mercredi 22 avril 2015

Au bord

« Elle se sentait, sans trop savoir pourquoi, au bord de quelque chose… »
Philippe Delerm

Voilà une phrase qui me va si bien, que j'ai bien envie de la garder pour moi... Cette sensation de vertige, et en même temps de souffle retenu, comme suspendue au-dessus du vide...Ce bonheur de m'enivrer de beau, de doux, de bon, jusqu'au bord. A l'extrême limite. A l'est d'Eden. A l'ouest des sentiments. 

Oh oui, ces jours-ci, je me suis sentie plus d'une fois, sur le rebord du monde, en équilibre sur mon fil...



Au bord de la pâmoison, en contemplant le soleil qui s'effondre sur Golfe-Juan…


Au bord des larmes, en te regardant recevoir ton diplôme, ma belle, radieuse fille chérie. Quelle joie indicible de te voir après toutes ces années, cueillir le fruit de tant d'efforts. (Oui je sais, ces temps-ci, pardonnez-moi, lecteurs adorés, je suis en mode "mère juive" ...)










Au bord de l'eau, ramassant des galets, sur la plage vide de Beaurivage




 Au bord de la chaise...





Au bord du plaisir...


Au bord du ciel...et de la saturation chromatique !



Au bord des souvenirs...


Au bord du rêve.



Au bord du quai. En partance. Pour quel ailleurs ?


Au bord du monde...Tous les soleils de ma vie dans le creux de ma main...


Au bord de la tendresse, en voyant mes parents réunis à nouveau, mais pour combien de temps ?



Au bord de l'émerveillement, de rue en rue, de loin en loin, et dans cette lumineuse galerie de peinture où j'ai chanté impromptu pour l'artiste ... Un moment que je ne suis pas près d'oublier.


Au bord de l'éphémère...


Au bord de l'insolite...


Au bord du malaise, voire du coma... (mais non je rigole ! Les jeunes ont fêté l'événement sans dépasser les limites de la bienséance, enfin, je le suppose...)




Restons zen ! (avec les galets de Beaurivage, vous avez vu l'esprit d'à-propos...)



Et pour tout dire, au bord de me sentir défaillir de bonheur et de gratitude pour ces petites joies que la vie nous offre, généreusement,  je me sens en lévitation, et à deux doigts de m'envoler...







98 commentaires:

  1. Jeudi sale (copyright Blutchiamo)22 avril, 2015

    Ouais, prem's !

    Ca fait plaisir...
    Après t'avoir vue te débattre avec bien des soucis et des questionnements, ça fait plaisir de te voir goûter ces moments de joie et de sérénité avec les tiens.
    Au bord de l'envol avec, n'en doutons pas, plein de jolis projets en tête...

    Bon vol !

    ..fin moi, Cquejendi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au bord de l'envol, tu ne crois pas si bien dire...
      Un virage à 180 degrés, enfin non, parce que 180 çà voudrait dire revenir sur ses pas, mais un changement de direction en tous cas...
      Un saut dans l'inconnu, presque dans le vide...mais avec un parachute, quand même, je te rassure !
      Merci m'nami !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Lorsqu'on marche au bord du bonheur et qu'on change de direction, mathématiquement on tombe dedans... Reste-y, le bonheur convient bien à ton teint
      Baci

      Supprimer
    3. Rhôô, j'adore ta logique mathématique, Blutchy !
      Tu as raison, je vais y rester ^^
      Ti bacio forte
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Ô l'aut' eh, comment qu'y fayotte avec ses maths de brèves de comptoir !

      Tsssss...

      Jdirien, tiens !

      Supprimer
    5. @ Qu'en dides-vous?
      Bon un pseudo pareil pour un type qui ne veut rien dire.... enfin, passons.
      Fayottage et bavardage ne sont-ils pas les deux mamelles de la France!?
      Bon, ben moi je sais que le teint de Céleste ne doit rien aux embruns de la Désolation, et avant de dire ça, j'ai fait une étude balistique sur la trajectoire supposée de Célestine.

