vendredi 9 octobre 2020

Alba

 


 Toc...toc... Qui a frappé à la porte hier soir, quand les paupières de la nuit commençaient à tomber sur mes yeux rougis ? Qui est venue m'accrocher  ma deuxième étoile de mamie, tout doucement, sans faire de bruit ? 
Il paraîtrait que tu te nommes Alba. Tu le sais, au moins, petite fleur de jasmin, que l'Italie coule dans mes veines ? Que ton prénom me fait rêver, et m'emmène flâner à Milan, à Florence, à Padoue, sur les traces de notre aïeule et de son tempérament de feu ? 
Tes parents n'auraient pas pu mieux choisir. Après Sibylle la Grecque, Alba la Romaine. Tous les parfums de la Méditerranée dans une corbeille d'Anjou.  Des cyprès, des toges drapées, des Vespas de Dolce Vita...
Décidément, la vie continue de me bradasser dans tous les sens. Mais j'ai le coeur bien accroché, comme la lune sur le clocher ! Depuis une semaine, je pleure mon village martyrisé par les éléments et aujourd'hui, tu me redonnes le sourire, té, galinette. Vivement la semaine prochaine que je puisse te serrer de bonheur...
Alba la Blanche, tu as enrubanné ma nuit comme une pochette surprise dans du papier gaufré. Bienvenue dans ce monde splendide, étrange et perpendiculaire. Passionnant et cousu de fil blanc, cousu de fil du temps. 
Je nous vois bien, toutes les trois, toi, ta grande soeur et moi. On est faites de la même eau, du même feu, du même bois. On fera une fine équipe. On écrira à la plume sergent magique sur les trésors de l'enfance et sur les secrets des jours. On écrira la vie, cette formidable aventure. Ce sera bien. 
Ce sera très bien.

54 commentaires:

  1. bienvenue à la petite Alba et félicitations à la famille!

    RépondreSupprimer
  2. Quel joli bébé et quel beau billet. Félicitations aux parents ainsi qu'à l'heureuse grand-mère.

    RépondreSupprimer
  3. Mon dieu qu'elle est belle !
    Elle a une peau...
    Je vois déjà son père regarder de travers les autres parents au jardin, sûr qu'ils ne sont là que pour lui voler sa fille.
    Et je ne parle pas de ses regards à ses camarades de lycée, ces chiens qui ne pensent qu'à ça.
    Bref, elle est absolument magnifique.

    RépondreSupprimer
  4. Tu es magnifique petite Alba avec tes joues si rondes, bienvenue dans ce monde où tu devras chercher des pépites de merveilles pour être heureuse. Merci petite fille de venir sécher les larmes de ta grand mère et de lui amener l'espoir, ce bien si précieux... doux bisous à toi

    RépondreSupprimer
  5. Bienvenue petite Alba. Nul doute que Mamie va t'apprendre à rêver devant les étoiles et la lune, devant frère soleil, devant les plus minuscules fleurs, devant le paysage du matin et l'écureuil espiègle. ;-) Bises alpines Mamie, je suis très heureuse pour toi.

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi je peux pas commenter, mon texte a été refusé deux fois. Et j'ai plus l'inspiration...

    Bienvenue à Alba dans le monde des humains d'amour et de bonne volonté !
    Soyez heureuses !

    RépondreSupprimer
  7. Les fées se bousculent à la porte de la chambre.
    – On arrive trop tard, Célestine est déjà passée.

    Tous mes vœux de bonheur.

    RépondreSupprimer
  8. Je comprends que tu sois bradassée par cette beauté !!!!

    RépondreSupprimer
  9. Quel bonheur de te lire ma chère Céleste ! quelle merveille cette petite Alba après Sibylle, si précieuses toutes les deux... une juste récompense après les pleurs de cette semaine... longue et belle vie Alba accompagnée de ta mamy que je félicite, comme ses parents.Tu es belle !
    BISOUS.

    RépondreSupprimer
  10. Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille
    Applaudit à grands cris.
    Son doux regard qui brille
    Fait briller tous les yeux,
    Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
    Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,
    Innocent et joyeux.

