jeudi 27 avril 2017

L'amour d'une mère








- Maman, pourquoi que la banquise, elle fond ?
- Je ne sais pas trop pourquoi, mais tu sais, mon coeur, là-bas, très loin de notre banquise qui fond, en ce moment-même, eh bien, là-bas, très loin, sur toute la planète, les hommes ont pris les choses en main et se battent pour nous. 
- Les hommes ? Qui sont les hommes ?
- Ne t'inquiète pas. Ce sont des animaux très sages et très intelligents. Ils sauront nous protéger. Ils savent que l'avenir de la Terre toute entière dépend d'eux, et de leur grande puissance. Leurs chefs ou ceux qui souhaitent le devenir respectent infiniment la nature. D'ailleurs ils ont des noms d'animaux ou de fleurs...Vladimir Pouline, Donald Lump, Kim Jonquille, Jean Luc Mélanchois, François Grillon, Marine Le Paon, Emmanuel Maquereau... Si c'est pas une preuve qu'ils nous aiment, ça...
- Tu crois, maman  ?
- Mais oui, j'en suis certaine. Ils ne vont pas laisser se détruire nos mers, nos forêts, et l'air que nous respirons. Ils ne vont pas ... Non... c'est impossible...
- Ah...tant mieux alors. 
- Chut...! Dors, bébé, dors...








128 commentaires:

  1. Ecoute ;-) : https://www.youtube.com/watch?v=Wm9cIy1UUK0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à cette belle chanson de Goldman en écrivant ma dernière phrase...
      Une berceuse pour nous endormir et oublier notre impuissance... ;-)
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Pauvre maman ourse ! C'est vrai, ce n'est pas toujours facile de dire la vérité à son enfant.
    Une mère cherchera toujours à protéger son bébé des agressions, et ce monde en est plein.
    Si seulement les hommes étaient vraiment comme dans ton texte...
    Mais l'environnement ne semble pas être la priorité.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question se pose en effet: quelle vision du monde voulons-nous transmettre aux générations futures ?
      Choisir le pieux mensonge comme ma maman-ourse n'est pas forcément la solution...Mon texte est à prendre au second degré... ;-)
      Mais le changement de paradigme dépendra en grande partie de ce pari de l'éducation...
      Y a du boulot.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Idem...Je suis dépitée comme jamais...
      J'aime les enfants, et comme toi je me demande dans quel monde ils vont vivre, un monde où les efforts individuels sont tellement dérisoires par rapport aux volontés des "grands de ce monde"...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Je te trouve bien optimiste, tu sais bien que ces gens là, ne pensent qu'à court terme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un pieux mensonge de mère pour que son enfant ne soit pas épouvanté...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. En ce moment, il n'y a pas que le pollen dans l'air qui trouble mon regard et mes pensées !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, Lou.
      Nous vivons des temps troublés...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Ne t'en fais pas Célestine, la Vie est belle...
    (signé) Roberto Benigni

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es génial, Blutchy. C'est tout à fait ça...Le courage de ce père qui peint en couleur un monde gris, froid et cruel, pour son enfant.
      J'aurais pu intituler aussi mon billet l'amour d'un père...
      Grazie mille
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Belle leçon d'anthropomorphisme. Je sais bien Célestine, que ce texte est à prendre au second degré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on traverse une période où les gens n'ont plus trop de second degré...
      Merci de me rassurer ...
      Bisous chère Anne **
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je trouve plutôt que le second degré est bien plus percutant dans le message que le premier degré.

      Supprimer
    3. Ce que je voulais dire à Anne, c'est que je craignais que beaucoup de gens qui ont la tête dans le guidon ne parvienne même plus à avoir le recul du second degré.
      Mais bien évidemment que j'ai voulu faire un texte percutant...
      Je me suis peut-être plantée, en n'y allant pas franco.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Qui est prêt à sacrifier des éléments de son confort personnel et collectif, à donner son engagement concret et son argent pour sauver un ours polaire ? Et au-delà pour ce que l'on nomme globalement « l'écologie » ?
    La réponse semble assez évidente lorsque l'on voit qui nous élisons pour nous représenter dans les choix jugés essentiels. (Quand je dis « nous » je parle de chaque être humain sur cette planète, au moins dans les pays où il y a un système d'élection c'est-à-dire la plupart des pays qui détiennent les richesses du monde, les Français que nous sommes en font partie). Les candidats qui ont parlé d'écologie ont fait des scores minables.
    On ne peut guère s'en prendre à ceux qui nous gouvernent. C'est nous qui les avons mis là.
    Le principe de réalité est un couteau qui pénètre les chairs.
    Les prises de conscience ne sont même pas faites, si ce n'est une petite minorité. Alors quant à avoir un plan d'action d'ampleur, qui plus est planétaire ! il y a très très loin de la coupe aux lèvres…
    En réalité ce sera comme toujours : l'homme fera face aux catastrophes quand elles se déclencheront. Il en a globalement toujours été ainsi dans l'histoire de l'humanité. Nous sommes incapables d'en tirer des leçons pour faire autrement. On le voit bien dans les guerres qui ne cessent de recommencer et recommencer encore, alors que tout le monde a hurlé : « plus jamais ça ! ».
    Des querelles de voisinage ( ici c'est chez moi, sort de ma maison), au racisme et à la xénophobie galopante qui font florès aujourd'hui dans le corps électoral, c'est toujours le même scénario.
    L'homme est un incorrigible défaillant de sa bonté humaine naturelle. Et pourtant nous n'avons pas d'autre choix que d'y croire. Parce que dans les pires situations l' Homme a toujours trouvé des solutions. Il est bien sûr dommage qu'il faille attendre des situations catastrophiques pour (re)nouer des solidarités. Mais c'est ainsi.
    L'avenir ne manquent pas de suspense…
    Baisers polaires d'un pachyderme quelque peu désabusé en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les candidats qui ont parlé d'écologie ont fait des scores minables...Oui, parce que tout a été fait pour qu'ils fassent des scores minables.
      Si je te réponds que oui, j'ai déjà sacrifié plein de choses de mon confort personnel ( ne serait-ce que mes projets d'achats revus à la baisse) et si je te parle de mes engagements auprès des colibris, tu vas peut-être trouver que tout ça c'est peanuts.
      Mais je suis réellement très dépitée. Cependant, je continuerai à me battre à ma façon, je ne vais pas baisser les bras, pet-être mon côté maman ourse...
      je te serre sur mon coeur, mon gros pachyderme !
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
    2. Loin de moi de penser que c'est peanuts ! Au contraire. Lorsque j'évoquais dans mes stages les "petites avancées ordinaires transformantes" quelqu'un me rétorqua un jour : "oui, mais c'est une goutte dans océan" Je répondis : " mais il n'y a que cela dans l'océan : des gouttes !"
      Purifier sa propre goutte, c'est purifier l'océan.

