lundi 27 avril 2009

Bruno Heitz


Dans le secteur très fourmillant de la littérature jeunesse, c'est un illustrateur que j'ai rencontré il y a quelque temps, dans une fête du livre, et entre lui et ma classe se sont tissés des liens très forts au travers d'une expérience magnifique pour de jeunes enfants: rencontrer un professionnel et partager des instants rares de recherche, de création et de réalisation. Nous voilà partis dans la conception d'un livre, et ce matin ils regardaient la maquette prendre forme sous leurs yeux avec le regard émerveillé d'une mère devant son enfant.
Nous n'en sommes qu'à l'ébauche du projet final et déjà ils parlent de LEUR livre.Leurs personnages prennent forme,l' histoire se tient, et des vocations d'écrivains ou de dessinateur se font jour. En amont, nous avions lu pendant deux moins les livres d'icelui, à l'occasion d'un rallye lecture passionnant. Les tribulations de Louisette la Taupe n'ont plus de secret pour nous.Cette chère Louisette!
Côté acquisitions, écrire un livre est un vrai challenge: tous les sens sont en éveil , orthographe, grammaire, vocabulaire, conjugaison, géométrie, arts plastiques...Merci, Bruno pour cette bonne matinée. Je veux bien t'aider pour ton blog en échange...

6 commentaires:

  1. Super ! ça c'est aussi le genre d'activités que j'adore ! Fait "presque" pareil avec des 6è segpa cette année, restitution sous la forme d'un magazine. Avec contraintes de mise en page, de colonnage... instants riches pour tous.

    RépondreSupprimer
  2. Merci chère F pour ton commentaire. En revanche je suis très déçue, je ne parviens plus à aller sur ton blog. Un coup des "veilleurs d'internet"? Une fausse manip? ou une volonté délibérée? J'avais commencé à le visiter, attirée par la richesse et la vérité des textes, et par la photo de cette montagne qu'il me semblait reconnaître. Ne serait-ce point le Mont Aiguille?
    A bientôt de tes nouvelles, j'espère...

    RépondreSupprimer
  3. unjourapreslautre.blogspot.com.
    Ni fausse manip ni (pas encore !) de censeurs ! juste un test, une subite envie de me cacher !
    Nan, pas le Mont Aiguille...(aaaah, ravie de voir que madame connait le Trièves !) mais quelque part en Chartreuse... un pan de montagne écroulé au 12è siècle.

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique initiative, Célestine, Bravo!

    RépondreSupprimer
  5. Merci Delphine, c'est gratifiant de se voir ainsi encouragée dans ce métier exigeant et difficile... Bonne soirée!
    Célestine

    RépondreSupprimer
  6. Chère F
    Ah! la Chartreuse! Pour une native de la montagne, Barcelonnette pour être précise, ce mot évoque la splendeur des cimes et le vertige des abîmes de la Haute Montagne.
    Merci de ta confiance chère collègue, je vais pouvoir me replonger dans tes textes somptueusement écrits.A bientôt sur le Net.
    Célestine

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.