    Soit que juin ait verdi mon seuil, ou que novembre
    Fasse autour d'un grand feu vacillant dans la chambre
    Les chaises se toucher,
    Quand l'enfant vient, la joie arrive et nous éclaire.
    On rit, on se récrie, on l'appelle, et sa mère
    Tremble à le voir marcher.

    Quelquefois nous parlons, en remuant la flamme,
    De patrie et de Dieu, des poètes, de l'âme
    Qui s'élève en priant ;
    L'enfant paraît, adieu le ciel et la patrie
    Et les poètes saints ! la grave causerie
    S'arrête en souriant.

    La nuit, quand l'homme dort, quand l'esprit rêve, à l'heure
    Où l'on entend gémir, comme une voix qui pleure,
    L'onde entre les roseaux,
    Si l'aube tout à coup là-bas luit comme un phare,
    Sa clarté dans les champs éveille une fanfare
    De cloches et d'oiseaux.

    Enfant, vous êtes l'aube et mon âme est la plaine
    Qui des plus douces fleurs embaume son haleine
    Quand vous la respirez ;
    Mon âme est la forêt dont les sombres ramures
    S'emplissent pour vous seul de suaves murmures
    Et de rayons dorés !

    Car vos beaux yeux sont pleins de douceurs infinies,
    Car vos petites mains, joyeuses et bénies,
    N'ont point mal fait encor ;
    Jamais vos jeunes pas n'ont touché notre fange,
    Tête sacrée ! enfant aux cheveux blonds ! bel ange
    À l'auréole d'or !

    Vous êtes parmi nous la colombe de l'arche.
    Vos pieds tendres et purs n'ont point l'âge où l'on marche.
    Vos ailes sont d'azur.
    Sans le comprendre encor vous regardez le monde.
    Double virginité ! corps où rien n'est immonde,
    Âme où rien n'est impur !

    Il est si beau, l'enfant, avec son doux sourire,
    Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
    Ses pleurs vite apaisés,
    Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
    Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
    Et sa bouche aux baisers !

    Seigneur ! préservez-moi, préservez ceux que j'aime,
    Frères, parents, amis, et mes ennemis même
    Dans le mal triomphants,
    De jamais voir, Seigneur ! l'été sans fleurs vermeilles,
    La cage sans oiseaux, la ruche sans abeilles,
    La maison sans enfants !


    Félicitations aux heureux parents.
    Et merci pour ce merveilleux billet, délicieuse !
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai accroché au passage votre poème, car je lis les commentaires, et vous nous offrez là un bain de fraicheur, de tendresse et d'amour. Merci Lorenzaccio, c'est une respiration d'air pur et ça fait du bien.

      Supprimer
  11. Deux traits au crayon roux
    des trous d'emmental doux
    tendre feuille de charme fou
    Bébé à croquer tout cru :)

    Longue vie épanouissante, petite Alba.
    Bisous, mamie Celestine.

    RépondreSupprimer
  12. Mamma mia !
    Una piccola italiana ! Che bella bambola !
    Bienvenue petit ange angevin
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
  13. Profite lorsqu'elles sont petites et superbes, adolescentes, elles seront aussi belles mais beaucoup plus bravaches.

    RépondreSupprimer
  14. Magnifique !
    À tous points de vue, de la petite-fille déjà lumineuse, à la mamie resplendissant de son bonheur de l'instant. La vie continue et chaque jour est changement.

    Bienvenue à Alba qui renouvellera ce monde toujours à construire malgré les épreuves. Elle montre la réelle espérance toujours au cœur.
    (Et aussi une si belle manière de dire tout cela)

    RépondreSupprimer
  15. Ce que je ne fais jamais : lire les commentaires qui précédent mais aujourd'hui les yeux sez sont arrêtés sur la poésie de Lorenzaccio. Que rajouter de plus ? Il a tout dit et en poésie. Benvenuta Alba e che la vita ti sorrida il più a lungo possibile;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame Chinou
      Pardonnez mon étourderie j’ai omis de dire que ces vers magnifiques sont du grand Victor Hugo.
      Mais vous le savez sans doute.
      Bien à vous
      ~L~

      Supprimer
    2. J'ai découvert Victor Hugo il y a peu. En retour, veuillez pardonner mon inculture.

