samedi 16 octobre 2010

Méli-mélo

Elle a, comme la Chloé de l'Ecume des Jours,  un nénuphar qui lui pousse dans le ventre, et elle va devoir lutter pour l'extirper. Nous avons formé spontanément une chaîne d'amitié, nous allons lui écrire de nombreux petits messages, des anecdotes de l'école, des blagues, des mots tous simples qui vont l'aider à combattre cette chose. Et dieu que c'est rassurant de voir des êtres humains s'entraider, en ce monde brutal et insensible. Chacun se dit qu'il pourrait se retrouver à sa place et qu'alors, combien il apprécierait ces mots gentils, ces messages, ces petits signes qui raccrochent à la vie. Allez, après une semaine où les gorges se sont serrées, tout cet espoir qui jaillit, ça fait du bien.
Le ciel, plus que jamais, m'a paru brillant ce soir, et la lune gibbeuse riait , à demi cachée derrière son masque. 
Je me souviens d'un cours de philosophie en terminale, où notre professeur nous avait demandé, d'une manière originale, de nous approprier le cours en choisissant entre Rousseau et Voltaire, et de jouer, deux par deux, une saynète dans laquelle nous nous affronterions à coup d'idées. Ce genre de pugilat me plaît bien. J'étais Rousseau, et je défendis avec brio la thèse de la bonté naturelle de l'homme. Je dus être convaincante puisque mon Voltaire s'effondra sous le poids de mes arguments.
Cette petite heure de mon histoire personnelle décida certainement d'une part importante de ma vie, car mon penchant me porte toujours naturellement à chercher en mes semblables tout ce qu'il y a de meilleur. L'optimisme est pour moi  un art de vivre. Et j'ai ressenti dans vos messages une autre chaîne de solidarité, plus virtuelle, certes, mais pourtant si palpable, et tellement pleine de cet optimisme dont je me nourris! Merci à tous.


dessin internet

8 commentaires:

  1. Il fut pour moi le sel de ma vie et l'est encore !!!

    Bises

    RépondreSupprimer
  2. C'est sans doute ce qui te donne cette force extraordinaire malgré les années...bonne journée cher Walter.

    RépondreSupprimer
  3. ah oui, essayer d'être lucide tout en gardant ses lunettes teintées de rose, voilà ce que je tente de faire, jour après jour ;-)
    il y a des jours où ça marche moins bien et alors c'est bon d'avoir d'autres gens qui nous soutiennent!
    bon courage à vous tous, nous avons aussi une collègue chez qui on vient de découvrir ce "nénuphar"...

    RépondreSupprimer
  4. Regarder le sunny side of the street est la seule façon, pour moi aussi, de regarder la vie. Il y a de vilaines choses, à gauche et à droite, et on doit les voir, admettre qu'elles y sont. Mais on ne peut pas arrêter de trouver que le soleil est si beau et donne tant de lumière ...

    Courage ... j'envoie mes pensées à la dame au nénuphar et à toi!

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. j'ai en effet déjà remarqué que tu as l'art de trouver les bons mots et les bons arguments pour défendre ce à quoi tu crois...
    Je trouve cela excellent !

    RépondreSupprimer
  7. Comme tu me ressembles en cela Célestine! ou comme je te ressemble si tu préfères!

    RépondreSupprimer
  8. Je me reconnais aussi un peu dans ce coté optimiste :)) Trop de mal à ne voir que le mauvais coté des choses, des gens et c'est si triste ... on me qualifie régulièrement de naive :) Plein de pensées pour ton amie au nénuphar, être entourée de personnes telles que toi ne peut qu'être bénéfique.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.