vendredi 7 mars 2014

Le premier sourire du matin


Elle aime se maquiller. Elle aime ce rendez-vous secret et tendre avec elle-même, cet instant de douceur, ce chouchoutage bi-quotidien. Maquiller...démaquiller... Sentir les parfums, les crèmes de maintenant, aux textures soyeuses, fondantes, étonnantes. Masser doucement sa peau, se caresser, suivre les contours du visage, souligner l’œil, sublimer les lèvres. Mettre du brillant, de l'étoilé, du scintillant sur les ternes et mortelles pâleurs. Divine mission d'embellissement, elle ne dit pas encore de ravalement, mais c'est une façon de se préparer à l'inéluctable. Et aussi de le reculer. 

Elle sait combien cela peut paraître futile, superficiel même.
Et pourtant...sourire dans son miroir, n'est-ce pas le premier geste bonheur du matin? S'aimer soi-même, infiniment, se câliner, pour aller vers les autres et leur sourire...le premier acte d'amour?
Elle sait que prendre soin de soi, soigner son image, lui donne bonne mine et de la joie dans le ventre, même et surtout quand les matins sont boudeurs et que la vie grisaille. 

Elle sait que certaines restent naturelles. Soit elles sont sublimes, soit elles s'en foutent. Mais elle, elle ne s'en fout pas. Et elle  n'est pas assez sublime pour se passer de ses précieux accessoires. Sa trousse magique. Sa palette. 
Elle aime le silence de son alcôve où se trame la transformation, elle sait bien que c'est seulement dans les films que la fille se réveille le matin avec un rimmel impeccable, et un teint de fleur, elle voit bien que cela lui demande bien plus de temps qu'à vingt ans, mais quelle importance? Elle se maquillera toujours. Elle jettera toujours un coup d’œil furtif dans la lame de son couteau, ou dans une vitrine, pour vérifier le juste ordonnancement de son visage. 
Et puis, elle aime les hommes. Les hommes qui aiment les femmes qui se maquillent. 
 Elle aime adoucir le monde dans un nuage rose et doré.  Alors, même en traversant le jardin de ville, même en achetant le journal, elle se sent Lauren Baccal, Sophie Marceau, Demi Moore. Une diva des parkings, une diva de province. Mais une diva quand même.
Lauren Bacall




Petite ouverture à danser by Erik Satie on Grooveshark

119 commentaires:

  1. Allez, vite fait sur le gaz pendant que tout le monde dort encore...
    La vie grisaille peut-être, mais jamais le sourire d'une femme...
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai la chance, il est vrai, de posséder le sourire intérieur, qui flotte sur mes lèvres en permanence comme le reflet de ma force de jubilation. Ce qui fait dire à mes amis que je les éclaire et à mes ennemis que j'ai un air de ravie de la crèche... You get all sorts, comme disent les grands bretons...

      Supprimer
    2. You get all sorts ?
      Si ça veut dire je gèle en shorts? alors mets des pantalons :-D
      Baci

      Supprimer
  2. Tu prêches un convaincu !
    Depuis le temps que j'écris que se sourire à soi-même devant le miroir du matin est le meilleur baromètre de l'estime de soi !
    Le maquillage serait-il "l'hygiène du succès"? :)
    Et quand une femme m'embrasse en me disant "Je t'ai mis du rouge!" je me dis: " Oh la belle vie !!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ton enthousiasme matinal. C'est vrai que se sourire c'est tellement plus engageant que de se faire la gueule! L'hygiène du succès me paraît une belle définition, quoique je ne prétende pas avoir raison. Les fervents défenseurs du naturel a tout prix diront que tout cela n'est qu'artifice. Pour ma part, je m'en tiens au sens anglais de " make-up" faire haut, rehausser. Agrandir en quelque sorte son charme naturelle. Porter haut ses couleurs. Ah oui, alors, la belle vie!

      Supprimer
    2. Oh purée vla Ti pa que je me mets a accorder mes adjectifs selon la loi du genre... Une vraie bescherellosaure défroquée!
      Charme naturelle ça sonne bien non?
      ;-)))

      Supprimer
    3. ça me rend extatique !!! ;)

      Supprimer
    4. Extatique...c'est un gars qui ne tâte plus, ça?
      Oui je sais, c'est n'importe quoi! :-D

      Supprimer
    5. Rhoo, Mademoiselle Célestine !...

      ;oD

      Supprimer
  3. "Allez, vite fait sur le gaz pendant que tout le monde dort encore..."
    Pour cette fois nous ne disputerons pas, car je plussoie allègrement !

    Belle journée !

    :o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens du coup, je n'ai plus besoin de rose aux joues, ce matin. J'aurais réussi à vous mettre d'accord?

      ;-)))

      Supprimer
    2. Oui, mais je n'ai pas l'avantage du décalage horaire...
      Fort de ses 4 heures de décalage horaire, Kandide t'a posté son commentaire à la pause de 10 Heures....
      Baci du mec qui coupe non pas les cheveux, mais la boule en 24 fuseaux.

