mardi 22 septembre 2020

La splendeur des matins

Là ou je vis
Mon nouveau chez moi...



 



J'aimerais que tu voies les Monts du Matin à l'aube. C'est d'une beauté à couper le souffle. L'horizon dessine un liseré bleu argent au-dessus de la plaine, et le ciel charrie les brumes de nuit comme autant de langes cotonneux qui se désagrègent à la première chaleur.
Depuis que je vis ici, j'apprécie de plus en plus la splendeur de ces débuts de journée, qui éveille chaque jour la vie d'un nouveau souffle. C'est puissant. Ça te prend à la gorge comme un vin de vigueur. Ça te fait toucher du doigt la fragilité superbe du temps. 
Le réveil en douceur. Rien ne presse. L'odeur du café et du pain grillé flotte jusqu'à la terrasse où la table est mise simplement. Le miel, le pain, le café, l'amour. Les choses simples sont toujours les plus belles. Le champ de maïs, en contrebas, étale ses épis qui ondulent en suivant les berges du champ, comme une rivière d'or.
L'air bruit de mille sursauts d'oiseaux, d'insectes, et la sarabande des écureuils dans les mûriers n'en finit pas de m'étonner.
L'autre jour, Pascal Quignard, un écrivain que j'aime beaucoup,  parlait du matin à la Grande Librairie, comme d'un thème absolu et merveilleux en littérature. L'auteur de « Tous les matins du Monde » sait de quoi il parle. 
Et j'étais d'accord avec lui : le matin est une promesse, un miracle gratuit et quotidien, et le fil qui nous accroche fort à la vie puise sa magie dans les éclats de l'aurore. J'en suis persuadée.
Ces jours-ci, après la fièvre du mariage de ma Prunelle, après les discours, les surprises, les agapes, les embrassades, les retrouvailles, les larmes de joie et d'émotion, j'avais besoin de me retrouver au balcon de ma nouvelle vie, sereine et contemplative. De respirer en harmonie, le coeur battant, en compagnie de l'homme que j'aime. Les montagnes russes émotionnelles, ça me connaît. L'immense bonheur de la plénitude, l'ivresse du champagne qui pétille et soudain cet indescriptible coup de blues qui suit les réunions de famille, quand chacun repart vers sa vie, et que l'on se retrouve comme un coquillage échoué sur le sable mou après que la mer s'est retirée. Alors on est allés, dimanche soir, muser au VH, un bar branché de la ville. On avait besoin d'un sas.
C'était une bien belle fête. Remarquablement organisée par les mariés, qui ne laissèrent rien au hasard. Jusque dans les plus petits détails. 
Mais je ne serais pas Célestine si elle ne m'avait pas bouleversée, fouaillée, bradassée jusqu'au coeur. 








84 commentaires:

  1. J’ai la gorge serrée par tant de beauté et j’imagine l’émotion d’une mère qui marie sa fille. Elle est superbe comme sa mère.
    Et je comprends votre fierté. Et votre bouleversement.
    Vous vivez dans un bien bel endroit, delicieuse.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher Lorenzaccio.
      La vie me gâte, c'est vrai. Et je lui en suis pleine de gratitude.
      Ce sont tous ces mots qui me bouleversent aussi.
      Bien à vous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. Je me doutais bien qu'on pouvait être bradassé jusqu'au cœur. Y a pas de raison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh oui ! Et plus que ça encore !
      Bisous mon petit Bof si gentil.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  3. Nul doute que ce lieu exceptionnel va vous inspirer. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'inspire déjà depuis quelque temps, mais désormais, il m'a adoptée...
      Merci Marie
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. ce mariage a même été arrosé d'une petite pluie bénéfique, quel bonheur!
    et quel endroit magnifique pour y vivre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques gouttes qui n'ont pas entravé la bonne humeur de chacun (et il en faut une bonne dose pour faire face à un mariage « covid » ! ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. Quelle jolie mariée. Ton texte est si beau, profite bien de tous les matins que t'offre la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur simple de vivre, de se réveiller vivante chaque matin...
      Bisous miss
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Je savais que tu avais déménagé mais je ne savais pas que c’était dans un si joli coin!
    Qu’est-ce que c’est chouette !
    Quant à ta fille, j’ai vu l’article dans le journal, ça m’a émue ... elle est magnifique !
    Bises
    Angela
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en bafouilles !
      je vais te faire une confidence: moi aussi, ça m'a émue!
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Bradassé, je le fus à mon tour hier lorsque, entre cousins et cousines, nous avons participé à la cérémonie en l'honneur de l'oncle F....
    Dans le silence du petit bourg de Serraval,  encaissé entre ces montagnes qui le dominent,  nous avons suivi F jusqu'à sa dernière demeure .

