jeudi 6 juillet 2017

Gamme over











A portée de peau,  à portée de doigt, 
A portée de sol
Demain oscille et puis se lasse
Demain s'envole en un soupir
Et puis se pause 
Sur le sol 
Mais dans l'air il y a un bémol

A portée de vie, à portée d'envie
Si l'amour si las
Errait en silence
Errait sans ciller

Alors en fado
J'aurais la saudade
Toi rocamadour
Moi ta mie d'amour
Douce et adorée 
Facile à aimer
Mais si indocile...

A portée d'amour , à portée de fleur
Elle est là, la vie, à portée de coeur ...
Fadièse que tout cela  ?
Dis moi 
Dis moi
Dis moi...

¸¸.•*¨*•











Pour les jeudis poésie D'Asphodèle









66 commentaires:

  1. Avec des si...tout paraîtrait plus facile. Mais pour l'instant je crois en avoir plein le dos. Alors va falloir que je pense à me.
    Et que je me pose là. Pour ne pas tomber au sol. Pas simple pour moi ma belle Célestine. Je navigue en mode automatique depuis quelques jours.

    Déjà faudrait que je retrouve le sommeil...bises alpines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est vrai que tu transformes mon blog en open bar 24/24...
      Ma chère Dédé, je suis de tout coeur avec toi. Toujours tes soucis au boulot ?
      Mais ils ne t'empêchent pas d'écire de bien jolies choses... ;-)
      Je te souhaite une belle journée, douce amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. tu me sers une bière bien fraîche? Oui, toujours souci boulot... grave.

      Supprimer
    3. Viens ma Dédé, viens dans mes bras...

      Supprimer
  2. Tout simple, un peu espiègle dans les mots...
    Les gens qui savent poéter m'impressionnent, je ne sais faire...
    Mais, saudade...
    D'ailleurs tes musiques me semblent bien souvent saudade ces temps-ci... Au moins y entend-je de la solitude... et c'est pas bon pour mes éveils solitaires !
    Alors bien sûr je ne suis plus dans l'ambiance, mais je te les échange pour ce que j'écoute ce matin pour me propulser. De Solas, Coconut dog/morning dew :
    https://www.youtube.com/watch?v=xD_3CnaeCoM&list=RDfrE2nyYll0k&index=12

    Mais... "A portée de peau, à portée de doigt,...", hmmmmmmm!!!!
    :o)))

    Bonne journée à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Solas c'est plus tonique...mais il faut avouer que lorsque j'écris, tard le soir, les musiques douces sont plus appropriées à ne pas réveiller tout le quartier. Dans la moellitude du soir, c'est ce que je préfère.
      La solitude est sans doute créatrice...
      Bises rêveuses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. "Fadièse que tout celà"

    Mon Bémol à moi qui s'appelle "travail"
    Qui se nomme "ma fille"
    Et aussi "ma maman"
    Ne m'empêche pas de venir te lire chaque matin
    Comme promis
    Mais hélas mon âme
    Parfois au Do de mon humeur
    Ne m'incite pas à commenter

    Mardi soir j'ai vécu une Si magnifique
    Dernière séance de Biodanza
    Avant beaucoup d'autres
    Je n'ai même pas eu le courage
    D'en parler, chez moi,
    Pourtant les mots étaient là dans ma tête
    Exaltés
    Et puis voilà en Mode Mineur
    Je suis redescendue très vite

    Merci pour ce beau poème Célestine.

    Bises de ma Bretagne remplie de soleil !

    Ps : chez moi les chants mélancoliques s'appellent des gwerz (beaucoup moins chaloupant que des saudades) : https://youtu.be/pdKcXdbSvsU (totalement au hasard).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les chants désespérés sont les chants les plus beaux, disait le poète.
      Point trop n'en faut quand même.
      J'espère que tu vas remonter en mode majeur pour nous raconter cette si merveilleuse séance de biodanza, qui n'était forcément pas la dernière, tu as raison, tu aimes trop ça.
      Bisous célestes de ta muse♥︎
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Je vais avoir des séances de rattrapage à faire, mais ce ne sera pas pour aujourd'hui car dans deux heures je quitte le domaine des Dieux
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon voyage, caro mio.
      Et tu n'as pas tant de retard, je trouve que tu as bien fait marcher internet sur ton bout de caillou perdu dans la grande bleue.
      Baci ♥︎
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Pour moi, la chanson du jour était, ce matin, "j'ai descendu dans mon jardin". J'y ai cueilli quelques herbes pour la ratatouille de midi avant le grand chaud. C'est bon l'été!! Merci encore une fois des ces mots musicaux si beaux dans leur simplicité toute fraîche... belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle journée ma Brizou, et bonne ratatouille, un plat que je connais bien...
      Un plat de l'été et de l'enfance que j'ai plaisir à préparer.
      Bizou frais
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Chère Céleste,

