samedi 22 décembre 2012

Un Noël de Peau d'Âne

Plus que jamais, en cette période trouble où tous les sentiments s'exacerbent, j'ai envie de regarder haut et loin. Et de vous offrir ma vision céleste du monde.
Ni autruche béate ni corbeau de malheur, je préfère déployer mes ailes de colombe ou de papillon, et vous donner à regarder la soie des choses.
A travers le prisme chatoyant de mon optimisme, je ferai de Noël la joie simple des retrouvailles familiales, en goûtant chaque minute comme un cadeau supplémentaire de l'existence.
Je penserai à ceux que le bonheur a fuis, en les incitant à chercher au fond d'eux-mêmes s'il ne reste pas quelques étincelles d'espoir qui ranimeraient le feu et la faim de vivre.

Mon gâteau sera fait, comme celui de Peau d'Âne, de farine généreuse, d'oeufs frais , de sucre vanillé et d'eau de la fontaine, auxquels j'ajouterai l'anneau d'or de l' infinie délicatesse avec laquelle j'ai envie d'aimer... Sous ma pelisse d'animal rustre, qui représente l'apparence à laquelle jamais je ne m'arrête, se cacheront  les trois robes que je revêtirai pour l'occasion. 
Ma robe couleur du temps portera mon éternel appétit de connaître  chaque matin de nouvelles aurores pleines de promesses.
Ma robe couleur de lune, sera celle de mes émerveillements d'enfant à travers mon regard de lapis lazuli. 
Ma robe couleur de soleil enfin resplendira  de tout  mon amour inconditionnel de l'Humanité. 
Et en regardant les flammes danser dans la cheminée et dans les prunelles des enfants, j'écouterai avec la même surprise jubilatoire le flot tempétueux de mon sang battre sous ma peau, heureuse de ce miracle quotidien. Je sortirai de leur écrin des mots oubliés, sertis comme des joyaux ternis par le temps, et je leur redonnerai de l'éclat en les frottant doucement avec un chiffon de satin et des grâces de fée: 
Allégresse, partage, ferveur, abnégation, don de soi, exultation et espérance. 
Les mots de Noël.
Je vous le souhaite paisible et réjouissant.

63 commentaires:

  1. Juste être le premier commentaire et avoir une folle envie de lire "peau d'âne" et voir se refléter les étoiles dans un regard de lapis lazuli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un conte qui a sans doute contribué, enfant, à semer dans mes yeux ces petites étoiles d'or que seuls certains savent voir...
      Merci d'être le premier.

      Supprimer

  2. Gâte,ho!No’ailes;met Princesse

    Mon gâteau survit aux fins du monde!
    Mon gâteau est intemporel!
    Mon gâteau ne fabrique pas la souffrance!
    Mon gâteau n’est pas une bûche!
    Mon gâteau n’allume pas!
    Mon gâteau illumine!
    Mon gâteau ensoleille!
    Mon gâteau diamante!
    Mon gâteau est beau!
    Mon gâteau reste douceurs!
    Mon gâteau fusionne des mots!
    Mon gâteau se compose de cultures!
    Mon gâteau est riche!
    Mon gâteau exalte les sens!
    Mon gâteau se déguste!
    Mon gâteau se savoure!
    Mon gâteau édène les jardins!
    Mon gâteau azure!
    Mon gâteau altesse!
    Mon gâteau se lèche vitrine, visible de tous!!!!
    Mon gâteau se goûte du bout des doigts!!!!
    Mon gâteau s’accroche au parfum des lèvres!!!!
    Mon gâteau se dépose au lit d’une assiette en or!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très joli et lyrique poème, Petit Âne Gris.
      Attiré sans doute par le titre du billet? ;)

      Supprimer
  3. Oh oui, ton gâteau semble bien bon, la pâte tournée avec amour, mise sous la morsure du four juste ce qu'il faut pour en faire une merveille dorée, levée, appétissante et blanchie de sucre...

    Chacun a, je l'espère, des réserves de sourires et de confiance à utiliser ces jours-ci, quelles qu'aient été les épreuves vécues.

