samedi 13 juin 2015

Epithète que vous voulez jouer, vous aussi ?

"Imparfait, libre et heureux". 

C'est par ce slogan devenu célèbre grâce au livre de Christophe André sur l'estime de soi,  que se définit Antiblues!  le seul blogueur qui rajoute un point d'exclamation à son pseudo. 

Les bonnes idées étant faites pour être partagées, empruntées, copiées, plagiées, pastichées, l'on voit fleurir ça et là chaque jour de nouvelles tentatives de s'approprier le concept. Ainsi, Jeanne se dit-elle "imparfaite, étourdie et radieuse" tandis que Soène risque avec humour un "Imparfaite, désoeuvrée et feignasse" en nous enjoignant "de ne pas toucher à l'imparfait qui nous va si bien".

Paraphrasant  cette idée géniale de se résumer à trois adjectifs je m'appliquai à moi-même naguère une triple définition assez péteuse, il est vrai : "sereine, contemplative et passionnée". Depuis, j'ai changé. 
Je choisirais désormais plutôt "Imparfaite, rêveuse et passionnée".


Je réalise en effet, à ce stade (olympique) de ma vie, combien Soène a raison,  combien l'imperfection est une douceur que l'on doit s'autoriser, et un droit que je m'accorde enfin, moi qui ai été formatée dans le culte de la recherche (épuisante) de la perfection. J'aurai mis un demi-siècle à me débarrasser de cet encombrant paradigme, et à conjuguer enfin ma vie à l'im-parfait, et non au plus-que-parfait. 




¸¸.•*¨*• ☆


72 commentaires:

  1. Bienvenue au club!
    T'imagine comme ce billet me fait plaisir!
    Non pas parce qu'il est question de moi (quoi que...) mais de cette véritable philosophie appliquée.
    Chacun peut la triturer en une variante personnelle pour en tirer la substantifique moelle d'un véritable art de vivre...
    Un constat quand même: il semble bien qu'un certain nombre d'heures de vol soit nécessaire avant de découvrir sa formule perso ...
    Antiblues!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bizarrement, c'est en cultivant l'estime de soi, que d'aucuns confondent à tort avec l'égoïsme, que l'on est le plus à même d'aller vers les autres et de recueillir leur estime.
      Mais cette alchimie particulière demande d'évacuer ce satané formatage et effectivement ça ne se fait pas en un jour.
      Tu n'imagines pas combien certaines personnes ( dont tu fais partie) m'ont aidée à cette prise de conscience.
      Bises très étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. imparfaite et mécontente de l'être, imparfaite et comment s'en débarrasser ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta réponse m'étonne, chère Adrienne. Tu aimerais vraiment de débarrasser de tes imperfections ? J'ai peine à croire que tu sois mécontente d'être tout simplement...humaine .
      A moins que le sens caché de ton commentaire ne m'échappe ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. c'est dur d'accepter qu'on a des défauts et qu'on ne fait pas tout avec excellence ;-)
      (moi aussi j'ai "été formatée dans le culte de la recherche (épuisante) de la perfection.")

      Supprimer
    3. Bien sûr que c'est difficile, mais crois moi, qu'est-ce que c'est bon quand on finit enfin par y arriver...
      Comme on se sent léger et souriant, et joyeux...
      Non vraiment, vive l'imperfection.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Wéééééééééééééé, bravoooooooo !
    Comme quoi vieux motard que j'aimais !

    Moi aussi j'ai accepté...
    N'être pas parfait est humain, et laisse ouvert à tous les possibles.
    Et puis la perfection, c'est d'un chiant !

