mardi 24 novembre 2015

De la Joie

Afficher l'image d'origine
Photo du net

Oui je sais. Parler de joie en ce moment, cela va peut-être sembler décalé, saugrenu, indécent, obscène peut-être…Et pourtant…en toute logique, nous devrions être tristes à chaque instant, depuis toujours, puisque les massacres ne s’arrêtent jamais de par le monde.
Le mot joie ne devrait même pas exister. 
D'où vient donc que ce mot existe, heureusement ? Pourquoi renaît-il après l'incontournable tristesse ?
Certaines de mes récentes lectures pour mieux comprendre le monde qui m'entoure, loin du vain fracas et de l’agitation médiatiques qui empêchent de réfléchir, m’ont amenée à penser que le contraire de la Mort, ce n’est pas la Vie, comme on le croit communément, non, le contraire de la Mort, c’est la Joie.

Selon Bergson, par exemple, La Joie, qu’il ne faut pas confondre avec le plaisir, c’est le sentiment extraordinaire qui nous habite lorsque nous créons quelque chose. Quelle que soit cette chose. Un tableau, une soupe de légumes, … ou un bébé.
La Joie est un sentiment plein, entier, magnifique, valorisant, enrichissant, communicatif et il résulte effectivement toujours d’une création. Un sentiment presque mystique.
La mort, elle, est une destruction. La guerre, la violence, la peur, tout ce qui engendre la mort, sont des destructions. L’inertie, le découragement, le fatalisme, la tristesse sont des sentiments non constructifs. Si nous n’avions que cela à opposer à la barbarie, nous ne ferions qu’ajouter de la souffrance à la souffrance du monde et assister au lent ensevelissement de nos valeurs.

Au contraire, en puisant notre énergie dans un sentiment de joie profonde, continuons à créer le monde par la musique, l’écriture, la poésie ou la collection des timbres. Ecoutons Bach ou Maître Gims, ou lisons, courons, tricotons, marchons, chantons, jouons au football. Allons au cinéma. Préparons-nous de bons petits plats. Faisons l’amour. Berçons nos enfants. Offrons-leur le visage de la Joie. Et de l'espoir pour leur avenir. Participons à l'oeuvre collective de la vie. Même si nous pensons n'être que des colibris. Réjouissons-nous à chaque instant d’être vivants, non par une sorte d’odieux égoïsme, ou par une inconscience un peu puérile, mais en pleine conscience de notre pouvoir de faire changer les choses, afin de convoquer en nous les forces qui pourront repousser le mal et inventer un autre possible. 
La Joie, c'est la vie qui continue. Enfin, c'est mon humble avis. Et celui de quelques philosophes dont la lecture me réjouit.


¸¸.•*¨*• ☆

***
«Il n'y a qu'une manière de résister au froid, c'est d'en être content.  
Alain, Propos sur le Bonheur.

« Ce n'est point parce que j'ai réussi que je suis content ; mais c'est parce que j'étais content que j'ai réussi. »
Spinoza. Cité par Alain dans Propos sur le Bonheur.

« La joie annonce toujours que la vie a réussi, qu'elle a gagné du terrain, qu'elle a remporté une victoire : toute grande joie a un accent triomphal. Or, partout où il y a joie, il y a création : plus riche est la création, plus profonde est la joie. »
Henri Bergson




126 commentaires:

  1. C'est beau comme la neuvième ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd ... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Elle était facile mais je n'ai pas résisté...
      ^^

      Supprimer
  2. Bien dit! je souscris à 100% Célestine!
    (c'est d'ailleurs dans cet esprit que j'avais publié le texte et la musique de l'Ode à la joie, d'autant plus qu'elle parle de fraternité)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je suis allée voir ton billet... la fraternité, quel beau mot hein...
      Bisous bonne soirée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Bon tant pis Walrus est parti avant moi, j'ai une symphonie de retard !