    Joyeuses fêtes chère Célestine, je sais que mettras, dans le gâteau, outre l'anneau d'or, une généreuse pincée de joie de vivre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'y emploierai, chère Edmée. Et ce ne devrait pas être très difficile pour moi, il faudra juste que je fasse attention, j'ai tendance à sur doser la joie de vivre! Il ne faudrait pas que ça tourne en sirop!

      Supprimer
  4. Oui mais rassure-moi, Célestine, tu ne te laisseras pas épouser par ton père le roi, j'espère d:) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est les vacances, j'avoue que j'ai laissé de côté la version psychanalytique du conte...pour me concentrer sur les belles robes.
      J'avoue que ta référence plombe un tout petit peu l'ambiance...
      mais juste un tout petit peu, hein?
      Allez j'oublie, c'est la fête!

      Supprimer
    2. On ne devrait jamais répondre sur le vif. Tu vois, deux jours après, je regrette de t'avoir dit que tu plombais l'ambiance alors que tu voulais juste rigoler.
      Aujourd'hui, ma réponse serait: "j'ai déjà épousé mon père quand j'avais sept ans, mais maintenant ça va mieux!"

      Supprimer
  5. _+
    ___________________“x”
    ___________________“@”
    _________________“@@@”
    ________________“@@@@@”
    _______________“@@@@@@@”
    _____________“@@@@@@@@@”
    ___________” ” ” ” JOYEUX ” ” ” ”
    _____________“@@@@@@@”
    ___________“@@@@@@@@@”
    __________“@@@@@@@@@@@”
    _________“@@@@@@@@@@@@@”
    ________” ” ” “ ” N O E L” ” ” “ ”
    ___________“@@@@@@@@@@@”
    _________“@@@@@@@@@@@@@”
    ________“@@@@@@@@@@@@@@@”
    _______“@@@@@@@@@@@@@@@@@”
    ______“@@@@@@@@@@@@@@@@@@@”
    _____“@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@”
    ___” ” “ “ “ ” À TOI ET À TA FAMILLE “ “ “
    _“ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “ “

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est magnifique ton sapin, Petit Singe Vert!
      merci beaucoup...joyeux Noël à toi, et à toute la bande des petits amis pelucheux.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Merci ma belle! Repose toi bien et n'oublie pas: les bons instits sont ceux qui se ressourcent pendant les vacances, afin de reconstituer les énormes réserves d'énergie dont ils ont besoin le reste du temps. Donc oublier la classe est une nécessité vitale et absolue. Crois en ma vieille expérience! Et ne te culpabilise pas: il y en a tant qui s'en chargent par ailleurs...

      Supprimer
    2. hihi ☺
      Tu me vois plus jeune que je ne le suis et c'est très flatteur!
      J'ai 52 ans, 34 ans d'ancienneté et j'attends de passer hors-classe...
      Gros bisous Célestine ♥

      Supprimer
    3. Oui, c'est vrai, tu es un peu comme moi alors: une extra-terrestre qui s'éclate encore dans sa classe au bout de tant d'années...
      Tu retrouveras tous mes billets "de classe" dans l'onglet "j'adore mon métier".
      Si tu as un moment...
      Je t'embrasse Cathy, envoie moi un petit mail tu as mon adresse en haut à droite. j'ai plein de choses à te dire...

      Supprimer
    4. Je te souhaite de très agréables fêtes et, surtout, de très bonnes vacances, Célestine ! Je te souhaite la même chose aussi, Cathy !
      J'espère que je parviendrais à m'éclater aussi longtemps que toutes les deux... pourtant, j'en doute mais c'est une autre histoire.
      @bientôt !

      Supprimer
    5. Merci Chab Ada-Ados ☺
      Le métier a beaucoup évolué : l'administratif et la consumérisation de l'école me perturbent beaucoup!
      Bonnes vacances et joyeuses fêtes!