      Supprimer
    6. Moicquej'endis22 avril, 2015

      Etude balistique ?
      Tu ferais un bon vendeur, not' Blutch ! Je crois que tu arriverais à vendre une savonnette à un type qui veut pas se laver !

      ...fin moi... Jdiquedalle

      Supprimer
    7. Ooooh ! comme c'est charmant, une petite rixe entre mes deux fidèles aficionados ...
      Allez, vous êtes trop forts et trop pétillants ! je kiffe d'avance.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. @ Jtlidikekchosemonzami
      Pourquoi seulement "ferais"?
      Je suis le petit-fils de Grand-Père Emile, qui avait la réputation de ne jamais se faire rouler...
      Et six slaves pas, il verra pas Cirrus ... rheum s'il s'lave pas, il peut utiliser ma savonnette sur le carrelage de la salle de bain pour résoudre les problèmes matrimoniaux que son odeur engendre.

      Supprimer
    9. S'i s'lave, c'est qu'i s'nettoie...Et s'i s'nettoie, c'est donc ton frère...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. Rôôô, dis-moi pas que tu es passée à côté de la version astronomique spécial Céleste ;-)
      Tanto baci

      Supprimer
    11. Cirrus, tu veux dire ? Ou Sirius plutôt ;-)
      Baci e subito

      Supprimer
  2. bravo à ta fille!
    (et oui, au bord de ... Delerm a l'art des formules)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Delerm a l'art des formules, tu as raison. j'aime depuis toujours cet auteur qui me parle énormément.
      La phrase que j'ai mise en exergue est tirée de son dernier livre: "Elle marchait sur un fil" que l'on m'a offert pour mon anniversaire. Ma biographie pourrait s'appeler comme ça !
      Bises célestes chère Adrienne.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Dé-bordement d'émotions chez ma Celestine ��.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli, Myo !
      Beaucoup de larmes, c'est vrai... mais des larmes de joie.I
      lls nous en font voir, ces diablotins, depuis qu'ils sont nés...
      Mais c'est tellement de bonheur!
      Kiss you my sister
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Je me disais bien que tu étais un type qui allait à l'essentiel !
      Alors juste:
      Merci !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Je me sens au bord ... du commentaire sur un billet si personnel.
    mais comme il ouvre par une référence à un de mes auteurs préférés (et qu'il n'y en a pas tant!) je me sens inciter à poser ici malgré tout, quelques mots .
    Mon ressenti est que tu n'es pas au bord de tout ça, mais en plein dedans !! Alors profite en pleine conscience (et ça, tu sais faire !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En pleine conscience, comme la méditation du même nom ?
      C'est vrai qu'entre deux événements familiaux, il m'a été doux de retrouver ma sérénité en méditant...
      Et les paysages que j'ai traversés sont propices.
      Si je comprends bien, je dois dire merci à Philippe Delerm pour la joie de te voir par ici... ;-)
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
  6. Très curieux, je me sens aussi "au bord". J'écris dans ma tête depuis quelques jours un texte éphémère qui commence par "je suis au bord du ciel". Au bord, c'est bien, pas complètement engagé, curieux, contemplateur, pas difficile de reculer un peu....... au bord, c'est bien.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Mel; je pense que l'hypersensibilité amène souvent à être "au bord"...je sens mieux les choses en les frôlant qu'en les prenant de plein fouet.
      j'ai hâte de lire ton texte éphémère.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Belle brochette ! Et c'est toi qui a fait tout ça ? Avec ton joli ventre... Pas que hein ?
    Bises Célestes.
    Ben voui tu peux être fière ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On était deux, bien sûr, et je ne vais pas ici engager la polémique sur celui des deux qui fait le plus de boulot...
      Dans la brochette, il y en a quelques une qui ne sont pas à moi, quand même...
      Baci per te
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Félicitations à la demoiselle !
    (Et à sa mère, évidemment)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma fille a l'âge d'une de tes petites filles, mais je n'en tirerai aucune conclusion hâtive ni malencontreuse...
      Simplement je me souviens de ta fierté à toi !
      Bises mon boss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Bonjour, que de très belles paroles accompagnées d'images; Il en faut si peu pour être heureux; Un diplôme, des parents encore ensemble, un beau coucher de soleil, la mer, que demander de plus?
    On demande souvent trop de choses à la vie on est trop exigeant car si l'on regarde bien il faut si peu quand on le veut. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le disais chez petit sucre, mes billets sont variés, et là, tu es tombée sur un billet "album-photo" C'est très long à composer, mais cela vaut le coup, en général, car le succès ne se dément pas. Merci pour ta sagesse, Mari.
      Je t'embrasse amicalement
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Magnifique billet plein de tendresse et d'amour pour ta famille! Et si je me mets à fredonner ce couplet d'une chanson d'enfance et te l'envoie comme on souffle un baiser!! :
    Au bord de la rivière,
    Me suis endormi,
    Rêvant de la Terre
    Et du Paradis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En échange, connais-tu cette belle chanson de Gérald de Palmas ?