    En ce réveil précoce je découvre ton gamme over

    Fa Si La Do Ré

    l'Amour est facile à adorer
    L'Amour est fragile, oscille et se lasse
    L'Amour s'envole en un soupir
    Et pourtant il était là, à portée de vie

    Facile à aimer
    Si par nature indocile
    Pas si facile


    Excuse moi, suis sans doute influencé
    Par ce que j'ai trouvé :
    Game over de Vitaa

    Tu sais les mecs comme moi très souvent ça déçois
    Très souvent ça disparaît, ça fait de sales histoires
    Je te mentirais des fois, pour rentrer tard le soir
    Faut que tu saches ma grande je ne suis pas un mec pour toi
    Je vais finir par me sauver, sauver, sauver
    Je ne suis pas un lover, lover, lover
    Je me comporte comme un looser, looser, looser
    Donc (donc donc) je vais finir par me sauver, sauver, sauver
    Yeah
    Tu sais les filles comme moi font pleurer les gars comme toi
    Au début tu penses me tenir, c'est parfait
    Je te laisse croire que je suis naïve, t'as l'espoir que je t’obéisse
    Tu finiras par attendre mes appels
    Tu crois qu'une fille comme moi s'en est à son coup d’essai......


    Bon , je suis par nature optimiste et ce n'est pas ma vision de l'Amour :
    Nous sommes toutes et tous différents, et le nier est absurde
    Nous sommes toutes et tous des individualités en mal de respect
    Chacune , chacun nous aimerions que l'autre soit comme nous
    Mais nous refusons d'être enfermé(e) dans ce que l'Autre est et que nous ne sommes pas
    Voilà le dilemme : ou bien on est totalement soi à l'exclusion de l'Autre
    ou bien on accepte d'être un tout petit peu l'Autre, et l'Amour peut prospérer

    Mais qui, qui, qui va accepter d'être un peu moins soi pour mieux vivre avec l'Autre ?
    Le juste milieu serait un mouvement symétrique et conjoint de renoncement à un peu de soi de part et d'autre

    Il est permis de rêver......
    A l'Amour Fa Si La Do Ré


    Bises musicales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce ne sont que des projections, tout cela.
      l'amour ne se met pas en équation.
      L'amour ne se pose pas de questions
      L'amour est.
      Tout simplement.
      Quand on trouve l'Autre, on est plus soi que jamais.
      Et toutes les barrières tombent
      Mais il est difficile à trouver, je te l'accorde
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Pourquoi un long discours ? Ecoute ceci belles châsses ];-D
    https://youtu.be/AuEv942wOZs

    Sur un doigt, sur une note
    Je t'écris cette chanson
    En espérant que d'autres notes
    à la suite me viendront
    Elles seront la conséquence
    D'un piano de troubadour
    Comme tu es la conséquence
    De tous mes rêves d'aamour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une seule note, et beaucoup d'humour...
      Merci pour ce moment d'anthologie
      avec le grand Dean Martin
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Dis-moi twoo
    sein rien cacher
    tu te doigts
    dune traite
    m'hâléter
    ô c'est leste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Two or one
      c'est pareil
      tout est dans
      la courbe...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Je pense fort à notre chère Miss Aspho
      Et je lui dédie mon petit poème musical
      Bisous Miss et merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. A quand notre duo? Très belle variation Cel, et comme c'est vrai que les accords d'Amor entraînent souvent des D7tions. Moi-même je n'ai guère été avare en fausses notes. Je t'embrasse Miss W. ATTB. On reste à portée de voix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D7tions, c'est trop fort ! Vivent la notation lettrée qui permet de si belles distorsions...
      Notre duo, on y pense...En do, en si, en la mineur...
      Kisses and attb à portée de voix et de coeur
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Gamme over, portée disparue ? Alors que la musique est là dans ces lignes. Une belle musique que j'aime qui parle d'amour. Fado oui, mais pourquoi pas un peu Bossa aussi ?
    Cet amor, je l'adore. C'est mieux qu'un poème, c'est une chanson !
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gamme over c'est juste un jeu de mots (laid pour gens bêtes)
      mais pour la bossa, oui, je suis pour ! des accords tellement beaux et tellement faciles à plaquer...
      Merci pour ton enthousiasme, toi dont toutes les chansons ressemblent à des poèmes... ;-)
      A moins que ce ne soit le contraire ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Je te dirais tout tout
    Et toi dis-moi moi
    Quelle est la couleur
    Du givre là-haut.