    Comme le prêtre du lieu, je ferai aussi le lien entre la fin et le commencement.
    Pour moi l'oncle F et sa mandoline, ses boucles brunes et sa moustache noire me feront toujours penser à tonton Georges et sa mauvaise réputation.
    Et le petit Arthur,  âgé de quelques mois , assistait sagement à cet au-revoir adressé à son arrière grand papa. Arthur n'ira pas avec lui à la chasse aux papillons. Mais ses parents, oncles et tantes seront là pour lui raconter l'être entreprenant et plein de vie qu'il a été jusqu'à son 97eme printemps.

    Revenu dans la plaine arrosée par l'Isère j'apprécie comme toi la beauté du paysage sous la lumière du matin.
    L'eau qui s'écoule doucement dans l'éternel cycle de la vie....

    Bises du peintre en herbe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peins drôlement bien cette cérémonie qui, pour triste qu'elle fût, n'en comporte pas moins une grande dose de joie : peut-être à cause du petit Arthur qui symbolise l'espoir, ou à cause simplement du grand âge de cet oncle musicien...M'est avis qu'il a bien vécu.
      En tout cas, je suis comme toi : j'apprécie la beauté des paysages matinaux.
      Bisous émus, petit peintre
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. Il est très beau ton nouveau chez toi, Célestine, il ressemble sûrement à ta nouvelle vie (sourire).
    Merci pour les jolies photos du mariage de ta fille, elle est magnifique.
    Belle journée à toi, ma douce. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce lieu, tu l'aimerais, toi, la chasseuse de photographies d'oiseaux et de toutes sortes d'autres bêtes...Et puis, la montagne, les grands champs, les forêts, tout cela ressemble à ta maison bleue, non ?
      Je t'embrasse, belle d'âme.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  9. Quelle jolie mariée et quel jolis matins!! La vie qui bradasse, même si je ne disais pas comme ça, j'ai connu mais c'est comme ça que l'on vit les plus belles émotions! Ton paysage est lumineux ma belle et ton texte si beau une fois encore. Bizouxxxxxxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon ami Bof qui m'a appris le verbe bradasser. Et aussi mon ami Xoulec.
      C'est un mot de vers le limousin, ou le cantal...Enfin par ces coins. Et je trouve que ça décrit bien cet état sens dessus dessous où l'on se trouve quand on vit des événements émouvants...
      Bizou ma Brizou
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  10. Bonjour Célestine,
    mais c'est un véritable paradis§ Et avec l'homme que tu aime, en plus!
    Tous mes voeux de bonheur...
    Gros bisous,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un cadeau de la vie, qui est venu comme ça, comme un cadeau, justement. C'est à dire quelque chose, une grâce, que l'on n'attendait pas. (ou plus)
      Merci pour tes voeux, je les prends pour ma fille, et pour moi aussi.
      Bisous belle jardinière
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. Il est là le bonheur. Il n'y a plus à aller le chercher. Le temps de le déguster est arrivé. Alors on musarde à travers les heures, on se pose sur le muret et on respire la vie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est toi que j'ai aperçu, aujourd'hui, au soleil sur le muret ! ;-)
      J'en étais sûre !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. Si je résume, tu as déménagé, marié ta fille ... Que d'émotions et de changements ! Le paysage de tes petits matins est juste splendide. Et je comprends la sérénité qui t'habite penchée sur le balcon de tant de beauté et de bonheur avec ton amoureux. Alors continue à être heureuse encore pour longtemps, je te le souhaite de tout Coeur.