      Supprimer
    3. Oh mais comme c'est vrai !
      Je saurai maintenant que répondre quand on se moque de moi et que l'on me parle de goutte d'eau.
      Je dirai que j'ai reçu cette réponse d'un maître en lumière.
      ¸¸.•*¨*• ⭐️

      Supprimer
  9. Le bonsoir Dame Céleste. Voilà un truc loufoque comme j'aime. C'est ça qui rend la vie belle et entraînante. Poème du jour, complètement ouf, en mode Tango-flamenco déjanté, tu le mérites :

    Touches impulsives


    Traits instantanés, touches impulsives
    Formes balbutiantes, marques affectives,
    Rayon lunaire sur fond de plaisirs
    Claire lumière sur toile de désir

    Bribes de phrases non conclues
    Jet pulsionnel qu'on exclue
    Respiration qui se comprime
    Espace/révolte que l'on réprime

    Regard vacillant sur rétine dilatée
    Vérité d'un propos dense et éclaté
    Touchant revirement d'aspect
    Effort contrôlé puisant force respect

    Synthétiseur d'idées en blouse métal
    Syncopant mouvement de pétales
    Dispersé dans un espace déshumanisé
    S'échouant dans un soubresaut canonisé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Derrière le côté loufoque, il y a la gravité de la situation. Ma tristesse, mon dépit.
      Et mon inquiétude pour mes enfants...
      Mais ton texte est extraordinaire. Tu as le don de faire claquer les mots !
      Merci beaucoup. Je suis confuse de tes cadeaux à chaque fois...
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. J'aime bien le classement de ce billet dans tes onglets "billevesées, on peut rêver, quelle époque épique, tant d'amour".
    Tout est dit là...
    Alors rêvons de ce monde où l'amour aura le dessus.
    Mais j'avoue, pour l'instant je stresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous stressons tous, puisque c'est dans la règle de ce jeu orchestré par d'autres pour nous, le petit peuple qui faisons ce que l'on nous dit de faire...
      Moi je rêve d'un monde où nous pourrions "choisir en fonction de nos rêves et de nos espoirs plutôt que de nos peurs" comme disait Mandela...
      Bisous douxxx
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. La situation ne va tarder à être désespérée et de plus en plus desesperantes sont les réponses des gens qui ont le pouvoir. Trump a l'intention d'abroger les décisions d'Obama. Une belle reculade. Avec en plus, un discours dangereux dont il a le secret.
    Toute la planète est touchée, mais c'est vrai que la banquise est la partie la plus spectaculaire, la plus visible. Pauvres ours.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauvres ours, oui, mais surtout pauvre humanité, incapable de tirer des leçons de ses erreurs comme dit mon ami Alain X.
      Un paradis et un enfer, cette planète que nous ne méritons décidément pas.
      Bisous Patrick. Ça ira mieux demain.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Croire en l'homme puisque Dieu, s'il existe, n'y peut plus rien.
    Ô pauvre monde...
    Bises tremblantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je tremble comme une feuille, c'est vrai...
      J'avais un peu d'espoir de voir les choses changer, j'avoue. De voir prendre de l'importance politiquement le combat pour l'écologie. Pour que ça ne soit plus une espèce de lubie pour bobos en mal d'engagements militants, mais un vrai modèle de société...
      Alors dieu, dans tout ça...
      Bisous Etienne

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Oui Célestine, l'amour d'une mère peut rassurer un petit mais la mère reste inquiète à voir tout ce qui se passe. Au deuxième degré, bien sûr. Merci Célestine de ton billet. Il ne se passe pas un jour où tout se dégrade dans la vie. C'est triste mais il faut aller de l'avant, on ne peut pas faire autrement.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est triste, mais en même temps, on ne peut pas non plus passer sa vie à se culpabiliser...
      Se demander « à qui la faute » c'est déjà avoir une conscience.
      les vrais responsables de tout ce gâchis n'ont aucun état d'âme. Juste une ambition démesurée et la fortune qui va avec.
      Bisous chère rêveuse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Comme j'aimerais te rassurer, vous rassurer ainsi que tous ceux que j'aime, comme le fait ta maman ourse !
    Mais je crains ce qui me semble être la clairvoyance d'AlainX...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a besoin de se rassurer, oui, c'est vrai, parce que la peur est mortifère et improductive, qu'elle génère toutes sortes de choses affreuses, comme la haine, le découragement, l'égoïsme, le racisme...
      Bref, je me sens comme cet ourson blanc, ce soir. Juste envie de fermer les yeux et de sentir des bras rassurants autour de moi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. https://www.youtube.com/watch?v=BM8YKX1h3As

      Je la tiens, on la chante quand tu veux !