      Supprimer
    3. Je m'en fous, moi je vous aime tout pareil

      Supprimer
    4. @ Blutch : Ben oui, qu'est-ce tu nous fais le Blutch ?
      Pour une fois qu'on baignait dans un accord béat qui ravissait notre hôtesse, tu nous sors une théorie aussi incompréhensible que fumeuse. Pasque je vois pas bien en quoi on est concernés par tes fuseaux.
      Les fuseaux, c'est bien des trucs qui servent à tricoter, non ? Où est le tricot là-dedans ?

      Supprimer
    5. @ Candide
      Un tricot se fait avec des aiguilles, pas celles des montres qui ne sont même pas capables d'être accordées de par le monde...
      Salut.

      Supprimer
    6. Oui mais si la terre est ronde, ce n'est la faute de personne...pour une fois!
      Molto baci ^^

      Supprimer
    7. Qui sait si un gigantesque Gargantua n'a pas façonné un boule de neige avec des poussières d'étoiles pour en faire la Terre....
      Baci

      Supprimer
    8. Ah...la poésie des choses...
      Caro mio!

      Supprimer
  4. Satie, et le temps qui passe sur son visage, sur nos visages. Insoutenable et très beau. Rendez-moi Bacall dans Le port de l'angoisse. Magnifique, Celestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Retarder l'inéluctable...la musique n'est elle pas un peu le maquillage de l'âme, elle qui nous fait croire a l'éternité l'espace d'un instant?
      Dis donc, toi, tu ne devais pas revenir sur le billet précédent? Je t'ai guetté longtemps du haut de ma tour, si longtemps que la poudre du chemin et l'horizon tremblant et vide ont rougi mes yeux défaits et ruiné mon mascara...
      :-D

      Supprimer
  5. Tu vas finir par me convaincre de mettre du brillant, de l'étoilé, du scintillant sur mes ternes et mortelles pâleurs ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour une amie m'a dit: " apprends moi à me maquiller" j'ai pris ça comme un compliment. C'est vrai que ce n'est pas inné. Je suis toujours émerveillée de voir comment les maquilleuses professionnelles parviennent à dénicher la beauté qui est en chaque femme, et à la sublimer.

      Supprimer
  6. Point n'est besoin d'en faire des tonnes, nous ne sommes pas sous les flash crépitant des journalistes, juste quelques touches pour unifier, mettre en valeur, matifier... terminer par le nuage de parfum frais et la journée peut commencer ! Mon dernier homme aimait me regarder pendant l'opération maquillage, comme un enfant qui regarde sa maman s'aimer, et donc l'aimer lui aussi...
    Le maquillage est un acte d'amour, je l'apparente un peu au rasage de l'homme et à la petite claque à l'after shave à la fin de l'opération.
    C'est le: "Voilà, j'entre en scène, je suis à vous, je compte vous donner le meilleur de moi."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Comme un enfant qui regarde sa maman s'aimer, et donc l'aimer lui aussi."

      Comme c'est vrai. Et très beau. Quand j'avais quinze ans, j'allais rendre visite à une vieille dame toujours bien mise, petite voilette sur les cheveux, teint de poupée, rouge à lèvres carmin, et ses trois rangs de perle. Elle sentait la poudre de riz et le numéro 5. Je l'entends encore le dire" ne relâchez jamais vos efforts pour donner aux autres un visage agréable et bien mis" c'était une vieille dame terriblement charmante.

      Supprimer
    2. Ouais, en même temps je connais quelques dames pour qui il s'agit plus d'une opération de camouflage ou d'un rempart. Et là, ne sachant plus à qui je m'adresse, le masque ou celle qui se réfugie derrière, je suis mal à l'aise.
      Et si ta vieille dame avait raison, on peut être agréable et bien mis dés la sortie de la douche [ :o)) ]. Je pense que ça tient plus de l'attitude et de la disposition d'esprit que de l'apprêt. N'y a-t-il pas un stade où, à interpréter la réalité, on perd la spontanéité ?

      Dites-moi...

      Supprimer
    3. Là tu philosophes sec, ce matin, mon cher Candide. Parce que chacun se dissimule toujours peu ou prou derrière un masque. Avec ou sans maquillage.^^

      Supprimer
    4. Didon ma Fée, question philosophie, tu ne me sembles pas en reste !

      Allez, on met aux voix : lequel des deux philosophe le plus sec ?

      Supprimer
    5. Je demande un arbitrage impartial... Blutchiamo?

      Supprimer
    6. Ahem ! . . . . . . . . . . .

      Supprimer
    7. Ben quoi? Tu doutes de l'impartialité d'un Suisse?

      Supprimer
    8. Devant l'enthousiasme délirant de Candide, je ne peux infirmer la notion viscéralement ancrée chez tous Suisse de sa neutralité.
      Le fondateur de la Croix-Rouge était suisse, ce qui me confère aussi une légitimité naturelle à intervenir dans les conflits.
      En foi de quoi, je ne me débine pas et je réponds à la question suivante, sans emphase ou hésitation bien au contraire, que:

      Donc qui philosophe le plus sec de Célestine ou Candide ?

      Selon météofrance, le temps est bien moins pluvieux du côté de chez Céleste. Le constat s'impose donc que Célestine philosophe plus sec que Candide dans son coin à la météo pourrie...
      Et pour une Ragazza de bel aloi, il est normal que même le temps soit moins plus vieux.
      Baci à Céleste et un serrage de paluche à Candide

      Supprimer
    9. Ils sont forts ces suisses...