    Dans le ciel bleu
    Quand la brume
    Tance de ses griffes
    Mon rayon de lumière
    Qui me couvre le toit
    De toi de toi de toi
    J’entends ton soupir
    Qui m’éclaire me ravit
    Et me console
    Comme un bémol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie déclinaison du thème, doux Bizak !
      Jouer avec les mots est infini, avec les notes pareillement,
      et les poètes s'en donnent à choeur joie

      D’émouvantes harmonies, des torrents de volupté ruissellent des cordes, comme s’envolent de leurs cieux des séraphins nouveau-nés.
      Comme autrefois, s’élançant des bras gigantesques du chaos, les soleils éveillés par la tempête de la création, jaillirent, étincelants, du sein de la nuit : ainsi se précipite la magique puissance des sons

      Tantôt aimables et doux, comme le bruissement des ondes argentées sur les cailloux polis
      tantôt majestueux et magnifiques, comme le ton d’orgue du tonnerre
      puis bondissant impétueux, comme roulent, à grand bruit, du haut des rochers, les torrents écumeux
      bientôt gracieux murmure, caressant et léger, comme les vents qui soufflent amoureusement dans la forêt de trembles

      Enfin plus graves et mélancoliques et sombres :
      on dirait le frémissement des ténèbres, au vide empire des morts, où des hurlements perdus se prolongent, où le Cocyte trame ses flots de larmes…
      Parle, jeune fille ! je t’interroge, instruis-moi :
      As-tu fait un pacte avec des esprits d’un ordre supérieur ?
      Est-ce la langue, ne me trompe pas, qu’on parle dans l’Élysée ?


      Schiller

      Bises musicales
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Le bruissement de tes mots Céleste, ne me laisse jamais de marbre! Je les vois trottiner, sursauter, planer, jongler, rêver, flotter...ils forment une ceinture dorée pour auréoler les astres et embellir les anges. Et moi j'aime les anges !
      Bises enchantées

      Supprimer
    3. Les mots du poète Schiller glissent en effet comme une ceinture d'astéroïdes autour de ma tête.
      Et les tiens ont la douceur des ailes d'anges
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Quand tu précises"les mots du poète Schiller glissent" tu pensais que j'avais confondu les siens avec les tiens. Ce sont les tiens, dans leur bruissement,qui ne me laissent pas de marbre: il s'agissait de ton poème auquel je voulais faire allusion,, et d'ailleurs à tous tes autres textes que tu nous faisais danser et virevolter pour le plaisir de nos yeux et de nos méninges.
      Bises limpides

      Supprimer
    5. Ah oui, il est vrai que j'avais un doute...Mais tu viens de le dissiper, cher Bizak.
      En même temps, je ne saurais me comparer à cet immense poète.
      Bises éclaircies
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Merci Célestine pour ce doux moment musical, c'est une merveille tout en lisant tes jolis mots :-)
    Que ta journée soit belle chère Célestine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup la douceur de ces morceaux de guitare.
      Je réalise que j'ai oublié d'en donner le titre. Tu trouveras la video ICI, si cela t'intéresse.
      belle journée à toi, ma rêveuse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. C'est de ma petite maison bleue que je poste ce commentaire, alors le sol est beau ! :-)
    Bisous Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profite de ce merveilleux endroit qui me rappelle une autre maison bleue très célèbre...
      Les notes alors coulaient en étincelles de nos guitares, autour des feux de camp...
      Bisous doux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Joli, le "fadièse" !

