      Un signe, une photo, un lien, quelque chose.
      Mais si tu vas sur mon billet précédent (la lettre à mon père) tu verras, tout est comme normal là-bas.
      J'ai donc hâte de publier mon nouveau billet.Pour vérifier.
      Mais j'attends encore un peu.
      Bisous ma belle alpine
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. "les carottes sont cuites" est sans doute un message subliminal de radio Londres, que Google le décodeur masqué traduit comme suit " Mauvaise passerelle, ça coince au niveau du proxy " tout autant empreint de mystère. Au vu du résumé qui ne manque pas de piquant, on est assuré que ça n'est pas un navet.
    (Note de lecture : on ne se lasse pas de cocher des panneaux de signalisation, des routes et des voitures, tiens on dirait une comptine pour marcher...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais, emma, et je rends grâce chaque jour à la patience et à la sagacité de mes lecteurs qui traversent ces épreuves périlleuses et multiples juste pour venir me poser un petit grain de sel.
      Alors merci à toi, chère barbouilleuse de talent.
      Et vive l'humour qui sauve de tout !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Un exercice menée de main de maitre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais même plus, de maître d'école ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. J'ai fait comme toi Céleste amie, j'ai joué les prolongations dans Blogbo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tous les gens qui participent aux défis d'écriture, en fait...et qui publient leur texte sur leur blog pour le faire partager à leurs lecteurs...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Je fuis les polars mais ta première de couverture est épatante...
    Toutes les plateformes de blog merdouillent à un moment donné, WP aussi, mais après c'est vraiment plus agréable et simple pour ceux qui bloguent beaucoup et ont des tas de commentaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma quatrième, je pense que tu veux dire ?
      Sur la première, il n'y a que ce beau tableau de carottes bien fraîches...
      WP...oui, j'y ai pensé, mais honnêtement, j'ai pas le courage de déménager neuf ans de blog...
      Bisous Mindounet
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Ben justement, je n'ai pas de carottes à mettre dans mon faitout de lentilles préparées pour le repas de midi. Ça fleure bon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ma chère Lou, comme c'est gentil à toi de préparer le repas !
      Je n'ai pas eu le temps, les mains dans le cambouis pour essayer de réparer la machine !
      Et pas de petit prince en vue..
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Décidément les hébergeurs de blogs sont en folie en ce moment ;-).
    Ce début de roman est prometteur, mais que va-t-il se passer? Je veux savoir la suite, je vais de ce pas à ma librairie de l'imaginaire pour connaître le fin mot de l'histoire ;-).
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu habites tout près de la librairie de l'imaginaire...
      C'est sans doute ce qui t'inspire pour tes charmantes créations.
      Tu me diras si tu as trouvé le roman ...
      Bisous belle créatrice
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Il n'y avait pas assez de difficultés dans les consignes de Lakevio ?
    Bravo pour ce début de polar qui nous intrigue au plus haut point !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Fabie ! Bienvenue sur mon totem.
      Oui j'aime la difficulté, ça me stimule...
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Ca commence en douceur mais on sent que ça va bastonner dur dans ce polar.

    La carotte et le bâton, y'a que ça de vrai !

    Bravo encore pour ce coup double bien mijoté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bâton d'encens, évidemment...étant donné l'ambiance de paravent chinois qui règne dans ce début de roman...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Combien de jours ai-je laissé passer? Je ne sais plus, il y a des périodes comme ça d'abstinence bloguesque... mais te lire m'amène le sourire et c'est bon! Oui, les ateliers d'écriture, c'est bon. Et tu sais tellement bien utiliser les consignes ma belle; Bisoussss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça faisait longtemps, ma Brizou, trop longtemps...
      mais la vraie vie nous appelle parfois loin des blogs.
      Contente de te revoir.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Je ne participe jamais à ces défis d'écriture par manque de temps et d'inspiration, mais j'aime lire le résultat des autres. La variété des textes donnés à partir d'une consigne identique est parfois étonnante. A bientôt Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dit mon amie Angela, tu n'es pas musicien, mais tu es mélomane...
      A tout bientôt, cher PB

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Il y a un bug en ce moment sur Blogspot. Les commentaires mettent quelques longues secondes avant d'être validés quand vous cliquez sur « publier »… Soyez patients !…

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.