      Supprimer
    10. @ Célestine : impartial, un suisse ? Neutres peut-être, mais méfie-toi des suisses, ils ont vite fait de t'enfumer : en un tour de bonneteau, te voilà allégée de tous tes lingots...
      Et puis "les suisses", ça veut rien dire, ça n'est qu'une vue de l'esprit des étranger. En réalité, c'est une fédération de minuscules cantons largement autonomes et pas toujours foutus de se mettre d'accord. D'ailleurs, ils parlent quatre langues, dont certaine totalement inconnue : tu connais le romanche, toi ? Et un allemand est totalement incapable de reconnaître sa langue dans le bernertütsch !
      Et va donc parler d'un bernois à un jurassien !
      Enfin on sait même pas d'où il est le Blutch ! et puis il est même plus suisse, alors !

      @ Blutch : météo pourrie, météo pourrie : le vent frais et légèrement teinté d'embruns est vivifiant, et c'est très bon pour la peau et la circulation sanguine de surface. Et toc !

      ;o)))

      Supprimer
    11. @ Candide
      En ton premier point, tu dois confondre Genève et Bercy... Mais tu as raison, l'évasion fiscale par la Suisse n'est pas une prouesse honorable. Elle n'est pas la fierté de 99% des Helvètes.
      Il est vrai que pour des Français qui sont tous alignés, le doigt sur la couture du pantalon, derrière le gourou-président, ça doit faire drôle une nation où tout est sujet de débats, et parfois d'engueulades (polies et courtoises) pour vouloir faire avancer ses propres idées. Mais pas un Suisse ne voudrait changer de régime politique pour le dirigisme merkelien, le foutoir rital ou la royauté élective française,
      Découlant de cela, les patois et langues pratiquées n'ont pas été censurés par un pouvoir totalitaire.
      Pour mémoire, les langues alsacienne, lorraine, basque, bretonne n'ont rien à voir avec le français, tout comme les patois (qui ont déjà perdu leur statut de langue) bérichon, auvergnat, provençal et autres. Ils ont tous pour point commun d'avoir été interdit d'usage en France, par des gouvernements français. Belle mentalité !!!

      Blutch est multiculturel et avant tout citoyen du monde. Il a grandi dans un pays où c'est le peuple qui contrôle les autorités, et non le contraire. C'est une tare indélébile... :-)

      Donc dans ton coin, c'est comme en Bretagne où, selon Olivier de Kersauson, il ne pleut que sur les cons...
      Mais bon, ce n'est pas ainsi que tu bronzes...
      :-D

      Supprimer
    12. Mon Blutch,
      J'aime beaucoup ta réponse et je suis globalement d'accord, MAIS...
      ...il y a tant à débattre, et ce n'est pas le lieu : passons...

      Concernant ta dernière phrase, ces derniers temps on a dû être un certain nombre !

      Enfin : faut-il que je bronzasse ! Ch'uis déjà naturellement si beau !

      ;o)))

      Supprimer
    13. Comment ça ce n'est pas le lieu? Je vous offre une tribune libre et magnifique, et je vous sais suffisamment gentilhommes pour ne pas laisser déborder le débat ...sinon je peux m'eclipser si je gêne?
      ;-))))

      Au fait mon Candidounet j'ai écrit un autre billet, pour info...

      Supprimer
    14. Mon Blutch,
      Tu m'accorderas quand même que le monde entier à tendance à penser "la Suisse" ou "les suisses", alors que ces derniers se définissent plutôt comme de multiples cantons ayant chacun ses spécificités spécifiques, mais fédérés. Ce qui n'empêche pas que les rapports soient parfois rugueux...

      Izeuntit ?

      Supprimer
    15. Ah la la... Ces fichues généralités...

      Supprimer
    16. @ Célestinouninette : j'sais bien que t'as écrit une aut' billet, mais j'arrive plus à suivre !...
      Et pis fait bôô, on a pu ouvrir les maisons en grand, faire une rando au soleil, même qu'on a eu trop chaud (presque, j'avais mis une polaire 100, t'imagines, moi dans une polaire par un temps pareil !)
      Et pis y 'a gratounette qui me fait de l'oeil, que j'peux pas résister, et pis les flûtes, et pis faut bien faire la sieste aussi !
      C'est dur le vikind, tu sais !

      :oDDD

      Supprimer
    17. Vivement le boulot, je compatis! C'est terrible...

      :-)))

      Supprimer
    18. Mon bon Candide,
      tu n'es certes pas obligé de bronzasser, disons que pour ma part entre un ciel serein et 30° au soleil ou une putain de petite pluie si froide qu'elle vire à la neige, il y a peu de chance de me voir indécis....
      Pour ce qui est de la Suisse et ses habitants, on entre là dans une notion qui doit être une pure abstraction pour un esprit français:
      Le pouvoir suprême est dans les mains des citoyens.
      Tu prends "Blutch, s'il te plait, dessine-moi une démocratie" sur mon blog est tu as tout compris de la Suisse.

      http://refairecemonde.canalblog.com/archives/2013/06/20/27476560.html

      Les Suisses veulent tous rester Suisses, même si le pays est coupé en deux par le rideau de roestis...
      Que voudrais-tu qu'ils adoptent comme pays en faisant sécession?
      Les Allemands font peur même aux Suisses allemands.
      Les Autrichiens, c'est l'autre côté du Bodansee, autant dire perpète!
      Le Liechtenstein (à tes souhaits) avec son Prince et ses 50'000 entreprises pour 36'000 habitants?
      L'Italie et le merdier à Berlusconi?
      Ou la France et son souverain....
      De gré ou de force, les Suisses restent unis parce qu'ils n'ont que cette solution pour ne pas perdre...