      Supprimer
  7. noel un grand moment commercial! a nous de lui donner ses valeurs: amities , amour, joie de vivre ...et de faire une nouvelle place a ceux qui comme mon Papa passeront leur premier noel dans les étoiles...rude est la vie mais la volonte doit etre plus forte pour ceux que l'on aime:maman, mari, enfants et amis...profiter de chaque jour avec un sourrire en coin, c'est aussi ça la magie de noel! mais je serai tres heureuse de voir leurs yeux eblouis mardi matin au pied du sapin!c'est aussi fixer des souvenirs...bonnes fetes celestine ainsi qu'a tout tes lecteurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonnes fêtes ma châtaigne! Dans la grande roue de la vie, ton papa a fait son dernier tour et puis s'en est allé, parce que c'était son heure. Il est bie, maintenant, là haut dans les étoiles, où tu veux. Les enfants sont la joie de Noël, c'est sur eux que tu dois concentrer ton émotion et tes soins.

      Supprimer
  8. Comme tu le demandes, je ne plomberai pas "ta" fête en écrivant l'anti-thèse de ce billet. Ce monde en soie est très personnel, cependant. Bien trop de gens n'auront pas la chance d'avoir de belles robes, mais, dans leur coeur, une robe de bure qui blesse... même dans notre Bloguo.

    Tu es une "incorrigible optimiste", comme c'est beau de l'être :lol:

    Bon Noël Célestine & bisous d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Soène

      Je ne saurais trop te conseiller d'aller lire le billet d'Alain X , qui en matière de robe de bure, n'a de compte à rendre à personne, vu qu'il vit dans un corps de polyo depuis l'âge de douze ans, un corps qui le fait horriblement souffrir; tu comprendras peut-être un peu mieux ce qui m'anime. Attention, j'ai prévenu: je ne suis pas une autruche béate. Je connais les blessures et les robes de bures. Il y a aussi ceux qui crèvent de faim et qui n'ont pas le loisir de l'exprimer sur un blog. Les chômeurs, les malades, les clandestins, les SDF...Je sais tout ça. J'ai moi-même plein de blessures secrètes. Je tente juste de prendre une plume trempée dans l'espoir pour donner un peu de beau à lire et à rêver. Rien de plus.
      Passe un joyeux Noël, ma binômette. Tu as raison, j'ai de la chance d'être une incorrigible optimiste...

      Supprimer
    2. Célestine, tu ne sais peut-être encore pas trop, mais je "rumine" longtemps, je suis une Taureau et fière de l'être, comme je prends plaisir à répéter !
      Je suis donc venue lire ta réponse :lol:
      Tu as raison, rien de sert de se lamenter à longueur de journée, nos vies ne sont pas les plus moches, même si nous sommes sans cesse à la recherche de la perfection.
      On a même beaucoup de chance. Il faut que je me le dise plus souvent pour ne pas l'oublier !
      Gros bisous

      Supprimer
    3. Et moi je suis un bélier, c'est dire si entre bêtes à cornes on se comprend: au fil du temps, j'ai appris à moins foncer, à davantage mettre de l'eau dans mon vin. Mais j.ai toujours en moi cette fougue de bélier qui me pousse à m'emballer pour les choses auxquelles je crois. Et je crois en notre naissance d'amitié, même si elle n'a pas forcément l'air évidente du fait de nos fortes personnalités: c'est justement cela qui me plait en toi. Tu as du répondant. Merci d re-poser ce commentaire éclairante comme une petite bougie. J'y vois aussi le signe que tu tiens tes promesses. Binette, ma belle lyonnaise.

      Supprimer
  9. Belle est ta peau, Dame ...
    Je ressens si bien tes mots, si loin t'aime haut, cyprès pourtant ...
    "Tu es de ma famille ... du même rang, du même vent ..."
    Chère habitante, tu as revêtu lappe haut que j'aime et qui me touche, non, ne pas s'arrêter aux "zapparences" mais prendre le thym de découvrir le parfum d'un être ...

    Joyeux Noël à toi et à tes ans-faons, à tous ceux que tu aimes, chère Célestine, tu portes bien ton nom tu sais ... De tout mon coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ressens très fort aussi les liens qui nous rapprochent.
      Les ans-faons...c'est vraiment trop beau, ça.
      Merci pour mon nom aussi. C'est la version douce de mon vrai prénom, qui est tout aussi cosmique mais beaucoup plus guerrier...
      Joyeux Noël.