      Au bord de l'eau
      Il y a cette fille qui m'appelle
      Elle me trouve beau
      Au bord de l'eau
      Je passe des heures avec elle
      Sans dire un mot

      Bises célestes cher Bizak
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Merci Celestine, elle est vraiment belle cette chanson! Mais purée, je passe des heures avec elle sans dire un mot( juré que ça m'était arrivé!!)

      Supprimer
    3. Quand on est vraiment bien ensemble, on peut passer de longs moments sans dire un mot...
      (Remarque, quand on est vraiment pas bien aussi ^^)
      Bref, tu as raison, cette chanson est très belle.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Un message impressionniste ... Des couleurs , perceptions , sentiments se mélangent intimement . C'est fort et doux à la fois , joyeux et mélancolique ....Du passé , de l'avenir ... La Vie quoi! Mais tu écris toujours aussi bien . J en ressens ...tout ! Mimi8

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mimi, ça fait longtemps que je ne t'ai vue par ici...enfin, si tu es la Mimi à laquelle je pense...
      J'aime beaucoup l'idée que mon écriture ait quelque chose d'impressionniste.
      Même si parfois elle penche un peu du côté du surréalisme...
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Ah ben évidemment : La diplômée - la fierté de ces dames - Nice - Sophia Antipolis - Juan Les Pins - et les parents se refaisant une jeunesse ....
    Si ça c'est pas du bonheur !

    Et les dernières photos montrent qu'on a pas bu seulement du jus de pomme ....
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non , tu as raison, ils ont bu de la Badoit, aussi... ^^
      (enfin, pour la photo ...)
      Si ça c'est pas du bonheur ça lui ressemble un peu.
      Ce sont des moments où l'on met les interrogations existentielles entre parenthèses.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Et si ces moments là étaient justement des éléments de réponse à certaines questions existentielles comme "le sens de ta vie de mère"
      Le bonheur d'une mère, parce que tout cela a du sens....
      C'est ça aussi la "profondeur de nos êtres" ....
      Plus simple que se tripoter les neurones.....
      Enfin, moi c'est ça que j'ai vu dans ce billet....