      Les rapports sont courtoisement rugueux, parce que chacun à la possibilité de faire valoir ses idées.
      Il faut peut être demander aux manifestants de Notre-Dame des Landes la définition du mot "rapports rugueux" que José Bové se fera un plaisir de te servir en hamburger, sur un lit de maïs OGM....
      En Suisse, le bordel avec le CPE, c'était un référendum, un vote populaire et les perdants s'écrasaient, pas besoin de 3 millions de manifestants ni de grèves générales.
      Alors pour ce qui est des rapports rugueux en Suisse..... :-D
      Dois-je, mon bon Candide, aborder maintenant le problème de l'unicité de la France.....? Entre les Basques, les Corses et les Bretons, il y aurait de quoi se divertir.... :-D
      Baci à la taulière

      Supprimer
    19. Voila, c'est clair, net, précis. Et comme j'avais déjà eu la joie d'entendre la démonstration, j'ai tout compris.
      Baci de la taulière

      Supprimer
  7. Si tu es Lauren Bacall, je veux bien être Bogey. Mais pas pour un grand sommeil, ni pour embarquer à fin d'un grand voyage dans un port de l'angoisse ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a le choix dans sa filmographie...que dirais-tu de " la femme modèle" ou bien " leçons de séduction" ou encore" le plus beau cadeau du monde"?
      De toutes façons, " les femmes mènent le monde" donc c'est moi qui décide!
      :-D

      Supprimer
    2. Ton second prénom : Modeste, I presume ?

      Supprimer
    3. La modestie, c'est savoir que l'on est génial mais ne pas le dire.
      ^^

      Mais non, j'rigole!

      Supprimer
    4. Si demain j'écris un bifton racontant la façon dont je me rase, ça m'étonnerait que ça se bouscule au niveau des commentaires !

      Supprimer
    5. Ça peut être très sexy, en même temps... Mais c'est sur que si tu pars perdant...

      Supprimer
    6. Je suis d'accord avec Célestine, un homme qui se rase, c'est agréable à regarder! Et si en plus, il ne se coupe pas, ça peut devenir le héros du coupe-chou! ;o)

      Supprimer
    7. Chiche ? Avec photos à l'appui. (photos de mon rasoir mécanique Gillette II, 35 ans d'âge, un mec ça investit à minima dans les produits de beauté) ];-D

      Supprimer
    8. Toi belles châsses avec ton regard, quand tu visites un cimetière colle toi des lunettes noires, sinon tu vas réveiler les morts !

      Supprimer
    9. "...un homme qui se rase, c'est agréable à regarder!"
      Me v'là mal parti pour envoler le coeur de ces dames !
      Que diriez-vous d'une barbe 100% bio, toute douce, brune à reflets roux en été, où gratouiller doucement du bout de vos ongles roses ?
      Ou d'une moustache du même tabac, qui chatouille dans les naseaux quand on se roule un palot ?

      ;o))))

      Supprimer
    10. @Andiamo je vais éviter les cimetières alors...

      @Candide une barbe bio...on n'arrête pas le progrès...

      Supprimer
    11. 100%, bella ragaza !
      Bon, je la taille de temps en temps...

      Supprimer
  8. Tout n'est qu'artifice, alors, un peu plus, un peu moins, si ça te fait du bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouais...on peut voir ça comme ça.
      Il est vrai que rester belle au-delà de quarante ans demande une somme d'efforts pas naturels! Il n'y a pas que le maquillage. Il y a les heures passées à transpirer en faisant du sport, les séances chez le coiffeur, pour traquer le cheveu blanc vengeur, les gommages, massages, l'hygiène de vie qui nous empêche au prix d'une volonté surhumaine, de céder quotidiennement à l'appel pressant des gaufres et des frites et autres douceurs gourmandes et assassines...
      Heureusement que ça fait du bien. Et pas qu'à soi-même!
      ;-)))

      Supprimer
  9. Athalie disait : " pour réparer des ans l'irréparable outrage " !
    Heureusement nous n'en sommes pas encore là, ah ben non quand même ! ! ! ! ! !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah? il a dit ça Attali? Il parle beaucoup dans les médias, en ce moment...

      ;-)))

      Supprimer
    2. sable du temps07 mars, 2014 22:42

      en fait Athalie ( de Racine ) ... parlait de sa mère qu'elle voyait en songe ! ! !