      Supprimer
  10. Mais comment peut-on écrire aussi bien ? C'est un vrai cadeau :-)
    Joyeux Noël ma Célestine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être par amour tout simplement...
      Joyeux Noël à toi et à tous les tiens , ma très chère MYO!

      Supprimer
  11. Si un p'tit vent frais s'introduit chez vous, sachez qu'il vient d'ici et qu'il est porteur de bonnes intentions.

    Mon père avait coutume de dire: je ne te souhaite pas ce que tu veux mais plutôt ce qui sera bon pour toi! Je vous envoie ces même voeux.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un "ptit vent frais", je veux bien vous croire, cher ami du Québec...
      Merci pour ces voeux que je prends comme un cadeau.

      Supprimer
  12. Pour un Noël de douceur et de poésie,
    un Noël de "lâcher prise"...
    La vérité? C'est bon de te lire :)
    Heureux Noël !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Antiblues
      C'est bon de lire ce que tu m'as écrit.
      Je te souhaite le plus doux des Noëls

      Supprimer
  13. Quand même, une autruche béate ... ça doit être rare, t'as pas une photo ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque, les autruches, ça a souvent de belles gambettes et un joli popotin emplumé.
      http://fr.123rf.com/photo_7332903_funny-autruche-cartoon.html

      Supprimer
  14. Joyeux Noël à toi aussi Célestine.
    Un peu de sirop, c'est bien aussi.
    http://www.youtube.com/watch?v=EQO9GBrtEEg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Mary Poppins, un de mes grands classiques, une figure mythique du club des incorrigibles optimistes...
      Je pensais que tu aurais mis l'extrait du Morceau de sucre qui aide la médecine à couler.
      Comme je dis souvent, on va tous au même endroit alors autant y aller en souriant.
      joyeux Noël!

      Supprimer
  15. Tiens c'était surtout à ça que je pensais :http://www.youtube.com/watch?v=v-zn__2KHD4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben voilà ce que c'est de répondre aux commentaires l'un après l'autre.
      Tu me rassures: on est en phase!

      Supprimer
  16. Bien plus qu'un joyau
    Dans un coffret tout beau
    Devinez quoi ?
    C'est le gros lot
    Tes chasses, c'est cadeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons, pour utiliser une litote, ou un euphémisme, que c'est ce que j'ai de moins moche...
      Merci de m'avoir appris ce mot en argot (et bien d'autres)
      Joyeux Noël!

      Supprimer
    2. Cousin Andiamo ne peut pas ne pas avoir pensé à Colette Renard :-) Elle a magnifiquement chantés les chasses dans Irma la douce:
      http://renaud.zigmann.org/2012/06/12/ la 2e vidéo.

      Supprimer
    3. Bien sûr!
      Regarde:
      http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2012/02/regarder-haut-et-loin.html

      Supprimer
    4. Bon sang, mais c'est bien sûr... Je me rappelle bien du billet où tu expliquais être une grande berclure** avec périscope intégré pour les foules compactes, mais j'avais oublié le crobard du cousin rital....
      Mea culpa.

      **petite vaudoiserie prise dans le sens imagé pour une femme de grande taille et dans son sens premier pour une perche à haricots grimpants. les Français parlent de grande sauterelle, est-ce mieux.....
      Blutchiamo

      Supprimer
  17. Merci pour ton optimisme inoxydable en ce jour deux du nouveau monde...
    Belles fêtes de fin d'année.
    Que 2013 apporte à tous un peu de tout ce que les années précédentes nous avaient promis sans tenir parole....
    Tournée générale de bises
    Blutch.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jour deux du Nouveau Monde...et si c'était vrai?
      Inoxydable, j'essaie, disons que les attaques de rouille ne durent pas bien longtemps, je suis faite d'un métal auto-régénérant (une sorte d'extra-terrestre en somme)
      Merci pour ta tournée générale. Par l'étang qui court, ça ne se refuse pas...
      Joyeux Noël!

      Supprimer
  18. Encore un très beau texte. Joyeux Noël Célestine. Gros bisous (pluvieux) de Belgique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Petit Belge, je suis touchée.