    Je t'embrasse petite sœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai rappelé dans mon discours pour ma fille, «Cette année deux-mille-vingt a été extrêmement fertile, et intense émotionnellement. En mode « tambour de machine à laver ». Un vrai film de Lelouch. Deux mille vingt : un condensé vingt sur vingt de ce que la vie peut nous apporter de joie et de tristesse.Deux mille vingt : un mariage, un enterrement, trois déménagements, une naissance et un confinement. Et beaucoup, beaucoup d’amour. »
      Alors oui, ça fait beaucoup d'émotions, vraiment beaucoup...et ce paysage m'apporte toute la sérénité voulue pour faire face à ces tempêtes émotionnelles.
      Je te souhaite de vivre cela un jour, grande soeur.
      Je t'embrasse
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. Que du bel amour dans tout cela.
    Merci de nous faire partager.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Partager l'amour, c'est à peu près tout ce que je sais faire. Et je trouve qu'il y a urgence.❤️
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. Oh! Célestine, j'ai été ému en lisant ton texte. Ton nouveau chez toi est de toute beauté, c'est bucolique. Je te souhaite tout le bonheur possible et profite au maximum de chaque instant. Quant à ta fille, elle est merveilleuse, tout deux forment un beau couple et je lui souhaite également beaucoup de bonheur. Cela fait beaucoup à la fois. Parfois la vie nous fait de belles surprises. Sois heureuse.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce mariage est un petit miracle...ce n'est pas facile de prévoir quoi que ce soit en ce moment, et jusqu'au dernier moment on a eu peur que ce soit annulé...
      Et puis l'amour a pu s'épanouir et j'en ai été très heureuse.
      Bisous ma rêveuse
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Tu vis dans un endroit magnifique. Quelle chance tu as ! Je suis heureuse que tu puisses en profiter.
    J'ai vu des gens en chine habiter des immeubles genre poulaillers, bénéficiant d'une pièce unique pas plus grande qu'un walkin. Tout leur avoir y est entassé... jusqu'au plafond.
    Moi je reve d'un monde ou chacun aurait sa place au soleil comme nous deux l'avons.
    Ta fille est superbe et je lui souhaite une vie remplie des richesses du coeur... et matérielles. L'un n'exclut pas l'autre. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela fait des années que je mesure ma chance chaque jour. Et que la gratitude m'habite continuellement. Je sais que je fais partie des privilégiés de cette terre.
      Moi aussi je rêve d'un monde plus juste...
      Je t'embrasse mon amie lointaine de l'autre côté du vaste océan.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. J'ai de la difficulté avec le fait d'être privilégiée car nous le sommes (pour encore un peu de temps peut etre) d'un système qui assoit son pouvoir sur qq'uns pour en exploiter d'autres. Les rois aussi avaient besoin d'un certain nombre de privilégiés, la noblesse, pour asseoir son pouvoir. Alors les privilégiés sont utilisés pour asservir et c'est pas si enviable en fin de compte. Ce n'est pas que nous ayons trop, la vie est abondante de nature, c'est que d'autres en souffrent qui me dérange. J'essaie de faire ce que je peux pour soutenir selon mes moyens mais tout ceci doit changer et je crois que présentement c'est possible d'y arriver mais il va falloir y travailler. kéa