    ...'fin moi Jdirien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de pointer la " chiantitude" de la perfection.
      Je réalise que l'on m'a élevée dans cette optique de m'élever vers un idéal, jamais atteint bien sûr, et que j'ai beaucoup souffert de ne pas y parvenir, avant de comprendre que ce que je cherchais n'était pas de ce monde. Quand on ne s'autorise pas soi même à se tromper, que l'on ne se pardonne pas ses erreurs, on devient vite très chiant pour les autres.
      Mais ça, c'était avant. ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Et pourquoi pas imparfaite dans la sérénité... être ce que l'on est, sans formatage aucun.... que cela plaise ou non, c'est déjà pas mal... et basta Célestine !! ... rêveuse, ...reste le toujours... doux week-end. Bisou en coup de vent. Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes passages, même en coup de vent, me font toujours plaisir.
      Merci Den.
      Bon weekend étoilé
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. La perfection est relative puisque elle est dépendante de ce qui l'entoure et/ou de la morale dominante. Elle est donc une chimère dans une société bancale et plus qu'imparfaite.
      A moins.......... a moins que la perfection se trouve dans l'art consommé de ne pas céder aux dingues qui paradent..... hum aux paradigmes (quoi que les deux formulations sont possibles) d'une inhumanité programmée.
      Un être humain parfait est une personne imparfaite et là, je sens qu'il apparait comme un défaut dans la perfection, ce qui la rend imparfaite et donc humaine.
      J'en viens donc à douter que le monde soit parfaitement adapté à moi, et si je doute, c'est que je suis imparfait et donc semblable (doncet adaptable) au reste de l'humanité.
      Merde, c'est cornélien ton truc, tu ne pouvais pas parler le la cueillette des fraises des bois un soir d'été...
      Ti bacio

      Supprimer
    3. Parlant d'imperfection, pourquoi donc le d'écriture n'a pas supprimé le "donc" de la parenthèse que je voulais remplacer par une toute bête notion cumulative.

      Supprimer
    4. Connaissant ses propres limites, on devient indulgent avec soi-même, ce qui n'empêche pas une exigence par rapport à ses engagement, mais qui permet de ne pas endosser la pesante cape et le justaucorps kitchissime orné d'un S...
      En cela, le quatrième accord toltèque possède à lui seul la sagesse des trois autres: toujours faire de son mieux...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Oups, le S d'engagement s'est justement retrouvé cousu sur l'habit de Superman...
      Même mon orthographe n'est plus parfaite, ça va faire plaisir a Antiblues...
      :-)))

      Supprimer
  5. J'ai pas eu à chercher, il y a bien longtemps,par un jour de désœuvrement (jolie périphrase pour un jour ordinaire), j'ai réalisé un test de personnalité dans une revue féminine (ben oui). Le résultat a été sans appel : non émotif, non actif, primaire !
    Comme j'ai toujours fait confiance aux "femmes d'aujourd'hui", je n'ai pas cherché plus loin... Et je ne vais pas commencer maintenant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien croire que tu sois non émotif ( quoique...j'ai quand même un peu de mal à l'admettre) je te pense tout a fait capable de rester inactif des heures durant, élevant la procrastination a un degré de perfection jamais égalé...mais que tu sois primaire, ça, je m'inscris en faux.
      Toi le roi du second degré ? Primaire ? Pourquoi pas basique tant que tu y es ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Basique, parfaitement, comme mon anglais !

      Supprimer
    3. Tu es pourtant bien souvent du côté de la perfide Albion, non ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Si, j'adorais devoir m'habiller pour le repas du soir. Mais même les Britanniques ne sont plus ce qu'ils étaient. http://presquentrenous.canalblog.com/archives/2013/05/14/27158156.html

      Supprimer
    5. Oui, je me souviens de ce billet.
      Résumons donc : non émotif, fainéant et basique...
      Joli trio, finalement.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. C'est bien cela. Et s'il fallait une preuve supplémentaire de ma basicité, mon esprit caustique est assez connu dans mon entourage

      Supprimer
    7. Caustique...ça rime avec encaustique, ça...
      muahaha !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Façon élégante de dire que tu me prends pour un cireur de bottes.
      Je note !
      ... t'as des bottes ?