      :o)))

      Supprimer
    3. Jdissa, gratouillou de permanence ce soirjeudi, 27 avril, 2017

      Dans la tonalité du clip, je mets un capo en troisième case, et:
      -couplet:
      F#m D E x fois

      - refrain:
      E F#m G Bm E F#m G Bm G Bm G Bm

      Gaffe, le changement de rythme entre couplet et refrain est pas nécessairement simple à choper. mais je te fais confiance...

      :o))

      Supprimer
    4. Jdissa, gratouillou qu'aime pas que l'informatique se mèle de ses oignons quand il est de permanence ce soirjeudi, 27 avril, 2017

      Hé Blogspot, j'aimerais bien que tu respect mes espacesx3 au lieu de les réduire à un seul ! Galopin, j'ai en horreur l'informatique qui prétend corriger mes supposées "fautes". Peutit con, va !
      C'est vrai quoi !

      Supprimer
    5. Merci pour les accords. Mais ou la la ! si tu insultes mon hébergeur, il ne va pas être content...
      Et j'ai pô compris ton histoire d'espaces...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. @ Céleste
      Toi qui aime les joutes verbeuses, tu n'as pas de bol avec Jdissa qui joue l'esquive à chaque occasion de t'en mettre plein les mirettes....

      @ Jdissa, si tu m'entends...

      Accolade et baci en pagaille

      Supprimer
    7. Bah voui...il a dû déclarer forfait ce soir, je pense... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Ebin c'est que, pour plus de clarté, j'avais mis trois espaces entre chaque nom d'accord et que l'aut' foutu tagazou de bizeness informatique qui prétend tout maîtriser les a réduit à un seul. Et je maintiens que c'est un petit con, na !
      Quant au forfait, tu me connais, je suis né sous le signe du poisson ascendant marmotte... Et d'ailleurs si Blutch voulait calculer mon thème astral !...
      Baci à vous due !

      Supprimer
    9. Mais c'était très clair, même sans les espaces rassure toi !
      Pour le thème astral, je pense que Blutchy se ferait sûrement un plaisir de te le calculer, mais tu sais, c'est un homme très occupé. Regarder pousser les tomates en se faisant bronzer, ca prend un temps fou ...
      ¸¸.•*¨*• ⭐️

      Supprimer
    10. Et je ne te parle même pas du temps que je passe à dresser les vers de terre pour ameublir le sol....

      @ Jdissa
      Ce n'est certes pas moi qui calculerais ton thème, l'ordi est bien plus performant pour positionner le planètes à la bonne place...
      Encore faut-il avoir:
      Une date complète de naissance
      l'heure
      le lieu
      L'âge du capitaine, ça va, je peux le calculer...
      Tu déposes dans la boîte de la taulière qui fera suivre.
      Accolade virile et baci tutti dolce

      Supprimer
    11. Moi j'élève des coccinelles...
      j'en ai déjà une petite dizaine dans mon jardin...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    12. @ Blutch: comment ça, là aussi l'industrialisation a pris le pas sur l'artisanat ?
      Tu as désormais besoin d'une prise de courant pour calculer un thème astral, mais alors quid de la dimension humaine, moi qui te croyais penché sur des grimoires et des parchemins, le critérium à la main, calculant et tirant des plans du soir au matin, y mettant toute l'humanité de la sueur de tes neurones survoltés !
      Quelle déception, moi qui t'admirais !
      En fait, l'heure de ma naissance fait débat, et je ne sais si c'est 10 ou 11 heures, c'est grave docteur ?

      Supprimer
    13. @ Blutch: Et puis j'oubliais l'essentiel: ton ordi y calcule un poisson ascendant marmotte ?

      Supprimer
  15. Message d'espoir, oui je veux y croire. Un peu d'humour ? J'adhère également
    Se responsabiliser ? Peur que ce soit très difficile. Entends-tu parler "vert" ces derniers jours ?bises utopiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai entendu parler « vert » toute la campagne du premier tour...Mais je fréquente sans doute des milieux interlopes...subversifs, pas bien, pas dans le moule...trop solidaires, trop insoumis...
      Ces derniers jours, par contre, peau d'balle !
      Mais tout va bien. Big Brother is watching us.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. De toutes façons, il est trop tard pour être pessimiste, alors andiamo e la vita va cosi...