      Supprimer
    3. Je suis comme toi, chère Kea.Mais je crois aussi que certains qui se plaignent continuellement ne connaissent pas leur bonheur.
      Quand je parle de privilège, je ne parlais pas forcément d'argent, mais plutôt de chance. De chances au pluriel. Celle de vivre dans un pays en paix me semble primordiale par exemple.
      Celle de pouvoir lire, étudier, apprendre...
      Et bien d'autres qui font que, même si l'on n'est pas "riche" on se sent reconnaissant envers la vie.
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Malheureusement Célestine, en 2020 la France se trouve etre le troisième pays au monde exportateur d'armes, devant l'Allemagne et la Chine. Ici en Amérique du nord c'est pire. Alors, difficile pour moi d'acquiescer à la chance de vivre dans des "pays en paix"! Ce qui arrive présentement au niveau planétaire n'est pas un hasard. C'est la suite logique de notre endormissement (ou aveuglement volontaire) et à moins d'un réveil global, le futur de nos petits enfants sera très très sombre. Nous avons présentement un role important à jouer. Il est temps de s'unir contre la dictature. J'ai vu qu'à Marseille il y a des gens braves. kéa

      Supprimer
    5. J'avoue que je me sens terriblement impuissante devant ce genre de problème...Aveuglement ? Lâcheté ? je trouve qu'on a de plus en plus de mal à pouvoir exprimer son opinion...
      Un réveil global ? Je crois que j'ai peu à peu cessé d'y croire, hélas.
      Bisous ma Kéa
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. Tu sais y faire ! Quand je te lis, je me sens emporté, comme dit l'autre, "comme un petit bateau frêle sur l'océan" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme c'est mignon de citer Juju !
      Un morse sur un bateau ? Pourquoi pas !
      Je t'embrasse mon Boss
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  17. Mariage pluvieux, mariage heureux.
    Je suis sûr que dans longtemps ce sera un mariage plus vieux.

    Tu le vois, que c'est bien une nouvelle vie.
    Mais il faut aimer la campagne.
    Et quelqu'un...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces quelques gouttes n'ont pas entaché la fête, ni d'ailleurs l'ombre de la petite bebête qui empoisonne notre planète. En respectant quelques gestes barrière, on a quand même réussi à fêter ça dans la joie et l'émotion.
      Oui, j'aime ma nouvelle vie. Et la campagne me semble merveilleuse, à moi la citadine.
      L'amour, que veux-tu...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. Tu ressembles au bonheur, Angel Baby. Et comme ça te va bien d'être bradassée. Et chez toi...Bellevue. Kisse"s dear Miss W. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle vue mon fatal picard.
      Ton commentaire me bradasse encore plus.
      attb and big little kisses from AB
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Rien ne dit que les nouveaux mariés vont vivre à la campagne, le Goût doit avoir peur de l'herbe. Continue à profiter de la vie Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet. C'est moi qui y vis. Eux sont jeunes et ont encore besoin de la ville et de ses avantages, ne serait-ce que pour élever leurs futurs enfants ... :-)
      Je suis ton conseil, chère Heure Bleue
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Je comprends que tu sois bradassée !!! Ton nouveau paysage matinal est sublime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il est encore plus beau en vrai qu'en photo !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  21. Ce texte m’a transportée et il m’a semblé ressentir ce que tu avais ressenti.
    Qu’il est féérique cet éclat de bonheur, et bien mérité par ma Céleste amie qui semble, en sus, avoir trouver un coin de paradis.
    Je t’embrasse
    Jak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le paradis est dans mon coeur aussi. mais le paysage ne gâte rien !
      Merci ma Jak
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. Si la mariée est aussi jolie que la maman,tous les prétendants doivent se bousculer au portillon ;)
    Tes lignes,c'est plein de paysage pour un voyageur en transit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne m'appartient pas de le dire. Nous avons les mêmes yeux, ça c'est certain...
      Merci pour ton appréciation, ça fait plaisir. Je suis rouge comme une madeleine.
      (Comment ça c'est pas rouge une madeleine ? ) ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Le cœur, estirgouillé par les émotions, est un organe fabuleux ! Ça pulse, ça palpite, ça se serre parfois, mais ça s'emballe, ça cogne, bref, ça vie. C'est un organe "multifonction" qui n'a rien à voir avec un quelconque robot du même nom... JJG chantait encore un matin, un matin pour rien, je suis heureux de lire, ou plutôt de savoir que ce n'est pas ton cas. (ni le mien). "Le réveil en douceur, l'odeur du café et de pain grillé", l'ami Ricoré est déjà en chemin...:)