      Supprimer
    3. Ça ne change rien à sa phrase: le temps outrage tout le monde...
      Elle t'a pas fait rire ma vanne sur Attali? ^^

      Supprimer
  10. C'est bien pour cela que dans ma petite chaussette de laine pour mes vieux jours, histoire de faire fructifier mes petites économies, j'ai des actions L'Oréal !
    le Nude Magique BB Cream Anti-Cernes - le Stylo Touche de Lumière - le Nutri Lift Gold - le Revitalift Laser X3 Sérum Anti-Âge Peau Neuve 30 ml etc etc. Je suis tout ça de très près, dans l'attente de mes dividendes juteux !
    Merci à tous les chimistes et artificiers qui rendent les femmes du tonnerre…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " En effet, celui qui vous conteste parce qu'il a des arguments à faire valoir, est quelqu'un qui vous reconnaît dans votre parole"
      Je suis ravie que tu me reconnaisses aussi bien dans ma parole, cher Alain. Le pire, c'est que tu as raison. Loreal fera faillite quand les hommes arrêteront de loucher sur la petite pisseuse d'en face et trouveront " du tonnerre" leur femme avec ses plis, ses rides, ses cheveux blancs et ses seins qui tombent. Mais ça c'est dans les histoires et dans les chansons de Brassens. Même les héroïnes raciniennes en étaient déjà persuadées...demande à Sable. ..

      Supprimer
    2. Enfin quand je dis le pire...c'est qu'une expression, hein?

      :-)))

      Supprimer
    3. Saturne la tête ton commentaire.
      Baci

      Supprimer
    4. Je vois que tu as d'excellentes lectures !
      :-))

      l'Oréal fera faillite quand les femmes réaliseront que des hommes les aiment, et qu'elles sont toujours belles, eussent-elles plis, rides, cheveux blancs et seins qui tombent...
      Ce jour là la tyrannie du paraitre sera vaincue !
      Mais comme dit la chanson : "Quand les hommes vivront d'amour.... nous, nous seront morts mon frère" ...
      Remarque, c'est peut-être commencé.... À l'instant l'Oréal est en baisse de - 0,58% ....

      Supprimer
    5. Youpi, enfin une bonne nouvelle!

      Supprimer
    6. Et...oui, j'ai de très bonnes lectures, je le reconnais.

      Supprimer
  11. Hey !! moi aussi je suis une vraie diva du parking !
    oui , oui , un peu d'ordre à nos cheveux , un peu de noir sur nos yeux ...ça leur plait
    j'aime ce rituel , pas trop mais assez pour allumer le regard , un peu d'addict sur les lèvres , et le parfum
    ah le parfum , celui qui envoute .. !
    J'aime quand on me dit " tu sens bon .."
    l'autre soir , par inadvertance , j'ai mis du rouge sur un vêtement blanc
    il m'a dit " c'est pas grave ..."
    c'est un artifice vieux comme le monde , pouponnons nous Célestine ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pouponner, pomponner. :-))). ..toujours des actes d'amour selon moi.
      Vieux comme le monde, tu as raison. Bien plus vieux que Photoshop...et pas forcément féminin, se mettre de la peinture sur le visage était ( est toujours?) d'ailleurs réservé aux hommes dans certaines ethnies.
      Il est bon de se dire que sans maquillage, les vrais divas des sunlights sont des filles comme nous. Sharon Stone au saut du lit, c'est plus Sharon Stone, c'est Odette Toulemonde. Mais avec son blush de prisunic, elle est bien jolie quand même, Odette...

      Supprimer
    2. Odette Toulemonde! J'aime !

      Supprimer
  12. Yep ! Et je dirais même plus: ça fait partie du savoir-vivre. Quand je reçois, je dresse une jolie table, de jolies assiettes contenant et contenu, je range la maison, etc... C'est pareil pour le spectacle que j'offre à regarder, je fais des efforts pour avoir l'air potable, aimable, etc... (pote et ami c'est la même chose ;-)) , le tout sans excès, juste de quoi améliorer l'ordinaire :-)
    Jamais sans mon gloss....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ta définition du mot " potable" ...présentable pour tes potes. ;-)
      Peut être que maquiller n'est pas le bon mot, finalement... il fait trop penser à un truc pas clair, genre maquiller une voiture volée, donc tricher, dissimuler, masquer...
      Non décidément, je préfère rehausser, je m'en tiens à la définition anglophone-saxonne de make up.
      Jamais sans mon khôl, Helmut!
      Bises parfumées au lipstick polychrome.

      Supprimer
  13. Quel joli billet, d'une gaieté obstinée qui veut avoir le dernier mot sur les ombres... Oui, un petit coup de main pour soi, pour se sentir soi, pour se sentir prête aux regards et à donner ses sourires en sachant qu'ils sont aussi parés que possible. Oui. On a une image de soi. C'est la nôtre et on y a droit. C'est derrière ce maquillage ou cette absence de maquillage qu'on sait qu'on se montre le mieux. Et qu'on plaira à ceux qui... oui, aiment les femmes maquillées ou les femmes "eau et savon".

    Bravo! Et de jolis yeux, ça mérite le plumetis de la brosse et le tracé du pinceau, ce sont des oeuvres d'art :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir " le dernier mot sur les ombres" rien ne vaut une belle ombre à paupières...
      ;-)))
      Merci pour l'œuvre d'art, ça fait toujours plaisir. ( hein? Mais oui je suis modeste, mais non je n'ai pas un ego surdimensionné, j'ai de beaux yeux, je sais, dommage que mes oreilles les cachent...)

      Supprimer
  14. Joli, joli, tout joli minois, ce toi!