    Il est dit : "quand tu prends un pain sur la joue gauche, tends la droite"
    Mais il est dit également :"il y a plus de joie à donner, qu'à recevoir" (je parle des pains dans la tronche œuf corse).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun son truc, mais comme je te le disais sur ton billet, je suis une non-violente, je sais c'est idiot, je dois me faire avoir souvent...
      mais je ne sais pas me refaire...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ça dépend, tu proposes quoi ? Et à qui ?

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Ah bé chais pas. Je vais en parler au Souf qui vient de me poser un peu plus loin et qu'on a invité pour un repas d'affaire. Pourvu qu'il n'arrive rien.

      Supprimer
    4. Tu te fais toujours du souci comme ça pour ton Chou ?
      je viens de comprendre ce que tu volais dire par "ya besoin"
      Tu vdemandais s'il y avait besoin de me refaire...okkkayyy !
      Comme Andiamo prposait de distribuer des pains dans la g..., je pensais que tu proposais ton aide ...
      Ah la la la langue française !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Hé, Celle, extra ta confiture!

      Supprimer
    6. Ah quelle bonne nouvelle ! J'en suis ravie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Tout d’abord Chère Célestine, parler de la joie, ce n’est ni décalé, ni saugrenu, ni indécent et ni obscène. De tous les commentaires récents, il n’y a pas une seule voix discordante (et même s’il y’en une, après tout c’est çà, la démocratie, et je préfère mieux encore… !) A ceux qui veulent nous rendre triste et nous voir tête baissée, la réponse est encore plus gaie, plus joyeuse. Jamais et je l’ai dit dans un de mes poèmes je ne laisserai la tristesse museler mes libres escapades et voltiges, avec le rire et l’enchantement des fées.
    Comme l’a dit Daniel Desbiens : « Laissons couler le torrent de l'Amour et que les écluses de la Joie cèdent inondant le genre humain, qui en a grand besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma première phrase était une simple précaution oratoire.
      Histoire de bien faire comprendre à des lecteurs lambda qui ne me connaîtraient pas, que je ne suis pas une écervelée qui ne pense qu'à faire la fête...mais quelqu'un qui réfléchit profondément à la marche du monde, et qui se pose, comme tout être pensant, quelques questions essentielles.
      j'aime résolument ta poésie positive et joyeuse, Bizak, ah oui, elle s'inscrit exactement dans cette joie créatrice évoquée (j'allais dire chantée) par Bergson.
      Bisous joyeux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui, Célestine pour Bergson, la Joie, et qu’il ne faut pas confondre avec le Plaisir (car la joie est vitale et le plaisir est badin) c’est le sentiment extraordinaire qui nous habite lorsque nous créons quelque chose. Et pour moi, c’est aussi le sentiment que nous pouvons vivre dans l’instant, comme la bonne nouvelle apprise ces jours-ci, qu’un de mes amis, victime de ces monstres il y’a dix dans une embuscade, a réappris à marcher et bien après beaucoup de courage et d’effort. En lui disant au téléphone, qu’on va maintenant reprendre nos sorties comme nous le faisions avant, il m’a répondu comme à son habitude et avec sa gouaillerie et ses plaisanteries (car cela aussi lui a permis de tenir) : « je vais devoir d’abord fouler le sable chaud du désert et regarder le soleil qu’on a voulu m’enlever !
      Victor Hugo a dit : « Quand les yeux sont remplis d’un excès de beauté et de lumière, c’est une volupté de les fermer. »
      Et pour mon ami, c’est cette volupté là qu’il ressent et pour moi aussi du reste.

      Supprimer
    3. C'est une belle histoire et je me réjouis pour toi et pour ton ami.
      J'aime aussi quand tu cites Victor Hugo ou tout autre poète, c'est comme planter un massif de fleurs au milieu d'un jardin.
      Bisous célestes et bonne journée.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Oh! comme c'est gentil Célestine, tu me confirme une citation de Henri Matisse qui dit: " Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir".
      Merci de les voir avec ce coeur gros.