    Mais surtout ne jamais baisser les bras et se démerder pour que le petit Rothschield ne puisse avoir une majorité à l'AN.
    Et s'il l'obtient, lui pourrir la vie par la désobéissance civile.
    Même aux choses les plus élémentairement obligatoires, toujours contester, poser des questions, demander des justifications.
    Bien sûr que ce sont d'abord les petits fonctionnaires qui vont trinquer, mais ils ne sont pas obligés d'obéir sans contestations, ni nous pourrir la vie avec un formalisme stalinien...
    Et t'as pas idée de ce que peut faire une escadrille de colibris... N'oublie pas que nous sommes 7 millions d'insoumis... Tu vises un peu le personnel que ça représente pour nous surveiller tous...
    En étant hors chantage à l'emploi, ça nous donne une responsabilité de contestation envers les générations suivantes qui sont prises en otage.
    De baby-boom on peut passer à papy-boum :-D

    Quand fêtera-t-on l'enterrement en classe de luxe de MM. Sarkozy, Juppé, Fillon, Hollande, Valls, et quelques zôtres...
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me rassérènes !
      Tu es en mode optimiste non-stop et je te remercie du fond du coeur de nous remonter le moral de la sorte.
      En fait, là, dans ce billet, je voyais juste un peu plus loin que la situation franco-française.
      Parce que la banquise qui fond, c'est juste la partie émergée de l'iceberg, si j'ose dire. A côté, il y a tout le reste.
      J'ai besoin de me remotiver pour me dire que ça ne sert pas à rien de rouler à vélo et de manger bio, et de boycotter monsanto, mcdo et nestlé, et tant d'autre...et de me soigner avec des huiles essentielles...
      Bref, j'ai tellement l'impression que les Rotcshild en costard cravate s'en sortiront toujours avec leurs millions et leurs gros 4X4 polluants, leurs montres de luxe et leur arrogance...
      Mais pour la fête, ça on va la faire, t'en fais pas.
      Même si je ne crois qu'à moitié qu'on s'en est débarrassés.
      Baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je crois en la vertu de l'exemple.
      Démontrer aux tâchons téeffuntisés qu'on peut vivre heureux sans vouloir toujours consommer plus. Leur montrer qu'on vit bien avec un portable éteint (ou pas de portable du tout). Que manger bio ne coûte pas plus cher que de bouffer de la merde en boîte (Coffe, sort de ce commentaire :-) ). Que bronzer en jardinant , c'est super, etc.
      Ca fait 20 ans que je suis en "décroissance" (Je n'aime pas trop ce terme, mais faute de mieux...) par la grâce d'un banquier qui n'a fait comprendre qu'ils ne sont plus des partenaires de l'économie, mais des prédateurs. Je suis sorti de leurs pognes, j'ai réduit drastiquement mes dépenses. J'ai pu trier ma clientèle en virant les grincheux, les pisse-froids et les mauvais payeurs. J'ai décuplé mon plaisir de vivre et le temps pour le faire.
      En partant dans cette voie, on laisse de moins en moins de place à l'arrivisme des petits banquiers pas encore secs derrière les oreilles.
      Première étape: voter blanc parce que les votes à l'africaine, on a déjà donné et ce fut la cata...

      Ti bacio cara

      Supprimer
    3. Oui, oui, c'est vrai que bronzer en jardinant c'est extra...
      Me rev'là regonflée après mon coup de mou.
      Bisous bisous
      (c'est juste pour la rime)

      Supprimer
    4. La situation mondiale n'est pas si catastrophique. Trump veut foutre en l'air les accords écologiques, mais des villes et des Etats refusent ce rétropédalage. Les industriels se sont enfin rendus compte que l'écologie est un business comme les autres, même si ça ne rapporte pas autant que la drogue et les armes.... par contre, ça a l'avantage certain de ne pas tuer la clientèle... Faut peut être le leur dire, à Dassault et Lagardère, parce qu'ils ne doivent pas être au courant. Alors puisque Lagardère ne va pas vers l'écologie, c'est l'écologie..... Alexandre! va coucher.
      Je crois que c'est le Costa-Rica qui est en électricité 100% renouvelable. La Chine est le plus gros investisseur dans ce domaine, le Maroc investi aussi dans le secteur... Et nos gros ploucs du caca-rente restent accrochés aux solutions d'avant guerre...
      Ceci dit, il reste encore bien du boulot partout, mais c'est peut-être dans la tête des politocards que se trouent les écuries d'Augias...
      La France est le première destination touristique dans le Monde... On va pouvoir clôturer les frontières et en faire un musée vivant.
      - Tu vois fiston, si tu n'apprends pas bien tes leçons d'écologie, tu deviendras comme eux, l'oeil terne et la mine terreuse, plein de maladies...

      Ti bacio

      Supprimer
    5. Je suis abonnée à quelques sites qui heureusement refusent de voir tout en noir et réveillent les consciences en s'appuyant sur les choses positives ( car il y en a)
      Aujourd'hui, je vais mieux, mon coup de grisou est passé et je retrousse mes manches.
      Allez, on finira par y arriver !
      baci...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Ici, je vois disparaître le râle des genêts, le puffin des Baléares, le macareux moine… dans mon jardin, je ne vois plus de lombrics. Tu écris drôlement, avec tes mots chéris, des choses tristes à pleurer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai eu un gros coup d'éponge qui ruisselle, je suis comme ça, quand je suis triste les mots me servent à essorer le trop-plein. Et cette maman ourse et son bébé m'ont renvoyé dans le coeur que mes enfants allaient continuer leur chemin sur cette terre si belle, mais de quelle manière ?
      Je suis désolée...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ne sois pas désolée, chère Célestine, nous n'avons pas que la gaieté à partager

      Supprimer
    3. Je n'aime simplement pas rendre tristes mes lecteurs...
      La tristesse est comme une brume qui noie le paysage interieur, surtout quand elle est mêlée à l'impuissance...
      Bises ragaillardies ce matin
      ¸¸.•*¨*• ⭐️