      Supprimer
    3. Oui tu as raison, Alain.
      C'est exactement ça. Tu sais que chaque jour je fais un pas vers cette profondeur, et que je me tripote de moins en moins les neurones...
      Merci pour ton soutien, j'apprécie plus que je ne puis le dire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. " et pourtant, j'avais bien suivi les instructions..." Dit la belle dame brune.
    Elle s'était assise en position du lotus.
    Elle avait expiré profondément
    Elle avait inspiré profondément.
    Elle avait plusieurs fois renouvelé le geste.
    Son esprit s'était vidé
    Il était devenu léger...très léger...plus léger que léger...
    Et ce qui devait arriver...arriva :
    Elle était devenue plus légère que l'air,
    Et elle était montée, doucement, sa poitrine se soulevait légèrement à chaque inspiration,
    L'air qui passait en elle l'enivrant, lui donnait des bouffées de bonheur,
    Peut être même de plaisir.
    C'etait peut être ça l'origine de ces petits cris de bonheur
    Et elle monta si bien qu'elle se trouva au bord d'un nuage...
    Elle regardait en bas. Elle voyait sa famille, ceux qu'elle aimait depuis toujours,
    Ceux qu'elle aimait d'autant plus qu'elle était leur source, leur origine.
    Elle regardait de côté et sur d'autres nuages elle apercevait ceux qui étaient sa source, son inspiration, ceux qui l'avaient engendrée par leurs corps, leurs esprits, leurs paroles.
    Elle ne voyait qu'elle beau, la mer, la plage, l'eau, la couleur, la forêt. oiseaux et papillons l'entouraient de leurs vols et de leurs chants.
    Mille papillons multicolores dessinaient sous ses yeux des fresques de feu.
    Elle sentait bien que son équilibre était fragile.
    Elle était au bord de tout, au bord de rien,
    Au bord du coeur, de l'âme, de l'esprit,
    Entre peur et envie, entre sagesse et folie.

    Elle avait l'amour au bord des lèvres...

    Elle se réveilla...c'était déjà le jour

    RépondreSupprimer
  14. Réponses
    1. Je vais me méfier, Monsieur Jacques, la prochaine fois que je vais respirer en position du lotus !
      Non, sérieusement c'est un très joli texte que vous m'avez écrit là.
      "Elle avait l'amour au bord des lèvres"...ce pourrait être la suite du roman de Delerm.
      Merci beaucoup.
      Je reste un peu sans voix...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Bravo à ta Fille!
    Tu as le droit d'être fière de son parcours.....et de votre cheminement de parents à ses côtés ☺☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te souviens sans doute de
      ce billet , Cathy...
      Tu m'avais répondu avec
      ce billet
      Eh bien on a remis ça avec notre fille... Et dans trois ans sans doute, notre petit dernier aura à coeur de nous rendre fiers encore une fois.

      La fierté, une maladie à épisodes...
      Kiss céleste
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. C'est un bonheur que de te voir si heureuse, si pleine de belles et bonnes choses!!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bonheur de rendre heureuse une lectrice comme toi, Brizou.
      Sans doute parce que les joies familiales, ça te parle...
      Je t'embrasse tendrement
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Bravo à ta Poulette !
    Que tu dois être fière.
    Savoure tes bonheurs, Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voudrais pas dire de conneries, hein Berthoise, mais il me semble bien que ma poulette et ta poulette sont à égalité parfaite question mignonnerie ? Non ? Kestenpense ?
      Enfin moi, jdissa...
      (Oups, je vais me faire engueuler par le vrai Jdissa) ;-)

      Bises savoureuses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Et pourquoi elle a pas pris ses parents de plus près ou avec un machin qui grossit, celle ci? J'aurais bien vu sa mère de plus près, pour voir...L' a l'air gentille et mignonne, aussi, Celle Aînée.
    Portons nous bien, hein!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il le sait, que j'ai changé la photo rien que pour lui ?
      keskifopafère !
      bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Merci, je vois mieux.

      Supprimer
  19. Je n'y connais que dalle
    En voile
    Mais je dis quand même :
    "Ne vire pas de bord" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mes fluctuat nec mergitur n'étant pas de la littérature,
      il ne devrait pas y avoir de problème, mon oncle !
      Je m'en vais naviguer en père pénard...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Mais seulement si le drapeau noir flotte sur la marmite..
      Ti bacio

      Supprimer
    3. Cela va sans dire...
      mais ça va mieux en le disant !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Un vrai plaisir que de lire ton texte, qui ouvre l'éventail des bonheurs de la vie. Tout est là, simplement. Il n'y a pas besoin de plus…

    Et ta fille est charmante :)