    Tu as raison, le matin est porteur d'espoir, quelque chose qui pousse à ne pas faire de grasses matinées, quoique... ;) Ton panorama matutinal offre une belle palette de couleurs. Le bleu du ciel, marié au jaune du colza en fleur, offre un contraste appétissant de matins oint d'huile d'essence ciel de bonheur.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Estirgouillée, voilà un mot que j'aurais pu employer pour qualifier ce torrent d'émotions pures qui m'a traversée durant ce week-end...
      « L'essence ciel de bonheur » c'est beau comme un titre de roman.
      Quant à l'ami Ricoré, c'est drôle, tu m'as rappelé un texte que j'avais commis il y a fort longtemps...Enfin, quatre ans, ce n'est pas si loin, mais quand je vois comment ma vie a changé en quatre ans...La maison dont je parle est sortie de ma vie...Un livre s'est refermé, un autre s'est ouvert. La vie, quoi...
      Bisous émus, ami du jour et de la nuit

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  24. Un champ d'amour, un champ de promesses, la beauté du monde dans ces matins... que d'émotions en effet, que de forces céleste Célestine, merci de les partager, elles inondent mes yeux et c'est bon ! Bises et doux week end. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour quelqu'un que j'aime beaucoup m'a dit que je faisais du bien aux gens avec mes écrits.
      je crois que je vais commencer à me permettre de le croire... :-)))
      Bisous ma Plume
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  25. Madame Célestine habite désormais dans un lieu qui ressemble au paradis :-)
    Prendre un petit déjeuner dehors devant cette splendeur est d'un luxe inouï, profitez-en bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le dis et le répète, je mesure la chance inouïe qui s'est offerte à moi, et que j'ai su saisir aux cheveux tel Kairos, le dieu grec. ;-)
      Merci Biche étoilée
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. La vie de chacun d'entre nous n'est pas une tentative d'aimer, elle est l'unique essai.
    C'est pourquoi l'amour se nourrit de marginalité, de silence, de vie secrète, séparée, sacrée.
    Pascal Quignard, Vie secrète


    Tous les matins du monde sont sans retour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime décidément beaucoup Pascal Quignard...
      Merci de votre visite, Justinius.
      Je vous ajoute à mon totem.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  27. Bonjour Célestine, une écriture belle , souple et épicurienne comme cette phrase qui me parle :"L'odeur du café et du pain grillé flotte jusqu'à la terrasse où la table est mise simplement." Un bien beau mariage que ce dut être que celui dont tu nous entretiens là et puis ce gout pour le matin qui est tel une promesse, un miracle gratuitcomme celui de l'existence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Epicurienne, voilà un mot que j'accepte volontiers.
      Et je trouve le matin rempli de joies simples et épicuriennes...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Félicitations aux heureux mariés!
    Le tourbillon de la vie t'a apporté peines et joies...Ne retiens que ces dernières : le bonheur te va si bien ♥
    bis'ours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurai encore bien des peines et des joies. je me suis toujours attachée à ne retenir que les secondes...
      Bisou ma Cathy
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. Bon, ben ça va être coton pour faire un commentaire différent...
    Tu as fait confiance à un barbu pour lui confier ta fille !!! :-D

    Mais bien sûr qu'ils sont bô.