      Supprimer
    9. Mieux vaut être un cireur de bottes qu'un botteur de cire, comme on dit au Musée Grévin...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Vous derrière et MOI devant ! Je comprends votre résignation, allons n'ayez point de regrets ni le cœur endurci : votre tour viendra... Esperanza ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A qui parles-tu, Andiamounet ? Je ne comprends rien à cette assertion.
      Ouh la ! Faudrait ptet´ que je consulte un plombier, j'ai les tuyaux de la tête bouchés...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Imparfaite, têtue et patiente.
    Allez, s'il faut choisir, je garde ceux-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont...parfaits ! Si j'ose dire ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Depuis que je suis née, fille unique, je devais être là petite fille modèle !!
    En grandissant et surtout depuis mes 40ans, j'ai décidée d'être moi-même, cela a beaucoup dérangé ... Mais quel envol ... J'ai encore un gros travail à faire ... Arrêter de tout prendre à coeur ;-)
    En tout cas bravo à toi chère Célestine, car "la perfection" ternie l'être humain et lui fait oublier l'essentiel ... Et je ne te sens pas comme ça ;-)
    Bisous et bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ennui avec l'expression "prendre à coeur" c'est qu'elle est double face comme les éponges du même nom...Un côté doux, un côté qui gratte...
      Tu as raison, je ne suis pas femme à me laisser ternir par quoi que ce soit.
      Et je vois que tu es sur la bonne voie, Petite marie...
      Bises très célestes et bonne soirée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Je préfère encore l'imparfait que le passé...composé! on a trop composé dans notre vie, il faut bien arrêter un jour..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est bien vu, cher ami.
      Composer, ça peut être bien pour que les relations soient fluides.
      Mais si on a l'impression de toujours se faire avoir, c'est que c'est un marché de dupes.
      C'est là qu'intervient l'autre slogan célèbre : Cessez d'être gentils, soyez vrais !
      Bises célestissimes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Je suis tellement imparfaite que j'adore ce billet qui me rassure :-)
    Mais j'assume la perfection m'ennuie !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marcelle, ma belle ! ça fait longtemps que tu n'étais pas venue traîner par ici...
      C'est un lieu de perdition, mais tu y es toujours bienvenue ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Pas si simple de se présent-er au su', au jonc, aux tifs d'un parfait inconnu qu'on dit (sensa)tionnel. Votre chemin passait, con posé ne mérite lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le futur, je ferai attention, c'est impératif !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Et qu'est-ce qu'on se sent mieux après avoir lâché ces impératifs!
    Mais gare au naturel...chez moi il a tendance à revenir au galop et à me remettre la pression...
    Un peu d'indulgence et de bienveillance avec soi-même ne nuit pas, sûr!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il faut savoir se "mettre la pression" dans les moments clés de sa vie. L'amour du travail bien fait, c'est aussi un signe de respect de l'autre, l'envie de donner le meilleur de soi-même, de ne pas bâcler une mission, c'est aussi montrer que l'on a mérité la confiance d'autrui...
      Mais avec bienveillance pour les éventuelles erreurs que l'on peut commettre...
      Bises bienveillantes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Imparfaite, j'en doute. Rêveuse, c'est sûr. Passionnée , sans aucun doute.
    Vous oubliez passionnante, non ?
    Pourquoi " pas anodin ?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passionnante ? j'en doute.
      Imparfaite, assurément.
      Rêveuse, un peu trop.
      Un moment fort qui risque de toucher n'est jamais anodin.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Se définir en 3 mots!? Un dictionnaire entier n'y suffirait pas! Chacun de nous a tout en lui. Et le contraire de tout. A tour de rôle et simultanément. Juste une question de dosage, de densité, de concentration, selon les moments et les périodes de l'existence... Enfin, j'dis ça, j'dis rien :-))) Fait trop beau pour penser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prenons ça comme un exercice de style, une nécessaire concision bien connue des créatifs: le slogan, c'est ce qui dit beaucoup en peu de mots...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. De tout façon, c'est bien connu, seul Dieu est parfait.
    En revanche, je ne vois pas le point d'exclamation au pseudo d' Antiblues. Aurais je une vue imparfaite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, pour voir le point d'interrogation, il faut aller dans g**gle, taper Antiblues, et là, dans les résultats, miracle:
      Antiblues !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Nos défauts ont en général autant d'utilité que nos qualités. Il faut les deux. Et en effet il faut bien admettre les avoir. La perfection est vraiment rasoir, en plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a même des gens qui ont les défauts de leurs qualités. Je me demande comment ils font (doivent être un peu contorsionnistes)
      Baci sorella
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. La bienveillance s'applique également à soi-même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle s'applique d'abord à soi même, je crois. Que dire de quelqu'un qui se maltraiterait ? Serait-il crédible dans un message de paix ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Oh, je m'accepte très bien imparfaite, mais les autres ont un peu plus de mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, les autres c'est l'enfer, c'est bien connu !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Jolis qualificatifs...en effet. Bises miss !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, ça c'est du concis, du précis et du petit quart de poil...un commentaire presque ...parfait !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Plus que parfait même... :D . Le passé n'est jamais simple et le futur conditionnel...alors vive le présent. Ok j'y vais là... :D

