mardi 18 octobre 2011

Encore heureux qu'on va vers l'été...*

J'ai décidé
D'un commun accord avec moi-même
de prendre l'hiver à contre-pied.
J'ai l'été derrière mes paupières
Et suis fermement décidée
à courir pieds nus sur la grève
ivre de sable et de vent
par la pensée
Quand le froid deviendra mordant
N'est-ce point une bonne idée?




*Je relirais volontiers, aux longs soirs d'hiver,  ce roman doucement anarchique
de Christiane Rochefort , que j'ai dévoré à quinze ans...

30 commentaires:

  1. Youpi c'est trop chouette ta nouvelle présentation Célestine comme ça fait du bien c'est frais et cette musique une merveille ! Nous aussi avec Hutte des Bois nous avons fait un pied de nez à l'hiver en profitant au maximum de ces belles journées de douceur de soleil éclatant et de ciel limpide pour faire encore de belles photos que je t'invite à aller voir. je te fais mille bises et je ne regrette pas d'avoir ré ouvert Petit Ordi !!

    RépondreSupprimer
  2. Yeeeepeeeh ! Bonne idée ! Je cours acheter de l'ambre solaire ! :~)

    RépondreSupprimer
  3. super décision!!!
    j'attends avec délice le moment d'allumer le poêle .. le rougeoyant soleil qui fera passer douillettement les mois d'attente avant l'été .. en attendant les couleurs vives et les pensées ensoleillées sont bienvenues!! belle journée à toi!

    RépondreSupprimer
  4. AH ben dis-donc! N' en v' là d' une belle bannière (et de bonnes résolutions)!

    RépondreSupprimer
  5. Ceux qui vont lire mon commentaire sous votre billet des défis vont être plongés dans la perplexité en voyant votre nouvelle bannière sans chat ;o)
    Et votre nouveau regard irisé n'effacera pas le souvenir de celui qui filtrait sous la mèche de cheveux.

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que nous y allons, mais il faudra aussi y arriver....

    Bises et belle journée.

    RépondreSupprimer
  7. Je reviens de la mer... La Manche est vert émeraude en cette saison, ciel bleu et falaises blanches...

    RépondreSupprimer
  8. C'est une excellente idée... et peu difficile à mettre en oeuvre. Il suffit juste d'un peu de volonté.
    Courrons tous vers ce qui nous convient le mieux.

    RépondreSupprimer
  9. Mais oui, en voilà une idée qu'elle est bonne !

    RépondreSupprimer
  10. Chers tous

    J'avoue que l'hiver n'est pas la saison que je préfère...aussi chaque année, j'essaie de mettre en place des stratégies pour continuer à apprécier la vie tout en bravant les frimas. Ambre solaire, mer émeraude, soleil rougeoyant, ciel limpide,falaises blanches, voilà qui me comble dans mes désirs de rêves chauds...
    WALRUS j'ai procédé à deux petites modifications , rien que pour toi.J'espère que tu apprécieras...


    Je vous aiiiiiime!
    ***Célestine*****

    RépondreSupprimer
  11. Quelle belle surprise, cette bannière qui respire l'air marin et les vacances, les doigts de pieds en éventail et les courses sur la plage! Grâce à elle, nous sommes prêts à affronter le changement d'heure, l'obscrutité, le froid et l'hiver. Bises frileuses

    RépondreSupprimer
  12. bon quand on ne se relit pas... pour votre compréhension, c'est obscurité bien entendu.

    RépondreSupprimer
  13. Moi aussi je voudrais mettre ma vie, comme mon blog, en arrêt-image sur la mer en été, mais l'été indien s'en est bel et bien allé... Ce soir, j'étais plutôt fière d'avoir tenu bon, malgré une laryngite aigüe, et une classe surpeuplée, du fait des collègues non remplacées...Parfois, je me dis que je dois être surhumaine pour continuer à ce rythme-là.
    Demain, mercredi cocooning,tiens, tu me donnes envie de ressortir les photos de vacances :-)
    Bonne soirée Célestine
    P.S.1 : j'aimais bien aussi le petit chat et les couleurs mauves...)
    P.S.2 : ça fait du bien de te retrouver le soir :-)

    RépondreSupprimer
  14. Aimer le 21 décembre parce qu'il est le plus court donc promesse de jour plus longs, de jours d'été, de longues soirée. De longues marche la nuit sur les plages désertes.
    J'aime cette résolution de sentir l'été en soi.
    Décidément j'aime ce blog.