      Supprimer
  18. Un animal très sage et très intelligent, l'Homme ?
    Je suis convaincu de la théorie du film "Matrix", où on présente l'Homme comme un parasite, un virus qui se répand et détruit son environnement, son hôte ; avant de changer de place et de recommencer comme une infection.
    A mes yeux c'est ce qu'est l'Homme...
    Par sa prolifération, il a déséquilibré tous les systèmes. Le Dieu des morpions n'a t'-il pas dit ce "croître et de se multiplier" comme des virus infectieux ?...
    L'Homme a enrayé la sélection naturelle en interdisant au faible de mourir... Mais fort heureusement, il a dans ses propres gènes un système de sécurité qui fait qu'il se retourne contre lui-même quand il franchit les limites...
    Nous sommes entrés dans ce stade de régulation...
    Très sage et très intelligent, l'Homme ?...
    Mort de rire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon texte était ironique évidemment, et ta réaction me confirme que tu as un peu de mal avec le second degré...
      Bien sûr que maman ourse ne croit pas un mot de ce qu'elle raconte.
      Elle essaie juste de garder â son enfant un peu de cette candeur et de cette joie de vivre qui caractérise cet âge de la vie.
      Mort de rire, oui, mais jaune...
      Bisous étoilés
      ¸¸.•*¨*• ⭐️

      Supprimer
  19. Tu as une jolie façon de parler légèrement de problèmes gravissimes…

    Comme tu le dis dans un commentaire, tout cela va bien au delà de nos frontières. Il eut été heureux qu'un pays comme le nôtre ouvre la voie à ce changement de paradigme tant attendu, porté par ses citoyens, mais ce ne sera encore pas pour cette fois. On aurait pu être "fiers d'être Français" pour de nobles causes…

    Le changement se fera, par obligation, peut-être brutalement, probablement douloureusement, mais il se fera. Et quoi qu'on dise aux enfants pour les protéger du réel ils finiront par découvrir le monde tel qu'il est. Vient un jour où les yeux s'ouvrent sur l'absurdité des hommes.

    Jolie musique, propice à la mélancolie.
    Merci pour ce billet.

    Bises tendrement épouvantées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bel oxymore que ces bises épouvantablement tendres... :-)
      Tout est là, toujours: les hommes ne sont pas tous des virus à éradiquer comme le dit Hyôtoko.
      Il y a en l'être humain toutes ces fâcheuses contradictions, et ombre et lumière se partagent nos êtres de façon anarchique...
      Les forces du bien et du mal ne sont pas que dans les fantasy d'anticipation, ou dans la bible,
      Elles sont en chacun de nous, et on choisit de quel côté on bascule. Je le crois vraiment.
      Mais c'est parce que je crois â la rédemption, â la résilience et â l'amour.
      Bises lumineuses
      ¸¸.•*¨*• ⭐️

      Supprimer
  20. "Un jour, c'est sûr, on oubliera

    Qu'y avait des banquises et le froid

    Des oursons blancs dans nos bras

    Un jour, y aura que toi et nous

    Pour prier le soir à genoux

    Que la terre ne nous brûle pas

    Un jour, c'est sûr, on oubliera

    Qu'y avait des banquises et le froid

    Un jour, c'est sûr, on oubliera

    Qu'y avait des grêlons, des frimas

    Une mer de glace pour toi et moi

    Un jour, c'est sûr, on oubliera

    Qu'y avait des neiges éternelles

    Des hivers longs, des hirondelles

    Un jour, c'est sûr, on oubliera

    Qu'y avait des banquises et le froid

    Un jour, c'est sûr, on oubliera

    Qu'y avait des banquises et le froid

    Un jour, c'est sûr, on oubliera

    Qu'y avait des banquises et le froid

    Des oursons blancs dans nos bras"

    Yves Simon
    Extrait de l'album Rumeurs, octobre 2007

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce texte d'Yves Simon est tellement en harmonie totale avec mes idées.
      Je l'aime d'amour ce gars-là !
      Au fait, je lui ai écrit un petit message...
      J'espère qu'il me répondra...
      Bisous chère eMmA
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tu as bien fait. J'espère qu'il le fera. Si tu es passée par l'adresse mail indiquée dans son site, elle n'est hélas plus valide. Si tu es passée par sa maison d'édition, ils feront suivre.
      Tu nous diras s'il t'a fait une réponse ?
      Je t'embasse Célestine au grand coeur.

      Supprimer
    3. Ah mince j'ai envoyé un mail à cette adresse obsolète...
      Je passerai donc par la maison d'édition.
      Et je te dirai bien sûr.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. A part que ça me fout la trouille, c'est parfait ton histoire.
    C'est étrange une phrase de Schiller dans "La pucelle d'Orléans" me revient de plus en plus souvent ces temps ci : "Quand la stupidité s'en mêle, les dieux eux-mêmes luttent en vain."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La phrase de Schiller flanque la trouille aussi, c'est certain...
      A moins que l'inactivité des "dieux" soit plutôt une bonne nouvelle, au regard de toutes les conneries que l'on commet en leur nom... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Ne pas croire que les problèmes se résoudront tous seuls mais ne pas se laisser au désespoir, qui n'arrange rien et ne sert à rien... Nous sommes tous des mamans ours... Faire au mieux ce qui dépend de nous...