      Supprimer
    5. Matisse était un poète à seize heures...
      :-)

      Supprimer
    6. Oui, et à ses autres heures, il colore, il peint, il repeint ! ;-)

      Supprimer
    7. Il peignait...et il découpait aussi...
      Un homme complet !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. C'est vrai ! qu'est ce qu'il n'avait pas touché cet artiste, il sculptait aussi, incroyable ! et j'apprends même qu'il découpait des cartons de tapisserie pendant qu'il était malade. Sa vie était pleinement chargée. J'ai vu qu'il avait même peint des tableaux de femme dont "L’algérienne"(très beau). :-)

      Supprimer
    9. Savais-tu que Matisse avait voyagé au Maroc et en Algérie ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. Vraiment impressionnant comme vie aussi riche et dire que je ne connaissais presque rien de lui.
      Les tableaux représentants les odalisques, sont fabuleux, avec des poses suggestives et des couleurs chatoyantes et variées, principalement à Alger et au Maroc.
      Merci La Céleste,pour ces liens. Comme quoi une petite citation peut cacher de grands trésors.

      Supprimer
    11. Les trésors de la toile sont infinis...et c'est un bonheur de les dénicher, et surtout de les partager.
      Tiens pour toi un cadeau que l'on m'a fait aujourd'hui et que je trouve dommage de ne pas faire circuler...
      Une vraie pépite.

      Supprimer
    12. C'est tout simplement fabuleux ! Du land'art comme j'en ai jamais vu, fait d'une main experte mais surtout dotée d'une grande maîtrise et avec une patience incommensurable. L'imagination est fertile, la beauté est sublimée. Et le tout dans un fond musical entraînant et rythmé comme les mouvements de l'artiste.
      Merci pour ce beau cadeau La Céleste.

      Supprimer
  5. Oh ben les colibris, tu connais, hein, ça n'a l'air de rien mais....
    Et puis la joie est une arme redoutable, c'est bien connu. Je l'aiguise un peu plus chaque jour. Et bonjour les hirondelles ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon coeur bat, chavire et chancelle...
      Les colibris sont des oiseaux merveilleux, depuis qu'ils sont devenus le symbole de la solidarité et de l'espoir...
      Bisous Myo, merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Ben dis donc ! Je trouve que dans le genre colibri ta plume d'oiseau fait mouche, ce soir !

    [Signé : un oiseau de passage qui revient d'être allé assister à une conférence-concert sur Georges Brassens]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est chouette, chic alors, j'aurais bien aimé voir (et entendre) ça !
      Bses mon cher oncle, tu feras bien un petit reportage sur l'évenement ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Être un triste sire ou un joyeux luron, j'ai résolument choisi mon camp :-)
    Ti bacio.