      Supprimer
  16. Chère Miss W. Alba comme aube, alba comme blanche. Lumière, luminosité, des vies s'illuminent, promesse de l 'aube, aurore aux doigts de fée. Cap sur les beaux jours à venir. Je t'embrasse, j'allais dire je t'embradasse. Du moment que je ne t'embarrasse pas. Fair wind for departure. La mienne, d'Alba, Emma, vient de fêter ses 17 ans. ATTB Angel Baby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Embradasser: ça alors...un nouveau verbe francòc...bien, bien...

      Supprimer
  17. Bonjour Célestine, je souhaite à mon tour après tes jolis mots , la bienvenue en ce monde à Alba la Blanche !

    RépondreSupprimer
  18. Oh! Quelle est belle. Je t'imagine toute heureuse Célestine. Le deuxième petit trésor pour toi, chère grand-maman, mamie ou mamy, peu importe douce Célestine. Tu vas être comblée, le bonheur est là. Félicitations aux parents et merci pour ce doux billet, si doux, si doux :-)
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  19. Oh , quel compliment de dentelle pour une merveille, ou comme une aube de trobairitz, chant matinal des commencements

    RépondreSupprimer
  20. La lumière a jailli cette nuit

    Alba la toute blanche est née

    Son doux visage déjà resplendit

    Au centre, un joli petit nez

    Bienvenue, bienvenue,  Alba , bienvenue parmi nous.

    Embrasse ta grand mère doublement couronnée



    RépondreSupprimer
  21. Quelle sérénité sur ce joli visage.
    Félicitations !
    Ça progresse à grands pas, bientôt l'équipe de rugby (à sept, restons calmes...)

    RépondreSupprimer
  22. Bienvenue à Alba!☺☺
    Félicitations aux heureux parents! ☺☺☺☺
    Elle est très belle et tu fonds de bonheur...
    ça fait du bien ♥

    RépondreSupprimer
  23. Le jour s’éclaire dès que l’enfant parait. Quel bel ange ! Heureux parents.
    Je te devine Célestine, en Mamie comblée, avec au bord des yeux quelques gouttes d’eau, sûrement de la Fontaine de Trevi…
    Merveilleux moment !
    Bises bonheur.

    RépondreSupprimer
  24. Ooooh... Bienvenue à la petite Alba ! Comme elle est belle ♥♥♥, comme elle a l'air sage et sereine. Félicitations aux jeunes parents bien sûr et à l'heureuse grand-mère. Je vois tes yeux briller de joie, Célestine, et comme je te comprends. La venue de cette adorable petite fille sera un baume pour ton coeur meurtri.
    Je t'embrasse fort, ma douce Amie.

    RépondreSupprimer
  25. Lorenzaccio et Victor sont passés avant moi. Tout y est tellement bien dit qu'il n'y a rien à y rajouter.
    Si peut-être, une question: a-t-elle aussi les yeux de sa grand-mère ?
    Après tant de bleus à l'âme, c'est réjouissant l'arrivée de ce petit ange.
    Molto baci Sorellita e tutti bene per la famiglia

    RépondreSupprimer
  26. En voilà une bonne nouvelle après les jours sombres ! :-)
    Moi aussi je t'imagine en train d'écrire, lire et dessiner avec tes petites filles en utilisant bien entendu les plumes Sergent Magique Supérieures ! De l'imagination, de la fantaisie et de la gaîté ;-) Ce sera bien, très bien même.

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, il était joli ce commentaire en référence à un grand peintre... :-))
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Bonjour Célestine,
    tu es ravie n'est-ce pas? Il faut reconnaitre qu'elle est trop mignonne la petite Alba!
    Bisous,
    Mo

    RépondreSupprimer
  29. La chanson disait : sergent major, vous m'entendez, je vous ordonne de jouer, la marche en avant, la marche en avant.
    Bon, cette chanson n'est pas de circonstance. C'est nettement plus agréable d'écrire les partitions de la vie à la plume sergent magique, et de jouer la mélodie sans sous-sol... Sans fausses notes.(j'adore cette tournure, écrire à la plume sergent magique, c'est beau ! )

    Il me semblait bien qu'une bonne nouvelle devait arriver sous peu ; ne serait-ce que pour rétablir l'équilibre...
    Une funambule ne peut rester en équilibre sur le fil de la vie, sans un bon balancier. Et quel balancier ! Mes félicitations aux parents de cette petiote. Il me semblait avoir lu sur tes pages que cela devait être un garçon ! Mais je suis heureux pour toi que ce soit une fille... La vie, qui est un cadeau, en réserve bien d'autres...