    Bonne journée, Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne journée, papa ours. C'est la voix de la sagesse qui parle en toi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Quelle mélancolie je lis entre tes lignes Célestine, et les commentaires, les mots d'Yves Simon... la musique ambiante qui pointille le tout... c'est la réalité, d'où que l'on se tourne, rien ne sera plus comme avant... le monde a trop changé au-delà de ses limites... surtout ne jamais oublier le pays d'où l'on vient, où l'on va ! Je pleure ce mât-teint, pour nous, pour eux, pour toi bambino...
    imaginer une planète bleue, belle, était-ce suffisant pour nos TOUS-petits ? pouvions-nous rêver que de beautés, d'espoir ?... la fourrure chaude de ces deux ours blancs rajoute de l'inquiétude sur la page solidaire.. pourrons-nous continuer d'aimer rêver à une nouvelle humanité ?
    Je t'embrasse Âmie.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois qu'un petit enfant porte toujours l'espoir du monde, et que celui-ci ne s'envole jamais complètement, Sinon, ce serait fait depuis longtemps. Mais en ce jour anniversaire de mon fils aîné, où le temps inexorablement se rappelle à son bon souvenir en affolant les aiguilles des pendules, je ne peux m'empêcher de penser à un tout petit bébé qui naîtra peut-être dans quelque temps, et aux paroles que j'aimerais lui dire pour saluer sa venue dans ce monde beau et épouvantable.
      Je t'embrasse de tout coeur, maman ourse comme moi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui le monde est beau.... le reste il le découvrira plus tard !
      28 avril, l'anniversaire de ton petit-grand, moi c'est l'anniversaire de l'aîné de mes petits-fils : 16 ans aujourd'hui Hugo ... nous en avions déjà parlé dans un échange précédent concernant cette étonnant coïncidence, et ma réponse matinale à ton commentaire de la nuit te le précisait... alors bon anniversaire à ces deux beaux garnements qui sont notre fierté ... le reste... l'espoir étale sa confiance en demain... wait and see !
      Je t'embrasse aussi, Mamy Lou...
      Den

      Supprimer
    3. ...cette étonnante coïncidence..... pardon !
      Den

      Supprimer
    4. Bon anniversaire à ton petit Hugo.
      Oui j'avais parlé de mon fils aîné au tout début de mon blog...
      Et aujourd'hui il a trente ans...
      Mais pourquoi tu m'appelle Mamy Lou ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. C'est quand même bizarre, je suis bien né aussi un 28 avril, alors pour les coincidences!

      Supprimer
    6. Mais alors bon anniversaire, mon cher Bizak !
      Quelle belle coïncidence !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Merci Céleste et meilleurs vœux aussi à ton fils ainsi qu'au petit fils de notre amie Den

      Supprimer






    8. ✫ ✫* *

      ✫ ✫ ✫.★**

      `⋎´✫¸.•°*”˜˜”*°•✫

      ..✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫

      ☻/ ღ˚ •。* ღღ ˚ ˚✰˚ ˛★* °ღ ˚ • ★ *˚ .ღ 。

      /▌ *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰*

      / \ ˚. *˛ ˚ღღ* ✰。˚ ˚ღ*。 ˛˚ ღ ღ 。✰˚* ˚ ★ღ。

      ღ˛°* ღ ღ Un bisou céleste

      Supprimer
    9. Merci Célestine et bizak pour Hugo....
      Nous en avions parlé Célestine dans un autre commentaire, pas celui dont tu parles -magnifique par ailleurs - mais ce n'est pas important... dans un autre échange...
      ....Mamy Lou, Mamy Louve, la mère nourricière, comme pour Romulus et Rémus... je voulais un mot joli, gentil, peut-être bientôt mamy... un jour...
      bonne journée Célestine.
      bisou.

      bizak, alors aussi bon anniversaire à toi avec un peu de retard... c'est vraiment amusant... un 28 avril, hier... que de coïncidences ! bisou amical, et douce journée.

      Den

      Supprimer
    10. Les coïncidences nous étonnent parce qu'elle mettent de la magie dans un monde qui en manque.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Tu as bien raison Célestine, un monde en manque d'imagination ou si peu.... !
      Un beau week-end à toi, comme tu aimeras.
      Bisou de la nuit.
      Den

      Supprimer
    12. Un week end un peu difficile, mais je m'accroche au souvenir des belles choses...
      Merci Den
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Une histoire de constellations en quelque sorte, la grande et la petite ourse ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme c'est mignon...et tellement vrai.
      L'amour maternel est une constellation qui brille de mille feux.
      Bisous mon roudoudou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Et puis t'emmerde pas, les riches comme les pauvres nous respirons le même air ! Nous nous baignons dans les mêmes mer(des)... Alors te crêve pas à pédaler, c'est pas avec tes 6 litres aux 100 KMS que tu vas polluer, quand on sait qu'un 747 brûle 10 tonnes de kérosène à chaque décollage !!

