samedi 20 novembre 2010

Le petit carré rouge


                                  La consigne était: "métamorphosez ce carré rouge en un objet reconnaissable". Un petit travail de collage sans prétention artistique, mais très intéressant sur le plan de la connaissance des élèves. Bien sûr, je suis censée observer la mise en page, l'organisation de l'espace, la compréhension de la consigne, mais une question subsidiaire m'interpelle: pourquoi l'un choisit-il plutôt une fleur, et l'autre un poste de télévision? Est-ce le fruit du hasard? Ou un concours de circonstances commencées il y a lustres, et qui fait que précisément, à cet instant là, tel enfant va choisir un train, et tel autre une chenille...


                                     Pourquoi prenons-nous ce tram, cette rue, pourquoi entrons nous dans ce magasin, plutôt que cet autre, quand rien ne nous y oblige? Qu'est-ce qui guide  nos pieds, nos mains, notre cerveau à balancer, et à  opter, continuellement? Chaque sujet de rédaction, d'atelier d'écriture, de mémoire, de thèse, nous contraint à choisir, à nous lancer sur une voie. Et il nous faut alors saisir dans le tissu de notre vécu, dans le millefeuille de nos expériences, de nos sensations, ce petit truc qui va émerger et s'imposer en pensée construite. Un petit truc de rien. Une anecdote, en événement, un souci , un parfum, vont influencer nos choix et ainsi continuer à modeler, à modéliser notre existence. C'est fascinant, d'imaginer ce qui se serait passé si...on avait tourné à droite plutôt qu'à gauche, ce jour là. Ce qui serait arrivé si la porte était restée fermée au lieu de s'ouvrir, si la sonnette avait été en panne. Si le train avait eu cinq minutes de retard...Si...si...
http://www.jecollectionne.com/upload/visuel/photo-af5ac9912d3b6587cc3ecd331b0f54b2.jpgC'est un petit jeu auquel j'ai toujours aimé me livrer. Les enfants aiment ça , eux aussi, et certains éditeurs ne s'y sont pas trompés, qui proposent des livres dans lesquels les enfants choisissent ce qu'ils veulent vivre au gré de l'Aventure: si tu veux entrer dans la grotte, va voir page 18. Si tu veux passer par la forêt, va plutôt page 40. Une façon originale de se sentir maître de son destin, sensation parfaitement illusoire mais tellement jouissive!

Et vous, qu'auriez-vous fait du petit carré rouge?

Edit du 21 novembre:

Hutte des Bois n'a pas résisté à l'envie de me dessiner son carré rouge...
Merci pour cette jolie participation à mon petit concours où il n'y a rien à gagner...

34 commentaires:

  1. Comme ça, au pied levé, j'aurais fait un grand soleil couchant dont les rayons se dégradent du rouge au jaune en passant par les orangés.
    PSCe genre d'exercice me rappelle de grands moments de joie en classe

    RépondreSupprimer
  2. Ahh! Un grand soleil couchant...tout un symbole de paix, d'harmonie, et peut-être aussi de finitude. Merci Marie-Madeleine pour ta participation à mon petit concours où il n'y a rien a gagner...
    Bon dimanche!
    Célestine

    RépondreSupprimer
  3. Dans le carré rouge, j'aurais mis le mot "liberté".
    On a gagné le combat, j'étais de la délégation et ce fut rude. J'écrirai là-dessus, plus tard, mes 200 copies corrigées...Là je dois rattraper le temps...
    Voir La dépêche Toulouse du 20/11/10
    "Yasmina retrouve enfin la liberté"

    Bien à toi
    Zénondelle

    RépondreSupprimer
  4. Super Crouc! J'attends ton dessin avec impatience...

    Zenondelle
    Je suis heureuse pour toi. Bon courage pour les copies...J'en ai quelques une moi aussi, mais pas deux cents quand même...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais ce que j'en aurais fait, mais il me semble, qu'à parti de 17 ans, j'ai toujours fait ce que j'entendais faire, Sauf.....mon service militaire qui fut une obligation, mais je l'ai entrepris de façon à en tirer le meilleurs.

    Nous avions deux livrets, à l'armée: celui que nous recevions à la démobilisation et celui d'instruction qui restait à l'armée.
    J'ai eu l'occasion de voir le mien avec la notation de mon capitaine: "bon sous-officier, mais fait ce qui lui plait. "
    Il faut dire que le "pitaine" et moi, nous entendions bien, je suis le seul sous-off de la batterie,a ne pas avoir été sollicité pour un engagement. (Sourires !)

    Bon dimanche avec bises !

    PS: j'étais déjà marié quand j'ai été appelé....