    RépondreSupprimer
  8. Peu importe le mot choisi et stoppant les sacrilèges, joie, amour, vie ou un autre, gardons nos espoirs et nos illusions car le monde évolue, et toujours vers le bien...
    Oups je perds mon tricorne !
    Un ptit tour en goélette pour te changer les idées ? Imagine...^^
    Besos Célestine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, pourquoi pas, je vais aller voir dans quelles eaux ta goélette t'a emmené ce matin.
      Besos capitaine ô capitaine
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Bonjour Célestine ! Qu'il fait du bien ce billet !! Oui, le contraire de la Mort, c’est la Joie.Tu fais bien de célébrer la joie d’être en vie et d'en profiter pleinement J'ai (et tu la découvriras bientôt quand tu recevras le CD ) une chanson sur ce sujet qui , il me semble rejoint ce joli billet plein d'optimisme et de soleil . Que ton mercredi soit flamboyant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh cher Jerry, j'ai été si bousculée ces temps-ci par tous ces événements que j'ai oublié de te parler de ton CD...
      Ce sera bientôt chose faite.
      Mon mercredi sera flamboyant, n'en doute pas, au moins dans mon coeur, parce que pour ce qui est de la météo, ça flamboie aussi, mais au-dessus des nuages...
      Bises sincères
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. La joie m'habite depuis que je suis née, certes parfois en façade mais comme c'est un sentiment qui déteint sur les autres.......... je veux bien partager un bain de joie avec ceux qui en manquent. En revanche la mort est parfois considérée comme une résurrection dans la joie du Christ ou de ????, dans la joie de la communion d'âmes etc.....Je veux bien intellectualiser mes propos mais non les politiser; j'arrête donc là la joie qui anime mon plaisir de t'écrire et je t'embrasse joyeuse Céleste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je peux me permettre, la joie n'est jamais seulement "en façade"
      C'est toujours un sentiment profond, et si notre coeur est triste on ne peut pas faire semblant d'être joyeux.
      En revanche, si notre coeur est triste, on peut chercher au fond de soi comment retrouver cette joie, surtout si elle nous habite depuis toujours.
      Passe une belle journée, belle amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ah ? 8o0 ???
      C'est l'une des journées de mon pire moral de cette année que le directeur adjoint m'a dit: "Vous, vous êtes une heureuse nature !" . . . . . .

      Supprimer
    3. Eh ben ça c'est une grande chance. Etre une heureuse nature permet de rebondir plus facilement...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Je dis ça...je dis rien... ^^
      C'était pour dire un truc positif...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Soyons prudents, "L'humour est la politesse du désespoir..."

      8o))

      Supprimer
    6. Oui mais le rire est le propre de l'homme... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Je viens de relire avec un immense plaisir "Que ma joie demeure" de Giono. Quel bel hymne à la joie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un Giono que je n'ai pas encore lu, je sais ce que je vais prendre à la Bibliothèque tout à l'heure...
      Merci pour cette belle piste joyeuse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. La joie c'est cet éclat de rire spontané qui nous surprend à un moment où on ne s'y attend pas. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli ! La joie ne s'explique pas. C'est un état qui se suffit à lui-même.
      Bises mon étoile.
      Ravie de te voir par ici
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Hallujah par Leonard Cohen ou Jeff Buckley m'emplissent de ma joie ample et profonde comme la cantate de Bach Jesu bleibet meine Freude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu envie d'écouter cette vieille chanson, ce matin. Vieille dans le temps, mais qui a ourtant fortement résonné à mes oreilles:

      ICI

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Merci pour cet hymne à la joie, Cel. Léger bémol: la soupe de légumes me met personnellement assez peu en joie. Moins que le cassoulet. J'espère ne pas avoir gâché ce beau moment par un humour assez potage. Allez, bonjour, bonjour les hirondelles ou en l'occurrence les colibris, y'a d'la joie partout, y'a d'la joie. Joyeuses bises Miss W. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la soupe de légumes, je ne sais pas si tu as suivi le lien, mais c'était un clin d'oeil. Le Goût des Autres en a fait un hymne, de cette soupe-là.
      Cela m'a rappelé un conte pour enfants (?) qui s'appelle La soupe au caillou.
      Une version de l'auberge espagnole où chacun apporte sa pierre (si j'ose dire !) à l'oeuvre collective...
      Kisses and attb from angel B
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. "Y'a d'la joie partout y a d'la joie
    Tout le jour, mon cœur bat, chavire et chancelle
    C'est l'amour qui vient avec je ne sais quoi
    C'est l'amour bonjour, bonjour les demoiselles
    Y'a d'la joie partout y'a d'la joie"
    Ce sont les paroles de notre collabo national et je en me réfère pas à son orientation sexuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, c'est vrai, il a été accusé de tous les maux, et pourtant beaucoup de chanteurs depuis toujours se réclament de sa paternité...Les contradictions, c'est humain. ^^
      Bisous célestes et joyeux malgré tout
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Comme tu dis... Et il reste de magnifique chansons pour la propérité.