      Supprimer
    3. Wouaouuuuu !!!tu t'es déchiré, là, Mindounet !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Pour moi ce serait : Imparfaite (ça c'est sûr), Optimiste et Heureuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu, mammilou. Tu es dans le mille, car c'est exactement à ces trois adjectifs que je pensais pour toi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Vos imperfections vous rendent encore plus délicieuse. Mais était-ce possible ?
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fini de toujours me faire des compliments exagérés, vous ?
      Rha la la, qu'est-ce que vous voulez que je réponde à ça ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ne répondez rien. Vous êtes délicieuse même sans parler.
      ~L~

      Supprimer
    3. Un genre de "sois belle et tais-toi" en quelque sorte... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Oh merci pour la traboule, Célestine, j'espère que d'autres voudront jouer avec nous aussi !
    Comment ça tu n'es plus sereine ? c'est à cause de l'abandon de la contemplation, moi j'te dis !
    Je suis toujours, à mon âge, à la recherche du pur-parfait, pour moi et pour les autres, et je suis de plus en plus déçue dans le monde où nous vivons.
    Mais je suis en paix avec ma conscience, cette petite voix intérieure qui veille et te surveille !
    Quand même, souvent, j'en ai un peu marre d'être toujours à respecter la Loi, entourée d'autres qui ne respectent rien ni personne.
    Tu m'entraînes vers un rêve d'Idéal, Célestine !
    Je rechigne un peu/beaucoup à visiter Blogspot à cause des "barrières" de publication... Je n'suis pas un robot, j'ai beau le dire, je dois me soumettre chaque fois à toutes ces tracasseries administratives !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un rêve d'idéal...wouaou ma Soène, c'est beau ce que tu dis...
      Un monde imparfait libre et heureux, en quelque sorte.
      Par contre, pour pratiquer l'assertivité, faut quand même que je te dise une fois de plus que ce n'est pas de ma faute, les tracasseries. Et que ce n'est pas très agréable de subir des remarques à propos d'un truc qu'on aimerait bien améliorer mais qu'on peut pas... Et que sur canalblog, il y en a tout plein aussi, mais je ne dis rien.
      Gros bisous belle yonnaise
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Comme j'aimerais avoir ce talent de la répartie... je me contenterai de dire que j'aime le présent surtout pas conditionnel avoir, parfois un petit saut dans le passé simple et comme beaucoup mon imparfaitude... bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le présent surtout, voilà qui est un vrai cadeau...
      Bisous ma Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Pas facile ce que je vis au quotidien. .. Les femmes me suivent dans la rue il peut m'arriver de provoquer des émeutes. Les hommes jaloux. Etre obligé d'econduire les sociologues et autres journaleux. Les voisins qui râlent peuvent plus se garer. .. Oui je te le dis : la perfection est un lourd fardeau. .. crois en mon expérience !!

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la la vraiment je compatis, ça doit être trop dur à vivre, mon pauvre ami.
      Mais voilà, c'est ça, le charisme.
      je suis sûre de tomber raide dingue.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Ben moi en vieillissant, j'ai éliminé quelques imperfections et je dirai: optimiste, généreuse, mais trop exigeante ( ceci étant une imperfection qui me reste accrochée mais sur laquelle je travaille!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas devenir parfaite attention ! ;-)
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. pour nous c'est : imparfaits, bordéliques mais organisés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le meilleur des bordels, c'est celui dans lequel on se retrouve !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.