      Supprimer
    3. Si je te dis que je ne suis pas d'accord, tu ne seras pas surpris... ;-)
      Chaque fois que je marche ou que je pédale, je fais du bien à mon corps, mais aussi à mon âme...
      Dur à comprendre, hein ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Toute la tendresse du monde, dans ces deux corps enlacés... dors, bébé, dors, oui, mais de grâce, nous, humains, réveillons-nous!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le réveil est long et douloureux mais il est en marche (je refuse de mettre un copyright sur l'expression)
      Bisous pleins d'espoir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. C'est surtout ça... nous sommes tellement impuissants! Nous n'avons même plus le contrôle de notre argent, de nos votes, de notre privacy... Alors bon... reste la main de Dieu, celle qui a puni Sodome et Gomorrhe, qui a fait le déluge, qui fait un grand nettoyage par le vide. ON repart alors à neuf. Mais serons-nous emportés par erreur aussi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus urgent, si tu veux mon avis, est de chasser les marchands du temple et d'arrêter le culte du veau d'or.
      Mais il faudra donner un coup de main à dieu, depuis le temps, il a dû perdre la main... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Espérons, et agissons comme de gentils et sages colibris... si seulement les puissants pouvaient avoir de tels noms!! On pourrait sourire un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui avec des noms d'animaux, ils ont l'air tout de suite plus sympathiques...mais ne nous leurrons pas, ce sont des requins, pas des agneaux...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Une mère sait parler à son enfant, même si parfois le moment est grave, mais sur un ton plein d’amour et non dénué d’espoir. Car l’espoir, depuis que l’on nous prédisait des calamités, ne s’est pas encore couché et aplati. Je sais que l’homme, tous les hommes et malgré nos gouvernants politiques véreux et cupides, n’auront jamais raison de nos peuples. Car la roue de l’histoire est menée par les peuples et non par de simples gringalets imbus par leur égocentrisme outrancier. J’ai confiance en les peuples. Et j’ai espoir, par cette prise de conscience par nos sociétés de la gravité de la situation de notre planète à cause des politiques désastreuses menées à ce jour, que les choses évolueront quoi qu’on en dise. Un petit juge aux Etats Unis a bien cloué le bec à ce personnage outrecuidant qui se prévalait de diriger le pays à coup de décrets. Et vive la démocratie.
    Merci Céleste pour tes textes toujours aussi nombreux, parfois graves, parfois ludiques, parfois joyeux, mais toujours écrits avec ta touche singulière, céleste, qui nous donne l’opportunité d’échanger nos avis et bien souvent de nous réconcilier les uns les autres grâce à la richesse des commentaires et le plaisir de les lire.
    Bisous la taulière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups! Je me suis mêlé les fils dans le premier paragraphe, il fallait lire: Je sais que "Grâce" à l'homme, à tous les hommes , nos gouvernants politiques véreux et cupides, n'auront jamais raison de nos peuples....

      Supprimer
    2. J'avais bien compris l'idée principale, mon cher Bizak. Ton commentaire est plein de sagesse et de cette humanité qui manque tellement à nos dirigeants.
      ta confiance dans les peuples me redonne la patate, après mon coup de mou désespéré d'hier.
      Savoir qu'il y aurait assez d'argent et de ressources pour que tous les hommes de cette planète vivent heureux et en bonne santé, voilà qui m'afflige par moment au plus haut point...
      C'est sans doute la poésie qui me permet d'affronter le monde.
      J'aime quand tu émailles tes commentaires de ces délicieuses citations que tu trouves dans tes lectures.
      Bises ravies
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Comment ça ? Tous ces chats-mots-là et ces chameaux-là nous endormiraient à l'insu de notre plein gré ? ;-)

    Sinon, pour les accords de "Tout le bonheur du monde", avec transpositions de tonalité possibles, c'est aussi ici : http://www.boiteachansons.net/Partitions/Sinsemilia/Tout-le-bonheur-du-monde.php

    Je vais peut-être bien m'y coller aussi ! Quand j'aurai le temps ! ;-)

    Bon week-end, Céleste nièce !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens, on pourrait se faire un petit boeuf à trois avec Jdissa...
      Belle chanson symbolique, tout le bonheur du monde.
      Bisous mon oncle préféré
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. A la première lecture, on entend une maman qui "sait" mais garde espoir pour son petit
    Maintenant en humain, nos savons que cet espoir est bien petit....malheureusement...
    amitié (Assoula)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue sur mon totem, chère Virginie-Eglantine.
      Tu fais bien de remarquer que mes billets peuvent se lire de plusieurs façons différentes...
      L'espoir est bien petit, oui, mais il existe.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Tu vas me faire pleurer....c'est magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté fragile et innocente de la nature est très émouvante, bien sûr.
      Surtout pour une maman qui appelle son fils « mon koala »...
      Bisous émus
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Les choses se feront! Il est urgent d'y veiller, et pour ça, urgent de ne pas s'abstenir! Et de rester exigeants!

    (((je sais, c'est plein d'injonctions, mais il me semble que ce n'est pas le moment de mollir)))

    Bises chaleureusement décidées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr y a déjà la banquise qui mollit, alors n'en rajoutons pas.
      Je voterai bien sûr. Blanc comme la banquise, et la pureté de mes convictions.
      Bisous de même, chère Baladine
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Bonjour Célestine , tu rejoins ainsi grâce à ce beau billet plein d'humanité , la maxime qui disait "Moins j'aime les hommes plus j'aime mon chien". C'est beau ce que tu as écrit, les Ours ont une belle âme !