      Supprimer
    3. I think i wanted to say "postérité" but i said "prosper.. maybe youp la boum !!!! hahahahaha

      Supprimer
    4. Hé hé ! Chevalier aussi a été accusé de la même chose.
      Saura-t-on jamais la vérité des coeurs ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. C'était aussi le cas pour Arletty puisqu'elle avait un amant allemand.
      Elle avait refermé le débat en disant que son coeur est français, mais son cul est international.
      Plus personne n'avait osé la moindre allusion, de peur de se faire tourner en ridicule.

      Pareil pour Sacha Guitry alors qu'en pleine occupation, il faisait dire à ses acteurs dans je ne sais plus quel film ou pièce.
      - Sire les Prussiens défilent à Paris
      - Laissez-les se déshonorer
      Accuser quelqu'un d'être collabo lorsqu'on est réfugié à Hollywood ou à Londres a un côté un peu facile...
      Ti bacio

      Supprimer
    6. Je savais pour Arletty, elle avait du cran cette petite...Elle avait le mojo !
      Mais toi, tu fais du mauvais esprit, caro mio... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Rôôôôôôô Moi faire du mauvais esprit! Tu vas finir par dire que je rêve de déboulonner les idoles, mais là, tu supputes parce que tu es passée à côté de mon dernier billet.
      Baci

      Supprimer
    8. Hein quoi ? j'ai raté un truc de toi ?
      Itise note possibeule !
      Mais j'étais où ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. Probablement perdue dans le choc émotionnel de vendredi 13. Pas de bol pour moi, le billet est paru ce jour là...
      Bacione

      Supprimer
    10. je suis désolée...il y a eu le choc, et ensuite ma "pause"...j'ai complètement zappé.
      Je viens de voir aussi que tu me faisais des infidélités avec Françoise ce weekend...
      Ah la la...j'en ai loupé des infos, à peine le dos tourné... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Pas de quoi être désolée, chacun fait ce qu'il pneu, même Michelin.
      Tu penses si un festival prénommé "Résistances" peut me séduire...
      Ti bacio

      Supprimer
    12. Ça m'aurait bien plu, à moi aussi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. Ben je t'avais proposé de venir décanter en Bourgogne...

      Supprimer
    14. Oui, mais tu ne m'avais pas parlé de ce festival "résistances"... j'aurais pu bloquer la date...Ça se passe où en fait ? (pas trouvé sur le net)
      Ti bacio forte
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    15. C'est à Clamecy
      https://fr-fr.facebook.com/cultureaclamecy/

      Supprimer
    16. Merci pour l'info.
      Tu nous raconteras, Blutchy ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. on ne peut porter toute la misère du monde, il faut vivre notre vie avec ses joies et ses peines, avoir des pensées pour les victimes, pour ceux qui souffrent et se dire que la vie continue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la sagesse, Flipperine !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Un passant qui passe25 novembre, 2015

      Ben oui !

      Supprimer
  17. l'image de la joie que j'ai eu en te lisant : ma mère faisant un bouquet dans le vase en plastique rouge et blanc (gagné à la kermesse) pour mettre sur la table du dimanche avec un air très serein, comme si cet acte lui procurait vraiment un grand plaisir.... dans une vie plutôt terne et une maison grise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pardon "que j'ai eue ...."

      Supprimer
    2. Si je t'ai procuré de la joie, Mel, j'en suis heureuse. Ta maman, elle, puisait sa joie dans les petits gestes quotidiens...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Tu confirmes... à l'écrit tu es excellente, je le savais déjà.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ô Grand Bleck !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Je me suis permis d'ajouter un caillou à ton édifice, j'espère qu'il ne finira pas dans les spams...