    Bravo de t'être lancée sur les traces de la violoncelliste !

    https://www.youtube.com/watch?v=roz4McWNNeA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah sido...l'amie adorée...
      Quelle scie !
      mais non je rigole ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Ah ça ! Voilà que je connais le solfège et que je déchiffre à merveille ta merveilleuse partition

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un élève très doué il faut dire.
      Car cette partition-là est difficile...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Tout à fait "le manque habité" du regretté Pierre Barouh ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, tout à fait...Quelle merveille, cette voix nostalgique et tendre.
      Sur cet air de musique que j'aime tant...
      Merci de m'avoir rappelé un chanteur oublié. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Il est très beau ton poème dans sa douce mélancolie musicale et amoureuse, je te reconnais pleinement ! Les mots me manquent (aussi), non pas qu'ils se soient sauvés, ils sont là tout près, il faut prendre le temps de les coucher sur le papier et de les faire danser, ça va venir ! ;) Et comme notre cher Edualc je te dis ATTB, arf !!! Bises ma céleste amie♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, il est des moments où les mots se font la malle, emportés sur l'aile du vent, mais lorsqu'ils reviennent, tout chargés des senteurs du large, ils sont encore plus beaux qu'avant.
      Atoutoubiento ma copine...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. J'adore ! le poème, bien sûr, et puis aussi les deux danseurs de la portée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fondu quand je vu ce dessin trop mignon...
      Merci cher dodo (majeur ou septième ? )
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Cela me rappelle la chanson de la "Mélodie du bonheur"...
    mais chez toi, c'est souvent cette mélodie qui vient aux lèvres quand on te lit :)
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié le lien !
      https://youtu.be/e-y-Dm4Pxbw

      Supprimer
    2. C'est un joli compliment que tu me fais là, Angela.
      Et cette chanson a bercé mon enfance...
      Merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. C'est mérité ! tu répands le bonheur autour de toi, Célestine, même si tu n'en as pas toujours conscience...
      Bises, belle journée !
      Angela

      Supprimer
  21. La découverte matutinale de ton poème m'a inspiré toute la journée.J'ai essayé en vain de faire rimer lundi avec mardi,mercredi pause et Cie avec jeudi poésie...j'attends vendredi prose.Pour le coup,c'est une chose ,un art,que je ne sais pas faire.Mais quand même,je me suis creusé les méninges!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, Didier.
      Tu n'as aucun compte à rendre, et tu n'es pas obligé d'être inspiré à chaque fois...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Mais ta fidélité m'honore et me réjouit et pardonne moi pour ma réponse un peu sèche...;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Réponse sèche,réponse sèche? où ça?
      Dommage!J'avais plein d'idées,de début de piste,mais non...tant pis!

      Supprimer
    4. Rhôô c'est pas gentil de faire baver le lecteur...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Pardonne-moi! Je ne veux pas risquer d'attiser ta curiosité!Mais je l'ai peut-être déjà fait? Mes "ébauches" n'avaient rien pour aboutir!

      Bises de la nuit

      Supprimer
    6. Ah ben tant pis...
      Belle nuit à toi aussi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Alors là, c'est si joli m'amie, j'adore et salue ta fabuleuse partition solitaire dont tu nous fais cadeau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci douce Myo
      Ma mie, ou mamie avec ou sans apostrophe puisque tu joues maintenant dans les deux cours...
      Bisous tout doux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Bah, je voulais juste placer le mi ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mi d'amie, le mi de miel, de mignonne, de Myo en somme...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Le chant soigne aussi les maux, comme les mots, Célestine.
    C'est tout mignon et plein d'amour. Une écriture à fleur de coeur.
    Notre Miss de Vendée est forte, elle saura choisir un chemin différent qui l'apaisera.
    Il faut juste du temps.
    Bonne fin de semaine et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle est forte. Comme tu l'as été, comme je l'ai été, l'adversité nous modèle et nous malaxe, et au final, la vie triomphe toujours...
      Ma fin de semaine sera très belle, je pars quatre jours me mettre au vert...
      Bisous ma So
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Joli comme tout, tu joues avec les mots et les notes !
    Très chouette poésie, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Venant de toi, quel beau compliment...Tu fréquentes tellement de grandes dames de l'écriture...
      Merci Mindounet
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Quelle inspiration et quel talent tu as!
    Bises
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes enthousiasmes sincères me touchent beaucoup Mo !
      merci du fond du coeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Le silence s'est pausé sur la portée
    Et se tait,
    Il ne dit mot pour l'instant
    Il attend le moment
    Son temps.
    Il lie le mot à son langage,
    Et entre les notes il relève le son
    Il écoute respire et le son prend sens
    Veut dire
    L'intention signifiée
    La force la dit.
    Sur la ligne du temps
    Entre ces instants
    Entre l'après et l'avant
    Son son il l'attend
    Parce qu'il s'écrit, cueilli, donné, bruyant,
    Inouï,
    Illimité

    Sans frontière
    Le son son silence.

    Den

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.