    Pour ce qui est de ton environnement quotidien, je confirme qu'il est inspirant.
    Ti bacio Cara mia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben quoi ? Qu'est-ce que tu as contre les barbus ? ;-)
      Cela dit, ta première phrase m'interpelle...Tu sais très bien que tu es capable de faire des commentaires uniques et originaux.
      Il faut juste que tu te bouges un peu ;-)
      Mille baci caro

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Que du bonheur, et ta joie est contagieuse.
    Tu as aussi regardé la Grande Librairie: j'aime beaucoup Pascal Quignard, même si je ne comprends pas toujours tout. c'est son univers que j'aime beaucoup. Je t'embrasse belle du Ciel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est joli Belle du Ciel.
      Et que je suis contente que tu repasses un peu par ici...
      Et d'apprendre que nous avons un goût commun de plus.
      Tendres pensées
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  31. La vie est une montagne russe; tu as fait les descentes à toi maintenant le dénivelé vers le 7ème ciel. Le chemin des jeunes mariés est devant eux, pas toujours tracé comme on le dit fréquemment; à eux de le dessiner selon leur gré.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ma Chinou...la vie est aussi un train lancé à grande vitesse, et parfois, j'ai tant de choses à faire que je m'enrhume !
      Je pense à toi, merci de ta fidélité.
      Et longue vie aux jeunes mariés... ;-) ;-) ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. Trois photos de bonheurs. Je te souhaite que ces bonheurs durent longtemps.
    Bises Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me le souhaite aussi, cher Patrick.
      Merci de ta constance.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  33. Le paysage de ton nouveau chez toi a l'air bien paisible. Je le sens inspirant.

    L'acte de se marier, par contre, ne m'inspire plus rien et aurait plutôt tendance à me planter dans une perplexité abyssallement vide. J'en suis même étonné.
    Je glisse cela ici mais c'est tout à fait personnel :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un paysage que tu aimerais j'en suis certaine...
      Si un jour le coeur t'en dit...
      Le mariage ? Nous pourrions lancer un débat sans fin, comme au temps de ma splendeur bloguesque, mais je crains de ne pas avoir le temps d'animer une telle conversation...Il y aurait tant à dire, en effet... ;-)
      Bises fidèles
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  34. Te savoir heureuse me réjouit.
    Ça fait du bien le bonheur des autres.
    Bises champagne et confétis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes paroles valent de l'or...
      Je suis toujours fascinée par les prétendus amis incapables de se réjouir du bonheur de leurs amis...
      Je trinque avec toi !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  35. Tu sais profiter de ces moments importants, uniques, avec tes proches, et seule face au matin triomphant, avec un amour qui t'enveloppe, avec tout ce bonheur qui est si précieux... Si précieux et unique Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la vie m'a appris à saisir ces instants sans culpabilité ni hésitation.
      Tout peut tellement chavirer d'une minute à l'autre...
      Bisous ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  36. Coucou. Heureuse Célestine en ces jours de septembre. Je suis contente pour toi et ton nouveau paysage matinal est tout à fait inspirant. Profite de ces doux moments, à fond. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir de te revoir après ta longue pause estivale !
      Gros bisous ma dédé
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  37. Réponses
    1. C'est un peu ma spécialité...mais chut ! ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  38. Ta fille est très belle.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal, elle me ressemble ! mouarf !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  39. Ils sont magnifiques, heureux, resplendissants ! Ce sont de chouettes moments que tu partages avec nous ! Merci à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle.
      Le bonheur devrait être la chose du monde la plus facile à partager, et pourtant cela semble parfois difficile de se dire simplement heureux. Alors profitons.
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  40. Et vive la mariée ! Je n'oublie pas celui qui va se charger de ta fille ! Vive lui et qu'il s'en occupe bien. Elle est magnifique, on devrait vivre toute notre vie habillée de cette belle robe d'un jour ! Cela nous éviterait de prendre quelques courbes plus ou moins gracieuses au fil des années de bonheur. :D Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muahaha !
      Je reconnais bien là ton sens de l’humour impayable !
      Bravo mariejo
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.