    Ah oui, j'ai bien reconnu l'allusion à cette chanson (peu connue) de Jean-Jacques Goldman , sur l'album "Positif" en 1984 , je crois "Dors bébé dors".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très belle chanson, comme je le disais plus haut...
      Quant à la maxime, elle est un peu misanthropique pour moi. j'aime beaucoup les animaux pour qui j'ai un profond respect. Mais j'aime les êtres humains. En fin pas tous...
      Certains hommes méritent d'être aimés, les poètes, les musiciens, tous ceux qui embellissent la vie de leurs notes pacifiques...
      Bises cher musicien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Qu'il en profite bien de la banquise. Heureusement Nicolas Muleau veille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdr...oui c'est vrai. On ne risque rien, alors...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. Ma Céleste, j'en pleurerais s'il me restait encore quelques larmes depuis que j'ai vu les résultats s'afficher le 23 avril au soir ! Ma déception était si grande que sur le coup je me suis dit que je n'irai pas voter au 2ème pour des épouvantails (chacun à leur façon) mais depuis j'ai réfléchi et je sais que j'irai pour ne pas contribuer au "pire" si ce dernier arrivait (ce que je ne pense pas mais...) ! Alors elle a raison ta maman ourse d'insuffler de l'espoir, même avec de pieux mensonges, je suis certaine que l'insoumission, seule voie qui tenait compte de la planète et de l'humain finira par se voir et à gagner des places aux élections qui suivront, mais que le chemin est long est envahi de ronces amères... Je t'embrasse belle étoile♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seule voie qui tenait compte de la planète et de l'humain...
      Je n'ai rien à rajouter.
      Je resterai fidèle à mes convictions.
      Bisous ma belle copine, puisse l'avenir nous laisser encore le loisir d'avoir des récrés à partager...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Le Pen ou Macron C'est la peste ou le choléra.
      Pour moi, c'est impossible de choisir ni de laisser faire. Donc seule solution: le vote blanc pour leur montrer notre désaveu de leur politique.
      Sachant que le Pen n'a guère plus de 5% d risques de passer et qu'en tout état de cause, elle n'obtiendra pas à l'A.N. une majorité qui lui soit favorable.
      Alors un pantin sans pouvoir réel ou un prédateur de la Phynance qui aura les pouvoirs de l'A.N....???
      Le FN, ça pue, on est d'accord, mais la politique de Macron est aussi une merde, autre et désodorisée, mais encore plus corrosive...
      Bises e baci le filles

      Supprimer
  36. Je ne sais pas si l'ourson mangerait des jonquilles, mais je crois qu'il ne ferait qu'une bouchée du maquereau. C'est curieux, la tout à l'heure, en marchant (et en réfléchissant) je répétais "mais quelle époque épique... Quelle époque épique" ! C'est délicieux mais terrible ensemble...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Délicieux et terrible, c'est un peu comme les "bises épouvantées" d'un de mes lecteurs...
      Oui quelle époque épique, c'est un de mes "libellés"...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Au delà des problèmes écologiques plus que sérieux, on aimerait tellement lui donner raison à maman ourse. Coup de coeur pour la tendresse de ces deux là :-)
    Bonne continuation, Célestine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton coup de coeur me va droit au coeur chère Fifi.
      Bienvenue sur mon totem.
      A tout bientôt.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  38. S'il y a une(bonne) raison pour laquelle le mensonge a été inventé,c'est bien celle-là!Un mensonge pour protéger ses enfants de la réalité ou de l'état de notre planète,de ces dirigeants que l'on ne choisis pas vraiment!un choix entre peste et choléra n'est pas un choix.Je ne dit pas "nos dirigeants" à dessein...Ils ne me paraissent pas très légitimes.
    bon,ce billet d'hier soir m'a mis un petit coup de blues,heureusement que je me suis diablement"rattrapé" ailleurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais le même coup de blues hier quand j'ai écrit le billet.
      Heureusement que tu t'es diablement rattrapé par ailleurs !
      hihi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  39. Ton billet me sert le coeur, car demain, c'est aujourd'hui.
    Les décisions pour demain doivent se prendre aujourd'hui et personne ne les prendra....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'attendons rien des politiques: les changements viendront des citoyens, j'en suis persuadée. :-)
      Bisous Cloudy
      Un brin de muguet pour toi.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  40. Bonsoir Célestine,
    Ce texte m'attriste beaucoup avec son style volontairement naïf et optimiste... Mais l'image de l'ourse et de son ourson est adorable.
    Bises Célestine
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Mo : tu as tout compris, toi qui connais le prix de la terre, la joie de cultiver et d'être en contact avec la nature.
      Celle-ci est notre chance de survie, et nous devons tout faire pour la sauvegarder. Au nom de tous les oursons du monde. Nos enfants...
      Bisous d'espoir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  41. C'est un très beau récit d'une grand sensibilité! Je ne sais pas si ces hommes et femmes citées feront quelque chose mais il faudra bien se décider d'avancer, et au plus tôt, afin de ne pas décevoir et mentir à cet ourson qui, confiant et le coeur plus léger, vient de s'endormir pour mieux rêver d'un monde meilleur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains que les hommes et femmes cités n'aient pas une grande conscience écologique, à part l'un d'entre eux, mais il a été évincé...c'est ce qui a provoqué ma réaction et l'écriture de ce billet...
      Parce que l'on dira ce que l'on voudra, mais l'environnement est le problème numéro un.
      Un monde meilleur sera forcément moins polluant et plus respectueux de la terre...
      Bisous Alezandro, merci de ton passage;
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  42. La terre se réchauffe et j'ai de plus en plus froid, froid des pieds à la tête devant tant de mensonges et tant de cruauté; maman ourse pressent déjà que ce monde ne l'aidera pas même si une poignée d'êtres vraiment humains est en marche.
    bises très,très tristes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, chère poétesse, cela nous rend très tristes quand on y pense...
      Mais il nous faut retrousser nos manches.
      L'espoir demeure...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  43. Il n'y a que les mamans pour rassurer leurs petits, même si elles savent que ce qu'elles leur disent, n'est pas vraiment conforme à la réalité... :-(
    Bisous, Célestine.

    RépondreSupprimer
  44. Bouh, la réalité est si dure à vivre mais grâce à elle, tu "ponds" un texte sensible, beau et pleine d'humour et d'humanité... Cette vie est vraiment un exercice difficile ! Bise étoilée céleste Célestine, MERCI ! brigitte

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.