    RépondreSupprimer
  15. Oui mais sur ce blog c'est le grand nettoyage de printemps ou quoi ? :-)
    Rien que ton titre m'a mis en joie et j'ai pensé: Mais bien sûr ! Elle a tout vrai Célestine, ON VA VERS L ETE ! Bannière géniale ! Et même la température à Nice !
    Ceci dit, il y a moyen de trouver du bonheur dans la couleur des feuilles en automne, dans les soirées au coin du feu, dans les chocolats chauds, les marrons, les soupes au potiron, les champignons des bois, les clémentines, et j'en passe....

    RépondreSupprimer
  16. MYO tu as tellement raison, il y a de très bonnes choses en hiver... Mais on dirait qu'elles ne sont là que pour nous faire patienter...Bizarrement, l'été, on ne se dit jamais: "il y a la plage, les chouchous, l'ambre solaire, les grillades, pour nous faire patienter en attendant l'hiver..."

    JACQUES J'aime ce rendez-vous feutré avec mes "commentateurs"...

    RépondreSupprimer
  17. _CATHY_ courage, je comprends ce que tu vis,je vois que pour moi, avec vingt-neuf CM2 c'est tonique, dès qu'on a une collègue absente on monte à trente trois, et le mercredi est (encore) cette respiration qui nous permet de ne pas craquer...
    La bannière avec le chat est rangée dans ma boîte aux trésors, je n'oublie pas que c'est Pastelle qui me l'avait fabriquée rien que pour moi...

    RépondreSupprimer
  18. DELPHINE même ici, le vent d'automne fraîchit et il va nous falloir remiser les sandalettes...j'ai pris beaucoup de plaisir à composer ma bannière, avec l'aide d'un peintre que je t'engage à découvrir...
    Ne prends pas froid...

    RépondreSupprimer
  19. Jusqu'ici aux pieds des Pyrénées, l'hiver est encore bien loin...mais point de pieds nus dans les ruisseaux ou torrents...l'eau est bien trop froide.

    RépondreSupprimer
  20. ah oui! j'adore cette bannière estivale... elle allège le coeur, dessine des sourires...
    Patience jusqu'au 21 décembre... puis les jours rallongeront peu à peu, inexorablement
    Je t'embrasse, célestine

    RépondreSupprimer
  21. Merci, Célestine, pour le chat discret, bien intégré au tableau, et ce regard...

    RépondreSupprimer
  22. Mais de rien mon cher Walrus, c'est ce que mon amie Ella appelle des "cailloux d'amour" que je sème ça et là...J'aime tenir compte des autres!

    RépondreSupprimer
  23. Comme c'est joliment dit, "lhiver à contre-pied", et tout le poème d'ailleurs, un air de marelle, de cour d'école ... buissonnière ...
    Un air de printemps à chaque saison
    je t'embrasse et merci !

    RépondreSupprimer
  24. chataigneraie5819 octobre, 2011 21:02

    cela rechauffe le coeur et l'esprit fatigué qu'est le mien..merci pour ces beaux billets, ça aide a affronter la réalité d'un quotidien qui en ce moment ne me fait pas de cadeau
    merci Cel

    RépondreSupprimer
  25. Oh oui se replonger dans nos lectures d'enfance, encore une autre belle facon de se réchauffer !

    RépondreSupprimer
  26. So, You've heard the same blue-greeny lullaby than me .. :-) ♥

    RépondreSupprimer
  27. COUMARINE merci de ton passage,je sais combien cela te coute,. Tu verras, le soleil rebrillera sur ta vie, j'en suis persuadée.

    MIND THE GAP tu habites une très belle région, synonyme de bonheur pour moi...

    ZENONDELLE Ah! la marelle, l'école buissonnière, j'aime ces mots, une déformation professionnelle sans doute...

    RépondreSupprimer
  28. ELLA yesssss!une des plus belles chansons au monde

    MISS ZEN des lectures, des gestes, des mots, des musiques, tout ce qui réchauffe le coeur...

    CHATAIGNERAIE courage après la pluie le beau temps...

    RépondreSupprimer
  29. Moi le froid ne me dérange pas! Mais que je déteste par dessus tout c'est la pluie!
    J'aime que le soleil brille et que le ciel soit aussi bleu que tes yeux:-)!
    J'aime beaucoup ta nouvelle bannière:-)!

    RépondreSupprimer
  30. Superbe changement de look! et j'aquiesce pour l'été! on en viens et j'y retourne demain, je pars en Charente maritime et je marcherai presque nue sur la plage

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.