    Alba, voilà que brille pour toi l'alba di un nuovo giorno ♫♫♫
    Bises du soir

    RépondreSupprimer
  30. Quel bonheur et comme c'est si joliment dit ! Belle vie à Alba qui hélas connaitra les hauts et les bas que toute contient, mais je sais qu'elle fera le bonheur de vous tous la tout belle et de bien d'autres aussi, avec un sourire que j'imagine ravageur !
    Je t'embrasse Célestine

    RépondreSupprimer
  31. Je voulais écrire "que toute vie contient"...

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour à Alba ans le monde des vivants. J'espère qu'elle n'aura pas trop peur des masques qui l'entourent !! Surtout que sa maman ne le porte pas trop !

    RépondreSupprimer
  33. "Les filles sont les roses de la couronne de la vie.Les filles et les roses font resplendir le printemps" Heinrich Heine
    Qu'importe que ce ne soit pas le printemps , chère Célestine, quand cette merveille de délicatesse et de sérénité qu'incarne ALBA, semble le bourgeon tout juste éclos qui , après les heures sombres, clame à ceux qui l'accueillent , que dans sa troublante nudité, la vie est un cadeau.

    RépondreSupprimer
  34. Quelle est jolie Alba, elle dort si paisiblement

    RépondreSupprimer
  35. Dans le Saumurois, il y a quelques décennies dans les habitations troglodytiques,celles qui ne sont pas insérées dans les côteaux mais celles encavées dans la plaine.
    L'histoire contée sur les alcôves creusées de la main de l'homme, (la roche facile à creuser).Au fur et à mesure que la famille s'agrandissait, avant chaque naissance,un petit bout de pièce apparaissait.
    Il y a un siècle, tu aurais pu voir Alba dans une corbeille d'Anjou. Sourire...

    RépondreSupprimer
  36. Et Alba, c'est aussi le nom gaëlique de l'Ecosse. De là à l'Irlande, il n'y a qu'un pas de danse et là voilà qui coule encore dans tes veines ;-).
    Benvenuta Alba cara....

    RépondreSupprimer
  37. Toutes mes félicitations ! Elle est tellement belle !

    RépondreSupprimer
  38. Un trésor au teint de porcelaine, quelle cadeau céleste Célestine, une nouvelle petite vénusienne sur terre... Bises d'étoiles roses. brigitte

    RépondreSupprimer
  39. Quel mignon petit ange !!!
    Félicitations Mamie Célestine

    RépondreSupprimer
  40. Quelle chance tu as d'accueillir dans ta famille Alba tout juste arrivée du pays de la lumière ! et quelle chance elle a d'atterrir dans une lignée où l'amour coule à flots ! Tous n'ont pas cette chance mais les temps changent et la terre est habitée d'une multitude de personnes admirables qui ont à coeur l'avènement d'un monde de paix. kéa

    RépondreSupprimer
  41. Quel joli prénom pour cette jolie petite fille ! Que de bonheur ! J'en ai la larmette aux yeux, tè ! De gros bisous à toute la petite famille.

    RépondreSupprimer
  42. Bienvenue en ce monde, Alba. Que toutes les fées se penchent sur ton berceau ! Les essentielles sont déjà là.

    RépondreSupprimer
  43. Alba est prête à combler le nid familial! Que son avenir soit radieux et ta fin de semaine superbe , Célestine !

    RépondreSupprimer
  44. Toutes mes félicitations ! Une jolie nouvelle dans une actualité morose.

    RépondreSupprimer
  45. Mais j'étais passée à côté de cette merveilleuse nouvelle ! Quel doux miracle à chaque fois et déjà quelle beauté !
    Félicitations et je vous souhaite de très très belles pages.

    RépondreSupprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.