    Merci pour ce réjouissant partage.
    Bises pétillantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, j'ai bien conscience en la regardant que mes vingt cinq ans sont un peu loin...
      Mais je suis heureuse que tu aies pris du plaisir à me lire.
      Bises tardives
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Chère Célestine, tu sais maintenant pourquoi ce soir je me sens en communion de pensée : ces deux jours mon hypersensibilité s'est exprimée en continu entre ma mère et mon frère ainé

    Merci encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis heureuse, cher Petrus.
      La sensibilité exacerbée n'est pas forcément un défaut, si on en accepte les inconvénients, tout en en libérant les avantages en termes de qualité de Vie avec un grand V.
      Bises nocturnes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui, chère Célestine, la sensibilité exacerbée présente quand même la particularité d'être 'remué d'émotions assez ordinairement; hier et avant-hier dans l'interaction entre mère et frère; aujourd'hui avec mon Maire, toujours sur le sujet de la résolution de difficultés relationnelles entre des êtres qui me sont proches.
      Hier c'était aussi la musique partagée ("c'était très beau" m'a dit mon frère; "mais on te sent souvent dans l'émotion" constatait ma mère....) .

      Aujourd'hui le partage fut tout aussi chouette : nous avons parlé de la nécessité de maintenir de l'humanité' dans la relation aux autres ......

      Je suis et je reste dans l'émotion partagée

      Bises entonnant l'hymne à la joie....

      Supprimer
  22. C'est ingénieur en quoi ?? Je fais le curieux... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur sa carte, il y a écrit
      "Ingénieure en Toxicologie et Sécurité en Santé et Environnement
      Ça pète, non ?
      Bises, petit curieux ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. petite marie23 avril, 2015

    Vole petit papillon et profite de chaque instant de ta vie qui t'apporte autant de bonheur !!!
    Magnifiques photos qui expriment, amour et fierté !!!
    Bravo à ta nenette ... Et qu'elle s'éclate dans son futur travail !!!
    Bisous. Moi je serai en vacances lundi soir et je décolle mercredi 29 avril pour ... Cuba ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaouh, j'espère que tu vas apprécier ton voyage, petite marie...
      Tu es la deuxièmme parmi mes amies blogueuses qui va découvrir cette île mythique.
      Merci de tout coeur pour tes encouragements. Amour et fierté, c'est un cocktail dont j'ai abusé pendant cette semaine fabuleuse.
      Une parenthèse bien agréable.
      Je t'embrasse fort. Tu me raconteras ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. petite marie25 avril, 2015

      Oui promis ... Je reviens autour du 15 mai ...
      Bisou

      Supprimer
  24. Lorenzaccio24 avril, 2015

    J'aime énormément votre oeil photographique, délicieuse.
    On y sent vos sensibilités à travers votre regard tendre et émerveillé.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Emerveillé, ça, c'est certain...
      De là à dire que j'ai l'oeil photographique...
      Mais ce n'est pas de la fausse modestie, vous savez !
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. C'est finalement un peu au bord que l'on vit le plus. Au bord des larmes, des fous-rires, des souvenirs, de lâcher prise, de repartir, de renoncer, de casser la figure à quelqu'un, de changer d'avis, d'un chocolat de trop... Rien que de l'éphémère qui, mis bout à bout, ressemble à quelque chose de bien dessiné et concret...comme une jolie ligne en pointillés...

    On est d'ailleurs mieux quand on le sait, car on sait que la terre ferme n'existe pas... et on "n'a même pas peur" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la la Edmée ce que tu exprimes bien tout ce que je ressens...
      C'est formidable de se sentir comprise à ce point...
      La terre ferme n'existe pas, c'est vrai tout est éphémère, rien de ce qui est humain n'est solide, mon père était un roc pourtant meme ça, ça part en sucette, il faut s'y faire...
      Et profiter de chaque escale de la vie pour faire le plein de poudre dorée sur ses ailes...
      Baci anche la mia sorella
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. _Petit Sucre_24 avril, 2015