    RépondreSupprimer
  6. Oh! quel bain de couleurs joyeuses quand on entre chez toi!!
    Oh! que ça fait du bien! c'est frais et joyeux...
    Les enfants ont un belle imagination
    Devant ce carré rouge, je me sens un peu "coincée"
    C'est curieux, je crois que je pourrais me laisser écrire, et ce serait intense je crois...
    Ce sont des impressions qui surgissent en moi, pas tellement des objets à imaginer comme l'ont fait ces enfants talentueux!
    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  7. Oui, quelles belles couleurs lorsque l'on arrive. Je suis fascinée par l'imagination des enfants et aussi par les si ...
    Je crois que ton carré rouge aurait été une maison, je me disais qu'une télé rouge ça n'existe pas alors pourquoi pas une maison rouge ...

    RépondreSupprimer
  8. Je choisis de me plonger dans ! Et là, que vois-je ? Devant, derrière, sur les côtés, au dessus, en dessous,… du ROUGE !!! Je continue donc à avancer, et là, je tombe sur une magnifique mosaïque rouge, d'un rouge uni impensable, sur mon côté droit une fresque étrusque carmin inimaginable, sous mes pieds un tapis baloutche hérat à décor géométrique grenat à fond brique incroyable, face à moi, stupéfiant, de la lave en fusion flot sanguin d'un volcan bien éveillé, au dessus de moi, exceptionnel, le ciel déverse d’une fontaine source de vie un vin rubis flamboyant !! Pris par les charmes, sous le choc de pareils beautés, je ne puis rien, médusé, pantois, je suis resté !
    Viendras-tu m’y rejoindre ???

    RépondreSupprimer
  9. Wouaou que de rouge, cher Petit Ane Gris...Est-ce que le tapis s'envolera "au-dessus du volcan" pour paraphraser le titre d'un livre célèbre?

    Oui, MS, COUMARINE, j'ai voulu forcer un peu sur la couleur, il fait si gris dehors...Merci d'avoir relevé mes efforts de présentation!
    Quant à la Maison Rouge, ce pourrait être le titre d'une histoire écrite par Coumarine...

    PATRIARCH, merci pour ton anecdote militaire. Attention, je n'ai pas dit qu'on ne faisait pas ce qu'on voulait, je me suis juste intéressée à la façon dont on fait ses choix dans la vie, lorsqu'ils ne sont pas motivés par la necessité...

    HUTTE des BOIS merci pour ta coccinelle, elle donne un petit air de printemps à mon billet...

    *****Célestine*****

    RépondreSupprimer
  10. C'est très drôle car j'ai participé à un atelier de création. On devait se représenter sous la forme d'une petite vitrine ( cf Sophie Calle) et j'avais choisi, entre autres choses, de placer dans ma composition un verre avec une bouteille de rouge, le journal Libération et un carré rouge.

    RépondreSupprimer
  11. .... un lit rouge ... d'émotions.
    Je passe et repasse ... pour les couleurs, mais aussi et surtout la musique.
    (Peut on retrouver les interprètes?)

    RépondreSupprimer
  12. pour moi se serait un dé..sur ses faces des mots "amitie, honneté,joie..et courage" car il faut bien cela pour supporter les méandres de la vie!que je ferai roulai comme si je pouvais decider de l'ambiance de la journée a venir!apres tout grace aux reves et peu importe notre age, on peut avancer, affronter la vie...maintant c'est ma vision...tout se discute!

    RépondreSupprimer
  13. Merci célestine pour avoir publié mon dessin !!!!! je l'ai fait avec amour et en le réalisant je me suis souvenu de toutes ces cocinelles que nous avions vu à dans notre petit village ou nous aimons bien nous retrouver....Peut être la prochaine fois verrons nous celle ci !! biz

    RépondreSupprimer
  14. Emilie, rien que pour toi, j'ai agrandi mon lecteur musical (tout en bas du blog) pour que tu puisses lire les titres des musiques.
    Merci de ton passage chez moi...

    Anonyme: et si vous vous choisissiez un pseudo, chère anonyme? Pour que je puisse vous reconnaître à coup sûr? J'aime bien parler à un nom...

    HUTTE oh oui, quel bon souvenir c'était ma chère Hutte, ces coccinelles par centaines, grâce au "gîte d'insecte" il faudra que j'en parle dans un prochain billet...

    ****Célestine****

    RépondreSupprimer
  15. BERTHOISE d'ailleurs, je me demande pourquoi j'ai choisi un carré rouge pour cette consigne...Peut-être ai-je entendu peu auparavant la chanson de Michel Fugain le Chiffon Rouge...On a tellement envie de l'agiter ces temps ci!
    Cel

    RépondreSupprimer
  16. je m'interroge :
    pourquoi ton subconscient t'a-t-il fait choisir le carré rouge SFR ?
    ;-))
    il faut dire que leur slogan c'était
    " vivant mobile"
    et on sait bien que les enfants... Ça bouge tout le temps... !

    RépondreSupprimer
  17. Mort de rire!!
    Tu as raison, j'ai dû être manipulée par la pub. Ciel, on est peu de choses!