    Pour un visage heureux

    Prenez un pinceau prenez une palette
    déposez sur vos lèvres quelques jolies paillettes
    Prenez un petit bout de ciel
    puis un grand morceau d'arc-en-ciel
    et colorez le bord de vos yeux
    pour dessiner un visage heureux
    Pas besoin de grands cosmétiques
    juste une jolie technique
    Saupoudrez de quelques étoiles
    Sur les joues, du rose en voile
    Où voulez vous donc en venir ?
    A sourire, vraiment ? A sourire !

    Sourire d'Ep' au gloss orangé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie la reinterpretation de Queneau! Pour un art cosmétique, par Epamine... Ça t'a une de ces gueules!
      Merci. ^^

      Supprimer
  15. Hé oui on aime les femmes maquillées lorsque c'est joli et pas trop voyant. C'est important de prendre soin de soi d'ailleurs moi aussi j'en tartine des cosmétiques mais pas du maquillage hein...ça je pourrais pas. Quand au parfum et à l'odeur, c'est impossible de sentir bon tout le temps et à tout heure mais ça me rend dingue de voir qu'en 2014 certains et certaines n'ont toujours pas découvert l'existence du déodorant...
    Bises Célestine, la diva des parkings, la diva du dancing...hé oui moi j'ai pas de références culturelles ou intello...mais ça fait rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te dévalorise pas, Mindounet. Les divas du dancing, c'est en y pensant que j'ai écrit "diva du parking".
      Ce fut un super tube des années 80, et c'était mes vingt ans.
      Intello, intello, est-ce que j'ai une tête d'intello? ;-))))
      Pour le maquillage, tu peux juger sur pièce (en bas) je ne fais pas dans le charbonneux...

      Supprimer
  16. On dit que le bonheur d'être se lit dans les yeux! Au moment chère Célestine où tu parles du plaisir de se faire belle, j'en vois qui se camouflent dans un accoutrement terne de bigote, noir de tristesse!
    Comme j'aime au croisement de mon chemin, ou partout ailleurs, voir, admirer, et être subjugué par les beaux visages de ces femmes qui nous rendent la vie ensoleillée et belle!
    Etant plongé , aujourd'hui, dans la lecture d'un roman de Stendhal, "le rouge et le noir", je me plais à relever, en relation avec l'esprit de ton billet, ces petits extraits:"
    1-La pureté de l’âme, l’absence de toute émotion haineuse prolongent sans doute la durée de la jeunesse. C’est la physionomie qui vieillit la première chez la plupart des jolies femmes.
    2-C’est une jeune fille de seize ans, qui a des couleurs charmantes, et qui, pour aller au bal, a la folie de mettre du rouge( je préfère qu'elle reste naturelle, celle-la!).
    3-Pour Julien, jamais il ne s’était trouvé aussi près de ces formidables instruments de l’artillerie féminine( que sont les produits de beauté, pour moi!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez d'accord avec la phrase numéro 1. Je pense que le caractère influe sur le visage.
      Je connais des gens qui ont un visage déformé par la haine.
      Les bons sentiments adoucissent les traits.
      Tu as de belles lectures, Bizak.

      Supprimer
  17. Avec ce billet, je découvre avec stupéfaction (moi qui étais persuadé du contraire) que tu as plus de points communs avec Liliane Bettencourt qu'avec son homonyme phonétique Ingrid Bétancourt d:^D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tss...tu me déçois...ainsi, je ne pourrais plus avoir le prix Nobel de la paix, selon toi? Juste parce que je mets un peu de rouge à lèvres?

      ;-)))

      Supprimer
  18. Chère Soeur Anne Celestine, du haut de ta tour d'ivoire, aurais-tu manqué ma réponse en missive privée sur la Vallée des Loups et le Vicomte? De plus, Gente Dame, ici même je n'ai point réussi à te répondre sur "répondre" et l'hébergeur me cause tourment. Nonobstant ces contrariétés je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, complètement.
      J'en suis marrie. Tu me le renvoies?
      Vilain blogger qui embête mes copains!

      Supprimer
  19. Je ne fais ni partie des sublimes, ni des je m'en fous ??? Et c'est rare que je me souris dans le miroir ?
    Suis-je normale ????
    Bisous et merci pour cette douceur matinale :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, si tu as bien lu, je ne fais pas partie des sublimes naturellement, ni des filles qui s'en foutent de leur image. 'mais comme dit Candide ci-dessus, nous sommes nous mêmes et c'est déjà pas mal!
      Bisous petite Marie.Bonne journée.

      Supprimer
  20. "Suis-je normale ???? "
    Quel vilain mot, Petite Marie !

    Tu es... toi. Non ?

    :o)

    RépondreSupprimer
  21. Un peu comme Marie... je ne me fous pas des autres et de moi, je me suis habituée à voir l'image doucement se faner et s'adoucir avec les années mais cela ne m'empêche pas de sourire dès le matin... Et puis, j'ai un homme qui n'aime pas le maquillage et surtout qui m'aime telle que je suis. bisous ma très belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne se fout des autres, hein, Brizou. J'ai juste dit que certaines femmes s'en foutent de se maquiller. Et je les respecte.
      Moi je fais surtout ça pour me plaire à moi même...
      Je te fais de gros bisous ma Brizette.