    C'est bien ce que je dis, la vie est fabuleuse!
    Moi ce que j'aime surtout, ce sont tes mots qui disent tout avec des riens... Que du bonheur! Ne change pas d'angle, reste au bord, ou plonge (dans le bonheur!)
    Des bisous :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plonger... De la part d'une spécialiste de la nage en apnée...si tu me tiens bien la main, oui !
      Petit sucre j'ai appris a t'apprécier, tu es une gourmandise et j'ai même pas peur d'attraper le diabète ...
      Gros kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. À moi qui ne suis pas une poète comme toi, Célestine, "petit sucre", ça me fait plutôt penser à un connecteur de fils électriques de petit modèle ;-)

      Supprimer
    3. Vé la façon désinvolte dont j'ai cliqué sur "je ne suis pas un robot" n'a pas plu au robot et il m'a demandé en question subsidiaire de recopier 3 chiffres dont l'un était à moitié caché. C'est le parcours du combattant, ta captcha !!

      Supprimer
    4. Saoul-Fifre bonjour , bonjour chère Célestine,

      Comme j'ai horreur des combats de coqs (afficionados.....), je viens en renfort de l'être humain qui ose, avec moi mais pas seulement, s'élever haut et fort contre les robots que les systèmes tentent partout nous imposer sous le fallacieux prétexte d'une plus grande sécurité.....

      alors qu'en réalité ce sont les instruments de destruction massive de la simple relation humaine de base, de l'humanité qui reste en nos sociétés modernes .

      Supprimer
    5. Pétrus j'ai, il n'y a pas si longtemps et ici même, défendu les captchas qui, si elles ne sont pas installées, obligent à un boulot de nettoyage manuel des commentaires assez considérable et surtout très peu valorisant pour celui qui le fait (j'ai donné, merci). Là ma remarque exprimait juste mon étonnement devant un robot un poil maniaque, un bug, très certainement, mais il y a forcément quelqu'un qui a programmé ce système supplémentaire, très "les ceintures ET les bretelles" ;-)

      Supprimer
    6. @Saoul Fifre

      sauf ton respect, ta majesté, toi qui m'a défendue en un temps, tu ne vas pas t'y mettre toi aussi, à me reprocher cette captcha de m...dont je ne maîtrise absolument pas les égarements. :-P

      @ Petrus,

      la simple humaine de base que je suis, se demande si ça vaut vraiment la peine d'affronter tous ces horribles tourments pour venir la voir, en fait...à la cadence où j'entends parler de cette captcha, j'ai la confiance en moi qui défaille ! ;-)
      Parce qu'en fait de "sécurité", il s'agit simplement d'éviter une invasion de publicités, c'est à dire de penser au confort des lecteurs.
      Meuh oui, je sais bien que vous n'êtes pas des robots, tous les deux. Mais si un type doué en informatique me donnait un coup de main, je serais pas contre avoir une captcha aussi rigolote que sur blogbo... :-)

      Bises à tous deux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Chère Célestine, ce n'est pas à ton site que je fais une remarque, mais bien à la procédure de sécurité ; certes elle est censée protéger de l'invasion importune de publicités ; cependant, si pour un humain de base distinguer sur un placard de quelques photos hétéroclites la présence ou non de sushi peut relever parfois de l'exploit (sommes ici pas 'programmés' pour) , au contraire le perfectionnement des robots industriels n'interdit pas de penser qu'un jour eux les 'robots' le puissent sans coup férir .... Et alors, où serait la protection contre les pubs insérées par ces robots perfects ?
      Tandis que nous pauvres agneaux humains serions rejetés..... beau résultat.

      Mon combat contre la mécanisation à outrance je crois est d'avant-garde :
      ces jours derniers j'ai renoncé à lutter avec une billetterie automatique, préférant risquer même une amende, mais courant d'une rame à l'autre entre chaque arrêt du train à la recherche du contrôleur ; je suis tombé enfin sur un gentil contrôleur, un humain pour de vrai qui a admis ma préférence pour le rapport humain en toute honnêteté sur le fait de rater mon train pour faire plaisir à un robot long à la détente.....