      Ici il a fait un temps superbe toute la journée, on aurait dit le printemps...C'était magnifique.
      J'ai oublié de prendre une photo :-(

      Je te souhaite de bien profiter de tes vacances pour te ressourcer.
      On fait un boulot fatigant, j'en ai bien conscience; parfois on tombe malade le premier jour des vacances, en bons élèves...
      Joyeux Noël!

      Supprimer
  19. Je crois que ce fut le film de mon enfance , j'ai rêvé devant la robe de Peau d'Ane , celle en or ;)
    Que ces moments de fête , te soient doux , garde ton optimisme , profite de ceux qui te sont les plus chers , profite de chaque moment heureux , garde les instants délicieux au chaud , garde ton énergie communicative

    je t'embrasse fort chère Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Catherine Deneuve y était sublime au temps de sa splendeur. Bien sûr, comme le fait judicieusement remarquer mon ami Saoul-Fifre, le thème psychanalytique du conte est très nettement le complexe d'Oedipe et l'inceste. Mais ne boudons pas notre plaisir,car tous les contes sont censés s'adresser à l'inconscient des enfants, tu as lu comme moi Bruno Bettelheim, n'est-ce pas? Il n'en reste pas moins que l'histoire est très belle.
      Je garde tout ce que tu me dis de garder, avec grand bonheur.
      Quant à toi, garde cette joie de vivre et ce naturel qui fait fondre chacun autour de toi.
      Je t'embrasse fort moi aussi, Jeanne.

      Supprimer
  20. Ah, tu me fais sourire tout grand avec la juxtaposition entre « la joie simple » et la robe de la dame sur l'image. :-)

    Merci célestine. De très bonnes fêtes à toi itoute !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était évidemment une figure de style, l'allusion aux robes. En réalité, je crois que je vais rester en jean une bonne partie des vacances...

      Supprimer
  21. En trois mots et tout simplement : Joyeux NOEL ! EnJoy !

    RépondreSupprimer
  22. tu sais trouver les mots...
    Joyeux Noël..
    ici le gâteau restera à l'état de projet:la gastro a frappé la cuisinière
    PS:j'aime beaucoup ce film

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh pauvre cuisinière! J'espère que tu vas aller mieux bientôt! C'est pas cool, juste pour Noël. Je t'embrasse.

      Supprimer
  23. Et en plus, avec ton costume de Peau d'Ane, tu peux sans problème faire de la figuration dans une crèche vivante ! :~)

    Doux et joyeux Noël à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est beau, les crèches vivantes...Ici, elles sont superbes. Le Midi,c'est quand même le pays des Santons...

      Supprimer
  24. J'aime ton optimisme qui jaillit sans cesse telle une énergie renouvelable et dans le but avoué du développement durable ! Je suis partagée en ces temps de Fêtes qui, si elles rassemblent, nous mettent aussi sous le nez certaines failles béantes qui existent dans toutes les familles mais comme je prends les chose résolument du bon côté, j'occulte et je passe au meilleur ! Joyeux Noël avec les tiens Célestine et surtout ne change pas ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu lis mon billet suivant, tu verras que ces failles, ces zones d'ombre sont bien présentes en moi. je n'éprouve pas la nécessité de les raconter à mes lecteurs. Enfin, pas tout le temps.
      Bienvenue au club des incorrigibles optimistes.

      Supprimer
  25. Que j'aime ce film de J. Demy ! Il devrait être remboursé par la Sécu tellement il irradie le bonheur ;-) Et merci pour le gentil commentaire laissé chez moi, il m'a émue, sensible que je suis aux petites attentions.
    J'espère que tu as passé un très bon Noël, bonne soiré à toi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, je commenterai plus souvent chez toi...Toi aussi,j'espère que Noël a été bon et t'a gâtée...

      Supprimer
    2. PS: j'adore ta photo de profil.

      Supprimer
    3. J'ai complètement craqué devant ce tableau (de Rick Bentham). Et oui, j'ai été fort gâtée pour Noël :-) Bonne journée !

      Supprimer
  26. Il est très beau, c'est vrai. Il te correspond parfaitement.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.