      Supprimer
  22. Elle a raison de se faire belle pour les autres et surtout pour elle. J'aime aussi ce moment et n'en suis pas encore au ravalement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça, je n'en doute pas , marie Madeleine! Tu as un visage exceptionnellement jeune!

      Supprimer
  23. Lors un rendez-vous galant ou presque — ou qui pourrait le devenir — et tandis que nous trinquons en soutenant nos regards rieurs, je pense immanquablement au temps que cette femme a passé (perdu?) pour moi avant de me rejoindre. Elle est impeccable. Elle a choisi son parfum entre cinq, sa tenue et ses bijoux entre cent. Elle s'est recoiffée, elle s'est maquillée avec soin. Elle ne s'est rien épargnée pour se faire désirable ou séduisante. Je sais confusément ce qui lui en a coûté de plaisir et de crainte, d'assurance et doute.
    Celles qui me plaisent ne laissent rien au hasard. Elles ont compté leurs atouts et je sais bien vite quelle partie nous allons jouer.
    Quoi de plus troublant que cet effort pour être la plus vibrante possible à nos yeux d'hommes éperdus? Pour que son dernier sourire du soir soit aussi le plus beau, le plus doux et le plus délicat...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher ami, vous me faites l'honneur de ce magnifique commentaire, et c'est la première fois...je suis fière de vous rajouter à mon totem, vraiment.
      Que dire si ce n'est que je ne suis pas surprise que vous parliez si bien des femmes, vous qui les caressez souvent avec bonheur du bout de votre crayon.
      Quand je choisis mon parfum entre cinq, je prends le numéro 5... ;-)

      Supprimer
  24. Le maquillage et les fringues sont les pendants réversibles de la phase la plus dangereuse du reléookage...

    juste pour le plaisir...
    http://www.youtube.com/watch?v=qIMzJlv0jJ8
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente Lynda Lemay ...
      C'est vrai qu'e cela ne fait jamais plaisir de ressortir défigurée de chez le coiffeur. Mais même si c'est plus long, ça reste heureusement réversible!
      Grazie per la canzone
      Baci

      Supprimer
    2. Réversible, oui, mais pas pour la soirée du grand éblouissement....
      Molto baci

      Supprimer
    3. Je n'ai pas compris: je dois fatiguer!

      Supprimer
    4. Ben manifestement Dame Lemay n'avait pas pu assumer son rencard avec la tête que lui avait fait son figaro...
      Baci

      Supprimer
  25. Et le charme t'en fais quoi, Célestine ?
    Faut-il être artificielles pour être plus belles ?
    "Soit elles sont sublimes, soit elles s'en foutent", pas d'autres alternatives ?...
    Revenons-en à La Vache qui Rit. Elle a presque un siècle d'existence (1921) et elle reste la même ! Je me souviens qu'ils avaient lancé un concours pour changer son look et RIEN ! Tout le monde tient trop à son image.
    Un maquillage parfait, certes, apporte une touche raffinée et complète une toilette.
    Mais cacher les petites imperfections de l'âge sous des tas de crèmes, quelle poisse, ça poisse et ça laisse des traces, hein, Antiblues, comme pour le rouge !
    Moi, je dis tout le temps qu'on me trouve le matin comme on m'a laissée le soir. C'est ma tête et j'y tiens !
    Quant au tirage de peau, alors là, ça me fait frémir quand je vois quelques beautés devenues de vraies laideurs... Idem pour les joues ou les lèvres botoxées. Que c'est moche alors...
    Allez, je vais passer pour la tatie danielle, j'arrête ma sérénade, je rabâche, je vieillis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soène, je te suis à fond de fond ! Dans le même genre de réflexion, j'ai une amie "avec des formes" qui dit toujours : "Je n'ai qu'une ride et je suis assise dessus". J'adore.

      Supprimer
    2. Bon ben mon bon Souf, tu as bien raison.
      Je te laisse avec Soene. Je retourne me mettre un peu de rouge, mais derrière la cravate. Du gros qui tache.
      :-D

      Supprimer
    3. Tatata Soene tu ne me feras pas croire que tu ne t'entretiens pas... Quand je t'ai vue, je n'ai pas vu a Lyon une nana qui se laisse aller.
      Sourire soigné, jolies mains coiffure impeccable et beaucoup de charme. Et moi, tu as le souvenir d'un pot de peinture ambulant?
      Je ne suis jamais plus maquillée que sur ma photo en bas. Il y en qui ne s'en étaient même pas aperçus. :-)))
      Je n'ai pas vu un seul smiley dans ton commentaire. T'es vraiment en colère? ;-)
      Bises

      Supprimer
    4. @ SF
      Tu connaissais Jeanne Calmant?
      @ Célestine
      Je ne sais pas pourquoi, mais je n'aime pas le verbe maquiller. Ca a un petit côté voiture volée....
      A défaut de mieux, je préférerais l'anglicisme Make-upée (admire l'effort...:-) )
      Baci per te

      Supprimer
    5. Le 7 mars à 10h45, je répondais ça à Myosotis:
      J'aime bien ta définition du mot " potable" ...présentable pour tes potes. ;-)
      Peut être que maquiller n'est pas le bon mot, finalement... il fait trop penser à un truc pas clair, genre maquiller une voiture volée, donc tricher, dissimuler, masquer...
      Non décidément, je préfère rehausser, je m'en tiens à la définition anglophone-saxonne de make up.