    RépondreSupprimer
  18. Pratiquement tous les films de Claude Lelouch reposent là dessus : hasard ou coïncidence... Parfois les deux mon capitaine !
    Les rencontres sont toujours le fruit d'un hasard (quoique) extraordinaire, ou bien un faisceau de circonstances qui fait qu'immanquablement on devait se trouver... ];-D

    RépondreSupprimer
  19. Un plaid dans lequel je me blottirais avec un bon bouquin avec une tasse de thé et près d'un feu de bois.... Voilà, comme ça, à chaud (c'est le cas de le dire...).

    RépondreSupprimer
  20. Mmmmmmmmm MYO, un bon plaid bien chaud, un feu, un bouquin...je vais me répéter mais dans une autre vie on a été sœurs , non?

    ANDIAMO, je pense aussi à un film d'Alain Resnais "smoking, no smoking" où la même histoire est écrite deux fois, selon que l'héroïne fume ou pas...

    RépondreSupprimer
  21. C'est drôle je pense tout de suite à des volets... fermés. C'est vraiment sympa comme exercice, tiens, je vais en chercher des variantes pour mes Segpa. Merci de l'idée :-) Quant aux "et si..." il m'arrive d'y penser mais c'est effrayant de se dire que pour un rien on aurait pu manquer les belles choses, instants et personnes qui embellissent notre quotidien...

    RépondreSupprimer
  22. Un carré rouge, ça ne m'inspire pas du tout, si j'avais eu le droit, j'aurais pris les ciseaux pour le déstructurer et coller les morceaux pour recréer autre chose...

    Cette histoire de choix à faire ne me traumatise pas outre-mesure car, on peut tourner le problème dans tous les sens, vivre c'est faire un choix et un seul à chaque instant, que l'on ne pourra pas effacer de toute façons, puisque nous n'avons qu'une vie. Perso, je fais mes choix de manière intuitive et je m'en porte bien d:)

    Un film raconte plusieurs fois la même histoire selon les choix différents d'une fille. Il est très beau, très fort, c'est "Cours, Lola, cours..."

    RépondreSupprimer
  23. ♪♫Fermons la fenêtre et laissons les volets clos♪♪♫ trala la .Très bonne idée chère FD. Tu me diras ce qu'ils ont fait tes segpa?

    SAOUL FIFRE je ne doute pas que tu chosisses de manière intuitive: ce billet n'avait pour objet que de s'interroger sur nos intuitions...
    merci pour le tuyau, je vais regarder ce film.
    Qui a dit que tu n'aurais pas eu le droit de destructurer le carré rouge?
    **Bises. ***Célestine****

    RépondreSupprimer
  24. merci ;)... pour le lecteur musical

    RépondreSupprimer
  25. il me fait penser à mon canapé...alors j'y aurai dessiné ma tribu.;tous ensemble,les chats aussi.pour un moment de bonheur

    RépondreSupprimer
  26. Un carré de soie rouge qui retient mes cheveux, essuie la transpiration qui coule le long de ma gorge et protège mes yeux de la poussière ambiante; un carré dans lequel je découperais un coeur que j'agiterais pour mes amis qui s'entre-déchirent et que je coudrais dans notre drapeau en guenille. Bises et merci pour ce billet plein d'imaginaire

    RépondreSupprimer
  27. Très jolie image Delphine.
    Un jour le cœur remplacera la haine, j'en suis persuadée.

    CO je te vois avec tes chats et tous tes galapiats sur ton beau canapé..;rouge? Je croyais que tout était violet chez toi?

    RépondreSupprimer
  28. bon j'arrete d'etre anonyme!merci pour ces ecrits
    chataigneraie58

    RépondreSupprimer
  29. Et bien moi je crois que j'aurais fait une petite maison en ajoutant un toit, une cheminée, des fenêtres et une porte, pour y mettre toute ma petite famille! Et puis j'aurais fait un jardin autour avec des arbres et des fleurs et un soleil dans le ciel bleu! C'est mon coté un peu naîf qui serait ressorti:-)!
    Je faisais ce genre d'exercice (parfois avec un trou dans la feuille!) avec mes élèves de grande section et c'était très intéressant

    RépondreSupprimer
  30. Une maison..;bien sûr Mammilou, pleine de bonheur comme semble être la tienne...

    Ah Châtaigneraie58, bienvenue chez moi. J'espère que tu reviendras souvent désormais...

    RépondreSupprimer
  31. Bonsoir, j'arrive par hasard (ou pas?); et d'emblée j'aime ce billet. Et ce que tu livres, j'y pense moi aussi trrès souvent.

    Un jour j'ai pris une photo. Je ne sais coment j'ai fait, mais un grand rectangle rouge m'est apparu. Je l'ai nommé RED. Ben oui!
    ainsi là de la même manière, je ne ferai rien, laissant tel quel, à l'imagination de chacun.
    bonne continuation.
    Mauve

    RépondreSupprimer
  32. Comment je suis arrivée ici?. Mystère du carré rouge...
    Merci d'être passée en Terres Mauves.
    Au plaisir Célestine de te relire.
    Mauve

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.