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller voir ça...je te dirai.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Oui ! Tu as raison Celestine, la joie ! De la joie ! Et on évoque Trenet dans les commentaires. Moi, j'écoute beaucoup Higelin en ce moment. Tête en l'air ! Champagne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a beaucoup de chansons qui font du bien.
      je n'ai pas d'exemple qui me vienne spontanément. Mais je sais que la musique est un puissant générteur d'émotions...
      Champagne, j'ai toujours adoré cette chanson.
      Bises cher ami
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Que tu parles de joie dans un moment pareil me semble tout à fait opportun ! Parce qu'il est important de revenir à nos fondements et que la joie en fait indubitablement partie. Que serait une vie sans joie ? Célébrer la joie dans un moment de tristesse, de peur, de révolte, c'est mettre en évidence l'autre face de la vie, celle qui en fait toute la saveur pour peu qu'on sache la goûter.

    D'ailleurs je me demande si la joie ne parviendrait pas à s'insinuer jusque dans des moments de tristesse vécus en communion. Parce qu'être réunis dans un même élan peut avoir quelque chose de puissant en termes de fraternité, de résistance, de vitalité. Or celles-ci apportent de la joie…

    En lisant ton propos sur la joie, je me demande si elle se différencie du bonheur. Sont-ce des synonymes ?

    Merci pour ce billet bienfaisant.
    Bises réjouies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La princpale différence que je vois entre les deux, c'est que le bonheur peut s'expliquer objectivement.
      Je suis heureux parce que...j'ai fondé une famille, j'aime mon métier etc.
      Peut-être que la joie ne s'explique pas vraiment. C'est un sentiement profond et vital d'énergie positive qui nous donne envie de sauter en l'air, mais on ne sait pas objectivement pourquoi. C'est un état d'esprit. Bon mais je ne suis pas sûre...c'est une tentative d'explication, mais tous les concepts philosophiques sont super difficiles à définir.

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tiens, mon vaccin aurait-il produit son effet ?

      ...'fin moi, Jdirien...

      Supprimer
    3. Vaccin ? no comprendo... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Merci pour la distinction. Elle me satisfait :)

      Supprimer
    5. Ah, eh bien tant mieux si tu es satisfait.
      Une source de joie supplémentaire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Soyons joyeux !
    Oui,rions, dansons, chantons. Dans la joie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sens comme l'évocation de cette simple phrase donne la patate, déjà?
      Relire "Propos sur le Bonheur" me procure une joie durable et vraie.
      On y trouve une façon très simple de se réjouir en arrêtant de se compliquer la vie.
      Alors oui, soyons joyeux.

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Merci pour cette source de joie, Célestine ! :-)
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a jailli en moi et j'aime en faire profiter mes lecteurs, comme une douche bienfaisante l'été, au moment où il fait très chaud.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. "Laissons couler le torrent de l'Amour et que les écluses de la Joie cèdent inondant le genre humain, qui en a grand besoin" (Maximes d'aujourd'hui - Ed. Daniel Desbiens - isbn 9780978227029)
    Daniel Desbiens

    Merci Célestine...
    Bonne journée.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a un nom prédestiné ce garçon ! Quand on s'appelle "des biens" on ne peut pas laisser passer les maux.... ^^
      Belle journée à toi chère poète
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je n'y avais pas pensé.... mais tu as raison Célestine.. "M. des biens"...Daniel Desbiens est Quebecois, connu surtout pour ses aphorismes et maximes philosophes et sociales, comme : "les émotions nous nourrissent et entretiennent nos rêves" ; "on n'immobilise pas la pensée humaine, il faut la nourrir et bien la nourrir faute de quoi elle se nourrit de fiel"....maximes d'aujourd'hui (2008) Daniel Desbiens...
      bonne soirée...
      Den

      Supprimer
    3. Intéressant...Je ne le connaissais pas.
      merci Den
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Au contraire, tes mots font du bien. J'ai souvent pensé que le bonheur n'était pas le contraire du malheur, les mots sont parfois réducteurs ! Alors la joie comme contraire de la mort, pourquoi pas ! En plus ton programme joyeux me met en joie ! Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur serait plutôt pour moi l'antidote du malheur...
      Si tu suis mon programme à la lettre, je ne doute pas que tu sois heureux !
      Bisous Mindounet
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. "Faisons l’amour. "

    Mission accomplie ! ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent commencement !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. ...ou des câlins !...
      Mais si l'on peut, Alain, si l'on peut...

      Supprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  28. On n'arrêtera pas de souffrir tant qu'on laissera notre cerveau gigoter à gauche et à droite, en fouinant dans la passé et cherchant à connaître l'avenir( comme si on peut deviner et gérer ce qui se passerait demain). Thierry Janssen a écrit dans son livre, "Vivre en paix":

    ""Pour arrêter de souffrir, il faut accepter de vivre dans le présent, en profond contact avec nous-mêmes, au-delà des illusions du passé et du futur, dans la pleine potentialité de l'instant. Nous découvrons alors que le présent est le temps de l'amour.""
    Alors laissons la joie nous prendre la tête et Alain X a donné le coup d'envoi ce matin! Bise joyeuse et infinie; Moi j'y crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "De là un faux jugement sur la vie, qui empoisonne la vie, si l'on n'y prend garde. Il faut penser le réel présent de toutes ses forces, par science vraie, au lieu de jouer la tragédie.
      Alain, toujours lui.
      ¸¸.•*¨*• ☆
      Moi aussi j'y crois à ce pouvoir de l'instant.
      Bises infinies

      Supprimer
  29. Je rentre de voyage et votre billet m'a mis en joie dès mon retour.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en suis bien contente pour vous, cher ami
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Petite Marie26 novembre, 2015

    La joie fait partie de ma vie depuis toujours ...
    Merci pour ce billet lumineux ;) bisous tendres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie Joyeuse...continue à l'être...la Joie est une lumière.
      Je dis ça à cause d'un texte qui m'a beaucoup marquée et qui s'intitule "Marie Triste"
      Bisous tout doux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Billet rempli d'espoir (et de références en plus)!
    Merci Célestine. Je crois que l'on a en énormément besoin en ce moment :)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les philosophes ont tous quelque chose à nous enseigner et leur fréquentation est tres importante. C'est pourquoi supprimer la philo au lycée est une hérésie...
      Bisous passe une belle journée ma luciole.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Ho Célestine, comme je suis d'accord avec ton billet. La joie, cette merveilleuse pépite que l'on trouve chaque jour dans l'une ou l'autre de nos tâches, dans l'une ou l'autre de nos rencontres... J'en suis convaincue, là réside ce qui nous fait avancer, nous revivifie. Bon WE belle Célestine et bisous d'amitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et avancer, n'est-ce pas ce que nous avons de mieux à faire, puisqu'on ne peut faire demi-tour ?
      Belle journée à toi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Ohhhh j'ai bien fait de me promener sur ton rivage ce matin. Quel bonheur de te lire... Ça fait du bien de te lire et tu as tellement raison.

    "Il y a d'la joie, bonjour, bonjour les hirondelles ..."

    Belle journée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joie de te voir, Cristina !
      Ça fait longtemps que tu n'as plus déposé tes mots sur la toile...
      Tout va bien, j'espère !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Je viens prendre une bouffe d'oxygène... de joie dont tu as le secret... merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miaou, le Chat ! je suis contente de te voir...
      Merci pour ce que tu dis. J'espère que tu vas bien, ainsi qu'Arthur et les filles.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. C'est bien vrai petit scarabée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! MissA ! mais où étais-tu passée ma belle amie ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Pas loin, pas loin mais autant laisser écrire celles qui le font si bien ; )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais bien tes interventions pertinentes, moi...
      C'est quoi, de se dévaloriser comme ça ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Quelle gentille amie céleste tu fais ; )

    RépondreSupprimer
  38. si si! c'est très important, nécessaire et vital
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Sylvie.
      Tu vois que la joie de Trénet est venue jusqu'ici.
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.