      Mais , Célestine, je vais en parler à mon ingénieur en informatique (fils aîné) : s'il a une astuce je ne manquerai pas de t'en faire part !

      Bises

      Supprimer
    8. Alors ça, c'est drôlement gentil, de demander à un pro...
      Merci d'avance.
      L'histoire de ce contrôleur bien humain est trop jolie. Elle aurait pu faire l'objet d'un billet.
      Bises nocturnes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. Bonjour Célestine,

      Ma soirée d'hier a été fort occupée, en particulier dans de longs échanges téléphoniques avec successivement Jean , puis Philippe, nos deux ainés....

      A l'un et à l'autre j'ai confié mes joies récentes de tous ces contacts humains vrais, prenant et émouvant en intensité....... Chacun a compris ce que cela signifiait pour moi d'important .....

      Alors, comme promis, chère Célestine, j'ai aussitôt abordé avec Philippe le problème de ta captcha......
      Bien sûr , j'ai engagé la conversation sur le sujet de manière générale et surtout relative à mes craintes personnelles pour notre avenir à tous; Philippe m'a d'abord répondu comme vous, à savoir que c'est une protection bien utile (dont il est lui-même heureux d'avoir bénéficié pour son site professionnel) ; néanmoins , partageant mes craintes, il rester ouvert sur la question .... donc je vais pouvoir poursuivre avec lui et ses amis la discussion; il doit prochainement venir nous voir....

      Oui, Célestine, en mettant encore un peu plus de "couleurs humaines" , de notes d'espoir, d'humour ..... cela aurait pu faire un très beau billet ce récit du gentil contrôleur (pas oublier que contrôleur je l'ai été aussi, dans ma partie) .....


      Bises matinales

      Supprimer
    10. Merci beaucoup, pour avoir demandé, pour avoir réfléchi, pour être revenu répondre...
      Bises du matin.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. _Petit Sucre_25 avril, 2015

      Célestine heureusement que j'ai lu ta réponse en premier parce que le comm de SF bonjour le romantisme ;-)
      Bisous et bon week end....

      Supprimer
    12. Hi hi ! Pourtant SaoulFifre est un grand romantique...
      Bisous little sugar
      Kiss you

      Supprimer
  27. Quelle chance de se trouver au bord de la vie avec toi, ma chère Célestine.... que du bonheur à exprimer, à lire, à ressentir.... mes félicitations à ta fille... Mademoiselle l'ingénieure en Toxicologie..... je comprends ta fierté....bonne fin d'après-midi.. bisou. Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Den, chère dame aux pointillés...que j'aime ta positivité sincère et douce...Oui je suis fière de ma fille...
      Merci pour elle. <3
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Une maman comblée et une jolie jeune femme épanouie, cela fait plaisir à lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas...A moins que ce ne soit une maman épanouie et une jeune femme comblée...
      Bises chère amie.
      Merci d'avoir pris du plaisir à me lire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est bien comme ça que je l'entendais!!! *_*

      Supprimer
  29. bisous au bord ou plutôt sur tes joues... ton billet reflète tout ce qu'une maman peut souhaiter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et tu connais cela, toi aussi, cette fierté jamais démentie par les années qui passent...
      Gros becs ma belle blonde
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Toute fière et toute heureuse, la môman :-) A juste titre et c'est très bien :-)

    RépondreSupprimer
  31. J'étais au bord de prendre le tgv pour te rejoindre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Es bien, j'en aurais une de ces surprises !

      Supprimer
  32. OUI, bravo d 'oser affirmer, crier haut et fort son amour de mère , sa fierté. Sans connaître cette jolie lauréate, je lui dis moi aussi : Bravo et partage tout le ressenti de la maman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Chinou
      Je t'ajoute volontiers a mon totem.
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Quel joli billet et jolie fille ! De belles photos, de jolis mots, de douces sensations... En lévitation... Envole toi Célestine ! Rien de mieux que de se sentir aérienne :)

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.