      je dis ça je dis rien.
      la tua sorellina
      baci

      Supprimer
    6. Les moines d'avant Gutenberg enluminaient les majuscules de leurs parchemins. C'est un peu la même opération que les femmes font, le matin, devant un miroir, mais va expliquer sérieusement à ton homme que tu vas t'enluminer la tronche sans le voir rire...:-D
      Pourtant c'est joli comme tout ces majuscules gothiques entourées de bleu, de rouge et d'or.....
      Baci

      Supprimer
  26. Je reprends !
    MDR !!
    Les grands esprits se rencontrent !
    J'ai été lire ta réponse à mon com sur ton autre billet et je te disais que les smileys manquaient chez Blogspot pour adoucir mes propos !
    Tu vois !

    Donc, je smileyse mon com précédent !

    Et le charme t'en fais quoi, Célestine ? (lol)
    Faut-il être artificielles pour être plus belles ? (yeux ronds)
    "Soit elles sont sublimes, soit elles s'en foutent" (soupirs) pas d'autres alternatives ?... (interrogation)
    Revenons-en à La Vache qui Rit (clin d'oeil). Elle a presque un siècle d'existence (1921) et elle reste la même ! Je me souviens qu'ils avaient lancé un concours pour changer son look et RIEN ! Tout le monde tient trop à son image (celle de la Vache bien sûr) (RIRES).
    Un maquillage parfait, certes, apporte une touche raffinée et complète une toilette.
    Mais cacher les petites imperfections de l'âge sous des tas de crèmes, quelle poisse, ça poisse et ça laisse des traces, hein, Antiblues, comme pour le rouge ! (cry)
    Moi, je dis tout le temps qu'on me trouve le matin comme on m'a laissée le soir (lol). C'est ma tête et j'y tiens ! (dents bleues)
    Quant au tirage de peau, alors là, ça me fait frémir quand je vois quelques beautés devenues de vraies laideurs... Idem pour les joues ou les lèvres botoxées. Que c'est moche alors... (dents vertes)
    Allez, je vais passer pour la tatie danielle, j'arrête ma sérénade, je rabâche, je vieillis ! (lol)

    Tu vois, y'en avait des smileys de ponctuation !

    Je suis d'accord aussi, les yeux disent tout, souvent. Pour ma part, je ne peux cacher aucun sentiment, de joie, de peine, de colère, et c'est très difficile à gérer !

    Bisous

    @ Saoul Fifre, merci !
    Les rondes ont la chance d'être moins ridées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben je comprends beaucoup mieux comme ça!

      Supprimer
  27. Du coup, Célestine, je n'ai pas répondu à ta réponse (lol)
    Je suis attentive à mon image, je me crème mais je ne maquille pas. Je suis classique et je le reste et je suis bien comme ça (clin d'oeil)
    (cry) mais non, tu n'étais pas peinturlurée lors de notre rencontre et j'aime les femmes qui se maquillent si c'est fait avec goût et si c'est leur genre (sourire)
    Et non je n'étais pas (trop) en colère, mais me sourire à moi même, tous les matins, ne me rends pas plus "estimable" et d'ailleurs, j'ai besoin de mes lunettes pour bien me voir et à la salle de bains je ne les mets pas ! (lol)
    Avoir une trop haute estime de soi aveugle...

    Ayé, je crois que j'ai fait le tour de la question (lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon j'en déduis que l'on est comme on est et n'y pouvons rien changer...
      Bises

      Supprimer
    2. Tu es gentille d'avoir pris de ton temps pour me faire des réponses aussi circonstanciées...
      On est comme on est, et les vaches qui rient seront bien gardées, si je dois tirer une moralité de tout ça...
      Cela dit, les smileys chez blogspot sont possibles, à condition de les connaître.

      Petit alphabet a l'attention de ma Soene préférée:

      :-) Sourire

      :-))) grand sourire

      :-/ Contrariée

      :-( triste

      :-((( très triste

      :-D mort de rire

      :-O Étonné

      8-O Très étonné






      Supprimer
  28. Moi je ne sors jamais si je ne suis pas maquillée ! Mais comme je ne savais pas bien le faire, je me suis offert un cours il y a quelques mois avec une maquilleuse professionnelle et depuis chaque matin je reproduis consciencieusement tout ce qu'elle m'a appris pendant 3 heures et j'aime ça:-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super mammilou, il n'y a pas de mal à se faire du bien, comme disait ma grand-mère.

      Supprimer
  29. Comme je comprends et partage ce billet chère cel, moi qui suis devenue allergique a mes lentilles, au crayon, au rimmel, a la poudre à tout ce qui souligne la féminité.., au quotidien, me voici donc naturelle de force, mais lorsque je me fais "plus belle" les compliments pleuvent... Merci mes chéris!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas, ma belle Delphine.
      Et je te répondrai qu'il existe des tas de produits anallergéniques en pharmacie.
      De quoi se faire du bien sans se faire de mal.
      Gros kiss

      Supprimer
  30. Etre belle au naturel n'exclu pas de donner un petit coup de pouce à la nature....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, c'est le principe des jardins: on y sublime la nature... ;-)

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.